Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Diabète de type 1: l'exercice a un effet protecteur

Mardi l 14-11-2017

Faire de l'exercice modéré régulièrement aurait un effet protecteur pour les individus présentant un risque de développer le diabète de type 1. C'est la conclusion d'une étude menée par Decio L. Eizirik et son équipe de l'ULB Center for Diabetes Research et publiée dans le journal scientifique FASEB-J.

Il était déjà considéré que l'exercice physique permettait d'augmenter la sensibilité des cellules à l'insuline. L'étude des chercheurs de l'ULB démontre aujourd'hui que l'exercice induit également une protection directe des cellules bêta du pancréas, les cellules produisant l'insuline.

Les chercheurs se sont demandé si l'exercice pouvait protéger les cellules bêta contre le stress et l'apoptose, deux processus responsables de la mort de ces cellules dans le diabète de type 1. Ils ont récolté du sérum d'humains et de rongeurs, avant et après un entraînement modéré de 8 semaines, qu'ils ont ensuite appliqué sur des cellules bêta. Les chercheurs ont observé que le sérum obtenu auprès d'individus entraînés est lié à une réduction de la mort cellulaire induite par des cytokines pro-inflammatoire (IL1β+IFNγ) ou des facteurs de stress et d'apoptose. Ce processus serait au moins partiellement dû à l'activation du facteur de transcription STAT3.

Cette étude indique donc que l'exercice améliore la survie des cellules bêta dans des conditions propices au développement du diabète de type 1. Les chercheurs envisagent de lancer une étude clinique pour déterminer l'impact d'un programme d'exercice sur la perte des cellules bêta chez les patients à risque pour le diabète de type 1.

Journée de la coopération

Lundi l 13-11-2017

Cette année, notre Université organise deux éditions de sa traditionnelle Journée de la coopération. La première a eu lieu le 14 mars dernier et a mis en avant, pour les étudiants, les métiers de la coopération. La seconde sera organisée le 22 novembre prochain, sur les campus Erasme et du Solbosch et célébrera la qualité de la recherche scientifique liée à nos activités de coopération universitaire.

À Erasme, à 12h, au Musée de la Médecine, se tiendra une conférence de Maryam Bigdeli, Health System Advisor à l'OMS, sur "L'accès aux médicaments dans les pays à bas et moyens revenus". Son exposé sera précédé par le lancement de la nouvelle plateforme CoopSanté, qui regroupe l'ensemble des acteurs liés à l'Université qui mènent des actions de coopération dans le domaine de la santé dans les pays du Sud (Pôle Santé, ULB-Coopération, Erasme-Coopération, Fosfom...).

Sur le campus du Solbosch, à 18h, au bâtiment R42, débutera la soirée de lancement du nouveau réseau Afric@ULB, qui réunit près d'une centaine de chercheurs de l'ULB travaillant sur le continent africain. Intitulée "Penser l'Afrique, penser le monde", cette manifestation académique, culturelle et festive se veut une rencontre entre les discours scientifiques et artistiques sur l'Afrique. Les chercheurs Amzat Boukari-Yabara (docteur en histoire et civilisations de l'Afrique) et Pierre de Maret (ancien recteur de l'ULB), échangeront leurs visions, accompagnés par une performance littéraire et musicale d'Etienne Minoungou (comédien), Simon Winsé et Pierre Vaiana (musiciens).

Chacune des rencontres sera suivie d'un buffet dinatoîre, aux saveurs africaines pour la soirée, permettant de poursuivre le débat dans la convivialité.

Il s'agit d'une occasion unique de mettre en valeur non seulement nos multiples activités de coopération, mais aussi l'enrichissement scientifique et humain que constituent, pour notre institution, les projets que nous menons dans les pays du Sud et la contribution inestimable que les nombreux doctorants et chercheurs accueillis à l'ULB apportent à notre communauté.

D'autres activités sont prévues, vous trouverez le programme complet à l'adresse suivante: www.ulb.ac.be/international

Saint-V 2017: "Asiel voor de migrants, opkuisen les gouvernements"

Lundi l 13-11-2017

Le lundi 20 novembre prochain, l'ULB et la VUB mettront à l'honneur comme chaque année, leur fondateur Théodore Verhaegen.

Cette journée permet à la Communauté universitaire de témoigner de sa fidélité à l'esprit des fondateurs de notre Université et de sa reconnaissance à ceux qui l'ont servie au travers des difficultés de son histoire.

Voici le protocole des cérémonies de la Saint-Verhaegen:

  • 8h: Café et croissants - VUB U-Residence, 271 boulevard Général Jacques, 1050 Ixelles
  • 8h30: Départ des autocars
  • 9h: Dépôt de fleurs au Tir National (Poteau des fusillés), rue Colonel Bourg - 1030 Bruxelles
    Dépôt de fleurs au cimetière de Bruxelles sur la tombe de Théodore Verhaegen et sur la tombe de Frans Kufferath - 1140 Bruxelles
  • 11h: Dépôt de fleurs au monument Groupe G et à la stèle en hommage aux victimes de la barbarie, campus Solbosch - square Groupe G - 1050 Bruxelles
    Dépôt de fleurs aux monuments Théodore Verhaegen et Francisco Ferrer
  • 11h45: Départ des autocars vers l'Hôtel de Ville
  • 12h30: Séance commune ULB-VUB dans la salle gothique de l'Hôtel de Ville, à l'invitation de Monsieur Philippe Close, Bourgmestre de la Ville de Bruxelles
  • 13h30: Verre de l'amitié dans la Salle des Milices de l'Hôtel de Ville
  • Dès midi, les étudiants de l'Association des Cercles étudiants (ACE) de l'ULB et de la Brussels Studenten Genootschap (BSG) de la VUB se rassembleront également sur la Place du Grand Sablon.
  • À 17h, le cortège piéton parcourra la distance séparant le Sablon de la Place de la Bourse aux sons des fanfares estudiantines.

Le thème retenu par les cercles de l'ACE et de la BSG s'exprime par la phrase "Asiel voor de migrants, opkuisen les gouvernements". Ce choix fait directement écho au sort dramatique qui est réservé aux migrants dans notre pays, mais également dans de nombreux autres.
Qu'il s'agisse du mur de Trump en Californie, de celui d'Orban en Hongrie, du traitement qui est réservé aux migrants en République tchèque ou ici même en Belgique, au parc Maximilien, la répression contre celles et ceux qui fuient les guerres et les désastres humains et humanitaires ne fait qu'empirer, et conduit à la mort de centaines de personnes chaque mois.

En 2015 déjà, les étudiants de notre Alma Mater avaient montré avec la plateforme ULB Students with Refugees que la tolérance, le respect, l'humanisme sont des principes chers à nos coeurs et que nous les faisons vivre au quotidien.
Ils et elles souhaitent ainsi exprimer leur solidarité avec les migrants et dénoncer la politique répressive et raciste menée par de nombreux gouvernements et chefs d'état à travers le monde, en contradiction totale avec les valeurs qu'ils et elles clament et défendent chaque jour.

L'ACE organise par ailleurs le lundi 13 novembre une quête sociale dont l'ensemble des bénéfices sera reversé cette année à la plateforme citoyenne de soutien aux réfugié.e.s, BXLREFUGEES.

Retrouvez toutes les informations relatives à la Saint-Verhaegen: www.ulb.be/saintv

Santé et solidarité à la Une d'Esprit libre

Mercredi l 08-11-2017

L'Hôpital Erasme fête ses 40 ans. Esprit libre évoque le passé, le présent et surtout l'avenir de ce lieu dédié à la santé mais aussi à l'enseignement et la recherche. Un lieu où l'humain, dans toute sa fragilité, est pris en charge.

Dans ce numéro 49 sont évoqués d'autres humains en état de fragilité : les réfugiés... ainsi que les étudiants qui ont choisi de s'investir pour et avec ceux-ci. Dans la même veine «solidaire» sont présentés dans le magazine les 5 projets bénéficiant en 2017 de la Bourse Hessel.

Également au sommaire : la meilleure manière de calculer la distance Terre-Lune avec un degré de précision de l'ordre de l'atome (Starting Grant pour François Leo), le premier vaccin mondial contre le streptocoque A (Pierre Smeesters, Bactériologie moléculaire) ou le tout nouveau centre de recherche de l'ULB, AmericaS.

Découvrez le dernier numéro d'Esprit libre en ligne.

Lundi l 20-11-2017
La vie intellectuelle viennoise au tournant des XIXe et XXe siècles

Avec Jacques Le Rider, directeur d'études à l'École pratique des hautes études, Section de Sciences historiques et philologiques. Il est l'auteur entre autres de "Fritz Mauthner. Scepticisme linguistique et modernité. Une biographie intellectuelle","Les Juifs viennois à la Belle Époque" et"La Censure à l'oeuvre. Freud".

Jacques Le Rider nous parlera de "La vie intellectuelle viennoise au tournant des XIXe et XXe siècles". Cette soirée s'annonce passionnante, Jacques Le Rider étant un très grand spécialiste des courants intellectuels qui ont marqué cette époque à Vienne, moment déterminant s'il en est. Retenons, parmi bien d'autres ouvrages, quelques-uns de ses écrits sur le sujet: "Modernité viennoise et crises de l'identité", "Le Cas Otto Weininger. Racines de l'antiféminisme et de l'antisémitisme", "La Mitteleuropa", "Freud, de l'Acropole au Sinaï. Le retour à l'antique des modernes viennois" et "Arthur Schnitzler ou la Belle Époque viennoise".

Le débat sera animé par Guy Haarscher, philosophe et professeur émérite de l'ULB.

En partenariat avec Le Soir et La Première.

> Informations pratiques :
Le 30 novembre 2017 à 20h
Campus du Solbosch, bâtiment K, amphithéâtre Henri La Fontaine
Infos: www.ULB.be/debats
Prix d'entrée: Extérieurs: 10 EUR - Membres ULB, UAE, CEPULB, Extension ULB, Seniors, Demandeurs d'emploi (sur présentation de la carte): 5 EUR - Étudiants (sur présentation de la carte): Gratuit - Les tickets d'entrée sont disponibles le soir même de l'événement.

Lundi l 20-11-2017
Rencontres ULB-Le Soir : L'ascenseur social, à l'école, est-il en panne ?

Avec Najat Vallaud-Belkacem, ministre française de l'Éducation sous le gouvernement de François Hollande, Jean-Claude Marcourt, ministre de l'Enseignement supérieur et Andrea Rea, doyen de la Faculté de Philosophie et Sciences sociales.

Notre système d'enseignement serait l'un des plus inégalitaires d'Europe. Cette deuxième Rencontre organisée par l'ULB et Le Soir abordera le thème de la mixité, au sens large du terme, à l'école et à l'université.

Comment rendre nos écoles et universités réellement inclusives ? Comment faire fonctionner efficacement l'ascenseur social que constitue l'enseignement ? Cette Rencontre, animée par Béatrice Delvaux, éditorialiste en chef au journal Le Soir et Eric Burgraff, journaliste spécialiste enseignement au journal Le Soir, réunira des experts et des professionnels du secteur de l'enseignement autour du thème de l'enseignement inclusif, et de ce qui se développe en Belgique et à l'étranger dans ce domaine.

> Informations pratiques :
Le 5 décembre 2017 à 19h
Campus du Solbosch, bâtiment K, amphithéâtre Henri La Fontaine
Entrée gratuite, inscription obligatoire
Infos: www.ULB.be/debats

Mercredi l 15-11-2017
MOOC - "Innovation Strategy: Challenging the Usual Suspects"

Vous êtes diplômé, professionnel ou encore étudiant en stratégie de l'innovation? Les défis du monde moderne et l'innovation vous passionnent?

Découvrez le nouveau MOOC ( Massive Open Online Course) de l'ULB: « Innovation Strategy: Challenging the Usual Suspects », apprenez en plus sur la stratégie d'innovation et découvrez comment appliquer cette nouvelle expertise aussi bien pour les entreprises des économies émergentes qu'avancées.

Dans ce cours, vous développerez votre connaissance des défis liés aux thématiques de l'innovation ouverte, managériale, du dévelopement des plateformes et des marchés émergents et vous apprendrez à relever ces défis dans une perspective de long-terme. Sur base de quizzs, des derniers éclairages de la littérature scientifique, d'études de cas portant sur des entreprises avant-gardistes et de débats stimulants avec des experts réputés, vous consoliderez votre connaissance de l'innovation.

>> En pratique:
4 semaines, 3 heures par semaine, cours en ligne gratuits et en anglais.
Inscriptions jusqu'au 28 janvier 2018, pour plus d'infos rendez-vous sur https://www.futurelearn.com/courses/innovation-strategy .

Mercredi l 15-11-2017
Une approche « à la carte » pour mieux définir votre (future) stratégie de recherche d'emploi !

Le service InfOR-emploi organise 5 modules de formation "à la carte" pour intégrer les principales bonnes pratiques dans la stratégie de recherche d'emploi.

Ces ateliers méthodologiques "Midis de l'emploi", destinés tant aux étudiants en master qu'aux diplômés de l'ULB, auront lieu un midi par semaine jusqu'à fin décembre à partir du jeudi 23 novembre.

Programme :

  • Jeudi 23 novembre - «Démarrage dans la vie active - Le marché de l'emploi et ses acteurs»
  • Mercredi 29 novembre - «Lettres de motivation et C.V. : comment faire mouche?»
  • Mardi 5 décembre«Identité numérique, réseaux sociaux et recherche d'emploi»
  • Vendredi 15 décembre - «Comment se préparer à rencontrer sans (trop de) stress son futur employeur?»
  • Mardi 19 décembre«Osez l'entreprenariat (même social)!»

> Infos pratiques :
Salle Somville (campus du Solbosch – bât. S, 44 avenue Jeanne, 1050 Bruxelles – 1er étage, ex-salle du Conseil) ;
De 12h15 (précises) à 13h45 ;
Inscription en ligne obligatoire.
Plus d'infos sur le site d'InfOR-emploi ou par téléphone au 02/650 47 18.

Mercredi l 15-11-2017
Bâtiments démolis: une "banque" de matériaux réutilisables

"Par économie circulaire, on entend principalement le fait de réutiliser les matériaux afin de maximiser la valeur technique et économique de ceux-ci", explique Aristide Athanassiadis. Chercheur au Service BATir (Ecole Polytechnique de Bruxelles). Le chercheur vient de dévoiler les principales conclusions de son rapport sur l'économie circulaire dans le secteur de la construction à Bruxelles, effectué pour Bruxelles Environnement. C'est une des 111 mesures proposées par le Programme Régional de l'Economie Circulaire (PREC) à Bruxelles.

Parmi ses conclusions, Aristide Athanassiadis souligne qu'aujourd'hui, 80% des matériaux de construction sont recyclés, principalement comme base pour la construction de routes asphaltées. "On peut être fier de ce chiffre, mais cela reste du sous-cyclage. Dans un secteur de la construction circulaire il faudrait plutôt viser 80% de réemploi, c'est-à-dire voir comment on peut réemployer ces matériaux pour maintenir des bâtiments existants". Les bâtiments en passe d'être démolis deviendraient alors une banque de matériaux: "Il faudrait alors prévenir les architectes et entrepreneurs que ces matériaux seront bientôt disponibles et qu'ils pourront les réutiliser. C'est une des actions concrètes qui est ressortie des workshops avec les professionnels du secteur afin de développer l'économie circulaire dans le secteur de la construction à Bruxelles dans le futur", avertit le chercheur.

Beaucoup de questions restent cependant à approfondir, comme, par exemple, le respect des nouvelles normes énergétiques lors de la réutilisation de matériaux plus anciens.