Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Conférences "AI, Creativity and Art" le 21 mars

Lundi l 18-03-2019

Avec les développements récents de l'intelligence artificielle, les ordinateurs prennent part aux processus créatifs en ré-imaginant des photos tel des peintres classiques, suggèrent des idées pour des scripts de films, ou composent de court morceaux de musique. Ces sujets seront le sujet d'une journée organisée par l'ULB, la VUB et le Gluon le 21 mars.

Comment l'intelligence artificielle peut-elle être au service de la créativité humaine? Quelle est la valeur artistique de leurs productions?

Les conférences données par François Pachet avec Petra Gemeinboeck et Rob Saunders offrent un aperçu de la relation entre l'intelligence artificielle et la créativité, tandis que l'exposition présente des projects interactifs faisant un usage innovant de cette technologie.

>Informations pratiques:

  • Le 21 mars de 17h à 21h
  • VUB - bâtiment Q
  • Entrée libre

> Programme complet:

  • 17h: ouverture de l'exposition
  • 18h15: accueil
  • 18h15: conférence 1: Petra Gemeinboeck, Rob Saunders, artistes et chercheurs
  • 19h: pause et exposition
  • 19h30: conférence 2: François Pachet
  • 21h: fermeture de l'exposition

Conférence: Les médias font-ils le jeu du populisme ? Le 19 mars

Lundi l 18-03-2019

Course au buzz, concurrence effrénée entre médias, omniprésence des réseaux sociaux,... L'espace public subit, en ce moment, des transformations fondamentales. Face à cela, les médias peinent à trouver leur place et leur modèle économique. Les formations populistes, elles, semblent trouver un terrain de jeu idéal pour diffuser des slogans simples voire des fake-news et autres théories du complot.

Alors, comment les médias peuvent-ils jouer leur rôle de 4ème pouvoir, comment surmonter la méfiance et parfois même la haine du public vis-à-vis des médias traditionnels ? C'est la question qui sera au coeur du débat le 19 mars, avec :

  • Vincent de Coorebyter est professeur de philosophie politique à l'ULB ainsi que président du Centre de Recherche et d'Information Socio-Politique (CRISP) qu'il a dirigé pendant 14 ans. Vincent de Coorebyter est très certainement l'un des plus fins observateurs de la politique belge, mais aussi plus largement de la société belge dans ses différentes évolutions. Ses analyses, distillées dans diverses publications, interviews ou cartes blanches (qu'il publie dans le journal Le Soir), amènent toujours une lecture très subtile des multiples défis auxquels nos démocraties sont confrontées. Vincent de Coorebyter est également membre de l'Académie Royale de Belgique.

  • Florence Le Cam est professeure de journalisme à l'ULB. Elle s'intéresse aux changements et permanences du monde journalistique. Elle tente de comprendre les transformations contemporaines par une approche historique avec un intérêt tout particulier pour les identités professionnelles, les conditions de travail, les carrières des producteurs d'information dans toute leur diversité. Ses derniers travaux portent sur les femmes journalistes, la matérialité des conditions de travail et l'attachement des journalistes à leur métier.

  • Daniel Schneidermann est un observateur critique des médias. Ancien grand reporter au Monde, il a lancé en 1995 l'émission "Arrêt sur image" (sur France 5) devenue un site Internet en 2007. Il s'y emploie à déconstruire, sans concessions, les narrations médiatiques sur tous les supports (télé, web, presse écrite, etc...). Daniel Schneidermann vient aussi de publier un ouvrage "Berlin, 1933, la presse internationale face à Hitler", où il cherche à comprendre comment les quelques 200 correspondants étrangers présents à Berlin au début des années '30, n'ont pas alerté le monde sur les dangers de la montée du Nazisme. Un ouvrage qui apporte d'intéressants éclairages sur la crédibilité des parallèles entre les années 30 et les évolutions politiques que nous vivons aujourd'hui.

> Informations pratiques:

  • Le 19 mars à 20h
  • Campus du Solbosch - Bâtiment UD, niveau 2, local 120
  • Entrée libre

Printemps des Sciences – Élémentaire!

Jeudi l 14-03-2019

Le Printemps des Sciences est une semaine de sciences commune à toutes les universités francophones de Belgique, durant laquelle toutes les activités sont gratuites. Rendez-vous cette année du 25 au 31 mars.

Une exposition de projets étudiants...

L'Exposition des Sciences présente des projets conçus par des étudiants de l'ULB et des Hautes Écoles. Permettant la rencontre entre les visiteurs et les jeunes scientifiques, l'exposition vous propose de découvrir les multiples facettes des différentes disciplines de la science, à travers de nombreuses démonstrations et expérimentations, souvent ludiques.

Des activités expérimentales...

Le programme scolaire fait la part belle aux activités expérimentales, permettant aux élèves de tous âges de manipuler eux-mêmes et d'appréhender ainsi la démarche scientifique. Ateliers et laboratoires couvrent toutes les disciplines scientifiques.

...et bien plus encore à découvrir

Conférences, projections de documentaires scientifiques, spectacles, expositions, visites... le programme du Printemps des Sciences est très riche.

Plus d'information:
www.ulb.be/printemps

Eloquentia, un tournoi de prise de parole citoyenne

Mercredi l 13-03-2019

Eloquentia, un tournoi de prise de parole citoyenne est organisé depuis le 22 février dernier, à l'initiative de l'asbl ULB Engagée. Des jeunes bruxellois de tous horizons s'y affrontent lors de joutes verbales. Le quart de finale (20 mars), la demi-finale (27 mars) et la finale (3 avril) du concours seront organisés sur les campus de l'ULB.

À travers ce concours, les organisateurs souhaitent mettre en avant la culture du dialogue et du débat chez les jeunes. La compétition prend la forme de joutes oratoires au cours desquelles les candidats doivent soutenir ou réfuter un postulat. Le candidat a la liberté de choisir sa forme d'expression (poésie, discours, plaidoirie, slam...).

Un jury composé de journalistes, avocats ou artistes devra désigner les meilleurs orateurs. Un "vote du public" sera également demandé à l'issue de chaque prestation.

À l'issue de cette compétition, le vainqueur sera désigné "Meilleur orateur de Bruxelles" et ira affronter les autres gagnants Eloquentia lors de la finale internationale qui aura lieu fin 2019.

> Informations pratiques:

- Quart de finale: le 20 mars 2019 à 19h30 dans l'auditoire Victor Bourgeois - site Flagey
- Demi-finale: le 27 mars 2019 à 19h30 dans l'amphithéâtre Chavanne - campus du Solbosch
- Finale: le 3 avril 2019 à 19h30 dans l'amphithéâtre Henri La Fontaine - campus du Solbosch

Entrée libre mais réservation souhaitée via info@eloquentia.brussels

Plus d'information: www.eloquentia.brussels

L'asbl ULB Engagée est à l'initiative, en collaboration avec la Maison de la Francité et les Ambassadeurs d'expression citoyenne, du lancement du concept Eloquentia dans la Région Bruxelloise. Ce concept, né en 2012 au sein de l'Université de Saint-Denis en France, a été largement acclamé notamment grâce au documentaire à succès "À voix haute".

Conférence gesticulée « A nos choix » le 18 mars à 18h30

Vendredi l 08-03-2019

Le 18 mars à 18h30, dans le cadre de la semaine « Act for Change » ULB 2019, se tiendra la conférence gesticulée « A nos choix ! ». La conférence gesticulée est un style de spectacle à l'intersection entre le théâtre et la conférence académique qui mêle vécu et éléments théoriques.

Dans « A nos choix », les conférenciers nous amènent à réfléchir et à rire des choix que nous posons chaque jour dans les différents domaines de la vie (travail, consommation, amour, engagement, partage des richesses, climat) :

Que disent-ils de nous ? Sont-ils libres ou non ? Et si nous voulons cesser de perturber davantage le climat et instaurer une réelle justice sociale, quels choix serons-nous capables de poser ? Oserons-nous apporter du sens à l'effondrement de notre société ?

Plus d'informations sur conferences-gesticulees.be

> Informations pratiques : le 18 mars 2019, au Solbosch, dans l'auditoire Lafontaine (K.1.105) de 18h30 à 20h00.

> Inscription en ligne obligatoire et gratuite.

> En savoir plus sur la semaine "Act for change" :

Cette Semaine de la Durabilité, du 15 au 22 mars 2019, a pour objectif de servir de socle commun afin de réunir tous les acteurs qui travaillent sur des thèmes en rapport avec la durabilité. Cette semaine permettra de servir de vitrine aux initiatives existantes à l'ULB, de mettre les acteurs en réseau et de les faire s'engager.

Printemps de la justice du 21 au 23 mars

Mardi l 05-03-2019

Les étudiants de la Faculté de Droit et de Criminologie et leurs professeurs organisent, avec le Cercle de Droit, le Bureau étudiant et le Cercle du Libre-Examen, la première édition du Printemps de la Justice et de la Démocratie du 21 au 23 mars 2019 pour en discuter. Au programme, 3 jours de débats, procès et rencontres autour du droit, de la justice et de la démocratie.

> Jeudi 21 mars

  • 12h: "Liberté d'expression et fonction de juge, compatibles?". Un débat sur la liberté d'expression et d'action des juges avec l'ancienne présidente du Conseil Supérieur de la Justice, Magali Clavie et la présidente actuelle de l'ASM, Manuela Cadelli.
  • 19h: Procès fictif du baptème. Le tribunal sera composé de la doyenne, Julie Allard et de deux de deux vices-doyens, Jérôme de Brouwer et Rafaël Jafferali. Ceux-ci seront accompagnés par deux étudiants. La presse, Avocats.be, le barreau, les autorités de l'ULB ainsi que l'ASM seront également présents

> Vendredi 22 mars

  • 12h: Débat sur la justice climatique. Il s'agira de répondre aux différentes questions juridiques entourant les enjeux climatiques. Qu'entend-on par les termes de justice climatique ? Quelle place pour le droit dans la lutte pour l'environnement ? Quel(s) enjeux allons-nous prochainement rencontrer dans le cadre de ces combats ?
  • 19h: Projection "The Revenant". La projection sera suivie d'une analyse critique axée sur la place de la justice et de la vengeance par M. Vincent Lefebve (chercheur et maitre d'enseignement qui s'intéresse aux représentations des juges et de la justice au cinéma).

> Samedi 23 mars

  • Boutique du droit 2.0 au centre ville de Bruxelles.

Plus d'informations: évènement Facebook

Vendredi l 15-03-2019
Chaire Francqui: "La formation des enseignants: ce qui se transmet, ce qui se construit"

Dans le cadre de la Chaire Francqui, Roland Goigoux, professeur à l'Université de Clermont-Ferrand, donne au cours de ce mois de mars un ensemble d'enseignements sur la question de la formation des enseignants.

La leçon inaugurale, intitulée "Cinq focales pour la formation des enseignants", sera donnée le vendredi 15 mars. Cinq points occupent une place centrale dans la cartographie de la formation des enseignants que propose Roland Goigoux: la planification de l'action pédagogique, la régulation de cette action, l'explicitation, la différenciation et la motivation. Savoirs scientifiques (sciences cognitives et didactiques) et savoirs d'expérience fondent la base argumentative à cette présentation.

Après avoir été instituteur pendant dix ans, Roland Goigoux exerce deux autres métiers depuis vingt-cinq ans: chercheur en sciences de l'éducation et formateur d'enseignants. Dans ses autres leçons, il prendra appui sur ces trois expériences professionnelles pour exposer sa conception de la formation des professeurs des écoles. Il défendra une conception de l'alternance qui chemine de la pratique à la théorie pour mieux revenir à l'essentiel: les apprentissages des élèves. De multiples disciplines contributives seront mobilisées, des sciences du comportement aux sciences de l'intervention. Les schèmes professionnels des enseignants et ceux de leurs formateurs feront l'objet d'une attention particulière afin de mieux articuler didactique et pédagogie, action professionnelle et théorisation de l'action.

Plus d'information et programme complet des leçons sur le site de la Faculté des Sciences psychologiques et de l'éducation

Mardi l 05-03-2019
Europe-Japon : Résurgence des valeurs en politique

Dans toutes les démocraties occidentales, l'invocation des valeurs fleurit sur le terreau de la crise des idéologies et des identités collectives. Le phénomène est bien documenté en Europe et a nourri les recherches menées au sein du projet de recherche ARC "ValEUR", coordonné par François Foret – CEVIPOL, Faculté de Philosophie et Sciences sociales.

Parallèlement à cette recherche, le chercheur a comparé cette évolution européenne avec ce qu'il se passait aux États-Unis et au Japon. Lors d'un cycle de conférence, il reviendra sur les différences observées entre Europe et Japon. Dans l'actualité la plus récente, les rapports Renault-Nissan et l'affaire du PDG Carlos Ghosn illustrent les différences existantes dans la mise en œuvre de notions telles que la transparence, la responsabilité sociale des entreprises ou le traitement des prisonniers. Plus largement, une série de séminaires à Bruxelles et Tokyo étudient les convergences et divergences entre Europe et Japon sur le sécularisme, la diversité culturelle, la liberté d'expression, le rapport au passé et à l'altérité.

Mardi l 05-03-2019
Un droit adapté au Big Data

La directive 2016/680 est bien moins connue que son grand frère le Règlement général sur la protection des données (RGPD). Pourtant, cette directive européenne a été adoptée parallèlement au RGPD et concerne le traitement des données à caractère personnel par les autorités de police et la justice. Elle conseille aux États membres de faire preuve de souplesse lorsque les autorités utilisent le « Big data » à des fins de préventions et de détection des infractions pénales.

Anthony Bochon, avocat et assistant chargé d'exercices à la Faculté de Droit et de Criminologie, a été frappé par les incohérences entre les deux textes. Le chercheur explique par exemple que les organismes de contrôle des permis de séjour sont dans la confusion quant à l'utilisation des données des demandeurs d'asile, car les autorités administratives et judiciaires ne sont pas soumises aux mêmes obligations. Il en est de même pour les questions de lutte contre les fraudes fiscales et sociales.

Le 5 mars, lors d'un colloque intitulé « Construire un droit des données », Anthony Bochon présentera une proposition de législation alternative qui soumet toutes les autorités à un même régime. Cette proposition alternative soulève la question de l'ajustement de la législation face au Big Data. Elle s'inscrit dans les travaux du chercheur sur l'adaptation du droit aux évolutions technologiques et l'affirmation d'un droit de l'innovation.

Vendredi l 01-03-2019
Un régime commun pour les données

Données personnelles, Big data, secrets d'affaires ... Jusqu'ici la recherche et les interventions législatives sont restées très compartimentées sur ces questions. Pourtant, elles se recoupent souvent dans la pratique. En effet, une donnée personnelle peut simultanément être un secret d'affaires. Et le croisement de quelques données non personnelles peut suffire à permettre l'identification d'une personne, et donc devenir des données personnelles.

Le 5 mars prochain, un colloque regroupera chercheurs et praticiens issus des mondes académique, scientifique, politique, de l'industrie et de la société civile dans le but de contribuer à la construction d'un droit des données. Ils seront amenés à faire des propositions concrètes qui seront soumises à des discussions puis au vote.

Cette initiative est née sous l'impulsion d'Andrée Puttemans et Julien Cabay, professeurs à la Faculté de Droit et de Criminologie (Unité de droit économique et FabLab ULB).

Lundi l 25-02-2019
Chaire Perelman «Φιλοσοφία, Falsafa, Philosophie»

La séance inaugurale de la chaire Perelman 2019 sera donnée le 7 mars à 18h30 par Marwan Rashed avec une leçon sur le thème «Φιλοσοφία, Falsafa, Philosophie».

Dans une série de six conférences, Marwan Rashed donnera une présentation d'ensemble de la philosophie telle qu'elle s'est développée du VIIIème au XIIIème siècle en terre d'Islam. Il s'intéressera en particulier à la tradition de la métaphysique – qui est aussi en partie celle de la réception du Timée de Platon et de la Métaphysique d'Aristote –, dont il abordera les moments essentiels.

Il s'agira, en étudiant plusieurs grands philosophes et théologiens ayant écrit en arabe, de mieux comprendre le rapport entre la réception de l'héritage philosophique grec, le paysage religieux et idéologique du monde islamique classique et les processus de constitution en systèmes théoriques des différentes traditions doctrinales en concurrence. Marwan Rashed s'attachera, dans ce cadre, à redéfinir les contours de ce qu'il faut entendre par « philosophie » en terre d'Islam et reconstituera les processus d'émergence d'objets philosophiques nouveaux (tels le mode ou la chose) qui marqueront l'histoire de la métaphysique et de l'ontologie, en Orient islamique comme dans l'Occident latin du Moyen ge à la Modernité.

> Infos pratiques

> Leçons suivantes

  • 14 mars de 16h à 18h: «Les deux premiers siècles de l'Hégire et le problème cosmologique de l'événement» auditoire UB4.228
  • 15 mars de 12h à 14h: «Le troisième siècle de l'Hégire : « métaphysique spéciale » et cosmologie modale» auditoire K.3.201
  • 21 mars de 16h à 18h: «Le quatrième siècle de l'Hégire et l'idée aristotélicienne d'une métaphysique générale» auditoire UB4.228
  • 22 mars de 12h à 14h: «Kalâm et intuitionnisme» auditoire K.3.201
  • 28 mars de 16h à 18h: «Le choc des systèmes et la pierre de touche de l'infini» auditoire UB4.228
  • 29 mars de 12h à 14h: «Cosmologie et herméneutique: la naissance de la philosophie de la religion» auditoire K.3.201

Marwan Rashed est professeur d'Histoire de la philosophie grecque et arabe, Sorbonne Université, Paris, directeur adjoint du Centre Léon-Robin (CNRS, UMR 8061), titulaire de la Chaire Perelman 2018-2019

 

Nos dernières publications:

Corijn Eric
Deneef Alain
Gérard Myriam
Goldman Henri
Hubert Michel
Maskens Alain
Vandenbergh Yvan
Van Parijs Philippe
Zibouh Fatima
Baetens Jan
Vanhaesebrouck Karel
Capéau Bart
Cherchye Laurens
Decancq Koen
Decoster André
De Rock Bram
Maniquet François
Nys Annemie
Périlleux Guillaume
Ramaekers Eve
Rongé Zoé
Schokkaert Erik
Vermeulen Frederic
Andrin Muriel
Claessens Michel
Mendes da Costa Pierre
Van Hee Robrecht
Borriello Arthur
Despoix Philippe
Benoit-Otis Marie-Hélène
Maazouzi Djemaa
Quesney Cécile
Nassaux Jean-Paul
Piraux Alexandre

Clin d'oeil