Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Lundi l 16-10-2017
Un appui aux politiques de coopération

Initié en mai 2017 et financé par l'ARES-CCD et le VLIR-UOS, le projet de recherche ACROPOLIS Governance for Development (G4D) d'appui à la politique de coopération belge se focalise sur la mise en place d'une politique intégrée et d'une approche 3D-LO (Diplomacy, Development, Defense, Law and Order) visant à mobiliser différents canaux et acteurs de la politique extérieure de la Belgique autour d'objectifs communs de développement. Ce 17 octobre, les chercheurs discuteront des résultats de leur travail préliminaire et des prochaines étapes du processus, notamment de deux études de cas, au Burkina-Faso et en Ouganda.

"Ces deux pays sont confrontés à des problèmes complexes, de par la multitude d'acteurs impliqués, la diversité des intérêts en jeu et des solutions possibles qu'ils sous-tendent. L'Ouganda fait notamment face à une crise des réfugiés, tandis que le Burkina-Faso doit répondre à des questions de sécurité. Dans ce contexte, nous essayons de voir comment les réseaux de gouvernance de ces problèmes peuvent éclairer et alimenter la mise en œuvre d'une approche globale de la coopération belge au développement", explique Sidney Leclercq, chercheur au REPI (Faculté de Philosophie et Sciences sociales) et participant au projet pour l'ULB avec Jessica Martini, chercheuse à l'unité Politiques et systèmes de Santé - Santé internationale (Ecole de Santé Publique).

Les résultats de ces études serviront notamment à appuyer de la Direction Générale Coopération au Développement et Aide Humanitaire au sein du SPF Affaires étrangères dans l'élaboration d'un plan d'implémentation. "Il s'agit d'obtenir plus de cohérence entre les différentes actions mises en place à l'étranger, mais aussi en Belgique", précise le chercheur.

Lundi l 16-10-2017
Exposition Georges Lemaître, le maître du Big Bang

Le Centre de culture scientifique (CSS) de l'ULB-Parentville accueillera, du 14 octobre au 7 janvier, l'exposition Georges Lemaître, le maître du Big Bang, conçue et réalisée par les Archives Georges Lemaître, avec le soutien de l'UCL et de l'Euro Space Center.

Georges Lemaître, père de la cosmologie moderne et surnommé "le fameux scientifique belge" par les américains, était une personnalité hors du commun et haute en couleurs. Physicien, mathématicien et prêtre, il fût le premier, dès 1927, à ébaucher une théorie de l'origine de l'Univers : la théorie de l'atome primitif, connue aujourd'hui sous le nom de Big Bang.

Au cours de votre visite, découvrez les conceptions modernes de l'Univers et l'apport de Georges Lemaître en la matière. L'exposition vous présente un état des lieux des perspectives scientifiques actuelles, ainsi que l'apport des observations satellitaires et les problèmes auxquels les chercheurs sont toujours confrontés.

À travers ses écrits, ses souvenirs et objets personnels, venez découvrir comment ce scientifique belge, qui plus est originaire de Charleroi, a révolutionné tous les concepts scientifiques de son époque.

Lundi l 16-10-2017
Développement de l'hippocampe: une régulation complexe

Au cours du développement du système nerveux des vertébrés, les cellules souches neuralesproduisentd'abord des neurones puis des cellules "supports", les cellules gliales astrocytaires. Les mécanismes moléculaires contrôlant la "balance" entre la neurogenèse et la gliogenèse restent actuellement mal connus.

Le Laboratoire de Génétique du Développement (Eric Bellefroid, Biopark, Faculté des Sciences) étudie depuis plusieurs années chez la souris le rôle des facteurs de transcription de la famille "Dmrt" dans le développement du cerveau. Une nouvelle recherche, publiée dans le Journal of Neuroscience, en dévoile un peu plus sur le rôle complexe de certains de ces facteurs.

En collaboration avec une équipe indienne, Marc Keruzore et ses collègues ont découvert que le facteur de transcription Dmrt5/Dmrta2 favorise la neurogénèse au détriment de la gliogénèse dans l'hippocampe, une structure du cortex cérébral. Les résultats montrent que Dmrt5 contrôle l'expression d'autres facteurs neurogéniques dont Lhx2, et que Dmrt5 est régulé en retour par ce facteur de transcription.

L'étude révèle donc un réseau complexe de régulateurs transcriptionnels contrôlant la production de neurones et de cellules gliales dans une région du cerveau importante pour les processus de mémorisation et d'apprentissage.

Lundi l 16-10-2017
Systèmes en temps réel: publication primée

Lors de la 25e édition de la conférence "Real-Time Networks and Systems", consacrée aux évolutions des systèmes et réseaux en temps réel,4 papiers ont été retenus comme étant les plus influents parmi les papiers publiés ces 25 dernières années dans les actes de cette conférence.

Parmi ceux-ci figurent une étude de Joël Goossens et ses collègues du Département Informatique de la Faculté des Sciences, publiée en 2001. Leur recherche portait sur les systèmes embarqués temps réel. Ces systèmes jouent un rôle important dans notre société et sont impliqués notamment dans les domaines de l'automobile, du spatial, des problèmes de trafic aérien, du contrôle de centrales nucléaires, des communications multimédia ou encore de la robotique.

Les programmes informatiques temps réel sont typiquement composés de tâches répétitives, survenant selon une période, une fréquence de répétition, précise. À l'échelle du système tout entier, les concepteurs du système utilisent la notion d'hyper-période, soit la répétition de ces périodes. Dans cet article, les chercheurs proposaient un algorithme de génération de tâches en temps réel qui a le mérite de limiter fortement l'hyper-période. L'idée originale de la recherche s'appuie sur l'arithmétique et plus précisément sur le fait que tout entier naturel (supérieur ou égal à 2) est décomposable en un produit de facteurs premiers.

Cette méthode mathématique appliquée aux systèmes en temps réel se révèle manifestement très porteuse, au vu du grand nombre de citations cette technique depuis sa publication.

Lundi l 16-10-2017
Concert de Melting Vox à l'ULB

Melting Vox, ensemble vocal belge a capella spécialisé dans la musique des XXe et XXIe siècles, sera en concert le 15 novembre à la Salle Delvaux.

Ciseler les voix pour les faire entrer en résonnance. C'est le programme que s'est donné Melting vox depuis bientôt 10 ans, et ce à quoi ils vous convient le 15 novembre 2017 en la salle Delvaux, autour d'un programme varié de musiques chorales a cappella des XXe et XXIe siècles: un voyage à travers les langues et les traditions, du chant orthodoxe russe jusqu'aux sonnets Shakespeariens en passant par des mélodies traditionnelles venues de toute l'Europe, sauvées de l'oubli et mises en valeur par certains des plus grands compositeurs des 100 dernières années.

Intrigué.e? Écoutez-les!

Infos pratiques :

- Le 15 novembre à 12h30 et 17h30 ;

- Salles Delvaux, Bâtiment F1, Campus Solbosch ;

- Prix d'entrée : étudiants 4€ / 2,50 € avec la carte ULB culture ; non-étudiant 10€ / 8€ avec la carte ULB culture.