Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

L'ULB décide d'exclure les énergies fossiles de ses portefeuilles d'investissement

Mardi l 22-01-2019

Le conseil d'administration de l'ULB de ce lundi 21 janvier a mis en place un comité de pilotage pour que d'ici la fin décembre 2021, l'ensemble des portefeuilles de l'Université soient convertis en portefeuilles durables et socialement responsables.

D'ici trois ans, l'ULB aura donc exclu les énergies fossiles de ses portefeuilles d'investissement.
L'ULB dédicacera également des budgets d'investissement dans des projets locaux cohérents avec les engagements de l'Université pour la durabilité.

Cette décision a été prise suite à la présentation du rapport du groupe de travail « Energies fossiles » mis en place àl'initiative des étudiants et qui est en droite ligne avec la politique environnementale menée depuis seize ans par l'ULB en faveur du développement durable.

Seconde édition du festival "La Religion dans la Cité" à Flagey les 22 et 23 février

Lundi l 21-01-2019

Pour sa seconde édition, le festival « La Religion dans la Cité » entend explorer les enjeux actuels du lien étroit entre le corps et la religion. La parole sera réservée à des oratrices. Il s'agit ici d'entendre celles dont, souvent, la parole est exclue ou minorée par la religion, et dont le corps est souvent victime de violences subies ou imposées par la religion. Intellectuelles ou artistes, croyantes ou athées, représentantes du culte ou laïques, ces femmes au parcours incroyable proposeront et croiseront leur lecture du débat autour du corps dans la religion au fil de deux jours de débats et conférences.

L'édition de 2019 proposera des débats en français, en néerlandais et en anglais. Deux oratrices d'exception, Christiane Taubira, responsable politique française et femme de lettres et Karen Armstrong, philosophe de la religion, apporteront leur témoignage. La parole sera dédiée exclusivement aux femmes, généralement exclues du débat public alors que leur corps est souvent exposé aux violences subies ou imposées par les pouvoirs religieux. Elles seront invitées à parler de questions universelles et à proposer un cadre de réflexion accessible au plus grand nombre.

Anne Morelli, historienne, Thérèse Hargot, philosophe et sexologue et Faouzia Charfi, physicienne et femme politique présenteront dans un débat introductif les enjeux actuels de la question du corps dans la religion. L'artiste Axelle Red débattra avec l'essayiste Djemila Benhabib et l'historienne et psychanalyste Sylvie Lausberg du regard que les religions portent sur l'amour, le désir et la sexualité. Inna Shevchenko, militante féministe et figure majeure du mouvement des Femen, parlera de l'individualisme contemporain et de son rapport au corps.

Une série d'ateliers et de rencontres avec les oratrices, sera organisée durant les deux jours de festival afin d'inclure activement les visiteurs dans le projet. La musique rythmera le festival avec des artistes aux sensibilités spécifiques. Asmâa Hamzaoui & Bnat Timbouktou, introduiront certains débats pour faire découvrir la musique gnaoua, inspirée de musique sacrée où celle-ci se mêle à la danse et la poésie. Axelle Red, clôturera cette première journée de festival avec son tout dernier album. Enfin, à la rencontre entre rythmes puissants d'Afrique de l'Ouest et musique déjantée londonienne, Kokoroko est un kaléidoscope de couleurs musicales qui promet de "secouer les âmes".

Informations pratiques :

  • Les 22 et 23 février à Flagey
  • Programme et réservations : Flagey.be

Un évènement à l'initiative de Flagey, Le Soir, ULB, VUB et la RTBF.

Des tests 3D pour étudier les perturbateurs hormonaux

Mercredi l 16-01-2019

Présents dans de nombreux matériaux de la vie quotidienne, les perturbateurs endocriniens interfèrent avec la production physiologique et les effets-cibles des hormones. Outre un impact sur le système reproducteur, notamment, il existe aussi de plus en plus de preuves que ces molécules perturbent également le fonctionnement de la thyroïde.

Le nouveau projet européen "SCREENED" se penche sur ce problème de santé: le but du projet est de développer des tests in vitro 3D afin de mieux caractériser les effets des perturbateurs endocriniens sur les fonctions de la thyroïde. Le mécanisme de cette interférence est en effet encore loin d'être élucidé, notamment à cause de la faible disponibilité de tissu thyroïdien humain compatible et l'incapacité à étudier les effets combinés de plusieurs perturbateurs utilisés à faibles doses.

Le projet SCREENED rassemble 9 universités et entreprises européennes, parmi lesquelles le laboratoire de recherche de Sabine Costagliola (Faculté de Médecine), conduisant depuis de nombreuses années des recherches sur la thyroïde et ses fonctions. Basés sur des constructions 3D de cellules thyroïdiennes, les nouveaux tests imaginés par les chercheurs imiteront la structure et la fonction de la glande thyroïde native. Cette méthode permettra de contourner les limites des tests existants et de prédire avec plus de sensibilité et de spécificité les effets des perturbateurs endocriniens sur la fonction thyroïdienne. Ces tests, ainsi que les effets indésirables mis à jour, pourraient ensuite être utilisés à des fins réglementaires.

Chaire Seconde Guerre Mondiale: spectacle à BOZAR et conférence publique

Mardi l 15-01-2019

Dans le cadre de la Chaire internationale d'histoire de la seconde guerre mondiale, La Faculté de Philosophie et Sciences sociales programme le lundi 28 janvier 2019 à 20h le spectacle musical « Est West Street : a Song of Good and Evil » du titulaire 2019, le Professeur Philippe Sands (University College London).

East West Street: A Song of Good and Evil est un spectacle musical inspiré par le livre "Retour à Lemberg" (Albin Michel, 2016) de Philippe Sands, auteur et avocat spécialisé dans la défense des droits de l'homme, qui explore les origines des concepts de génocide et de crimes contre l'humanité.

Partant des parcours croisés de son grand-père et de trois hommes au cœur du procès de Nuremberg – l'universitaire de Cambridge Hersch Lauterpacht, le procureur polonais Raphael Lemkin et l'avocat d'Hitler, Hans Frank - cette exploration personnelle des origines de la justice moderne est rythmée par les paroles, portées par Katja Rietmann et Philippe Sands, les images d'archives et la musique qui liaient ces hommes, de Bach et Beethoven à Rachmaninov et Leonard Cohen, interprétée par le célèbre baryton-basse Laurent Naouri et le pianiste Guillaume de Chassy et mis en scène par Nina Brasier.

Infos & tickets : consultez le site de BOZAR

Une conférence publique de Philippe Sands intitulée "Retour à Lemberg, alors et maintenant" se tiendra le lendemain du spectacle, le mardi 29 janvier 2019 à 10h, à l'ULB dans l'auditoire R42.4.502. Entrée libre.

Ce spectacle et cette conférence sont organisés dans le cadre de la chaire internationale d'histoire de la seconde guerre mondiale à l'Université libre de Bruxelles, qui distingue annuellement l'auteur d'une contribution originale en lui accordant le prix Baron Velge. Cette année, Philippe Sands est mis à l'honneur à la fois pour son livre "Retour à Lemberg" et pour la pièce présentée à Bruxelles à cette occasion.

L'ULB s'expose en ville

Lundi l 14-01-2019

Artistes inspirés, en devenir ou confirmés de l'ULB vous proposent une exposition engagée qui présentera toutes sortes de supports et de médium créés par la communauté universitaire: peinture, sculpture, vidéo, multimédia, installation, photographie, etc.

Cette exposition sera placée sous le signe de la solidarité. Elle se clôturera le 24 février par une grande vente aux enchères des oeuvres exposées. Les bénéfices seront reversés à l'association Médecins du Monde, qui agit en première ligne pour l'accueil et l'accompagnement des réfugiés en Belgique, avec la Plateforme Citoyenne de soutien aux réfugiés.

L'exposition aura lieu du 25 janvier au 24 février 2019, à l'Espace Architecture de Flagey, 19 Bis Place Flagey, 1050 Bruxelles.

Les Palmes académiques pour le recteur Yvon Englert et la rectrice Caroline Pauwels

Vendredi l 11-01-2019

Le 8 janvier dernier, le recteur de l'ULB Yvon Englert et la rectrice de la VUB, Caroline Pauwels ont reçu les insignes d'Officier de l'Ordre des Palmes académiques de la République française.

Cette distinction conjointe a été décernée en l'honneur des combats humanistes et de l'engagement de nos deux universités. Le prix leur a été remis par l'ambassadrice de France en Belgique. L'ordre des Palmes académiques, créé en 1808 par Napoléon, rend hommage aux personnalités ayant joué un rôle de premier plan dans l'éducation francophone et dans le monde universitaire francophone.

Le Groenland en été: une usine à libérer du méthane

Mardi l 08-01-2019

Une nouvelle recherche, publiée dans le journal scientifique Nature, révèle que la calotte glaciaire du Groenland émet des tonnes de méthane au cours de l'été. Chercheuse à l'Unité de Recherche BioGeosys (Biogéochimie et Modélisation du Système Terre - Faculté des Sciences), Sandra Arndt est co-auteure de cette étude.

Emmenée par l'Université de Bristol (UK), l'équipe internationale de chercheurs a échantillonné l'eau de fonte issue de la calotte glaciaire du Groenland pendant les mois d'été et y a mesuré la concentration de méthane en temps réel. C'est la première fois que ce puissant gaz à effet de serre est mesuré dans les eaux de fonte provenant des calottes glaciaires. Les chercheurs ont observé que le méthane était continuellement exporté depuis les eaux de fonte, en dessous de la glace, vers l'atmosphère. Ils estiment qu'au moins six tonnes de méthane ont été transportées de l'environnement subglaciaire vers la surface sur leur site d'étude.

Troisième gaz à effet de serre le plus important après la vapeur d'eau et le dioxyde de carbone (CO2), le méthane est cependant environ 20-28 fois plus puissant en termes de réchauffement de l'atmosphère que le CO2. La compréhension de ces échanges vers l'atmosphère est donc cruciale pour comprendre l'impact des émissions de méthane sur le climat. À l'ULB, Sandra Arndt et Frank Pattyn (Laboratoire de Glaciologie, Faculté des Sciences) ont uni leurs forces pour s'attaquer à ce problème: ils ont commencé à développer le tout premier modèle prenant en compte les environnements sous-glaciaires.

Mardi l 22-01-2019
La reconnaissance au travail

"Elle aplatit la structure hiérarchique, promeut l'autodétermination, l'initiative, responsabilise les travailleurs et leur donne donc plus de reconnaissance". Voici, en théorie, ce qui caractérise les "entreprises libérées". Un point de vue souvent évoqué par leurs managers.

Rachida Taâme, doctorante au Centre de Recherche en Psychologie des Organisations et des institutions (CeRePOI, Faculté des Sciences Psychologiques et de l'Éducation) s'intéresse, quant à elle, au point de vue des travailleurs. Son objectif : comprendre comment ils vivent la reconnaissance de leurs compétences en entreprise libérée. Quelles en sont leurs représentations et leurs expériences ? La chercheuse effectue donc une étude de terrain pour réunir et analyser leurs témoignages.

Elle présentera ses premiers résultats le 28 janvier, lors d'un colloque organisé sur le thème de la reconnaissance. Outre son intervention, les professeurs et chercheurs invités aborderont la question de la reconnaissance, issue de la philosophie politique, dans différentes disciplines et pour différents objets sociaux.

Affiche Reconnaissance.pdf

Mardi l 22-01-2019
Horizon Recherche ULB est en ligne!

Le nouveau numéro d'Horizon Recherche ULB est en ligne. Ce mois-ci, nous vous proposons un focus sur quelques projets de spin-offs issus des recherches de l'Université.

Dans la vidéo "Objet de la Recherche", Nadège Broustau (Faculté de Lettres, Traduction et Communication) vous présentera ses recherches et une anecdote liée à une bombe aérosol!

Un mot enfin sur le dernier projet européen consacré aux perturbateurs endocriniens, sur l'anniversaire du FNRS ainsi que les passages médias de nos chercheurs.

Bonne lecture!

Vendredi l 18-01-2019
Politique en chanson

Serait-il fini le temps où on parlait de la politique sérieusement? C'est la question posée par Guillaume Grignard, chercheur au Département de Sciences politiques (Faculté de Philosophie & Sciences sociales) dans un article de The Conversation, un média dont l'ULB est partenaire.

"Voilà trois décennies environ que les mandataires politiques ont pris goût au spectacle télévisuel où les phrases-chocs ont remplacé les longs arguments", écrit-il, "Plus récemment, le personnel politique a franchi un nouveau cap en se mettant en scène via des clips musicaux de campagne directement diffusés sur les réseaux sociaux sans l'intermédiaire des médias traditionnels".

Dans cet article, Guillaume Grignard, s'intéresse à à trois clips qui ont été tournés dans le cadre de la campagne pour les élections locales de l'automne 2018 en Belgique francophone.

Article complet disponible en ligne.

Vendredi l 18-01-2019
Alzheimer: une propagation de neurone en neurone?

Doctorante au Laboratoire d'Histologie, de Neuroanatomie et de Neuropathologie de la Faculté de Médecine, Marie-Ange de Fisenne a obtenu le prix Hope in Head du Rotary. Ce prix vise à soutenir un projet de thèse concernant les maladies neurodégénératives.

Marie-Ange de Fisenne s'intéresse à la maladie d'Alzheimer, la forme la plus fréquente de démence, et à l'une des lésions cérébrales associées à la maladie : les dégénérescences neurofibrillaires. Il s'agit d'un ensemble de protéines particulières, les protéines tau, anormalement agrégées et phosphorylées dans les neurones. L'abondance de ces dégénérescences est corrélée à la sévérité de la démence, mais les mécanismes conduisant à leur formation sont encore peu connus.

Durant sa thèse, supervisée par Karelle Leroy, Marie-Ange de Fisenne va étudier les mécanismes d'internalisation et de propagation de la protéine tau pathologique. Le phénomène sera étudié dans des cultures cellulaires mais également in vivo chez la souris. L'hypothèse des chercheuses est que la pathologie tau se transmet entre neurones connectés par leurs synapses : la formation des dégénérescences neurofibrillaires suit en effet des voies neuro-anatomiques durant le déroulement de la maladie.

Jeudi l 17-01-2019
Décès du professeur Maurice Vanhaelen

C'est avec tristesse que nous avons appris le décès du professeur Maurice Vanhaelen, survenu ce mardi 15 janvier à l'âge de 78 ans.

Le professeur Maurice Vanhaelen, diplômé Pharmacien, Pharmacien d'Industrie et Docteur en Sciences Pharmaceutiques à l'ULB, a été une personne clef et marquante pour la Faculté de Pharmacie de l'ULB.

Il y a enseigné avec dynamisme les matières relatives aux produits naturels et à la nutrition, développé des recherches dans le domaine de la standardisation des produits naturels en collaboration étroite avec son épouse le Dr Phn Renée Vanhaelen-Fastré, chef de travaux. Il a occupé le poste de Doyen de notre Faculté de 1992 à 1995, a dirigé le laboratoire de Pharmacognosie et a encadré de nombreux chercheurs nationaux et internationaux, notamment dans le cadre de la coopération au développement.

Passionné par la culture et l'art, et par le souci de transmettre aux plus jeunes, il a créé le Musée des Plantes Médicinales et de la Pharmacie toujours avec l'aide de son épouse le Dr Phn Renée Vanhaelen-Fastré. Ce musée se décline sous un format original de vitrines thématiques autour du médicament, de la Pharmacie et de l'histoire de l'utilisation de plantes à leur valorisation actuelle. Il a également été très actif au sein du Réseau des musées de l'ULB.

L'Université présente ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

 

Nos dernières publications:

Nassaux Jean-Paul
Piraux Alexandre
Duvosquel Jean-Marie
Sansterre Jean-Marie
Schroeder Nicolas
de Waha Michel
Wilkin alexis
Peperstraete Sylvie
Weis Monique
Viviers Didier
Kuhar Roman
Paternotte David
Gubin Éliane
Jacques Catherine
Gonçalves Stéphanie

Clin d'oeil