Présentation des derniers chercheurs engagés à l'ULB
sommairesommairepage précédentepage précédentepage suivantepage suivanteimprimerimprimerenvoyerenvoyermarquermarquer

Xavier NOEL (Chercheur qualifié FNRS - 2011)

Parcours

Depuis toujours, Xavier Noël est un insatiable curieux de la nature humaine. Durant ses études secondaires, il suit un cours de psychanalyse qui éveille, chez lui, un intérêt dévorant pour le fonctionnement mental. Il ne s'en détournera jamais. A l'université, il se tourne donc vers la psychologie clinique et obtient son diplôme à l'ULB en 1994.

Rapidement, il est engagé en tant que psychologue clinicien à l'Unité d'Alcoologie et des Toxicomanies du Centre Hospitalier Universitaire Brugmann. A cette époque, il n'envisage pas encore une carrière dans la recherche mais celle-ci va rapidement s'imposer à lui. Son chef de service, le professeur Paul Verbanck, lui donne la première impulsion : " Il venait de montrer que les personnes alcooliques manifestent une anomalie de fonctionnement persistante au niveau des régions préfrontales. Il m'a alors proposé de réaliser une thèse de doctorat qui explorerait les conséquences de cette anomalie sur les fonctions dites exécutives ". Encouragé par cette proposition, Xavier Noël décide de mener son doctorat à l'Université de Liège. Il y rencontre le professeur Martial Van der Linden qui accepte, avec Paul Verbanck, de superviser ses travaux : " Nous avons montré que l'endommagement cérébral des personnes alcooliques provoque des atteintes sur une série de fonctions telles que l'inhibition et la flexibilité mentale ".

Après avoir défendu sa thèse en 2000, il saisit l'opportunité offerte par l'ULg d'enseigner la psychopathologie. Parallèlement, il continue à exercer en tant que clinicien et suit différentes formations consacrées à la psychothérapie.

L'année 2002 marque une pause dans ses mandats clinique et académique. Souhaitant se consacrer davantage à la recherche, Xavier Noël s'envole en 2002 pour un séjour post-doctoral à l'Université d'Iowa aux États-Unis. Il y retournera en 2005 pour un second séjour. Trois ans plus tard, la Loterie Nationale lui propose de financer des travaux portant sur l'approche cognitive et neuro-cognitive des joueurs devenus excessifs. Jusqu'ici, il souhaitait garder un pied dans la clinique mais, ses projets de recherche s'intensifiant, il prend doucement conscience d'un changement de priorités : " J'avais le sentiment que la clinique me redisait sans cesse la même chose. Je souhaitais davantage de mobilité, d'opportunités académiques et scientifiques ".

Dès lors, il prend de la distance avec la clinique et postule au FNRS. En 2011, il est retenu comme chercheur qualifié au Laboratoire de Psychologie médicale et d'Addictologie de la Faculté de Médecine, ULB. Ses recherches actuelles portent sur le développement et la rechute en matière d'addiction aux jeux ou à l'alcool : " J'étudie l'impact du fonctionnement cognitif sur la rechute. Les personnes souffrant d'alcoolisme présentent, par exemple, un dysfonctionnement au niveau du système motivationnel, ce qui les rend davantage vulnérables face à la rechute. Avec d'autres chercheurs, je tente de modifier ces systèmes motivationnels. Notre objectif est de développer des thérapeutiques qui restaurent une plus grande liberté de décision chez ces personnes ".

Par ailleurs, Xavier Noël souhaite se consacrer à l'enseignement de la psychopathologie cognitive : " Enseigner est un véritable plaisir. On est entouré de personnes pleines d'enthousiasme, qui nous communiquent leur énergie ", dit-il en souriant. De l'énergie, le chercheur n'en manque pourtant pas : un midi sur deux, il part courir avec plusieurs collègues du laboratoire afin de garder la forme. C'est aussi un passionné de moto et, dans un tout autre registre, de poésie, de musique classique ainsi que de chanson française à texte.

Contacts

Xavier NOEL

Faculté de Médecine

CHU Brugmann

ULB CP403/21, place Van Gehuchten 4, 1020 Bruxelles