Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Lundi l 04-12-2017
Inauguration de la salle d'audience "Marie Popelin" en Faculté de Droit et de Criminologie

La Faculté de Droit et de Criminologie a toujours eu soin d'ancrer son enseignement, ainsi qu'une large part de ses activités de recherche, dans la pratique du droit. Cela s'illustre par les nombreux travaux pratiques, par la participation des étudiants à des cliniques juridiques et donc leur contribution à des dossiers en cours, ou encore par le fait que les enseignants sont issus du barreau, de la magistrature, de la fonction publique, de l'entreprise, du notariat...

De même, depuis quelques années, tous les étudiants du master en droit suivent un séminaire d'argumentation. Dans le cadre de ces séminaires d'argumentation, ils peuvent participer à des concours de plaidoirie, organisés au niveau national ou international. Ils peuvent aussi prendre part, dans les murs de la Faculté de Droit et de Criminologie, à des procès simulés.

C'est précisément pour accueillir ces procès simulés que la faculté a décidé de créer, dans le bâtiment H du campus du Solbosch, la réplique d'une salle d'audience d'un palais de justice.

La salle d'audience porte le nom de Marie Popelin, cette inlassable militante féministe qui joua un rôle de premier ordre dans la lutte pour l'émancipation économique, professionnelle, juridique et sociale des femmes.

Lundi l 04-12-2017
Répression des universitaires pour la paix en Turquie: l'ULB réaffirme son soutien à tous nos collègues poursuivis

En janvier 2016, 1128 Universitaires pour la Paix ont pris l'initiative de lancer une pétition en faveur d'une solution pacifique dans le Sud Est de la Turquie.

Depuis lors, ces collègues signataires font l'objet de répressions, et ce de manière d'autant plus implacable depuis l'instauration de l'état d'urgence à la suite de la tentative de coup d'Etat de juillet 2016: exclusion définitive de leur université pour la quasi-totalité des signataires, emprisonnement d'un mois et poursuite judiciaire à l'encontre de quatre d'entre eux: Meral Camci, Kivanç Ersoy, Esra Mungan, Muzaffer Kaya, qui sont en procès depuis mars 2016.

Depuis le début de cette répression, l'ULB a tenu à apporter son soutien aux collègues turcs, que ce soit en ouvrant des chaires d'accueil pour chercheurs turcs en danger (l'ULB accueille actuellement 5 chercheurs signataires) ou en envoyant de manière régulière des représentants du corps académique à Istanbul pour assister aux différentes audiences du procès à l'encontre des quatre académiques - et ceci sera encore le cas pour la prochaine audience, le 26 décembre 2017. Voir: www.ulb.be/solidaire/turquie.html

La justice turque franchit cet hiver une nouvelle étape dans la répression des signataires: en effet, à partir du 5 décembre 2017 s'ouvre une longue série de procès à l'encontre de chacun d'entre eux, poursuivi individuellement pour propagande terroriste: cette manière d'individualiser les poursuites isole d'autant plus les collègues poursuivis et complique les possibilités dont nous disposons de leur apporter notre soutien et de produire ainsi un juste mouvement de solidarité autour d'eux.

L'ULB n'en suivra pas moins attentivement ces procès, réclamant encore une fois que la justice turque agisse en toute indépendance face à ce qui n'est que l'exercice le plus légitime de la liberté d'expression.

L'ULB réfléchit à toute forme de solidarité alternative (insertion de collègues interdits de sortir de Turquie dans des projets internationaux, Campus hors les murs, etc.) et incite toutes les Universités belges et européennes à multiplier les chaires d'accueil à l'égard des collègues radiés des universités turques, et de leurs doctorants qui se retrouvent sans promoteur.

Elle réaffirme avec force son attachement indéfectible à la liberté d'expression et aux libertés académiques partout dans le monde et appelle à rejoindre le rassemblement devant l'ambassade de Turquie qui aura lieu le 4 décembre à 17h.

Mardi l 28-11-2017
Année record à l'ULB avec plus de 28.000 inscriptions

Alors que la période des inscriptions touche à sa fin, l'ULB accueille un nombre d'étudiant.e.s jamais atteint dans tous les secteurs et observe tout particulièrement une augmentation de 21% d'inscriptions d'étudiant.e.s de première génération (inscrit.e.s pour la première fois dans l'enseignement supérieur). Au 16 novembre, le nombre total d'étudiant.e.s s'élevait à 28.316, soit une augmentation de 7% par rapport à l'an dernier à cette même date ; près d'un.e étudiant.e sur trois vient de l'étranger pour étudier à l'ULB.

La population étudiante de l'ULB reflète donc bien le visage international de Bruxelles et l'attractivité de l'ULB. En tout, ce sont plus de 130 nationalités qui se côtoient sur les différents campus.

« Nous savons que les étudiant·e·s se renseignent énormément et en particulier auprès de leurs pairs avant de s'inscrire dans une université, explique le Recteur Yvon Englert. Si les étudiant·e·s ont choisi l'ULB de manière aussi massive, c'est donc que les retours de leurs aîné·e·s déjà aux études sont positifs, ce qui est extrêmement valorisant pour tout notre personnel. C'est le fruit d'un travail mené à tous les niveaux de l'Université afin d'assurer le meilleur encadrement possible et d'accompagner les étudiant·e·s sur le chemin de la réussite. Notre récente enquête sur l'avenir de nos diplômé.e.s a montré aussi que nos formations sont très appréciées sur le marché de l'emploi, ce qui constitue aujourd'hui un élément non négligeable. »

Si l'ULB accueille un grand nombre d'étudiant·e·s, la volonté de l'université est de leur permettre de continuer à bénéficier d'un encadrement de qualité: la moitié des cours se donnent à des groupes de moins de 50 étudiant·e·s, tandis que 75% de ceux-ci s'adressent à un maximum de 75 étudiant·e·s. Les infrastructures d'études collectives (Library and Learning Centers-LLC) se développent à grande vitesse et l'enseignement multilingue progresse.

Par ailleurs, suite à l'augmentation des inscriptions, l'ULB a pris les mesures nécessaires pour renforcer son niveau d'encadrement et ses programmes d'aide à la réussite en procédant à des engagements complémentaires.

Découvrez le détail de la population étudiante (BA1) de l'ULB en chiffres.

Jeudi l 23-11-2017
L'ULB contre le sexisme et le harcèlement à l'université

Il y a plusieurs mois, l'ULB entamait un processus de réflexion sur la question du sexisme et du harcèlement sexuel à l'université. Celui-ci débouche aujourd'hui sur un projet de lutte et de campagne ainsi qu'un site web, diversites.ulb.be/stop-harcelement qui sont lancés officiellement le 23 novembre en présence de la ministre Isabelle Simonis et de la directrice du service égalité de l'Université de Genève partenaire de la campagne #UNIFSUNIES contre le harcèlement et le sexisme.

Cet événement s'inscrit dans le cadre de la matinée de réflexion Au-delà du décolleté: l'ULB contre le sexisme et le harcèlement à l'Université qui se tiendra à l'ULB ce même jour.

Ce projet de lutte et de campagne entend combattre toute forme de sexisme ou de harcèlement au sein de l'université, que les victimes soient des femmes, des hommes, des personnes hétérosexuelles ou LGBTI+, des étudiant·e·s ou des membres des corps administratif, académique ou scientifique de l'ULB. Il s'articule autour de 5 axes majeurs :

> Sensibiliser aux phénomènes de harcèlement sexuel à travers une campagne d'affichage sur les campus : une série de 15 affiches évoquant les différentes formes de sexisme et de harcèlement - en fonction de l'orientation sexuelle, du statut social des personnes, etc. – ont déjà été apposées en différents lieux ;

> Éliminer les obstacles au signalement et à la recherche d'aide pour les victimes ;

> Améliorer l'encadrement et l'accompagnement des victimes et des témoins grâce à la présence de personnes de contact dans les facultés ;

> Renforcer le cadre normatif et disciplinaire. Le Conseil d'administration de l'ULB a approuvé en ce sens le 13 novembre dernier la proposition d'amendement des règlements de discipline relatif aux comportements discriminatoires ; cette protection s'applique non seulement aux membres de la communauté universitaires mais également à toute personne participant à une activité organisée par l'Université ainsi qu'à tout.e visiteur.euse ou partenaire externe à l'ULB ;

> Réaliser un état des lieux de la perception et de la prévalence du sexisme et de la violence sexuelle à l'ULB.

Mercredi l 15-11-2017
MOOC - "Innovation Strategy: Challenging the Usual Suspects"

Vous êtes diplômé, professionnel ou encore étudiant en stratégie de l'innovation? Les défis du monde moderne et l'innovation vous passionnent?

Découvrez le nouveau MOOC ( Massive Open Online Course) de l'ULB: « Innovation Strategy: Challenging the Usual Suspects », apprenez en plus sur la stratégie d'innovation et découvrez comment appliquer cette nouvelle expertise aussi bien pour les entreprises des économies émergentes qu'avancées.

Dans ce cours, vous développerez votre connaissance des défis liés aux thématiques de l'innovation ouverte, managériale, du dévelopement des plateformes et des marchés émergents et vous apprendrez à relever ces défis dans une perspective de long-terme. Sur base de quizzs, des derniers éclairages de la littérature scientifique, d'études de cas portant sur des entreprises avant-gardistes et de débats stimulants avec des experts réputés, vous consoliderez votre connaissance de l'innovation.

>> En pratique:
4 semaines, 3 heures par semaine, cours en ligne gratuits et en anglais.
Inscriptions jusqu'au 28 janvier 2018, pour plus d'infos rendez-vous sur https://www.futurelearn.com/courses/innovation-strategy .

 

Nos dernières publications:

Luminet Olivier
Curci Antonietta
Bricteux Caroline
Frydman Benoît
Falla Elodie
Sapir André
Telò Mario
D'Hainaut-Zveny Brigitte
Strauven Iwan
Le Maire Judith
Dailly Marie-Noëlle
Nicosia Cristiano
Stoops Georges
Costa Olivier
Mérand Frédéric

Clin d'oeil