page d'accueil   sommaire  

Enni LEHTONEN


coordonnées


Enni LEHTONEN
tel +32-2-555.40.95, fax +32-2-555.46.55, elehtone@ulb.ac.be
Campus Erasme
CP602, route de Lennik 808, 1070 Bruxelles



unités de recherche


Laboratoire de Neurochirurgie Expérimentale [Laboratory of Experimental Neurosurgery]



projets


Augmentation de la survie et de la fonctionalité des greffes de tissu nerveux foetal dans la maladie de Parkinson. [Improvement of the survival and functionality of fetal grafts for Parkinson's disease.]
Transfert de gènes dans le tissu nerveux embryonnaire utilisé pour les neurotransplantations au moyen de vecteurs basés sur le virus déno-associé. Nous avons montré que ces vecteurs sont particulièrement performants dans le mésencéphale fétal humain. Des constructions exprimant des facteurs protecteurs sont préparées en vue d'augmenter sa survie du tissu greffé et de délivrer des facteurs protecteurs pour les neurones de l'hôte. En collaboration avec M.Peschanski (INSERM, Paris), transfert du gène du GDNF( glial cell line-derived neurotrophic factor) qui promeut la survie des neurones dopaminergiques, dans le mésencéphale embryonnaire avant transplantation chez les patients parkinsonniens. [Ex vivo gene delivery to fetal nervous tissue used for cell replacement therapy by means of adeno-associated viruses (AAV)-based vectors. We have shown that AAV vectorsare particularly efficient to transfer genes in human embryonic mesencephalon. New constructs expressing protective factors will be developped to improve the survival of the transplanted cells. In collaboration with M. Peschanski (INSERM, Paris), AAV-mediated transfer of GDNF (glial cell line-derived neurotrophic factor) gene promoting dopaminergic neuron survival, into the embryonic mesencephalon prior to transplantation.]

Etude des étapes limitantes pour la transduction médiée par les vecteurs AAV et développement de nouveaux vecteurs ayant un potentiel de transduction plus élevé. [Study of the limiting steps in AAV-mediated gene transfer and development of improved vectors.]
Les vecteurs recombinants basés sur le virus adéno-associé (AAV), un virus à ADN simple brin, sont capables de transférer des gènes et de les exprimer de façon très efficace dans certaines régions des ganglions de la base: le globus pallidus et la substance noire. Par contre, dans le striatum, ces vecteurs s'avèrent peu efficaces. Afin d'identifier l'étape limitante du processus de transduction (internalisation du virus, synthèse du brin d'ADN complémentaire,...), de nouveaux vecteurs sont en cours d'évaluation: I) des vecteurs AAV ''self-complémentaires'' permettant de former de l'ADN double brin sans l'intervention d'un facteur cellulaire. II) des vecteurs non viraux composés d'une protéine de capside recombinante du papovavirus JCV qui possède un tropisme naturel pour les cellules glial du cerveau (collaboration avec le groupe de W. Lüke, Göttingen) et de l'ADN d'un vecteur AAV. [In the basal ganglia, recombinant vectors for gene transfer based on adeno-associated virus (AAV), a single-standed virus, transduce neurons of the globus pallidus and substantia nigra with a high efficiency. In contrast, transduction effeciency is low in the striatum. In order to identify the limiting steps in AAV-mediated gene transfer in the striatum, new vectors are currently evaluated: I) self-complementary vectors allowing the formation of double-standed DNA without the need for a cellular factor; II) non-viral vectors consisting in recombinant capsid protein of JCV, a papovavirus with a natural tropism for glial cells in the brain (collaboration with W. Lüke) and AAV DNA.]



disciplines et mots clés déclarés


Neurologie

facteur neurotrophique globus pallidus Huntington neurone dopaminergique neurotransplantation Parkinson stéréotaxie striatum thérapie génique tissu nerveux foetal vecteur viral virus adéno-associé