page d'accueil   sommaire  

Esteban MARTINEZ-GARCIA


coordonnées


Faculté de Philosophie et Sc. sociales
Esteban MARTINEZ-GARCIA
tel 02 650 34 33, fax 02 650 33 35, Esteban.Martinez@ulb.ac.be
Campus du Solbosch
CP124, avenue F.D. Roosevelt 50, 1050 Bruxelles




unités de recherche


Centre de recherche METICES (METICES)



projets


Etude de la situation socio-économique des accompagnateurs des transports scolaires de la COCOF. chercheur : Thomas Hausmann promoteur : Esteban MartinezMots-clés : Thomas Hausmann, Esteban Martinez

Enquête sur les conditions de travail dans le secteur des carrières. Promoteur : E. Martinez [Survey of working conditions in the quarries sector.]

Néolibéralisme et condition ouvrière. Une analyse comparative de la condition ouvrière dans les bassins miniers des Asturies et de la sidérurgie à Liège. Doctorante : Cecile Piret. Promoteur : Esteban Martinez.Promoteur : Esteban Martinez [Neoliberalism and working condition. A comparative analysis of the working conditions in the coalfields of Asturias and the steel industry in Liège. Cecile Piret. Promotor : Esteban Martinez]
Ma recherche étudie la transformation des identités ouvrières et des formes de revendications collectives dans les bassins industriels miniers des Asturies et sidérurgiques de Liège. Alors que s'opèrent de profondes restructurations dans ces secteurs, elle vise à établir comment certains éléments du contexte néolibéral, par exemple, la crise de la critique de la gauche traditionnelle, influencent la formulation et l'organisation des protestations, comment ils interfèrent avec les possibilités de production d'une identité ouvrière, celle-ci constituant ou non une ressource dans ce contexte de ''crise''. Mes travaux se situent donc au carrefour de trois thématiques principales : condition ouvrière, néolibéralisme et action collective. [My research examines the transformation of the workers' identities and forms of collective claims in the mining industrial regions of Asturias and steel Liege. While major restructuring taking place in these areas, it aims to establish how certain elements of the neoliberal context, for example, the crisis of the criticism of the traditional left, influence the formulation and organization of protests, how they interfere with production possibilities of a workers' identity, it constitutes or not a resource in this context of ''crisis.'' My works are therefore situated at the crossroads of three major areas: working conditions, neoliberalism and collective action.]

Le syndicalisme face aux transformations sociopolitiques récentes : une étude comparative entre Argentine et Belgique sur les pratiques et les stratégies syndicales. [Unionism face of recent socio-political transformations: a comparative study between Argentina and Belgium on practices and union strategies.]
Promoteurs : Esteban Martinez (Metices-ULB), Juan S. Montes Cato (CEIL-Buenos Aires)Commanditaires : FNRS (Belgique) et CONICET (Argentine) - Programme échange de chercheurs [FNRS (Belgique) et CONICET (Argentine) - Researcher exchange program]

Evaluation de l'impact du travail syndical dans les entreprises. Promoteur : E. Martinez Garcia [Evaluation de l'impact du travail syndical dans les entreprises. Promoteur : E. Martinez Garcia]
Participation avec l'Ugent au projet : 'Evaluatie van de impact de syndicale werking in ondernemingen' de la KULeuven (commanditaire : ABVV) [Participation avec l'Ugent au projet : 'Evaluatie van de impact de syndicale werking in ondernemingen' de la KULeuven (commanditaire : ABVV)]

Mesure et compréhension sociologique des risques psychosociaux : le cas du secteur non-marchand, Promoteur : E. Martinez Garcia, doctorante : L. Melon [Sociological measurement and understanding of psychosocial risks: the case of the non-profit sector, Promotor : E. Martinez Garcia, PhD Student : L. Melon]
Ce projet de recherche veut contribuer à l'analyse du concept de risques psychosociaux en tant que formulation collective de manifestations d'un mal-être au travail exprimé par les salariés sur un mode émotionnel et individuel en termes de stress ou de harcèlement moral. Il s'agira de dépasser les approches individualisantes et psychologisantes du phénomène pour s'attacher à l'analyse des facteurs explicatifs à rechercher dans les transformations de l'organisation du travail et des modes de gestion de la main-d'oeuvre. Les tentatives d'objectivation et de mesure des risques psychosociaux constituent-elles une entrée pertinente pour questionner les modalités actuelles de l'organisation du travail et alimenter le débat public et social sur la définition de la qualité de vie au travail ? Le secteur non-marchand sera privilégié dans cette recherche car bien que ses fondements soient anciens, des transformations majeures sont à l'oeuvre : poursuite d'un mouvement de salarisation marqué de façon structurelle par la précarité de l'emploi, confrontation d'une construction relativement autonome de la professionnalité avec la transposition de logiques managériales et marchandes, contractualisation,' De plus, la dimension relationnelle de l'activité, constitutive des finalités de l'intervention sociale, apparaît également comme une source majeure de conflits et de mal-être au travail. La problématique centrale de ce projet de recherche se rapporte par conséquent aux changements de l'organisation du travail et aux rapports sociaux de service, caractéristiques du secteur non marchand, analysés comme source potentielle d'une souffrance au travail. [This research project aims to contribute to the analysis of concepts of psychosocial risks as a collective formulation of manifestations of unease in the workplace expressed by employees on a personal and emotional level in terms of stress or harassment. This will involve going beyond individualized, psychological approaches to the phenomenon, and addressing the explanatory factors to be sought within organizational transformation and labour management. This objective approach combined with measurement of psychosocial risk factors is a good starting point for questioning organizational structures and encouraging public and social debate regarding the definition of quality of life in the workplace. The non-profit sector will receive particular attention, for while its foundations are old, there are major changes underway: the process of paying a salary marked by the precarious job market, confrontation of a relatively autonomous profession with the transposition of managerial and market logic, contracting,' In addition the interpersonal aspect of the work, which is one of the aims of social intervention, appears to be a major source of conflict and unease in the workplace. The central theme of this research project therefore relates to changes in workplace organization and social relations, which are characteristics of the non-profit sector, analyzed as a potential source of violence at work.]



disciplines et mots clés déclarés


Sociologie Sociologie du travail et de la technique Sociologie générale

accompagnateurs argentine bassins industriels miniers des asturies entreprises identités ouvrières image métiers relationnels organisation du travail pénibilité au travail revendications collectives risques psychosociaux secteur des carrières secteur non-marchand sidérurgie de liège sociologie visuelle syndicalisme syndicat transports scolaires travail syndical