Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Décès du professeur Maurice Vanhaelen

Jeudi l 17-01-2019

C'est avec tristesse que nous avons appris le décès du professeur Maurice Vanhaelen, survenu ce mardi 15 janvier à l'âge de 78 ans.

Le professeur Maurice Vanhaelen, diplômé Pharmacien, Pharmacien d'Industrie et Docteur en Sciences Pharmaceutiques à l'ULB, a été une personne clef et marquante pour la Faculté de Pharmacie de l'ULB.

Il y a enseigné avec dynamisme les matières relatives aux produits naturels et à la nutrition, développé des recherches dans le domaine de la standardisation des produits naturels en collaboration étroite avec son épouse le Dr Phn Renée Vanhaelen-Fastré, chef de travaux. Il a occupé le poste de Doyen de notre Faculté de 1992 à 1995, a dirigé le laboratoire de Pharmacognosie et a encadré de nombreux chercheurs nationaux et internationaux, notamment dans le cadre de la coopération au développement.

Passionné par la culture et l'art, et par le souci de transmettre aux plus jeunes, il a créé le Musée des Plantes Médicinales et de la Pharmacie toujours avec l'aide de son épouse le Dr Phn Renée Vanhaelen-Fastré. Ce musée se décline sous un format original de vitrines thématiques autour du médicament, de la Pharmacie et de l'histoire de l'utilisation de plantes à leur valorisation actuelle. Il a également été très actif au sein du Réseau des musées de l'ULB.

L'Université présente ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

Des tests 3D pour étudier les perturbateurs hormonaux

Mercredi l 16-01-2019

Présents dans de nombreux matériaux de la vie quotidienne, les perturbateurs endocriniens interfèrent avec la production physiologique et les effets-cibles des hormones. Outre un impact sur le système reproducteur, notamment, il existe aussi de plus en plus de preuves que ces molécules perturbent également le fonctionnement de la thyroïde.

Le nouveau projet européen "SCREENED" se penche sur ce problème de santé: le but du projet est de développer des tests in vitro 3D afin de mieux caractériser les effets des perturbateurs endocriniens sur les fonctions de la thyroïde. Le mécanisme de cette interférence est en effet encore loin d'être élucidé, notamment à cause de la faible disponibilité de tissu thyroïdien humain compatible et l'incapacité à étudier les effets combinés de plusieurs perturbateurs utilisés à faibles doses.

Le projet SCREENED rassemble 9 universités et entreprises européennes, parmi lesquelles le laboratoire de recherche de Sabine Costagliola (Faculté de Médecine), conduisant depuis de nombreuses années des recherches sur la thyroïde et ses fonctions. Basés sur des constructions 3D de cellules thyroïdiennes, les nouveaux tests imaginés par les chercheurs imiteront la structure et la fonction de la glande thyroïde native. Cette méthode permettra de contourner les limites des tests existants et de prédire avec plus de sensibilité et de spécificité les effets des perturbateurs endocriniens sur la fonction thyroïdienne. Ces tests, ainsi que les effets indésirables mis à jour, pourraient ensuite être utilisés à des fins réglementaires.

Chaire Seconde Guerre Mondiale: spectacle à BOZAR et conférence publique

Mardi l 15-01-2019

Dans le cadre de la Chaire internationale d'histoire de la seconde guerre mondiale, La Faculté de Philosophie et Sciences sociales programme le lundi 28 janvier 2019 à 20h le spectacle musical « Est West Street : a Song of Good and Evil » du titulaire 2019, le Professeur Philippe Sands (University College London).

East West Street: A Song of Good and Evil est un spectacle musical inspiré par le livre "Retour à Lemberg" (Albin Michel, 2016) de Philippe Sands, auteur et avocat spécialisé dans la défense des droits de l'homme, qui explore les origines des concepts de génocide et de crimes contre l'humanité.

Partant des parcours croisés de son grand-père et de trois hommes au cœur du procès de Nuremberg – l'universitaire de Cambridge Hersch Lauterpacht, le procureur polonais Raphael Lemkin et l'avocat d'Hitler, Hans Frank - cette exploration personnelle des origines de la justice moderne est rythmée par les paroles, portées par Katja Rietmann et Philippe Sands, les images d'archives et la musique qui liaient ces hommes, de Bach et Beethoven à Rachmaninov et Leonard Cohen, interprétée par le célèbre baryton-basse Laurent Naouri et le pianiste Guillaume de Chassy et mis en scène par Nina Brasier.

Infos & tickets : consultez le site de BOZAR

Une conférence publique de Philippe Sands intitulée "Retour à Lemberg, alors et maintenant" se tiendra le lendemain du spectacle, le mardi 29 janvier 2019 à 10h, à l'ULB dans l'auditoire R42.4.502. Entrée libre.

Ce spectacle et cette conférence sont organisés dans le cadre de la chaire internationale d'histoire de la seconde guerre mondiale à l'Université libre de Bruxelles, qui distingue annuellement l'auteur d'une contribution originale en lui accordant le prix Baron Velge. Cette année, Philippe Sands est mis à l'honneur à la fois pour son livre "Retour à Lemberg" et pour la pièce présentée à Bruxelles à cette occasion.

L'ULB s'expose en ville

Lundi l 14-01-2019

Artistes inspirés, en devenir ou confirmés de l'ULB vous proposent une exposition engagée qui présentera toutes sortes de supports et de médium créés par la communauté universitaire: peinture, sculpture, vidéo, multimédia, installation, photographie, etc.

Cette exposition sera placée sous le signe de la solidarité. Elle se clôturera le 24 février par une grande vente aux enchères des oeuvres exposées. Les bénéfices seront reversés à l'association Médecins du Monde, qui agit en première ligne pour l'accueil et l'accompagnement des réfugiés en Belgique, avec la Plateforme Citoyenne de soutien aux réfugiés.

L'exposition aura lieu du 25 janvier au 24 février 2019, à l'Espace Architecture de Flagey, 19 Bis Place Flagey, 1050 Bruxelles.

Les Palmes académiques pour le recteur Yvon Englert et la rectrice Caroline Pauwels

Vendredi l 11-01-2019

Le 8 janvier dernier, le recteur de l'ULB Yvon Englert et la rectrice de la VUB, Caroline Pauwels ont reçu les insignes d'Officier de l'Ordre des Palmes académiques de la République française.

Cette distinction conjointe a été décernée en l'honneur des combats humanistes et de l'engagement de nos deux universités. Le prix leur a été remis par l'ambassadrice de France en Belgique. L'ordre des Palmes académiques, créé en 1808 par Napoléon, rend hommage aux personnalités ayant joué un rôle de premier plan dans l'éducation francophone et dans le monde universitaire francophone.

Le Groenland en été: une usine à libérer du méthane

Mardi l 08-01-2019

Une nouvelle recherche, publiée dans le journal scientifique Nature, révèle que la calotte glaciaire du Groenland émet des tonnes de méthane au cours de l'été. Chercheuse à l'Unité de Recherche BioGeosys (Biogéochimie et Modélisation du Système Terre - Faculté des Sciences), Sandra Arndt est co-auteure de cette étude.

Emmenée par l'Université de Bristol (UK), l'équipe internationale de chercheurs a échantillonné l'eau de fonte issue de la calotte glaciaire du Groenland pendant les mois d'été et y a mesuré la concentration de méthane en temps réel. C'est la première fois que ce puissant gaz à effet de serre est mesuré dans les eaux de fonte provenant des calottes glaciaires. Les chercheurs ont observé que le méthane était continuellement exporté depuis les eaux de fonte, en dessous de la glace, vers l'atmosphère. Ils estiment qu'au moins six tonnes de méthane ont été transportées de l'environnement subglaciaire vers la surface sur leur site d'étude.

Troisième gaz à effet de serre le plus important après la vapeur d'eau et le dioxyde de carbone (CO2), le méthane est cependant environ 20-28 fois plus puissant en termes de réchauffement de l'atmosphère que le CO2. La compréhension de ces échanges vers l'atmosphère est donc cruciale pour comprendre l'impact des émissions de méthane sur le climat. À l'ULB, Sandra Arndt et Frank Pattyn (Laboratoire de Glaciologie, Faculté des Sciences) ont uni leurs forces pour s'attaquer à ce problème: ils ont commencé à développer le tout premier modèle prenant en compte les environnements sous-glaciaires.

Jeudi l 17-01-2019
Chaire BSI-citydev.brussels 2019: Save the date !

La leçon inaugurale de la chaire interuniversitaire BSI-citydev aura lieu le mardi 18 février 2019 à 14h30 à la Bibliothèque Solvay.

Une bonne ville a tout ce qu'il faut !

Mark Brearley, professeur d'Urbanisme, s'interessera à comment rendre rendre ensemble nos villes plus aptes à accueillir une économie pleinement diversifiée ?

Programme

  • 14h30 Accueil
  • 15h00 Discours de Benjamin Cadranel, administrateur général de citydev.brussels et du Brussels Studies Institute
  • 15h30 Leçon inaugurale de Mark Brearley
  • 16h30 Questions / Réponses
  • 17h00 Drink

Mark Brearley est directeur de Cass Cities, professeur d'Urbanisme, London Metropolitan University et propriétaire de Kaymet, un fabricant londonien de matériel horeca.

Plus d'informations : bsi.brussels

Mercredi l 16-01-2019
Le bien-être n'est pas uniquement lié au revenu

« En faut-il peu pour être heureux ? », c'est le titre d'un livre présentant une enquête réalisée par des économistes de l'UCLouvain, de l'ULB, de la KULeuven et de l'UAntwerpen sur le bien-être en Belgique.

Bram de Rock (ECARES, Solvay Brussels School of Economics and Management) et ses collègues ont mis en pratique une nouvelle théorie pour mesurer ce bien-être. Ils ont interrogé 3400 personnes représentatives de la population belge sur leur situation objective et leur appréciation subjective des différents aspects de leur vie – santé, travail, logement. Ces personnes ont ensuite dû estimer à quel montant de consommation elles seraient prêtes à renoncer mensuellement pour jouir d'une bonne santé, d'un meilleur job, d'un beau logement, etc. Ceci a permis aux chercheurs de "chiffrer" et comparer le bien-être des gens, de manière plus large que les études prenant en compte uniquement le revenu, la santé ou le logement.

Résultats : certaines personnes ayant de faibles revenus, des problèmes de santé et un logement insatisfaisant se déclarent pourtant globalement satisfaites de leur vie. Les Belges situés au bas de l'échelle du bien-être sont principalement les familles monoparentales, issues de l'immigration et/ou dont les parents sont peu qualifiés et/ou sans emploi. L'enquête a également révélé que les personnes âgées ne sont pas nécessairement celles qui ont la situation la plus précaire et que les inégalités entre hommes et femmes sont notables.

Les chercheurs aimeraient établir des statistiques de base et réutiliser le questionnaire de l'enquête dans les années à venir. Cela leur permettrait d'évaluer l'impact des politiques sociales dans la durée et de donner des pistes aux pouvoirs publics pour augmenter l'efficacité de ces politiques auprès des catégories les plus vulnérables de la société. 

Mercredi l 16-01-2019
Science et Cocktails : bactéries chéries

L'année reprend en force avec Science&Cocktails #10: Le Pr. Patrice Cani vous guidera à travers le monde fabuleux du milliard de milliard de bactéries qui peuplent nos intestins tandis que Poltrock (claviériste pour Hooverphonic) vous emmènera dans son monde musical planant.

Ca se passe à l'Atelier 210, le lundi 28 janvier 2019 à 20h30. L'événement se tient en anglais.

Mardi l 15-01-2019
Un prix pour une étude en microfinance

Décerné par l'Association for Social Economics, le Prix Warren Samuels Prize récompense chaque année un travail scientifique contribuant à la connaissance en économie sociale et présentant une orientation multidisciplinaire.

Le Prix Warren Samuels 2019 a été attribué à l'article "Too Many Cooks Spoil the Broth: The Conflicting Impacts of Subsidies and Deposits on the Cost-Efficiency of Microfinance Institutions" rédigé conjointement parAnastasia Cozarenco (Montpellier Business School et CERMi-ULB), Valentina Hartarska (Auburn University, USA) et Ariane Szafarz (Centre Emile Bernheim et CERMi, Solvay Brussels School of Economics and Management). Cette publication a été présentée et récompensé lors de la Conférence ASSA Meetings à Atlanta.

L'article récompensé étudie l'impact des subventions sur le rapport coût/rentabilité des institutions de microfinance. Il prend en compte l'auto-sélection endogène vis-à-vis d'une offre de produits qui porte soit sur du crédit uniquement, soit sur du crédit et des comptes de dépôt. Les résultats suggèrent que les institutions non subventionnées qui offrent du crédit et des dépôts ont atteint leur rapport coût/rentabilité optimal. À l'inverse, les institutions non subventionnées qui ne proposent que du crédit sont les plus éloignées de la rentabilité optimale. Parmi les deux situations intermédiaires relatives à des institutions subventionnées, la plus rentable est celle du crédit sans dépôts. L'article met donc en lumière une redondance entre subventionnement et collecte de dépôts. En microfinance, cette conjonction de subventions et de l'offre de comptes de dépôts affecte négativement la rentabilité.

Mardi l 15-01-2019
Bientôt des laboratoires de production sur puce ?

De la médecine à la chimie, les applications de la microfluidique sont nombreuses. Cet art de manipuler des fluides à l'échelle "micro" suscite beaucoup d'intérêt, notamment de la part du secteur pharmaceutique. Le but ? Bénéficier des meilleures conditions opératoires pour produire des principes actifs pharmaceutiques de meilleure qualité et à moindre coût.

Les recherches de Benoît Scheid, chercheur qualifié au FNRS, et de son équipe (TIPs lab – Microfluidique, École Polytechnique de Bruxelles) portent sur la réalisation de laboratoires sur puces hauts-débits, afin de les rendre compatibles avec les volumes de production industrielle.

Le 22 janvier, lors d'un symposium organisé à l'ULB par le chercheur et la société belge des particules, colloïdes et interfaces (BEPCIS), la question particulière de production de liposomes en microfluidique sera abordée. Les liposomes sont des nanoparticules capables, par exemple, d'encapsuler des composés indiqués pour délivrer des vaccins et des médicaments par injection auprès de patients.

Par ailleurs, Benoît Scheid bénéficie actuellement d'un projet ARC en collaboration avec Laurence van Melderen (Laboratoire de Microbiologie cellulaire et moléculaire, Faculté des Sciences, Biopark) qu'il consacre à ses recherches en microfluidique sur l'analyse de cellule unique, ici appliquée à l'étude de la persistance bactérienne.

 

Nos dernières publications:

Nassaux Jean-Paul
Piraux Alexandre
Duvosquel Jean-Marie
Sansterre Jean-Marie
Schroeder Nicolas
de Waha Michel
Wilkin alexis
Peperstraete Sylvie
Weis Monique
Viviers Didier
Kuhar Roman
Paternotte David
Gubin Éliane
Jacques Catherine
Gonçalves Stéphanie

Clin d'oeil