Présentation des derniers chercheurs engagés à l'ULB
sommairesommairepage précédentepage précédentepage suivantepage suivanteimprimerimprimerenvoyerenvoyermarquermarquer

Simone NAPOLITANO (Chargé de cours - 2011)

Parcours

Depuis septembre 2011, Simone Napolitano est chargé de cours en sciences des polymères en Faculté des Sciences. Il affirme avoir toujours été intéressé par les sciences. Il étudie donc dans un lycée scientifique à Cosenza, sa ville natale puis s'inscrit à Pise où il se spécialise en sciences des matériaux. Il part ensuite au California Institute of Technology en tant que " summer student " ; un système qui permet à des étudiants de travailler durant l'été sur un projet de recherche dans un laboratoire étranger. Après cette expérience, il arrive en Belgique, à la KUL, pour faire un doctorat en physique des polymères, grâce à une bourse Marie Curie de l'Union européenne. Son doctorat durera deux ans, à la suite de quoi il reçoit une bourse de la FWO pour étudier la propriété des polymères à l'échelle des nanomètres. Ce qu'il fera pendant trois ans, jusqu'à son arrivée à l'ULB.

A présent, il partage son temps entre les cours et la recherche. Concernant l'enseignement, il confie : " j'aime bien avoir des étudiants, pas seulement pour leur donner cours mais aussi pour les guider dans la recherche. Je ne me connaissais pas cette facette ; je l'ai découverte cette année ". Ce qu'il aime particulièrement, c'est apprendre à ses étudiants à aller au-delà de l'équation, à comprendre ce qu'elle signifie, à comprendre les mécanismes moléculaires qui déterminent les propriétés des matériaux.

Quant à sa recherche, il poursuit ses thématiques : " Il s'agit surtout de physique expérimentale. Le but est de comprendre le comportement des polymères au niveau des nanotechnologies : de quelle manière les polymères changent-ils lorsqu'on va vers les nanomatériaux ? Comment améliorer leurs propriétés ? J'ai toujours eu un intérêt pour les matériaux : pourquoi un tel est-il transparent ? Comment un mur permet d'isoler ? J'aime l'idée de réfléchir à des concepts et de pouvoir les vérifier", explique-t-il.

Ses recherches se situent à la frontière entre la chimie et la physique. Il collabore notamment avec des ingénieurs. " Il est intéressant de voir qu'un même concept est décrit différemment par les chimistes et par les physiciens. Le problème est qu'il faut comprendre le langage de chacun et pouvoir se parler mais l'approche multidisciplinaire donne une idée complète de ce qu'on étudie ", estime-t-il.

Dans les années à venir, Simone Napolitano aimerait développer le principe des summer students ici à Bruxelles. " Le fait d'avoir des étudiants de l'étranger est une bonne vitrine pour l'ULB ", affirme-t-il. Par ailleurs, après avoir fait se rencontrer la chimie et la physique, il aimerait travailler à la frontière entre la biologie et la physique : " J'aimerais voir si les modèles des polymères peuvent s'appliquer à des molécules du vivant ; autrement dit, utiliser les concepts de la physique des polymères pour mieux comprendre la biophysique. Pour cela, il faudra développer des collaborations avec des biologistes à l'ULB et à l'étranger ". Il estime que la physique ne peut plus se suffire à elle-même et qu'elle doit pouvoir apporter de l'aide aux autres disciplines telles que la biologie ou la chimie.

Lorsqu'il a du temps libre, Simone Napolitano aime voyager. " J'aime visiter des villes et voir comment les gens y vivent. Je préfère cela à aller randonner à la montagne ", poursuit-il. " Le fait que Bruxelles soit au cœur de l'Europe est un grand avantage pour les déplacements. Au niveau de la langue, c'est plus facile d'être ici qu'à Leuven. Et puis, par rapport à Leuven, Bruxelles est une ville plus ouverte aux plus de 25 ans ", souligne-t-il.

Contacts

Simone NAPOLITANO

Faculté des Sciences

tel 02 650 5741,

Campus de la Plaine

ULB CP223, boulevard du Triomphe, 1050 Bruxelles