Présentation des derniers chercheurs engagés à l'ULB
sommairesommairepage précédentepage précédentepage suivantepage suivanteimprimerimprimerenvoyerenvoyermarquermarquer

Athéna TSINGARIDA (Premier Assistant - 2003)

Parcours

La part essentielle de ma recherche porte sur l'art et l'archéologie grecs des époques archaïque et classique.

Ma thèse de doctorat abordait le développement du " naturalisme " dans l'art grec à la fin de l'archaïsme pour répondre à quatre objectifs principaux : définir de façon précise la nature de cette transformation stylistique à partir de l'analyse rigoureuse du rendu anatomique et des poses de la figure humaine, sujet principal de l'art grec ; évaluer l'influence possible des différentes techniques utilisées (peinture, sculpture en marbre, en bronze ou en terre cuite) sur le rendu de la figure humaine ; cerner le rôle joué par certains ateliers sur ces expérimentations formelles ; et, enfin, à partir de l'examen de textes littéraires, philosophiques et médicaux, comprendre ce qui a changé dans la perception de l'homme et de son corps pour entraîner la transformation d'un code de représentation appliqué depuis un siècle. Dans le prolongement de cette thèse, j'ai également repris plusieurs dossiers liés aux mutations culturelles repérables dans la céramique grecque de la fin de l'archaïsme et du début de l'époque classique, notamment à Athènes où je me suis particulièrement intéressée au rendu des émotions.

Depuis cette thèse, j'ai orienté ma recherche vers différents aspects liés à la production, à la distribution et aux usages des vases grecs. Dans une étude consacrée aux gobelets mastoïdes du Musée du Louvre, il m'a été possible de distinguer les peintres-potiers qui ont façonné et décoré cette classe particulière de petits vases, produits à Athènes du milieu du Vième au milieu du Vème siècle et destinés à un usage presque exclusivement funéraire. L'examen attentif de ces pièces, en majorité inédites, a également permis de démontrer que certains ateliers précis réservaient des pans entiers de leur production à des marchés étrangers, tels ceux de l'Etrurie. Dans plusieurs articles, je me suis intéressée à la répartition et à l'organisation du travail au sein des ateliers de potiers en Attique, ainsi qu'aux usages de certaines formes (cratère, phiale, coupe à bouton) dans des contextes qui nous renseignent sur certaines pratiques sociales, rituelles et religieuses.

C'est également vers la céramologie que se sont essentiellement tournées mes recherches d'archéologie de terrain. L'étude du matériel géométrique, archaïque et classique provenant de l'ensemble des fouilles d'Itanos (Crète orientale), dont la publication m'a été confiée, permet de reconstituer une partie de l'activité économique de la cité, ses contacts avec d'autres régions du monde grec et ses échanges avec d'autres cités crétoises. Cette même étude doit également aboutir à l'organisation d'une typologie de la céramique locale qui peut enfin être datée par comparaison à des céramiques importées (attiques, corinthiennes, ioniennes,?), découvertes dans un contexte stratigraphique. Cette typologie permet également de reconstituer les influences exercées par certaines productions importées sur l'évolution de productions locales et l'introduction de nouvelles formes.

Enfin, une dernière facette de mon approche de la céramique grecque a porté sur la réception de l'Antiquité au XIXème siècle à travers l'étude des collections d'antiques (plus particulièrement en Belgique et en Grande-Bretagne). L'Antiquité classique a servi de modèle politique et esthétique aux élites européennes depuis la Renaissance et l'étude de l'anticomanie s'avère une étape indispensable à la compréhension de l'histoire culturelle européenne. A partir de l'examen de certaines collections de vases grecs, une classe de matériel nouvellement découverte et étudiée au XIXème siècle, je me suis intéressée aux visions, usages et détournements de l'Antiquité classique. Cette recherche, relativement originale pour la Belgique, a permis d'une part de reconstituer certaines collections, certes connues mais peu étudiées et, d'autre part, de les situer dans un contexte national et européen afin d'évaluer l'influence des idéaux sociaux, politiques, esthétiques ou scientifiques sur leur formation.

Thèse

Anatomy and poses of the human figure in attic art (ca.525-480 B.C) (publiée le 19/03/1998 à l'Université d'Oxford)

Contacts

Athéna TSINGARIDA

Faculté de Philosophie et Sc. sociales

tel 02 650 2488, fax 02 650 4349,

Campus du Solbosch

ULB CP133/01, avenue F.D. Roosevelt 50, 1050 Bruxelles