page d'accueil   sommaire  

Nicolas PARIDAENS


coordonnées


CR Archéologie et patrimoine
Nicolas PARIDAENS
tel 02 650 29 69, Nicolas.Paridaens@ulb.ac.be
Campus du Solbosch
CP133/01, avenue F.D. Roosevelt 50, 1050 Bruxelles




unités de recherche


CReA-Patrimoine. Centre de Recherches en Archéologie et Patrimoine [CReA-Patrimoine. Research Centre in Archaeology and Heritage] (CReA-Patrimoine)



projets


Une archéologie des pratiques [An archaeology of practices]
A travers ce qu'on a appelé la « culture matérielle », l'archéologie s'efforce de reconnaître et d'interpréter certaines activités sociales, économiques ou symboliques. Plusieurs programmes s'attachent ainsi à examiner les rapports spécifiques qu'entretiennent faciès culturels, langues et organisation sociale. D'autres 'consacrés surtout à la céramique' concernent le débat qui anime l'histoire économique, entre histoire quantitative et schémas interprétatifs. Principale source de renouvellement des matériaux historiques, l'archéologie est en effet indispensable à l'appréciation correcte des contextes. En dépassant la simple collecte des documents et la traditionnelle typologie aux fins essentiellement chronologiques, on tend ainsi à proposer une lecture des systèmes de production et d'échanges des biens matériels au cours du temps. Une attention particulière ira aussi aux domaines cultuels et funéraires, dont on tente de caractériser les pratiques et d'évaluer le rôle dans le fonctionnement des sociétés qui les ont produites. [Through what has been called « the material culture », archaeology is trying to recognise and interpret certain social, economic or symbolic activities. Several research programs focus on the specific relations between cultural features, language and social organisation. Others -mainly devoted to ceramics- concern the discussion that enliven the economic history, between quantitative history and interpretative schemes. Being the principal source for the renewal of the historical material, archaeology appears indeed as essential to the correct interpretation of the contexts. By overstepping the simple collection of documents and the traditional typology with essentially chronological aims, one tries to propose a reading of the systems of production and exchanges of material goods through time. A particular attention also goes to the cultual and funerary fields, with an attempt to caracterise the practices and evaluate the role in the functioning of the societies that produced them.]

Une archéologie des milieux [An archaeology of landscapes]
L'archéologie développe de plus en plus fréquemment une approche globale, dans laquelle toutes les facettes du milieu et de son évolution sont prises en compte. Cette approche implique la collaboration de plusieurs disciplines (écologie humaine, géologie, pédologie, botanique, palynologie, géographie, anthropologie, histoire, linguistique, archéozoologie...) et la mobilisation de sources très diverses (sols, micro- et macro-restes organiques et minéraux, cartes anciennes, photos aériennes, documents écrits et iconographiques, lexiques, toponymes...). Sans pour autant négliger l'espace rural, plusieurs programmes de recherche menés par le CReA-Patrimoine ont pour cible principale l'exploration de villes. Délimitation de l'espace urbain, implantation des différents quartiers, développement des activités artisanales ou commerciales, distribution de l'eau, insertion des symboles et marques du pouvoir dans le paysage de la ville, rythmes de développement de l'habitat sont autant de questions qui constituent les principaux axes de recherche de plusieurs équipes. [Archaeology has been developping a global approach, in which every aspects of the environment and its evolution are taken into account. This approach implies the collaboration of several disciplines (human ecology, geology, pedology, botanic, palynology, geography, anthropology, history, linguistic, archaeozoology...) and the intervention of very diverse sources (soils, organic and mineral micro- and macro-remains, old maps, aerial photography, writtent and iconographic documents, lexica, toponyms...). Without neglecting the rural spaces, several research programs carried out by the CReA-Patrimoine focus on the exploration of cities. Delimitation of the urban space, setting up of the quarters, development of the craft or commercial activities, water supply, insertion of the power symbols and marks in the landscape of the city, development rates of the settlement, these are the questions which constitute the main axes of researches of several teams.]

Fouille d'Apamée de Syrie [Excavation of Apamea, Syria]
Centre administratif et militaire à partir de l'époque hellénistique, Apamée fait l'objet de fouilles depuis quarante ans par le « Centre belge de recherches archéologiques à Apamée de Syrie ». Les recherches actuelles de l'ULB se concentrent principalement sur le quartier Nord-Est de la ville et sur l'articulation de cette zone urbaine avec le rempart. Les fouilles ont révélé une occupation ininterrompue depuis le début de l'époque romaine jusqu'au XIIe s. apr. J.-C. Plusieurs installations hydrauliques ont été mises au jour ainsi qu'un système complexe d'adduction d'eau, remontant au Ier s. de n. ère et encore en fonction à la fin de l'époque byzantine. [Apamea, military and administrative centre since the Hellenistic period, has been excavated for forty years by the « Centre belge de recherches archéologiques à Apamée de Syrie ». The actual program focuses mainly on the north-eastern area of the city and on the junction between the urban area and the defensive circuit wall. Excavations yielded an occupation from the beginning of the Roman period to the 12th c. A.D. Several hydraulic buildings were uncovered, as well as a complex water supply system, which was still active at the end of the Byzantine period.]



disciplines et mots clés déclarés


Archéologie et techniques des fouilles Histoire de l'antiquité ancien continent Histoire de l'environnement Histoire de la technique Histoire économique Sciences humaines

apamée aqueduc archéologie céramique culture matérielle environnement fortification paysage Syrie ville