page d'accueil   sommaire  

Pluralisme normatif en Belgique : Modes alternatifs de résolutions de conflits familiaux en contexte migratoire et droits de l'Homme (BEPLULEX) [Legal Pluralism in Belgium : a human rights analysis of migrant froups family conflict resolution (BEPLULEX)]

Le projet de recherches Beplulex coordonné par Eva Brems part du constat que la diversité culturelle familiale qui caractérise de plus en plus la société belge n'est que rarement abordée en tant qu'enjeu explicite de la justice familiale, alors qu'elle est de nature A  impliquer, A  un degré plus ou moins grand l'existence d'un pluralisme juridique non officiel, c'est-A -dire la coexistence, en paralléle avec la justice étatique belge, de cadres normatifs non étatiques et de mécanismes de résolution de conflits basés sur des références sociales, culturelles et/ou religieuses. A l'heure actuelle, les formes et la nature de ce pluralisme juridique non officiel ne sont pas ou trés peu documentées. Afin de pallier cette absence de données empiriques, la recherche vise A  établir tant la réalité et l'étendue du recours par des personnes d'origine immigrée A  des mécanismes de résolution de conflits qui ne ressortent pas du droit étatique, que l'éventuelle importance d'ordres normatifs non étatiques dans leur vie familiale. Sur cette base, le projet vise A  dégager de maniére comparée dans quelle mesure ces personnes recourent ' ou non ' A  la justice belge, A  des mécanismes non étatiques ou encore aux appareils de justice étatique des pays d'origine. La recherche produira une connaissance empirique solide relative aux pratiques juridiques non officielles en matiére familiale des A« communautés A» d'origine immigrée importantes en Belgique afin de mieux situer les enjeux de A« justice familiale A» qu'elles peuvent impliquer. Elle devrait également contribuer A  une meilleure conceptualisation du pluralisme normatif familial en Belgique et de sa dynamique. [The increasingly multicultural make up of the Belgian society confronts the state and its institutions with the challenge of unofficial legal pluralism, i.e. the co-existence, alongside state justice, of non-state normative frameworks and mechanisms of dispute resolution that are based on cultural and/or religious traditions. However, the nature and the forms of this kind of unofficial legal pluralism are not or not sufficiently documented yet. In order to fill in the current empirical knowledge gap regarding unofficial legal practices of significant migrant minorities, the research seeks to describe their actual extent and nature but also the potential importance taken by non-state norms in families of migrant background. On this basis, the research will offer a comparative framework in which to assess the extent to which these communities resort to Belgian state justice, to non-state fora, and to the state justice from the countries of origin. The research will seek to understand migrant communities pathways to non state justice, as well as consider these legal practices against the backdrop of the framework of human rights laws and norms. Based on this, it will investigate how possible areas of tension between non-state justice and human rights can be addressed and if and how legal diversity can be incorporated as a dimension of integration policies.]



responsable


Barbara TRUFFIN


équipe


Laura AUBERT


disciplines et mots clés déclarés


Droit romain

anthropologie juridique pluralisme normatif