Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Mercredi l 18-10-2017
Vers une automatisation du droit

Le FNRS et le Fonds de recherche du Québec viennent d'attribuer un financement pour un projet sur le tournant numérique du droit porté conjointement par le Centre Perelman de philosophie du droit (Faculté de Droit et de Criminologie), IRIDIA (École polytechnique) et le Laboratoire de cyberjustice de l'Université de Montréal. "Dans ce projet réunissant juristes et ingénieurs, il s'agit d'étudier comment le droit se transforme à la faveur du développement des nouvelles technologies et de l'intelligence artificielle afin de déterminer comment garantir le respect de l'État de droit dans le contexte de la migration des normes juridiques dans des algorithmes", explique Gregory Lewkowicz du Centre Perelman.

Qu'il s'agisse de la voiture connectée qui s'immobilise lorsque son propriétaire ne rembourse plus son crédit, de l'utilisation du Big Data pour détecter la fraude fiscale en croisant toutes les données disponibles, ou encore des décisions administratives automatisées concernant le droit à certaines avantages sociaux, "l'analyse montre que le droit n'est pas simplement traduit dans de nouvelles technologiques, mais qu'il est profondément subverti par elles avec d'importantes conséquences pour le justiciable", souligne Gregory Lewkowicz.

Grâce à leur collaboration avec le Laboratoire de cyberjustice, pionnier dans l'informatisation de la justice, et d'autres experts montréalais spécialisés dans le machine learning, les chercheurs de l'ULB espèrent pouvoir répondre aux questions posées par le droit de demain.

Mercredi l 18-10-2017
Quatre nouveaux projets de coopération universitaire au développement

Quatre nouveaux projets de coopération universitaire au développement (ARES-CCD) viennent d'être sélectionnés pour 2018-2022:

  • Un projet, porté par Judith Le Maire et toute une équipe de la Faculté d'Architecture, vise à créer un "Master en architecture et aménagement situés", à l'Université Kongo en RDC. Cette formation spécifique sera en phase avec l'urgence des besoins en construction d'un pays où l'essentiel de ce qui est bâti l'est sans architecte, ou concerne les classes socioéconomiques favorisées.
  • Le 2e projet, porté par Charles de Cannière de l'École interfacultaire des Bioingénieurs, vise à la conservation de la biodiversité et du développement local dans le contexte d'aires protégées du complexe écologique PONASI au Burkina Faso. Ce complexe écologique est le deuxième plus important continuum de réserves naturelles protégées du pays. Le projet tente de répondre aux besoins liés à la pression démographique, au développement de l'agro-business et à l'utilisation non raisonnée d'intrants chimiques qui dégradent les terres et fragilisent encore une agriculture familiale déjà de faible productivité. Le partenaire au Burkina Faso est l'Université Ouaga - Pr Joseph Ki-Zerbo.
  • Le 3e projet, porté par Fati Kirakoya de l'École de Santé publique, développe la recherche multidisciplinaire pour prévenir et prendre en charge les maladies cardiovasculaires au Burkina Faso. Il renforcera les capacités nationales de recherche grâce à la mise en place d'une unité multidisciplinaire de recherche sur les MCV. Il produira aussi des connaissances sur l'épidémiologie et les déterminants socioéconomiques et culturels des MCV et accompagnera leur utilisation par les décideurs et leaders d'opinion burkinabé et des initiatives adaptées au contexte local. Le partenaire au Burkina Faso est l'Institut de Recherche en Sciences de la Santé / Centre National de la recherche scientifique et technologique.
  • Enfin "BiogasCookGo", porté par Serge Hiligsmann de l'École Polytechnique, renforcera les capacités de l'Université de Kinshasa en formant une équipe interdisciplinaire de doctorants. Leurs recherches contribueront à répondre à deux problèmes majeurs en RDC: la non-valorisation des déchets fermentescibles et la déforestation des zones périurbaines pour la production de bois énergie. Le projet visera l'adoption par les ménages kinois de la production de biogaz à des fins domestiques comme substitut au bois-énergie pour la cuisson des aliments.

Mercredi l 18-10-2017
10 ans de partenariat privilégié avec l'UC Berkeley

Il y a 10 ans déjà, l'ULB et l'UC Berkeley ont signé un accord de partenariat privilégié, accord qui a apporté une dimension institutionnelle aux nombreuses collaborations existantes entre les deux universités.

En outre, afin de renforcer le partenariat, l'UC Berkeley a proposé de créer un programme, cofinancé à parts égales, pour permettre l'échange de doctorants. Depuis sa création en 2013, 14 doctorants de l'ULB ont bénéficié du programme et 8 doctorants de l'UC Berkeley.

Cette semaine, l'ULB accueille deux représentants de l'UC Berkeley, Sam Castaneda, Director, Visiting Scholar and Postdoc Affairs Program, et Andrew Green, Associate Director. Ils sont à l'ULB pour présenter une conférence intitulée "The American postdoctoral experience: what you should know".

Mercredi l 18-10-2017
Congrès International de Kinésithérapie- "La Femme et le Sport"

Fruit de la collaboration entre la faculté des sciences de la motricité de l'ULB et le service de kinésithérapie d'Erasme, le 3ème Congrès International de Kinésithérapie se tiendra le samedi 27 janvier 2018 sous le thème de "la Femme et le Sport".

L'objectif du congrès est de réunir les kinésithérapeutes, les autres professionnels de la santé et les entraîneurs pour échanger et actualiser les connaissances dans les domaines de la physiologie du sport et de la prise en charge clinique multidisciplinaire dédiées aux femmes.

Le programme proposera une approche transversale traitant de la femme et du sport depuis l'enfance jusqu'à la maturité. La physiologie du sport, différents domaines cliniques (orthopédie, urologie, gynécologie, oncologie, cardiologie, pelvipérinéologie, etc.) ainsi que les aspects psychologique et sociologique seront abordés.

> En pratique:
Où? Campus Erasme
Quand? Le samedi 27 janvier 2018
Pour plus d'infos ou pour vous inscrire, rendez-vous sur le site www.erasme.ulb.ac.be/kine/congress2018

Le congrès étant international, la langue officielle est l'anglais mais une session en français sera également prévue.

Mardi l 17-10-2017
En route vers l'astronomie multimessagère

Ce lundi, les collaborations scientifiques LIGO et Virgo ont annoncé la première détection d'une coalescence d'étoiles à neutrons, c'est-à-dire une fusion de ces étoiles pour former un trou noir. Cette découverte est une prouesse scientifique, étant donné le faible signal d'ondes gravitationnelles envoyé par un tel phénomène. Par ailleurs, le satellite Fermi a également capté une émission d'ondes électromagnétiques deux secondes après les ondes gravitationnelles permettant de détecter la coalescence. Une observation qui confirme les modèles théoriques.

Des scientifiques de l'ULB ont participé à l'étude en cherchant un autre signal prédit par les modèles théoriques: les neutrinos. Kevin Meagher, chercheur à l'Institut Interuniversitaire des Hautes Energies (ULB-VUB), a transformé le détecteur de neutrinos IceCube en un télescope capable d'observer un point précis de notre univers en temps réel. Malheureusement, aucun neutrino n'a été détecté lors de l'observation des étoiles à neutrons. "Bien qu'IceCube n'ait pas détecté de neutrinos en coïncidence avec l'évènement, nous sommes prêt pour la prochaine coalescence et les nombreuses autres qui suivront", déclare Juan Antonio Aguilar Sánchez, principal investigateur du groupe IceCube à l'ULB.

Cette détection conjointe d'une coalescence d'étoiles à neutrons et d'ondes électromagnétiques marque déjà cependant une nouvelle page de l'astronomie "multimessagère": les astronomes pourront avoir une vue plus complète d'un phénomène astrophysique en étudiant ses différents signaux "messagers".