Présentation des derniers chercheurs engagés à l'ULB
sommairesommairepage précédentepage précédentepage suivantepage suivanteimprimerimprimerenvoyerenvoyermarquermarquer

Nicolas VAN ZEEBROECK (Premier Assistant - 2011)

Parcours

Certains chercheurs semblent suivre une voie tracée depuis leur tendre enfance. Ce n'est pas le cas de Nicolas van Zeebroeck, docteur en sciences économiques et de gestion. En secondaire, il se prédestinait à des études littéraires : " J'étais davantage passionné par les langues et la littérature que par les mathématiques ou les sciences. En tout cas, jusque à la fin de mes secondaires car, à cette époque, j'ai également développé un grand intérêt pour la physique qui me semblait pouvoir répondre à des questions existentielles ".

Toutefois, en arrivant à l'université, il se tourne vers des études de commerce dont le caractère plus " terre à terre " lui convenait davantage : " Ce choix me permettait d'assouvir mon appétit scientifique car il y avait beaucoup de physique au programme mais aussi de nourrir ma fibre littéraire, avec notamment des cours de droit et d'histoire ".

Diplômé ingénieur de gestion en 2001 à l'ULB, Nicolas van Zeebroeck est rapidement engagé en tant que consultant dans une société privée. Il y restera un an. " Les consultants ont cette double frustration. D'une part, de ne jamais vivre pleinement l'implémentation de ce qu'ils conseillent et d'autre part, sur le plan scientifique, de ne pas avoir le temps d'analyser les projets en profondeur ". Grâce à cette expérience dans le secteur privé, il a rapidement pris conscience qu'il s'épanouirait davantage dans une carrière scientifique.

Dès lors, en 2002, il entame une thèse à l'ULB, sous la direction de Bruno van Pottelsberghe. Son sujet de recherche portait sur les stratégies de gestion de la propriété intellectuelle des entreprises. Durant sa thèse, il enchaîne différents mandats dont celui d'assistant intérimaire, de chercheur sur fonds contractuels et d'assistant chargé d'exercices : " C'est un mélange qui m'a assez bien plu et qui m'a donné envie de garder cette diversité d'activités ", confie le professeur.

En septembre 2009, le FNRS lui octroie un mandat de chargé de recherche pour un projet qui visait à comprendre comment les entreprises utilisent les systèmes d'information dans leurs processus d'innovation. Nicolas van Zeebroeck s'envole alors pour une durée de 8 mois au Georgia Institute of Technology à Atlanta afin d'approfondir ce projet et construire un réseau professionnel : " Pour un chercheur, la clé des expériences à l'étranger est d'arriver à créer des collaborations avec d'autres scientifiques. On s'enrichit énormément parce qu'on travaille avec des personnes qui ont d'autres manières de voir les choses ". Aujourd'hui encore, il mène différents projets en collaboration avec des confrères rencontrés à Atlanta.

" Ce que j'apprécie particulièrement dans le monde universitaire, c'est la complémentarité entre la recherche et l'enseignement ", révèle Nicolas van Zeebroeck. A entendre son enthousiasme, le retrouver en salle de classe n'a rien d'étonnant ! En 2011, il devient Premier Assistant à l'ULB, au sein de la Solvay Brussels School of Economics and Management. Actuellement, Il enseigne l'introduction à l'informatique en Bachelier ainsi que la stratégie des systèmes d'information dans le cadre du Master complémentaire conjoint en gestion. Nicolas van Zeebroeck ne perd pas de vue, pour autant, le volet scientifique de sa fonction. Il poursuit les travaux entamés aux Etats-Unis " Ma recherche s'inscrit à la frontière entre la micro-économie et la gestion stratégique. Elle comporte deux grandes questions. La première vise à comprendre dans quelle mesure les systèmes d'information contribuent à la performance des entreprises. La seconde, à évaluer l'impact des systèmes d'information dans l'organisation interne de l'entreprise ".

Si ce fervent admirateur de Bach a toujours fait preuve d'une grande curiosité intellectuelle, c'est son ancien professeur de piano, le grand pianiste George Deppe, qui l'a poussé à rechercher l'excellence dans tout ce qu'il entreprend : " Je lui dois en grande partie ma volonté d'aller toujours au fond des choses et de me dépasser ! ".

Contacts

Nicolas VAN ZEEBROECK

Faculté Solvay Brussels School - E.M.

tel 02 650 3375, fax 02 650 4475,

Campus du Solbosch

ULB CP114/05, avenue F.D. Roosevelt 50, 1050 Bruxelles