page d'accueil   sommaire  

Wim GEVERS


coordonnées


Fac des Sc. psycho. et de l'Education
Wim GEVERS
tel 02 650 42 28, Wim.Gevers@ulb.ac.be
Campus du Solbosch
CP122, avenue F.D. Roosevelt 50, 1050 Bruxelles




unités de recherche


Action Bias and Control Group [Action Bias and Control Group]
Unité de Recherche en Neurosciences Cognitives [Research Unit in Cognitive Neurosciences] (UNESCOG)



projets


Interactions entre nombres et espace [Interactions between numbers and space]
Une correspondance étroite entre les représentations des nombres et de l'espace est souvent postulée. L'évidence en faveur d'une telle correspondance provient de diverses observations. Certaines personnes, lorsqu'elles pensent aux nombres, se les représentent de manière interne sous une forme spatiale (e.g., synesthésie : linéairement organisée, souvent en trois dimensions). Une autre évidence en faveur d'une correspondance entre nombres et espace est l'occurrence de l'effet de distance: au plus la distance numérique entre deux nombres est grande, au mieux ces nombres sont discriminés. Une observation reliée est l'effet « SNARC » : les réponses aux petits nombres sont plus rapides de la main gauche, et celles aux nombres de magnitude plus élevée sont plus rapides de la main droite. Cette observation montre que la représentation des nombres est orientée spatialement de gauche à droite. Finalement, les patients présentant une héminégligence gauche à la suite d'une lésion hémisphérique droite ont des problèmes à rapporter, à s'orienter vers, ou décrire verbalement les stimuli de l'hémiespace contralésionnel gauche. Lorsque l'on demande à ces patients de réaliser une tâche de bissection d'une ligne présentée visuellement, leur bissection est typiquement biaisée vers le côté ipsilésionnel, du côté de l'hémiespace non négligé. Des observations similaires ont été faites sur des intervalles numériques, pour lesquels on observe un déplacement significatif vers les grands nombres, correspondant au côté droit de la « ligne mentale numérique ». Notre projet est de continuer d'explorer ces divers phénomènes. [A tight correspondence has been postulated between the representations of number and space. Evidence for this correspondence is provided by a number of different observations. Some people, when they think of numbers, have vivid spatial imaginations of these numbers (e.g. linearly organized, often in three dimensions). Other evidence for the correspondence between numbers and space is provided by the distance effect: the larger the numerical distance between two numbers, the more easily they are discriminated. A related observation is made in the SNARC effect: people respond faster with the left hand side to relatively small numbers and with the right hand side to large numbers. This observation shows that the number representation is spatially oriented from left to right. Finally, patients with left neglect, following a right hemisphere lesion, fail to report, orient to, or verbally describe stimuli in the contralesional left hemispace. When these patients are asked to bisect a visually presented physical line, the line is typically bisected towards the ipsilesional, not neglected hemispace. Similar observations were made with numerical intervals where a significant displacement towards large numbers, corresponding to the right side of the mental number line, was observed. The goal of the present project is to keep exploring those different phenomenons.]

Automaticité et bidirectionnalité des activations dans la synesthésie [Automaticity and bidirectionality in synesthesia]
La synesthésie consiste en une expérience atypique et systématique de perception duelle: un stimulus est perçu avec à la fois son attribut sensoriel et un autre attribut, dans la même ou une autre modalité. En particulier, la synesthésie « graphème-couleur » ou « nombre-couleur » consiste à percevoir comme colorés des lettres et/ou chiffres achromatiques (e.g., « 3 » est perçu en jaune et « o » en rouge). L'objectif est d'examiner au travers de mesures électrophysiologiques (enregistrement de potentiels évoqués) et comportementales si les activations de graphèmes ou nombres par les couleurs sont automatiques et difficiles à contrôler ou non, et, inversement, si les couleurs ou nombres peuvent elles-mêmes activer des représentations associées aux lettres et/ou nombres.

Est-ce que la mémoire de travail met en évidence des différences hémisphériques dans le traitement des nombres ? [Does working memory mediate hemispheric differences in number processing ?]
Comment les nombres sont-ils représentés dans notre cerveau ? Il est généralement accepté que cette représentation est plus spatiale que linguistique. Cependant, il y a un débat concernant la nature de cet traitement spatial. L'idée dominante est que les nombres sont représentés le long d'une 'ligne mentale' visuo-spatiale mais d'autres théories suggèrent qu'ils sont représentés de manière verbo-spatiale. D'après la littérature sur le traitement spatial, une dominance hémisphérique existe pour ces différents types de traitement spatiaux.Nous postulons que la charge en mémoire de travail est impliquée dans les différences hémisphériques du traitement des nombres. Ces liens entre la cognition numérique et les différentes charges en mémoire de travail vont être étudiés en utilisant l'approche comportementale, la recherche en neuroimagerie et neuropsychologie. [How numbers are cognitively represented in our brain?Consensus exists that this representation is spatially rather than linguistic. However, what kind of spatial coordinates are involved is subject to debate. The dominant view is that numbers are represented along a visuo-spatial 'mental number line' but other theories suggest that numbers are represented verbal-spatially. According to the literature on spatial processing, hemispheric dominance exists for these different types of spatial processing. Within the present research project we put forward the hypothesis that working memory load mediates hemispheric differences in number processing. We predict that hemispheric differences in number processing task will be observed only if a working memory load is applied. This interaction between different number processing tasks and different types of working memory load will be investigated using different methodologies such as a behavioral approach, neuro-imaging and neuropsychological research.]



disciplines et mots clés déclarés


Neuropsychologie Neurosciences cognitives Psychologie cognitive Psychologie expérimentale

automaticité cognition numérique cognition spatiale effet snarc héminégligence spatiale mémoire de travail ordinal coding snarc synesthésie