page d'accueil   sommaire  

Noémie GOLDMAN


coordonnées


Noémie GOLDMAN
tel +32-2-650.29.88, fax +32-2-650.41.88, Noemie.Goldman@ulb.ac.be
Campus du Solbosch
CP175/01, avenue F.D. Roosevelt 50, 1050 Bruxelles



unités de recherche


Histoire Economique et Financière (CEB) [Department of Financial History]
Mondes Modernes et Contemporains [Modern and Contemporary Worlds]



projets


La Belgique fin de siècle : peinture et arts décoratifs [Belgium at the end of the century : paintings and art deco]
En se consacrant à l'étude de la création artistique à Bruxelles et en Belgique à la fin du XIXe siècle dans une perspective méthodologique interdisciplinaire, le GRAM s'attache à faire apparaître la diversité et la richesse du renouvellement esthétique qui, à partir de 1880, traverse la peinture, la sculpture, les arts décoratifs, la littérature et l'architecture. Publications collectives, essais personnels, expositions, colloques, thèses doctorales explorent les multiples facettes du courant de rénovation artistique et littéraire qui impose Bruxelles en creuset de l'avant-garde. Le symbolisme et l'Art nouveau sont, à cet égard, deux champs d'investigation privilégiés. La situation de la photographie, la redéfinition du principe de représentation, le statut de l'objet décoratif, la figure de l'écrivain-peintre, les relations internationales des artistes et des hommes de lettres, la notion de réseau constituent autant de problématiques soulevées par les projets du GRAM. Fidèle à sa volonté d'étudier les arts décoratifs et la culture picturale fin de siècle tout en partageant le savoir avec le plus grand nombre, le GRAM travaille en partenariat avec plusieurs institutions muséales pour des expositions et des publications consacrées à la culture fin de siècle.

Image et écriture dans l'art moderne et contemporain en Belgique [Image and writing in contemporary and modern art in Belgium]
Les relations entre les arts et les lettres forment un des piliers de l'histoire culturelle belge. Le GRAM a décliné l'étude de ces relations à travers de nombreux projets. Le symbolisme, le surréalisme, Cobra, l'oeuvre de Marcel Broodthaers et l'art actuel constituent les principaux objets de recherche où se croisent l'illustration du livre, les écrits d'artistes, la peinture-mot, la critique d'art et les dispositifs littéraires. Des événements comme ''Christian Dotremont. Les développements de l'oeil'' (2004), ''Mot à main. Image et écriture dans l'art en Belgique'' (2006), ''Le musée imaginaire de Maurice Maeterlinck'' (2008) poursuivent ce qui, depuis la création de la filière d'art contemporain par le professeur Philippe Roberts-Jones, apparaît aujourd'hui comme une tradition historiographique fertile. Le GRAM s'intéresse actuellement à la problématique des dispositifs utilisés par les hommes de lettres pour incarner leur démarche littéraire. Le livre, l'archive et le théâtre constituent des lieux privilégiés du croisement entre les arts et les lettres. Menés au sein du GRAM, plusieurs projets entendent explorer la question du dispositif littéraire. Prévu les 6 et 7 mars 2009, le colloque international ''Peintres de l'encrier. Le livre illustré en Belgique (XIXe-XXe siècle)'' a pour objectif d'analyser l'implication des peintres dans la redéfinition du livre comme objet hybride où l'image et l'écriture forment une seule et même totalité.

Critique d'art et écrits d'artistes [Art critic and artists' writing]
Le discours des critiques d'art actifs en Belgique demande d'abord à être retracé, ensuite à être expliqué en prenant appui sur une description et une catégorisation des visiteurs des expositions d'art, ainsi que sur une argumentation élaborée en vue de prouver l'utilité sociale et la légitimité de la critique appliquée à l'art. Ce questionnement s'avère particulièrement fécond pour la période 1830-1860. Les années 1860 font apparaître un nouvel acteur dans le champ de la critique d'art : l'homme de lettres. Le discours sur l'image pénètre alors la sphère littéraire dans un jeu de légitimations réciproques qui conduira à la naissance de l'histoire de l'art en Belgique. D'autre part, les écrits d'artistes se multiplient à partir des années 1880. Ils préparent l'aspiration théorique en jeu dans le discours sur l'art durant le XXe siècle. Le GRAM travaille en synergie avec le Groupe de contact FNRS ''Ecrits d'artistes'' sur des thématiques aussi diversifiées que le dessin épistolaire, le journal, le carnet de croquis annoté, etc. Deux projets de colloque sont actuellement en cours d'organisation en collaboration étroite avec l'Université Babes-Bolyai de Cluj-Napoca (2009) sur la question de l'épistolaire, et avec La Cambre (2010), dans une perspective interdisciplinaire mêlant théorie et pratique.



disciplines et mots clés déclarés


Arts Arts décoratifs Histoire culturelle Histoire des arts plastiques Histoire des lettres

19e et 20e siècles Art graphique Art moderne et contemporain Art nouveau Arts comparés Arts décoratifs Arts et lettres Belgique Bruxelles critique d'art ecrits d'artistes ecrivains-peintres histoire de l'art illustration, image et écriture lettres illustrées peinture peinture-mot surréalisme symbolisme théorie de l'art