Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Conférence "Au-delà du décolleté : L'ULB contre le sexisme et le harcèlement à l'Université"

Jeudi l 23-11-2017

Dans le cadre de l'année des diversités, l'ULB vous invite à une matinée de réflexion sur le sexisme et le harcèlement sexuel à l'université intitulée Au-delà du décolleté : L'ULB contre le sexisme et le harcèlement à l'Université.

Ce sera également l'occasion pour l'Université de lancer sa campagne de lutte contre le sexisme et le harcèlement, issue d'un grand processus de réflexion qui a eu lieu cette année. Ce projet entend lutter contre toute forme de sexisme ou de harcèlement au sein de l'université, que les victimes soient des femmes, des hommes, des personnes hétérosexuelles ou LGBTI+, des étudiant·e·s ou des membres des corps administratif, académique ou scientifique de l'ULB.

Pour sa réalisation, celui-ci se déploie sur 5 objectifs majeurs:

  • Sensibiliser aux phénomènes de harcèlement sexuel à travers une campagne d'affichage sur les campus
  • Éliminer les obstacles au signalement et à la recherche d'aide pour les victimes
  • Améliorer l'encadrement et l'accompagnement des victimes et des témoins
  • Renforcer le cadre normatif et disciplinaire
  • Réaliser un état des lieux de la perception du sexisme et de la violence sexuelle à l'ULB.

> En pratique:
Le 23 novembre à partir de 9h - ULB - Campus du Solbosch, bâtiment S, 44 avenue Jeanne, 2e niveau, Salle Somville
Découvrez le programme complet.
Entrée gratuite, inscription obligatoire.

Carte blanche: expérimentation animale

Mercredi l 22-11-2017

"Interdire l'expérimentation animale ou la rendre impraticable priverait la Société d'un outil indispensable à la recherche fondamentale et médicale, ainsi qu'à l'innovation dans les sciences du vivant dont les animaux eux-mêmes bénéficient. Face aux défis que constituent notamment l'augmentation de la population, l'allongement de la durée de vie, le contrôle des infections émergentes et le réchauffement climatique qui bouleversent nos écosystèmes, pouvons-nous décider de cesser d'innover et hypothéquer notre futur ainsi que celui de nos descendants?"

Cette interpellation est lancée par quelque 219 chercheurs belges, dont 4 Prix Francqui, issus des différentes universités du pays. Leur "opinion-carte blanche" est publiée sur les sites web du journal Le Soir et de La Libre Belgique.

Le conflit linguistique belge éclairé par la psychologie sociale

Mercredi l 22-11-2017

Alors qu'il rythme régulièrement les débats publics et politiques, le conflit linguistique belge n'a été que peu étudié par les psychologues. Sous la direction rédactionnelle de Nicolas Van der Linden (Center for Social and Cultural Psychology, CeSCuP – Faculté des Sciences psychologiques et de l'éducation) et Arne Roets (UGent),une série de 7 articles parus dans un numéro spécial de la revue scientifique Psychologica Belgica se penche sur ce conflit.

Les différentes études ont été menées auprès d'échantillons de citoyens flamands et/ou francophones. Parmi celles-ci, l'une dévoile que les stéréotypes attachés aux Francophones et aux Flamandsressurgissent quand le conflit linguistique s'intensifie. Deux autres études montrent que les attitudes vis-à-vis de l'amnistie pour les collaborateurs de la Seconde Guerre Mondiale sont majoritairement négatives tant chez les Francophones que chez les Néerlandophones.

Les Flamands sont-ils plus racistes? Non, si l'on en croit une 3e recherche: les Flamands entretiennent des attitudes plus favorables que les Wallons à l'égard des immigrés et des homosexuels. Une attitude qui se répercutera cependant différemment sur les intentions de vote.

Parmi les autres articles, l'un se penche sur les sentiments de victimisation imputés à l'autre communauté, tandis qu'un autre compare les préjugés à l'égard des minorités ethnoculturelles à ceux vis-à-vis des Wallons. Enfin, une dernière étude a été réalisée au sein de la communauté germanophone, qui conserve une attitude positive et un attachement à l'égard de la Belgique plus prononcé.

Rencontres ULB-Le Soir : "Enseignement : l'ascenseur social est-il en panne ?"

Mardi l 21-11-2017

Avec Najat Vallaud-Belkacem, ancienne ministre française de l'Éducation nationale, Jean-Claude Marcourt, ministre de l'Enseignement supérieur et Andrea Rea, doyen de la Faculté de Philosophie et Sciences sociales.

Notre système d'enseignement serait l'un des plus inégalitaires d'Europe. Cette deuxième Rencontre organisée par l'ULB et Le Soir abordera le thème de la mixité, au sens large du terme, à l'école et à l'université.

Comment rendre nos écoles et universités réellement inclusives ? Comment faire fonctionner efficacement l'ascenseur social que constitue l'enseignement ? Cette Rencontre, animée par Béatrice Delvaux, éditorialiste en chef au journal Le Soir et Eric Burgraff, journaliste spécialiste enseignement au journal Le Soir, réunira des experts et des professionnels du secteur de l'enseignement autour du thème de l'enseignement inclusif, et de ce qui se développe en Belgique et à l'étranger dans ce domaine.

> Informations pratiques :
Le 5 décembre 2017 à 19h
Campus du Solbosch, bâtiment K, amphithéâtre Henri La Fontaine
Entrée gratuite, inscription obligatoire
Infos: www.ULB.be/debats

Santé et solidarité à la Une d'Esprit libre

Mercredi l 08-11-2017

L'Hôpital Erasme fête ses 40 ans. Esprit libre évoque le passé, le présent et surtout l'avenir de ce lieu dédié à la santé mais aussi à l'enseignement et la recherche. Un lieu où l'humain, dans toute sa fragilité, est pris en charge.

Dans ce numéro 49 sont évoqués d'autres humains en état de fragilité : les réfugiés... ainsi que les étudiants qui ont choisi de s'investir pour et avec ceux-ci. Dans la même veine «solidaire» sont présentés dans le magazine les 5 projets bénéficiant en 2017 de la Bourse Hessel.

Également au sommaire : la meilleure manière de calculer la distance Terre-Lune avec un degré de précision de l'ordre de l'atome (Starting Grant pour François Leo), le premier vaccin mondial contre le streptocoque A (Pierre Smeesters, Bactériologie moléculaire) ou le tout nouveau centre de recherche de l'ULB, AmericaS.

Découvrez le dernier numéro d'Esprit libre en ligne.

Jeudi l 23-11-2017
Traite des êtres humains et terrorisme

Ce mercredi 29 novembre, Charles-Eric Clesse, professeur à la Faculté de Droit et Criminologie, et Philippe de Koster, président de la CTIF, proposeront au public du Palais des Académies une conférence consacrée à la traite des êtres humains et la manière dont elle finance les mafias et le terrorisme.

"Il s'agira de présenter les différentes formes d'exploitation et d'expliquer les mécanismes mis en place par des réseaux internationaux et des individus, au travers de nombreux exemples issus de la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l'Homme et des Cours et tribunaux belges et français", annonce Charles-Eric Clesse. Lors de son intervention, le professeur, également auditeur du travail du Hainaut, se penchera particulièrement sur les indices qui permettent de déterminer que la traite alimente des organisations terroristes ou mafieuses.

La conférence offrira également l'occasion d'explorer le trafic en dehors des grands réseaux. "Il y a plein de petits exploitants. A Charleroi par exemple, des familles ou des particuliers amènent des Bulgares en microbus pour réaliser de petits travaux ou se prostituer, ce qui finance les mafias des pays d'origine de ces travailleurs", note Charles-Eric Clesse.

La seconde partie de l'exposé, donnée par Philippe de Koster, s'intéressera aux flux financiers issus du terrorisme et au blanchiment d'argent.

Jeudi l 23-11-2017
Nunataryuk, nouveau projet sur la fonte du Permafrost

Le permafrost représente un quart de la surface continentale de l'hémisphère nord, principalement dans la région arctique. Ces sols, perpétuellement gelés depuis des milliers d'années, s'érodent cependant à vive allure, suite au réchauffement climatique.

Nunataryuk est un nouveau projet européen de 5 ans, coordonné par le Alfred Wegener Institute Helmholtz Centre for Polar and Marine Research (AWI), et rassemblant 27 partenaires de recherche. Le projet vise à explorer le rôle du permafrost dans le système climatique terrestre et les conséquences de sa disparition sur le climat et la vie des habitants de l'Arctique.

"Nunataryuk" signifie "de la terre à la mer" en langage Inuvialuit. Les chercheurs travailleront en collaboration étroite avec les communautés locales afin de définir des stratégies d'adaptation à la fonte de leurs terres et les modifications des écosystèmes.

Chercheure à l'Unité de recherché BioGeosys (Faculté des Sciences), Sandra Arndt participe à ce projet: elle développera et testera un modèle pour examiner les conséquences biogéochimiques de la fonte du permafrost.

Jeudi l 23-11-2017
L'ULB contre le sexisme et le harcèlement à l'université

Il y a plusieurs mois, l'ULB entamait un processus de réflexion sur la question du sexisme et du harcèlement sexuel à l'université. Celui-ci débouche aujourd'hui sur un projet de lutte et de campagne ainsi qu'un site web, diversites.ulb.be/stop-harcelement qui sont lancés officiellement le 23 novembre en présence de la ministre Isabelle Simonis et de la directrice du service égalité de l'Université de Genève partenaire de la campagne #UNIFSUNIES contre le harcèlement et le sexisme.

Cet événement s'inscrit dans le cadre de la matinée de réflexion Au-delà du décolleté: l'ULB contre le sexisme et le harcèlement à l'Université qui se tiendra à l'ULB ce même jour.

Ce projet de lutte et de campagne entend combattre toute forme de sexisme ou de harcèlement au sein de l'université, que les victimes soient des femmes, des hommes, des personnes hétérosexuelles ou LGBTI+, des étudiant·e·s ou des membres des corps administratif, académique ou scientifique de l'ULB. Il s'articule autour de 5 axes majeurs :

> Sensibiliser aux phénomènes de harcèlement sexuel à travers une campagne d'affichage sur les campus : une série de 15 affiches évoquant les différentes formes de sexisme et de harcèlement - en fonction de l'orientation sexuelle, du statut social des personnes, etc. – ont déjà été apposées en différents lieux ;

> Éliminer les obstacles au signalement et à la recherche d'aide pour les victimes ;

> Améliorer l'encadrement et l'accompagnement des victimes et des témoins grâce à la présence de personnes de contact dans les facultés ;

> Renforcer le cadre normatif et disciplinaire. Le Conseil d'administration de l'ULB a approuvé en ce sens le 13 novembre dernier la proposition d'amendement des règlements de discipline relatif aux comportements discriminatoires ; cette protection s'applique non seulement aux membres de la communauté universitaires mais également à toute personne participant à une activité organisée par l'Université ainsi qu'à tout.e visiteur.euse ou partenaire externe à l'ULB ;

> Réaliser un état des lieux de la perception et de la prévalence du sexisme et de la violence sexuelle à l'ULB.

Jeudi l 23-11-2017
Droits LGBTQ: conférence et projets de recherche

Le 29 novembre prochain, Line Chamberland présentera une conférence intitulée "Des injustices structurelles à la reconnaissance de la diversité. Regard critique sur l'évolution des politiques publiques contre l'homophobie et la transphobie au Québec".

Titulaire de la Chaire de recherche sur l'homophobie de l'Université du Québec à Montréal (UQAM), Line Chamberland est invitée par la Maison des Sciences Humaines (MSH) de l'ULB. Sa présence à Bruxelles sera l'occasion de renforcer les liens avec l'équipe STRIGES, avec qui elle partage plusieurs projets de recherche.

Line Chamberland dirige notamment le projet de recherche "SAVIE-LGBTQ", financé par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada. Ce projet vise à documenter les expériences vécues par les personnes LGBTQ dans leur intégration sociale au travail, dans la famille et dans leurs réseaux sociaux. Caroline Closon, professeure à STRIGES, participe à un volet de ce projet, consacré au milieu du travail. David Paternotte, codirecteur de STRIGES, participe quant à lui à un volet visant à comparer les politiques publiques concernant l'intégration des personnes LGBTQ, en particulier entre le Québec, le Canada et la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Dans ce cadre, Line Chamberland et David Paternotte ont décroché un financement bilatéral de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de Québec pour amorcer cette comparaison. Le projet concernera le domaine de l'éducation et de l'intersectionnalité et associe également quatre partenaires de terrain, impliqués dans la reconnaissance des droits LGBTQ : le GRIS-Montréal et le GRIS-Wallonie, Arc-en-ciel d'Afrique, ainsi que Massimadi Montréal et Massimadi Bruxelles.

Mercredi l 22-11-2017
Horizon Recherche ULB: droits de l'homme et question migratoire

Horizon Recherche ULB est en ligne. Au menu de cette édition de novembre: un dossier consacré aux droits de l'homme dans la question migratoire en Belgique.

Découvrez aussi des articles sur le diabète ou l'implication de nos chercheurs dans les dernières découvertes des coopérations LIGO et Virgo, ainsi que la place de l'économie circulaire à Bruxelles. Sans oublier quelques passages de nos chercheurs dans les médias.

Bonne lecture!

 

Nos dernières publications:

Luminet Olivier
Curci Antonietta
Hottois Gilbert
Glansdorff François
Van den Haute Erik
Anciaux Robert
Jangoux Michel
Telò Mario
Ding Chun
Xiaotong Zhang
Corten Olivier
Dubuisson François
Koutroulis Vaios
Lagerwall Anne
Berns Thomas
Lafosse Juliette

Clin d'oeil