Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Esprit libre en mode « culture printanière »

Mardi l 06-02-2018

Nouveau festival ouvert sur la Ville, «Bruxelles libre culture» entend bien donner un coup de printemps à notre campus! Du 3 au 30 mars, l'ULB vous proposera un mois d'activités plurielles, culturelles et interactives, que vous soyez étudiant, employé, professeur ou simple voisin, proche ou lointain de l'Université. À découvrir dans le numéro 50 d'Esprit libre...

À lire également dans ce numéro: le passage de témoin ̶ à l'Académie royale ̶ d'Hervé Hasquin à Didier Viviers; la chasse aux fautes de français, avec le MOOC de Marie-Ève Damar; les collaborations VUB-ULB-partenaires bruxellois (USquare & weKonnek); un regard sur les 50 ans de mai 68; les 22 projets «Excellence of science» de l'ULB; les recherches «Anticipate» sur la complexité urbaine bruxelloise; les nouveautés en médecine et dentisterie; et le point sur la solidarité vis-à-vis du monde académique turc.

> Informations pratiques:

Pour découvrir ce numéro, les archives ou vous abonner, visitez la page d'Esprit Libre sur le site de l'ULB.

EL50-web-pages en vis-a-vis - ok.pdf

Vendredi l 16-02-2018
Ciné-club "genre" le 8 mars

Ce ciné-club proposera une projection du film de François Ozon, "Une nouvelle amie" avant de laisser place à un débat ouvert sur le sujet des genres.

La projection du film sera précédée d'un drink à 18h30. Le débat qui suivra la diffusion accueillera des membres d'associations qui viennent en aident aux personnes transgenres: Genres Pluriels et les Cercles Homosexuels Estudiantins Francophones Fédérés (CHEFF).

La soirée sera introduite par Laurent Licata, vice-recteur à la politique académique et à la gestion des carrières, en charge de la politique de diversité et de genre et le débat animé par Patricia Mélotte, docteur en psychologie sociale.

> Informations pratiques:

Jeudi 8 mars à 18h30 (Auditoire DC2.223, campus du Solbosch, bâtiment D, porte C, niveau 2)

Jeudi l 15-02-2018
"Qu'est-ce qu'un citoyen du monde ? Les racines maçonniques du cosmopolitisme"

Sur base d'une lecture des sources maçonniques, cette conférence inaugurale de la Chaire Théodore Verhaegen 2017-2018 explorera l'idée du cosmopolitisme et répondra à la question : pourquoi cette ancienne confrérie est-elle pertinente aujourd'hui dans la "société mondiale"?

Cette conférence sera donnée par le lauréat 2017-2018: Andreas Önnerfors, professeur agrégé en histoire des sciences et des idées à l'université de Göteborg, en Suède. Il a fait des recherches sur la franc-maçonnerie en tant qu'élément de la culture des Lumières en Suède et en Europe.

La Chaire Théodore Verhaegen donne à l'ULB l'occasion de rappeler ses origines historiques et de diffuser ses valeurs. C'est en 1983, à l'occasion du 150e anniversaire de la fondation du Grand Orient de Belgique, que la Chaire Verhaegen fut créée dans le but de mieux faire connaître la franc-maçonnerie. Cette chaire d'études maçonniques organise chaque année des conférences prestigieuses proposant à la communauté universitaire et au grand public des communications scientifiques, dans une perspective résolument internationale.

> Informations pratiques:

Mercredi 7 mars 2018 à 19h30

Auditoire UD.2.218A (Bâtiment U, porte D, Niveau 2, salle 2018A, campus du Solbosch, ULB)

Entrée libre mais inscription obligatoire

Jeudi l 15-02-2018
ULB CAP 2030: The university in 2040

Dans le contexte de l'évolution rapide du paysage de l'enseignement supérieur, le professeur Bert van der Zwaan, Recteur Magnificus de l'Université d'Utrecht, donnera une conférence intitulée "The university in 2040" le 28 février.

Avec l'émergence de l'éducation en ligne et de masse, de la culture du "publie ou péris" et du système controversé de classement des universités, le paysage de l'enseignement supérieur a tellement changé que le concept de l'université doit maintenant être repensé: quelles sont les menaces et les opportunités mondiales? À quoi ressemblera l'université dans 25 ans?

Le professeur Bert van der Zwaan est l'auteur du livre "L'enseignement supérieur en 2040: une approche globale" (2017).

> Informations pratiques:

Mercredi 28 février 2018 de 12h15 à 13h45 (Campus du Solbosch, salle AY2.112)

Inscription gratuite mais obligatoire avant le 26 février via ce formulaire en ligne (un sandwich sera servi à midi)

Plus d'informations sur la conférence et l'agenda de toutes les activités sur ULB Cap2030

Mercredi l 14-02-2018
Les centres pluralistes familiaux et l'IVG en Belgique

En 1969 à Uccle, une grande nouveauté apparaît dans le paysage belge pourtant très pilarisé : un centre pluraliste familial unissant laïques et catholiques. Un événement improbable que va nous conter Anne-Sophie Crosetti, chercheuse au centre METICES (Institut de Sociologie), ce 27 février lors du colloque « Pilarisé un jour, pilarisé toujours ».

"1968 va marquer un tournant pour de nombreux catholiques. L'encyclique du pape Paul VI sur la régulation des naissances va rejeter fermement la contraception et l'avortement. Beaucoup de femmes, y compris des conseillères conjugales, vont voir leur condition niée, ce qui va les amener à s'éloigner de l'Eglise", explique la chercheuse. Or, les centres de consultation conjugale créés par des catholiques s'éloignaient déjà de la morale religieuse pour s'intéresser aux problèmes pratiques de couples, comme les moyens contraceptifs.

Les catholiques vont alors s'associer à la Ligue des Familles, pluraliste, et à la Famille Heureuse, laïque, pour former le tout premier centre pluraliste familial qui regroupe à la fois des conseillers catholiques et laïques. Ceux-ci vont ensuite devoir s'organiser, avec au début un équilibre entre les uns et les autres, puis une évolution vers une professionnalisation du métier qui rend cet équilibre superflu. Grâce à un travail d'archives et des interviews de conseillères des années 60, ce sont les soubresauts de cette période révolutionnaire qu'Anne-Sophie Crosetti retrace dans sa thèse, au sein de l'ARC (dé)pilarisation.

Mercredi l 14-02-2018
Conférence: les défis de la gouvernance urbaine dans le contexte d'une mégalopole en développement

La leçon inaugurale de la Chaire BSI-citydev 2018, donnée par João Sette Whitaker Ferreira, aura lieu le mardi 20 février.

La mégalopole en développement qu'abordera le professeur Ferreira est la ville de São Paulo, au Brésil. La conférence portera sur la question: à quel point une certaine homogénéisation mondiale de l'économie, surtout en termes d´inégalités, ainsi qu'un affaiblissement du rôle de l'État-Providence dans les pays où celui-ci est historiquement plus structuré, laissent prévoir des difficultés de gouvernance semblables, au sein des économies dites "développées"?

Deux autres cours ex cathedra et ouverts au public prendront place les 21 et 28 février. Ils sont intitulés "La production de l'espace urbain dans le contexte du "patrimonialisme" -Etat et injustice spatiale. Formation urbaine au Brésil et en Amérique Latine et les enjeux dans l'élaboration du Plan Directeur de la Ville (2014)" et "Les enjeux de la participation dans la gouvernance d'une grande métropole en développement: l'élaboration du Plan Municipal de Logement à São Paulo"

João Sette Whitaker Ferreira est directeur de recherche à la Faculté d'Architecture et d'Urbanisme de l'Université de São Paulo.

> Informations pratiques:

Leçon inaugurale: mardi 20 février 2018 à 15h00 à la Bibliothèque Solvay (rue Belliard 137, 1040 Bruxelles)

Cours ex cathedra: mercredis 21 et 28 février 2018 de 09h à 13h à la Faculté d'architecture La Cambre-Horta de l'ULB (Place Flagey 19, 1050 Ixelles)

Inscriptions sur le site de la Chaire

 

Nos dernières publications:

Vanderlinden Jacques
Snow Gérard
Poirier Donald
Olson Mancur
Dony Marianne
Zamora Vargas Daniel
André Valérie
Couvreur Manuel
Luminet Olivier
Curci Antonietta
Perrouty Pierre-Arnaud
Bricteux Caroline
Frydman Benoît

Clin d'oeil