Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Vendredi l 13-07-2018
Plus d'un demi-siècle de guerres analysé par le droit international

Les guerres de Corée, du Vietnam ou encore du Kippour sont analysées dans un ouvrage intitulé « The Use of Force in International Law : A Case-Based Approach ». Il regroupe le travail d'une soixantaine de spécialistes du droit international, dont de nombreux membres du Centre de Droit international de l'ULB (Pierre Klein, François Dubuisson, Anne Lagerwall, etc. - Faculté de Droit et Criminologie). Ces spécialistes se sont penchés sur les grands conflits de l'après-Deuxième Guerre mondiale au regard de la Charte des Nations-Unis.

Réalisé sous la direction d'Olivier Corten (Centre de Droit international) et de Tom Ruys (U-Gent), chaque chapitre correspondant à une analyse de cas (intervention belge à Stanleyville, invasion américaine en Irak, guerre de Yougoslavie, etc.) rédigé par un expert différent. Ces études répondent à une grille d'analyse conforme au schéma suivant : explication des faits, mise en avant des arguments juridiques des États, évaluation de la légalité des interventions et enfin, étude de son impact comme précédent en droit international.

Cette approche particulière donne à ce livre un intérêt multidisciplinaire. Cet ouvrage collectif s'inscrit pleinement dans les recherches d'Olivier Corten et du Centre de Droit international qui se spécialisent notamment sur la licéité des interventions militaires.

Vendredi l 13-07-2018
Partez à la rencontre des géants verts de l'ULB

Profitez du soleil pour vous promener sur le campus du Solbosch et découvrir son patrimoine vert composé de nombreuses espèces d'arbres.

Depuis mai 2012, l'ULB propose un parcours découverte des arbres du campus. Quarante-cinq individus particulièrement intéressants ont ainsi été répertoriés, étiquetés et présentés sur un plan didactique proposé aux usagers du campus. Le parcours incite les visiteurs à admirer et protéger ce patrimoine vert remarquable.

Si vous souhaitez vous procurer un plan papier, envoyez un mail à environnement@ulb.ac.be. Retrouvez aussi des informations en ligne sur le parcours découverte des arbres et plus généralement sur la gestion des espaces verts à l'ULB.

Vendredi l 13-07-2018
Connaissez-vous les musées de l'ULB?

Le Réseau des Musées de l'ULB fédère 11 musées de l'Université, répartis sur 4 campus bruxellois (Auderghem, Érasme, Plaine, Solbosch) et 2 sites wallons (Charleroi-Parentville, Treignes).

La motivation qui sous-tend les projets du Réseau est le désir réel de faire rencontrer au public deux types d'institutions aux visages très proches : le Musée et l'Université. En effet, outils de recherche et de progrès et gardiens du patrimoine, musée et université sont aussi les conciliateurs de l'art et de la science, domaines trop souvent considérés comme antagonistes. Sciences ou art contemporain, jardin botanique, zoologie ou arts plastiques, découvrez les richesses des collections universitaires.

Jeudi l 12-07-2018
Une source de neutrinos identifiée

Un consortium international de scientifiques, réunis autour du projet IceCube, vient d'identifier pour la première fois une source extragalactique de neutrinos : le blazar TXS0506-056, situé à 4 milliards d'années lumières de la Terre. Les résultats de ces recherches sont publiés ce jeudi dans deux papiers du journal Science.

Les neutrinos de haute énergie sont produits en même temps que les rayons cosmiques de haute énergie. À la différence des rayons cosmiques, les neutrinos voyagent dans l'espace sans être affectés par les champs magnétiques ou la matière des objets célestes : ils sont donc un bon indicateur de la source cosmique qui les a émis. En traçant des neutrinos de haute-énergie, détectés le 22 septembre 2017 par l'IceCube Neutrino Observatory en Antarctique, les chercheurs ont donc découvert que le blazar TXS0506 était une source d'émission. Un blazar est une galaxie elliptique géante, possédant un trou noir en rotation rapide en son centre.

À l'ULB, l'équipe de Juan Antonio Aguilar Sánchez (Faculté des Sciences) est impliquée dans le projet IceCube au sein de l'Institut Interuniversitaire des Hautes Energies (IIHE) : les chercheurs de l'IIHE ont conçu le procédé permettant de détecter rapidement les neutrinos de haute-énergie et de vérifier leur source. Les chercheurs ont également parcouru les archives d'IceCube pour détecter d'autres émissions de neutrinos par le blazar TXS0506-056.

Photographie: ©IceCube Collaboration/NSF

Jeudi l 12-07-2018
Un gène impliqué dans la dépendance aux drogues

Emmenés par Alban de Kerchove d'Exaerde, les chercheurs du Laboratoire de Neurophysiologie (Faculté de Médecine et ULB Neuroscience Institute, UNI) viennent de mettre en évidence le rôle majeur du gène Maged1 dans la dépendance aux drogues. L'étude, réalisée avec l'aide d'autres équipes européennes, est publiée dans la revue scientifique EMBO Reports.

Les chercheurs ont démontré in vivo, à l'aide de modèles de souris transgéniques, que l'inactivation du gène Maged1 rendait les souris totalement insensibles aux différents effets de la cocaïne. Les souris testées ne présentaient aucune réaction ou comportement addictif, habituellement observés après l'administration de cocaïne.

Grâce à des inactivations dans des régions du cerveau ou des populations neuronales spécifiques, ils ont ainsi pu montrer que Maged1 contrôle la libération de dopamine dans le Nucleus accumbens. Il s'agit d'une région du cerveau est directement impliquée dans les processus de récompense et de renforcement. Ce processus implique également des neurones du cortex préfrontal, une région du cerveau suspectée de contrôler des comportements comme l'inhibition ou la régulation des émotions. Ceci expliquerait certains symptômes de la dépendance à la cocaïne, dont la perte de contrôle et une faible capacité de décision.

La dépendance aux drogues est une maladie neuropsychiatrique chronique qui touche 15,5 millions de personnes en Europe pour un coût de 65,7 milliards d'euros par an. Ces découvertes laissent donc entrevoir des possibilités de nouveaux traitements, plus ciblés et efficaces, pour traiter la dépendance aux drogues. Elles ouvrent également la voie à d'autres études sur les mécanismes moléculaires qui sous-tendent les adaptations associées à la dépendance dans le cerveau.

 

Nos dernières publications:

Carbonnelle Sylvie
Joly Dominique
Hellemans Catherine
Casini Annalisa
Van Daele Agnès
De Waele
J.-M.
Gibril
S.
Gloriozova
E.
Spaaij
R.
Gotovitch José
Jodogne Pierre
Ruys Tom
Corten Olivier
Hofer Alexandra
Despoix Philippe
Benoit-Otis Marie-Hélène
Maazouzi Djemaa
Quesney Cécile
Rea Andrea
Bribosia Emmanuelle
Rorive Isabelle
Sredanovic Djordje
Delwit Pascal

Clin d'oeil