Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Mercredi l 18-10-2017
10 ans de partenariat privilégié avec l'UC Berkeley

Il y a 10 ans déjà, l'ULB et l'UC Berkeley ont signé un accord de partenariat privilégié, accord qui a apporté une dimension institutionnelle aux nombreuses collaborations existantes entre les deux universités.

En outre, afin de renforcer le partenariat, l'UC Berkeley a proposé de créer un programme, cofinancé à parts égales, pour permettre l'échange de doctorants. Depuis sa création en 2013, 14 doctorants de l'ULB ont bénéficié du programme et 8 doctorants de l'UC Berkeley.

Cette semaine, l'ULB accueille deux représentants de l'UC Berkeley, Sam Castaneda, Director, Visiting Scholar and Postdoc Affairs Program, et Andrew Green, Associate Director. Ils sont à l'ULB pour présenter une conférence intitulée "The American postdoctoral experience: what you should know".

Mercredi l 18-10-2017
Congrès International de Kinésithérapie- "La Femme et le Sport"

Fruit de la collaboration entre la faculté des sciences de la motricité de l'ULB et le service de kinésithérapie d'Erasme, le 3ème Congrès International de Kinésithérapie se tiendra le samedi 27 janvier 2018 sous le thème de "la Femme et le Sport".

L'objectif du congrès est de réunir les kinésithérapeutes, les autres professionnels de la santé et les entraîneurs pour échanger et actualiser les connaissances dans les domaines de la physiologie du sport et de la prise en charge clinique multidisciplinaire dédiées aux femmes.

Le programme proposera une approche transversale traitant de la femme et du sport depuis l'enfance jusqu'à la maturité. La physiologie du sport, différents domaines cliniques (orthopédie, urologie, gynécologie, oncologie, cardiologie, pelvipérinéologie, etc.) ainsi que les aspects psychologique et sociologique seront abordés.

> En pratique:
Où? Campus Erasme
Quand? Le samedi 27 janvier 2018
Pour plus d'infos ou pour vous inscrire, rendez-vous sur le site www.erasme.ulb.ac.be/kine/congress2018

Le congrès étant international, la langue officielle est l'anglais mais une session en français sera également prévue.

Mardi l 17-10-2017
En route vers l'astronomie multimessagère

Ce lundi, les collaborations scientifiques LIGO et Virgo ont annoncé la première détection d'une coalescence d'étoiles à neutrons, c'est-à-dire une fusion de ces étoiles pour former un trou noir. Cette découverte est une prouesse scientifique, étant donné le faible signal d'ondes gravitationnelles envoyé par un tel phénomène. Par ailleurs, le satellite Fermi a également capté une émission d'ondes électromagnétiques deux secondes après les ondes gravitationnelles permettant de détecter la coalescence. Une observation qui confirme les modèles théoriques.

Des scientifiques de l'ULB ont participé à l'étude en cherchant un autre signal prédit par les modèles théoriques: les neutrinos. Kevin Meagher, chercheur à l'Institut Interuniversitaire des Hautes Energies (ULB-VUB), a transformé le détecteur de neutrinos IceCube en un télescope capable d'observer un point précis de notre univers en temps réel. Malheureusement, aucun neutrino n'a été détecté lors de l'observation des étoiles à neutrons. "Bien qu'IceCube n'ait pas détecté de neutrinos en coïncidence avec l'évènement, nous sommes prêt pour la prochaine coalescence et les nombreuses autres qui suivront", déclare Juan Antonio Aguilar Sánchez, principal investigateur du groupe IceCube à l'ULB.

Cette détection conjointe d'une coalescence d'étoiles à neutrons et d'ondes électromagnétiques marque déjà cependant une nouvelle page de l'astronomie "multimessagère": les astronomes pourront avoir une vue plus complète d'un phénomène astrophysique en étudiant ses différents signaux "messagers".

Lundi l 16-10-2017
Développement de l'hippocampe: une régulation complexe

Au cours du développement du système nerveux des vertébrés, les cellules souches neuralesproduisentd'abord des neurones puis des cellules "supports", les cellules gliales astrocytaires. Les mécanismes moléculaires contrôlant la "balance" entre la neurogenèse et la gliogenèse restent actuellement mal connus.

Le Laboratoire de Génétique du Développement (Eric Bellefroid, Biopark, Faculté des Sciences) étudie depuis plusieurs années chez la souris le rôle des facteurs de transcription de la famille "Dmrt" dans le développement du cerveau. Une nouvelle recherche, publiée dans le Journal of Neuroscience, en dévoile un peu plus sur le rôle complexe de certains de ces facteurs.

En collaboration avec une équipe indienne, Marc Keruzore et ses collègues ont découvert que le facteur de transcription Dmrt5/Dmrta2 favorise la neurogénèse au détriment de la gliogénèse dans l'hippocampe, une structure du cortex cérébral. Les résultats montrent que Dmrt5 contrôle l'expression d'autres facteurs neurogéniques dont Lhx2, et que Dmrt5 est régulé en retour par ce facteur de transcription.

L'étude révèle donc un réseau complexe de régulateurs transcriptionnels contrôlant la production de neurones et de cellules gliales dans une région du cerveau importante pour les processus de mémorisation et d'apprentissage.

Lundi l 16-10-2017
Systèmes en temps réel: publication primée

Lors de la 25e édition de la conférence "Real-Time Networks and Systems", consacrée aux évolutions des systèmes et réseaux en temps réel,4 papiers ont été retenus comme étant les plus influents parmi les papiers publiés ces 25 dernières années dans les actes de cette conférence.

Parmi ceux-ci figurent une étude de Joël Goossens et ses collègues du Département Informatique de la Faculté des Sciences, publiée en 2001. Leur recherche portait sur les systèmes embarqués temps réel. Ces systèmes jouent un rôle important dans notre société et sont impliqués notamment dans les domaines de l'automobile, du spatial, des problèmes de trafic aérien, du contrôle de centrales nucléaires, des communications multimédia ou encore de la robotique.

Les programmes informatiques temps réel sont typiquement composés de tâches répétitives, survenant selon une période, une fréquence de répétition, précise. À l'échelle du système tout entier, les concepteurs du système utilisent la notion d'hyper-période, soit la répétition de ces périodes. Dans cet article, les chercheurs proposaient un algorithme de génération de tâches en temps réel qui a le mérite de limiter fortement l'hyper-période. L'idée originale de la recherche s'appuie sur l'arithmétique et plus précisément sur le fait que tout entier naturel (supérieur ou égal à 2) est décomposable en un produit de facteurs premiers.

Cette méthode mathématique appliquée aux systèmes en temps réel se révèle manifestement très porteuse, au vu du grand nombre de citations cette technique depuis sa publication.