page d'accueil   sommaire  

Daou Véronique JOIRIS


coordonnées


Faculté de Philosophie et Sc. sociales
Véronique JOIRIS
tel 02 650 34 28, Veronique.Joiris@ulb.ac.be
Campus du Solbosch
CP124, avenue F.D. Roosevelt 50, 1050 Bruxelles




unités de recherche


Centre d'anthropologie culturelle [Center of Cultural Anthropology] (CAC)



projets


AfReSlide, Landslides in Equatorial Africa : Identifying culturally, technically and economically feasible resilience strategies. [AfReSlide. Landslides in Equatorial Africa : Identifying culturally, technically and economically feasible resilience strategies. ]
L'objectif principal est de développer une méthodologie intégrée et largement applicable pour l'analyse écrasante de résilience dans des environnements pauvres en données en Afrique équatoriale et appliquer cela dans quatre régions d'étude qui souffrent sérieusement de glissements de terrain en Ouganda et au Cameroun. [The main objective is to develop an integrated and broadly applicable methodology for landslide resilience analysis in data-poor environments in Equatorial Africa and apply this in four study areas seriously suffering from landslides in Uganda and Cameroon.]

La REDD+ en République démocratique du Congo: approche multi-scalaire d'une politique environmentale - Recherche doctorale (Camille REYNIERS). Direction : Véronique JOIRIS ['' Reducing emissions from deforestation and forest degradation in the Democratic Republic of Congo: multiscale approach to environmental policy'' - Recherche doctorale (Camille REYNIERS) - Direction : Véronique JOIRIS ]
Cette recherche doctorale contribue à la réflexion sur la faisabilité ainsi que sur le suivi des nouvelles politiques environnementales en lien avec la gestion durable des forêts tropicales et la lutte contre le changement climatique. Le mécanisme REDD+ (Reducing emissions from deforestation and forest degradation) au centre de cette réflexion a fait l'objet de nombreuses études mais les chercheurs se sont rarement intéressés à l'observation des pratiques in situ à la fois dans les administrations nationales et dans les zones rurales concernées. L'objectif de cette recherche doctorale est d'enrichir les connaissances sur ce mécanisme à travers une analyse multiscalaire de la REDD+ en République démocratique du Congo, plus précisément sur le plateau des Batéké, dans la région administrative du territoire Kwamouth. L'étude est focalisée à la fois sur la position stratégique de la RDC vis-à-vis de la REDD+ dans les négociations internationales, sur l'institutionnalisation de la politique au niveau national et sur son opérationnalisation au niveau local. La question de la construction sociale de la REDD+ est ainsi envisagée du point de vue de l'articulation entre ces trois échelles. La politique étudiée est appréhendée en tant que processus historiquement et socialement construit, à travers une approche théorique originale combinant l'anthropologie du développement, l'écologie politique et l'ethnoécologie. Des outils de suivi-évaluations de la REDD+ seront élaborés à partir de la compréhension des mécanismes internationaux, nationaux et locaux d'appropriation de cette politique. - Collaboration : ERAIFT : Ecole Régionale Post-Universitaire d'Aménagement et de Gestion Intégrée des Forêts et Territoires Tropicaux, Université de Kinshasa, République démocratique du Congo (co-tutelle). Disciplines : Ecologie Politique, Anthropologie du développement, Ethnoécologie. [This doctoral research contributes to reflection on the feasibility and on monitoring new environmental policies related to sustainable management of tropical forests and the fight against climate change. REDD + (Reducing Emissions from Deforestation and forest Degradation) in the center of this reflection was the subject of many studies, but researchers are rarely interested in the observation of in situ practices in both national administrations and the rural areas concerned. The objective of this doctoral research is to increase knowledge about the mechanism through a multiscale analysis of REDD + in the DRC, specifically on set Batéké in the administrative region of Kwamouth territory. The study focused on both the strategic position of the DRC vis-à-vis REDD + in international negotiations, the institutionalization of politics at the national level and its operationalization at the local level. The question of the social construction of REDD + is thus considered from the point of view of the relationship between these three scales. The studied policy is understood as a process historically and socially constructed, through an original approach combining theoretical development anthropology, political ecology and ethnoecology. Feedback-monitoring tools for REDD + will be developed from the understanding of international mechanisms, national and local ownership of the policy. - Collaboration: ERAIFT: Regional Postgraduate School of Planning and Integrated Management of Tropical Forests and Territories, University of Kinshasa, Democratic Republic of Congo (joint supervision). Disciplines: Political Ecology, Development Anthropology, Ethnoecology.]

Les ordures de Delhi : perspectives anthropologiques sur la gestion des déchets et la reconfiguration de l'espace urbain dans la capitale indienne - Recherche Doctorale (Olivia CALLEJA TRIMINO)-Dir:V. JOIRIS [Garbage Delhi : anthropological perspectives on waste management and reconfiguration of urban space in the Indian capital - Doctoral Research ( Olivia CALLEJA TRIMINO ) -dir : V . JOIRIS ]
Ma thèse de doctorat se fonde sur un questionnement de la relation entre déchet et environnement urbain à Delhi. Connaissant une augmentation démographique considérable, les villes indiennes concentrent la production de richesse à l'échelle nationale et sont le terrain privilégié de l'évolution des modes de consommation, amenant une explosion la production de déchets municipaux au cours des dernières décennies. L'urbanisation accélérée de Delhi ainsi que la densification de son espace ont profondément modifié le paysage urbain et ne cessent de poser de nouveaux challenges en matière de gestion urbaine. La gestion des déchets fait partie de ceux-ci et ne peut désormais plus être négligée. Elle pose des problèmes importants auxquels les autorités ont répondu par la privatisation partielle du secteur. Au côté des autorités municipales et de la chaîne informelle des collecteurs et recycleurs, les compagnies privées travaillant en partenariat avec le secteur public fleurissent désormais, ainsi que d'autres acteurs tels que des organisations non gouvernementales et des entreprises. S'inspirant de l'écologie politique urbaine, ma recherche a pour objectif de comprendre comment l'environnement urbain est produit et reproduit à travers les reconfigurations des réseaux de gestion des déchets émergeant avec l'arrivée de ces nouveaux acteurs. Cette étude a plus particulièrement pour ambition d'analyser ces changements à travers une approche multi-niveaux cherchant à produire une compréhension large des évolutions du secteur et des relations sociopolitiques, économiques et culturelles sur lesquelles elles se construisent. Elle repose sur la mise en perspective, à un premier niveau, des arrangements locaux gouvernant les flux de déchets dans un contexte de privatisation de la collecte des déchets au porte-à-porte, à un second, des reconfigurations émergentes des réseaux de recyclage, et enfin à un troisième, des logiques et pratiques en 'uvre dans le développement d'infrastructures de traitement des déchets à travers les partenariats publics-privés. Cette approche ouvre sur une réflexion autour des transformations de la ville indienne, des multiples relations de pouvoir qui président ses modes de gestion et sur la manière dont l'environnement urbain s'en trouve transformé. [My doctoral thesis is based on an examination of the relation between waste and urban environment in Delhi. As Indian cities have been facing considerable population growth and concentrate wealth generation and rising consumption levels, solid waste generation increases rapidly in urban areas. In Delhi, the accelerated urbanisation pace and urban space densification processes of the last decades have remarkably transformed the urban landscape and brought about their own set of challenges. As a result, solid waste management is an ever more critical issue given the multiple shortcomings of which it is suffering. Primarily resting upon the municipal authorities and informal waste workers, it has opened up to large companies with public-private partnerships on the rise, along with other actors such as non-governmental organisations and other corporate actors. My research is inspired by urban political ecology and aims to describe how the urban environment is being produced and reproduced through the reconfiguration of solid waste management networks emerging from the arrival of new actors. This study's ambition is to analyse these changes through a multilevel approach and to provide a comprehensive picture of the sector's evolution as well as the sociopolitical, economic and cultural relations on which it rests. It puts into perspective firstly - the local arrangements governing waste flows in a context of privatisation of door-to-door garbage collection; secondly - the emerging changes in the recycling networks; and thirdly - the logic and practices of waste treatment infrastructure through public-private partnerships. This approach opens on reflections on the transformation of the Indian city, the complex relations between the powers guiding its management, and how this affects and transforms the urban environment.]

Développement durable et management des forêts au Cameroun: analyse et perspectives sociétales de la politique publique forestière camerounaise après 25 ans de reformes post-Rio 1992 - Zacharie MGBAMINE SARRE. Direction : Véronique JOIRIS [Sustainable development and management of forests in Cameroon : analysis and societal perspectives of Cameroon's forest public policy after 25 years of post- 1992 reforms Rio - Doctoral Research (Zacharia MGBAMINE SAAR ). Direction : Véronique JOIRIS.]
Thèse réalisée sous la direction du Prof. D. V. Joiris, Faculté des Sciences Sociales et politiques, Section des Sciences Sociales, Centre d'Anthropologie Culturelle, ULB, Bruxelles, et Prof. Yves Mandjem, Université de Yaoundé II, Cameroun. [Thesis carried out under the supervision of Prof. DV Joiris , Faculty of Social and Political Sciences , Social Sciences Division, Cultural Anthropology Center , ULB, Brussels and Prof. Yves Mandjem , University of Yaounde II , Cameroon.]

Les connaissances locales et le changement climatique . Étude de cas de la communauté agro- pastorale de Gaddis, Himalaya indien. Maura BULGHERONI - Co-Direction : V. JOIRIS et E. ZACCAI [Local knowledge and climate change. Case study of the agro-pastoral community of Gaddis, Maura BULGHERONI - Co-Direction : V. JOIRIS et E. ZACCAI]
Recherche doctorale pluridisciplinaire sur l'anthropologie de l'environnement qui étudie la signification de l'adaptation dans un contexte de processus multifactoriels et multidimensionnels de l'économie pastorale dans les zones montagneuses. La recherche sur le terrain, occupe une place prépondérante dans l'ensemble des recherches, sera développée à travers l'étude de cas des Gaddis (bergers agro-pastoraux) semi-nomade de Bharmour en Himalaya (Himachal Pradesh, Inde du Nord). [Multidisciplinary doctoral research on the environmental anthropology that studies the significance of adaptation in the context of multifactorial and multidimensional process pastoralism in mountainous areas . The field research , occupies a prominent place in all the research , will be developed through the case study of Gaddis ( agro-pastoral herders ) semi- nomadic Bharmour Himalayas (Himachal Pradesh , North India) ]



theses


JOIRIS, Véronique, ''La chasse, la chance, le chant. Aspects du système rituel des Baka du Cameroun'', Dir. Prof. P. de Maret, Section des Sciences Sociales (Anthropologie), Faculté des Sciences Sociales, Politiques et Economiques,ULB,Bruxelles, 1998



prix


1986, Lauréate de la Fondation Belge de la Vocation (Bruxelles)

1987-88, Boursière de la Fondation Fyssen (Paris)

1989-91, Boursière du Lacito-CNRS (Paris)

1985, Boursière du Fonds Cassel, ULB (Bruxelles)



disciplines et mots clés déclarés


Accompagnement des mourants Anthropologie Anthropologie culturelle et sociale Ecologie

afrique equatorial cameron cameroun déforestation delhi développement urbain environnement urbain ethnoécologie gestion des déchets glissement de terrain inde ouganda plateau des batéké politique forestière politiques environnementales redd+ (réduction des émissions liées à la déforestation et à la dégrad république démocratique du congo