Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette

Maryll De Cooman

À la veille de l'hiver 2017, le parc Maximilien –et ses réfugiés– a refait surface dans l'actualité, tel un vieux marronnier bien triste... Dès la fin octobre 2015, à l'ULB, des étudiants se mobilisaient pour offrir leur aide.

Une aide qui s'est structurée et diversifiée, notamment au travers de la création d'une legal team... Maryll De Cooman fait partie de ces étudiants qui se sont investis, sensibles à la cause des droits de l'homme et des réfugiés.

Au départ, quatre filles bénévoles -Manon, Pauline, Constance et Maryll- et un mouvement intitulé "ULB Students for Refugees" qui se crée dans le contexte de la crise des réfugiés. Rapidement, ce mouvement met en place un call center et demande aux autorités de l'ULB de pouvoir ouvrir un local pour des "primoarrivants"; ce sera le cas, au campus de La Plaine, au Centre d'action laïque. L'aide s'organise tant bien que mal, dans l'urgence. Du concret, du terrain, des rencontres humaines fortes et qui interpellent... De la crise des réfugiés et du parc Maximilien investi par des familles dépourvues de tout, les médias en parlent: la liste des étudiants bénévoles issus de toutes les facultés s'allonge.

> Lire la suite

Nos dernières publications:

Carbonnelle Sylvie
Joly Dominique
Hellemans Catherine
Casini Annalisa
Van Daele Agnès
De Waele
J.-M.
Gibril
S.
Gloriozova
E.
Spaaij
R.
Gotovitch José
Jodogne Pierre
Ruys Tom
Corten Olivier
Hofer Alexandra
Despoix Philippe
Benoit-Otis Marie-Hélène
Maazouzi Djemaa
Quesney Cécile
Rea Andrea
Bribosia Emmanuelle
Rorive Isabelle
Sredanovic Djordje
Delwit Pascal

Clin d'oeil