Présentation des derniers chercheurs engagés à l'ULB
sommairesommairepage précédentepage précédentepage suivantepage suivanteimprimerimprimerenvoyerenvoyermarquermarquer

Olivier KLEIN (Premier Assistant - 2003)

Parcours

Mes travaux portent sur l'expression et la communication des stéréotypes sociaux et des préjugés, c'est-à-dire les croyances et attitudes à propos des membres d'un groupe. Dans ma thèse de doctorat, je me suis intéressé à la façon dont les individus modulent ces comportements en fonction de variables telles que leurs motivations et projets identitaires, leur personnalité, leurs objectifs de communication et l'audience à laquelle ils s'adressent. Pour ce faire, j'ai étudié aussi bien des personnes " tout venant " que les discours de figures historiques. Ces études révèlent que les stéréotypes ne constituent pas des représentations mentales figées mais qu'au contraire, ce sont des outils flexibles qui peuvent être utilisés stratégiquement par des locuteurs au bénéfice de leurs projets identitaires.

Je me suis également intéressé à la " consensualisation " des stéréotypes, c'est-à-dire à la façon dont les membres d'un petit groupe en viennent à partager une représentation commune d'un autre groupe. Afin d'étudier ce processus, je recours à des modèles utilisés pour simuler les processus de décision collectives au sein de petits groupes. Ces études démontrent que l'information disponible à propos d'un groupe cible joue un rôle moins important dans l'émergence d'un stéréotype partagé que la façon dont elle est distribuée parmi les membres du petit groupe.

Suite à un postdoctorat à l'Université du Minnesota, j'ai également développé un intérêt pour un phénomène connexe, la confirmation comportementale, c'est-à-dire la façon dont les attentes d'un individu (le " percevant ") concernant une personne inconnue (la cible) peut se vérifier, le percevant suscitant involontairement chez la cible les comportements qui confirment ses attentes. Les stéréotypes constituant une source " d'attentes " chez les percevants, ce processus peut, en partie, expliquer leur persistance. J'examine les conditions dans lesquelles ceci se vérifie effectivement.

Thèse

Contribution à une approche pragmatique de l'expression des stéréotypes (publiée le 15/01/2000)

Contacts

Olivier KLEIN

Fac des Sc. psycho. et de l'Éducation

tel 02 650 3238, fax 02 650 4045,

Campus du Solbosch

ULB CP122, avenue F.D. Roosevelt 50, 1050 Bruxelles