Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Marc Wilmet nous a quittés

Lundi l 12-11-2018

Né le 28 août 1938 à Charleroi, Marc Wilmet était un professeur honoraire de l'ULB, expert de la langue française.

Premier linguiste récompensé du Prix Francqui, en 1986, Marc Wilmet était pour beaucoup de ses anciens élèves un pédagogue d'exception, maniant parfaitement la langue française et ses particularités. Durant sa longue carrière à l'ULB, où il commença à enseigner en 1975, il eut de nombreux élèves désormais journalistes, auteurs ou professeurs, tout comme lui. Parmi eux, trois professeurs encore actifs à l'ULB aujourd'hui et ayant réalisé leur doctorat sous sa direction continuent à diffuser "sa pensée linguistique éclairante". Il s'agit de Annick Englebert, Laurence Rosier et Dan van Raemdonck.

Exigeant mais également bienveillant, Marc Wilmet attendait de ses élèves la même rigueur que lui-même s'imposait vis-à-vis de la langue française. Ces futurs professeurs de français devaient, selon lui, comprendre et maîtriser la moindre règle dans ce qu'elle a de relatif et d'évolutif à l'histoire de la langue. Ils devaient être irréprochables.

Dans sa recherche, Marc Wilmet faisait preuve d'une curiosité intellectuelle permanente et d'un esprit critique, voire caustique. Lauréat de nombreux prix lors de sa grande carrière académique, il a également excellé dans la société civile, étant élu en 1986 à l'Académie royale de Langue et Littérature françaises (dont il a été directeur en 1993 et 2001). Il fut également président du Conseil supérieur de la langue française de 1999 à 2007.

Marc Wilmet est décédé le 10 novembre 2018. Il laissera à l'ULB le souvenir d'un professeur brillant, exigeant certes mais particulièrement humain. Il laissera au monde de la recherche, l'empreinte d'un académicien de talent, d'un expert de la langue française qu'il maniait à la perfection. L'Université libre de Bruxelles adresse ses plus sincères condoléances à son épouse, Anne-Rosine Delbart, à sa famille ainsi qu'à tous ses proches.

St-V: les étudiants de l'ULB soutiennent l'asbl L'Îlot

Lundi l 12-11-2018

Voici quelques années, les étudiants de l'ULB ont eu l'idée de consacrer une journée en faveur d'une oeuvre sociale. Les délégués au poste "social" des 30 cercles folkloriques s'accordent sur une association pour laquelle ils récolteront des fonds. Cela passe par l'organisation d'événements à but caritatif mais aussi par une quête sociale qui a lieu chaque année lors de la semaine précédant la Saint-Verhaegen. L'année dernière, plus de 1850 euros avaient pu être récoltés pour BXLREFUGEES.

L'asbl choisie cette année est L'Îlot. Cette association a pour mission de répondre aux besoins rencontrés par les personnes sans abri en organisant une offre de services de première nécessité (accueil de jour), d'accueil et d'hébergement temporaire, de création et de captation de solutions de logement, ainsi que de guidance à domicile pour les personnes récemment relogées. L'Îlot veut promouvoir la justice sociale et vise le développement d'une société solidaire mue par l'engagement de l'ensemble de ses citoyens.

Ce lundi 12 novembre, les étudiants des cercles de l'ACE seront présents dans les rues de Bruxelles afin d'aider l'Îlot dans sa lutte contre le sans-abrisme et à la mise en place de solutions dignes et durables. Objectif: dépasser les 2000 euros de dons.

Le Réseau des Musées de l'ULB fête ses 15 ans

Lundi l 05-11-2018

Le Réseau des Musées de l'ULB fédère musées et collections de l'Université, répartis sur 4 campus bruxellois (Auderghem, Erasme, Plaine, Solbosch) et 2 sites wallons (Charleroi-Parentville, Treignes). Il fête cette année ses 15 ans d'existence.

À cette occasion, et dans le cadre de la Journée européenne du Patrimoine académique (Universeum), il offrira un florilège de 15 ans d'animations phares organisées lors d'événements communs. Rendez-vous le 15 novembre pour découvrir des pièces uniques, sur les différents sites de l'ULB.

Pour plus d'information concernant les expositions, les lieux et les horaires, visitez le site des Musées de l'ULB.

Mardi l 13-11-2018
Colloque: "The Autocratic Challenge"

Résultat des élections au Brésil; lois liberticides et dé-démocratisation en Hongrie et en Pologne; recul des libertés publiques au nom des législations anti-terroristes... L'actualité nous apporte chaque jour son lot de signaux faisant état de la fragilité des démocraties, de la régression de certains acquis démocratiques et de la consolidation de certains régimes autoritaires.

Ce colloque, intitulé "The Autocratic Challenge: Assessing Autocratization Processes in Contemporary Times", tentera de comprendre quelle est la combinatoire à l'œuvre expliquant ces phénomènes. Un panel sera également dédié à des praticiens de Think Tanks et ONG qui viendront témoigner et donner leur point de vue sur l'action civique comme instruments de résistance face aux processus d'autocratisation.

Ce colloque, labellisé "Année thématique - Europe de la connaissance", rassemble de nombreux collègues de différents pays, dont l'expertise sur ces sujets est internationalement reconnue.

> Informations pratiques:

Jeudi 15 et vendredi 16 novembre 2018, de 9h15 à 16h45 (campus du Solbosch, Institut d'études européennes, salle Kant)

Programme et inscriptions sur le site du Centre d'étude de la vie politique (CEVIPOL)

Mardi l 13-11-2018
Nouveau numéro d'Horizon Recherche ULB

Horizon Recherche ULB est en ligne. Ce mois-ci, nous vous proposons un focus sur quelques dernières publications des chercheurs de l'Université, un "Objet de la Recherche" sur la fertilité en cas de chimiothérapie, un mot sur la revue "e-legal", ainsi que les passages médias de nos chercheurs

Bonne lecture!

Lundi l 12-11-2018
Plus de 1.5°C? Adieu Antarctique et Groenland!

Que deviendraient les calottes glaciaires dans un monde plus chaud d'1,5°C ? La fonte des calottes glaciaires du Groenland et de l'Antarctique contribue de plus en plus à l'augmentation du niveau de la mer. Surnommées les "géants endormis" de la Terre, ces calottes pourraient potentiellement faire monter le niveau de la mer de plus de 70 mètres, à long terme.

Une nouvelle étude, dirigée par Frank Pattyn (Laboratoire de Glaciologie) et publiée dans Nature Climate Change, suggère que les prévisions actuelles sur l'impact d'un réchauffement de 1.5°C sur ces calottes sont incertaines. Ceci s'explique par la compréhension limitée des changements de la circulation atmosphérique autour du Groenland et de la circulation océanique autour l'Antarctique. L'étude conclut cependant qu'il est important de limiter le réchauffement de la planète d'ici 2100 à 1,5°C. Au-delà, il existe en effet un risque d'atteindre des points de basculement entraînant une perte de masse irréversible.

Cette perte massive serait due, pour le Groenland, à la fonte accrue de la calotte glaciaire. Pour l'Antarctique, les instabilités marines de certains secteurs de la calotte glaciaire seraient impliquées. La fonte de ces géants entraînerait une élévation du niveau de la mer de plusieurs mètres, sur des échelles de temps allant de siècles aux millénaires, avec des conséquences dramatiques pour l'existence des petits États insulaires et pour les villes côtières du monde entier. Frank Pattyn et ses collègues appellent donc à limiter le réchauffement de l'atmosphère à 1,5°C, afin d'éviter une fonte massive de ces géants de glace et de limiter et contrôler les conséquences qui en découleraient.

Lundi l 12-11-2018
Le projet d'un médiapark à Bruxelles en question

Initié par le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, le projet mediapark.brussels vise à créer un cluster de médias autour de la RTBF et de la VRT, associé à un développement urbanistique et immobilier du site Reyers. L'idée sous-jacente est, par un effet de rapprochement et de concentration spatiale, de favoriser les interactions et le développement des entreprises autour des gros acteurs du site.

Un nouvel article publié dans Brussels Studies se penche sur ce pari. David Domingo et Victor Wiard (ReSIC, Faculté de Lettres, Traduction et Communication) font partie des auteurs. L'article souligne tout d'abord qu'un tel projet devrait miser sur le développement du capital humain, ce qui n'est pas évident dans un secteur où une certaine précarité est de mise. Les auteurs lancent également une réflexion sur l'existence d'autres clusters de médias à Bruxelles et l'articulation avec les acteurs du futur mediapark.brussels. Enfin, l'article souligne les tensions générées par un tel projet au niveau des entités fédérées belges : la Région bruxelloise privilégie une approche par le développement territorial et immobilier alors que les communautés flamande et française travaillent dans des logiques plus sectorielles relatives à l'industrie culturelle et aux médias.

« Fournir une infrastructure à jour est peut-être un bon départ, mais il faut aussi travailler à organiser son appropriation par tous les acteurs du secteur des medias » concluent les auteurs.

Lundi l 12-11-2018
Esprit libre prend le pouls de la santé à l'université

Le nouvel Esprit libre se penche sur l'implication de l'université en matière de santé publique. Un important colloque de l'Agence universitaire de la francophonie vient d'y être consacré chez nous. Santé, alimentation et recherche, santé de nos étudiants aussi, avec la coupole Santé récemment créée à l'ULB et enfin santé et apprentissage, avec un focus sur le SIMLABS, laboratoire de simulation à disposition, entre autres publics, des étudiants.

Des robots du SIMLABS, on passera aux robots sur lesquels se penche Céline Pieters, dans le cadre de son doctorat (Rhétorique & robotique) en cotutelle avec l'Université de Toulouse. Son portrait dans le magazine.

Autres thématiques que vous retrouverez dans ce numéro 54: les 90 ans du FNRS, le porno sous la loupe de la recherche, le Multigram et les langues, Banturivers et Organitra (deux nouvelles ERC de l'ULB), un portrait de Paul-Henri Spaak, ou encore un focus sur la lente pénétration des Chinois en Amérique latine & Caraïbes!

Le magazine Esprit Libre est à lire en ligne ou à télécharger en format PDF.

 

Nos dernières publications:

Espion Bernard
Provost Michel
Wibaut Romain
Wouters Ine
Broustau Nadège
Sacco Muriel
Paternotte David
David Eric
Slautsky Emmanuel
Cahn Livia
Deligne Chloé
Pons-Rotbardt Noémie
Prignot Nicolas
Zimmer Alexis
Zitouni Benedikte
Chetcuti-Osorovitz Natacha
Gemis Vanessa
Paternotte David
Piette Valérie
Sägesser Caroline
Goltzberg Stefan

Clin d'oeil