Présentation des derniers chercheurs engagés à l'ULB
sommairesommairepage précédentepage précédentepage suivantepage suivanteimprimerimprimerenvoyerenvoyermarquermarquer

Jihane SFEIR (Chargé de cours à titre définitif - 2012)

Parcours

" Je suis intimement persuadée qu'on n'entreprend pas une recherche sans raison ", souligne Jihane Sfeir, docteur en histoire et civilisations orientales. Une phrase qui prend tout son sens dès que l'on se penche sur son parcours.

Née à Beyrouth, Jihane Sfeir grandit dans la guerre civile. Un peu avant la fin du conflit, elle quitte le Liban pour venir étudier l'Histoire à Paris - I, dont elle ressort diplômée en 1993. L'année suivante, elle rentre dans son pays et s'investit dans une recherche sur l'histoire urbaine de Beyrouth au 19ème siècle dans le cadre de ses études de 2ème cycle à l'Université Saint-Joseph.

Au Liban, Jihane Sfeir exerce pendant six ans en tant que professeur d'Histoire et de Géographie à la Mission Laïque Française, elle dispense aussi des cours à l'Université Saint-Joseph sur l'Histoire de Beyrouth. Elle est également chercheur associée au Centre d'Eudes et de Recherches du Moyen-Orient Contemporain (CERMOC) et participe au séminaire organisé par l'Observatoire de Recherches sur Beyrouth et sa Reconstruction.

En 1999, elle entreprend un doctorat à l'Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO), à Paris, sous la direction du professeur Nadine Picaudou. Son sujet de thèse porte sur l'histoire des réfugiés palestiniens au Liban. Celle-ci fera l'objet d'un livre en 2008 sous le titre L'exil palestinien au Liban : le temps des origines 1947-1952. Durant son doctorat, elle est boursière d'aide à la recherche du Ministère des Affaires étrangères et rattachée à l'Institut Français du Proche-Orient (IFPO) de Beyrouth. En outre, elle est nommée chercheur associée au Centre d'Etudes du Monde Arabe Moderne (CEMAM). En 2001 elle coordonne sous la direction d'Henry Laurens professeur au Collège de France et directeur à l'époque de la section contemporaine de l'IFPO, un programme de Coopération pour la recherche universitaire et scientifique (CORUS), intitulé Citoyennetés, Identités et territorialités palestiniennes.

De retour à Paris en 2005, Jihane Sfeir soutient sa thèse de doctorat et est engagée au Collège de France pour travailler en tant qu'Assistante Temporaire à l'Enseignement et à la Recherche (ATER) auprès du professeur Henry Laurens. De surcroît, en 2007, elle donne un cours sur la condition palestinienne à l'Université Américaine de Paris. A l'issue de son contrat au Collège de France, Jihane Sfeir réalise un post-doctorat à l'Ecole des Hautes études en sciences sociales (EHESS). Elle se voit confier la coordination d'un projet consacré aux Archives au Moyen-Orient. En collaboration avec Christine Jungen, elle dirige un ouvrage collectif portant sur le même thème.

En 2009, lorsqu'une chaire universitaire sur l'histoire du monde arabe s'ouvre à l'ULB, Jihane Sfeir présente d'emblée sa candidature. Ses aptitudes pédagogiques lui permettent de décrocher le poste. Son mandat de chargée de cours dépend principalement de la Faculté de Philosophie et lettres et de l'Institut des études européennes (IEE), mais aussi, dans une moindre mesure, de la Faculté des Sciences sociales et politiques. Aujourd'hui, elle dispense les cours suivants : Histoire du Monde Ottoman, Histoire du monde arabo-musulman contemporain, Monde arabe contemporain : approches socio-politiques, L'Europe et le Monde : approche historique, et enfin L'Europe et le Monde : débats contemporains.

Par ailleurs, Jihane Sfeir s'investit toujours dans la recherche. Elle a notamment monté un colloque consacré à l'historiographie dans le monde arabe ; elle travaille actuellement à la publication des actes, en co-direction avec Candice Raymond et Nourredine Amara. En outre, pour l'ULB, elle est responsable de l'Université Libre de la Méditerranée (ULM). Cette université d'été réunit chaque année, durant une semaine, une centaine d'étudiants venus de différents pays des rives sud et nord de la Méditerranée pour débattre et préparer des travaux communs. EN 2012, l'ULM a eu lieu à l'ULB, le thème portait sur les transitions post-révolutionnaires.

Dans la continuité de ses cours elle désire créer, à l'ULB, un cinéclub consacré au Monde Arabe. L'approche filmique facilite, d'après elle, l'apprentissage. Elle souligne que : " Les films reflètent les sociétés de manière très pertinente ". Dans un tout autre registre, Jihane Sfeir est aussi une grande amatrice de jazz ; elle prend d'ailleurs des cours de chant depuis près de deux ans.

Contacts

Jihane SFEIR

Fac Lettres, Traduction et Communication

tel 02 650 3383,

Campus du Solbosch

ULB CP172, avenue F.D. Roosevelt 50, 1050 Bruxelles