Master en bioingénieur : Chimie et bio-industries

Ce Master s’inscrit directement dans les technologies liées à l’innovation et au monde industriel actif dans les biotechnologies et la production agro-alimentaire. Il aborde les éléments clés du fonctionnement moléculaire du vivant (biochimie, chimie organique, biologie moléculaire, biologie de la cellule, bioinformatique, biotechnologie animale et végétale, génétique) et des sciences de l’ingénieur qui permettent de traduire ce fonctionnement en termes d’élaboration de produit et de leur mise en production (génie des bioréacteurs, technologie des industries alimentaires, microbiologie appliquée, modélisation des systèmes complexes, automatique).

Les enseignements du Master s’appuient sur des recherches de pointes effectuées par les différents services de l’Ecole Interfacultaire de Bioingénieurs et certains services de la Faculté des Sciences et de l’Ecole polytechnique de Bruxelles en microbiologie appliquée, physiologie et génétique moléculaire des plantes, biologie moléculaire, structures et fonctions des membranes biologiques, modélisation et contrôle de bioprocédés, bioinformatique, génie chimique, physique des fluides, …


Cursus

Une partie de ce Master vise à consolider la formation tant dans les disciplines appliquées de l’ingénieur (opérations unitaires pour l'environnement et les bio-industries, modélisation et contrôle des systèmes dynamiques en bioingénierie, …) que dans celles, plus fondamentales, de la chimie et de la biologie (physiologie cellulaire et biologie moléculaire du gène, laboratoires de biologie moléculaire, …).

Ce Master propose trois options différentes, chacune représentative de grands secteurs du monde scientifique et industriel.

La première option concerne la bioinformatique et aborde les concepts et techniques d’analyse de données biologiques à l’aide de moyens informatiques, ainsi que les applications de ces approches dans les domaines pharmaceutique et agro-alimentaire.

La deuxième option concerne les biotechnologies et la génétique. Elle approfondit les notions de biotechnologies microbienne, cellulaire et végétale.

Enfin, la troisième option traite de la biotechnologie agro-alimentaire, abordant les différents aspects de mise au point et de fabrication de produits agro-alimentaires.

Le stage en industrie et le mémoire de fin d’études viennent compléter la formation dispensée dans chacun de ces domaines.

--> Programme des cours

Les débouchés

Les bioingénieurs ayant opté pour l’orientation en chimie et bio-industries s’orientent délibérément vers le monde de l’innovation, des biotechnologies, de l’industrie et de la production. Si en Belgique, les secteurs agro-alimentaire et pharmaceutique figurent parmi les principaux recruteurs de bioingénieurs en chimie et bio-industries, il n’est pas rare que leur formation solide les amène à être recrutés dans des bureaux d’études et de consultance, en coopération au développement, ou dans le secteur public (contrôle des denrées alimentaires, analyse de risque). La recherche dans un laboratoire universitaire constitue aussi un débouché important pour les jeunes bioingénieurs.