Les archives
 
Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette

Mercredi l 19-12-2018
Disparition de Philippe Moureaux

Né en 1939 à Etterbeek, Philippe Moureaux, figure de la vie politique belge et professeur honoraire de notre Faculté de Philosophie et Lettres nous a quittés ce 15 décembre.

Spécialiste de l'histoire économique et institutionnelle des Pays-Bas autrichiens, Philippe Moureaux a débuté sa carrière, dès 1970, comme enseignant à l'ULB où il est nommé professeur ordinaire en 1979. Son intérêt pour l'histoire politique et économique a constamment alimenté sa réflexion sur le fonctionnement de notre société contemporaine. Personnalité engagée, il participera, dans un premier temps au Conseil d'administration de l'ULB (de 1969 à 1976) avant de se lancer dans une longue carrière politique.

Vice-premier ministre, ministre d'État, ministre-président de la communauté française de Belgique ou encore bourgmestre, il remplit différents rôles durant sa vie d'homme politique. Son nom est également associé à la loi contre le racisme et la xénophobie, dite "loi Moureaux", adoptée alors qu'il est ministre de la Justice et des réformes institutionnelles.

Après une carrière bien remplie, il se retire de la vie politique en 2014.

Ses anciens étudiants retiendront de lui son souci de la précision et de la rigueur critique mais aussi son invitation à la perception de l'humain qui surgit au détour des textes que l'on s'attache à réveiller. Philippe Moureaux répétait à ses étudiants cette maxime de Lucien Febvre: "Pour faire de l'histoire, tournez résolument le dos au passé et vivez d'abord". Un credo qu'il aura suivi toute sa vie.

L'Université présente à sa famille, à ses enfants et à ses proches, ses plus sincères condoléances.

Mercredi l 19-12-2018
Claude Gompel nous a quittés

Le professeur Gompel a été le premier chef du Service d'anatomopathologie de l'Institut Jules Bordet dès 1956, après son séjour dans le laboratoire du professeur Fred Stewart au Memorial Sloan Kettering de New York aux États-Unis où il a été envoyé par les professeurs Henri Tagnon et Albert Claude.

Ensemble, ils développeront l'Institut Jules Bordet en tant que centre du cancer de renommée internationale. Claude Gompel gardera des liens étroits avec le Henri Tagnon jusqu'au décès de celui-ci, en 2000.

Il retracera la vie de ses deux mentors dans plusieurs publications et viendra partager pendant de nombreuses années ses souvenirs avec les membres de l'Institut Bordet.

Outre ses activités d'enseignement à l'Université libre de Bruxelles, le professeur Gompel introduira en Belgique la cytologie, en particulier dans le cadre du dépistage du cancer du col utérin. Il a, en effet, été l'auteur de nombreux articles sur le dépistage du col utérin par cytologie et d'ouvrages de cytologie en collaboration avec Léopold Koss, son collègue et ami du Montefiore Hospital dans le Bronx, NY.

Il a également participé à la rédaction de livres de pathologie gynécologique avec son collègue et ami Steve Silverberg de Washington.

Il sera membre fondateur de l'Académie internationale de cytologie, créée à Bruxelles en 1957. Il sera également Président de l'Oeuvre belge du cancer et consacrera beaucoup de son temps à soutenir les jeunes médecins et à les encourager à se consacrer à la recherche et à aller se former également à l'étranger.

Avec lui, un pan de l'histoire de l'Institut Jules Bordet disparait.

Mardi l 18-12-2018
Deux étudiants de l'ULB reçoivent un prix Ingénieurs Sans Frontières

Martin Delobbe a reçu le Prix Ingénieurs Sans Frontières Philippe Carlier pour son mémoire intitulé "Conception et réalisation d'une solution permettant la centralisation et la visualisation de données de monitoring provenant de centres de santé en RDC" (sous la direction d'Antoine Nonclercq). L'aboutissement de deux ans de travail pour l'heureux lauréat: "Je me suis donné à fond pour ce projet", indique Martin.

En 2017 et 2018, Martin Delobbe s'est rendu deux fois en République démocratique du Congo dans le cadre du projet CERHIS mené en collaboration avec la cellule de coopération au développement de l'École polytechnique de Bruxelles (Codepo), l'Agence européenne pour le développement et la santé (AEDES) et MaisOrdi (Kinshasa). Objectif du projet: implémenter un système global de gestion des dossiers dans les centres hospitaliers et ainsi améliorer la prise en charge des patients.

Erik Pelicaen, étudiant ULB-VUB (BruFacE) a de son côté remporté le prix Ingénieurs Sans Frontières - Ingénieurs Citoyens qui récompense un travail de fin d'études dont la technologie ou la technique répondent aux objectifs du développement durable ou visent à "stimuler les transitions durables ou les technologies inclusives, tels que la transition énergétique, l'accessibilité des technologies, la digitalisation, la diversité, l'inclusion..."

Félicitations à nos deux étudiants!

Vendredi l 14-12-2018
Winter Polytech Blocus: un blocus assisté parfaitement encadré

Depuis un an, l'École polytechnique de Bruxelles (EPB) organise des blocus assistés durant les vacances d'hiver et de printemps. Cette année encore, du 24 décembre au 4 janvier, les étudiants auront accès à un espace d'étude pensé par et pour Polytech.

Bibliothèques et salles d'étude bondées: c'est le quotidien de nombreux étudiants en cette période de blocus. Pour leur offrir un cadre de travail plus serein, le Bureau des Étudiants de Polytechnique (BEP) et l'École polytechnique de Bruxelles ont imaginé le Polytech Blocus: un blocus pensé par et pour Polytech. Au programme: séances d'étude seul ou à plusieurs, questions-réponses et révision de la théorie et des exercices avec des coaches. "L'objectif de ce blocus est de donner un véritable rythme d'étude et de combler d'éventuelles lacunes", explique Aline De Greef, Coach Polytech.

Pour cette troisième édition, qui se tiendra du 24 décembre au 4 janvier, les organisateurs ont mis les petits plats dans les grands afin d'accueillir au mieux les participants et créer un climat d'entraide. "Le premier jour, nous organisons un goûter pour briser la glace entre les étudiants et leur expliquer le déroulement du blocus. Nous allons également mettre à disposition de petits jeux de société pour favoriser les échanges durant les pauses", explique Arnaud Giet, étudiant organisateur.

L'organisation du lunch le midi a également été revue pour permettre aux étudiants de profiter de repas plus variés. "Tout est mis en œuvre pour favoriser le bien-être des étudiants durant cette période de stress", assure la Coach Polytech. Une centaine de participants sont attendus.

> Informations pratiques:

Du 24 décembre au 4 janvier (excepté les mardis 25 décembre et 1er janvier), au bâtiment U, porte A, 6e étage.

Plus d'information et inscriptions sur la page Facebook du Winter Polytech Blocus

Jeudi l 13-12-2018
L'Université des enfants organise une collecte de jouets

L'Université des enfants de l'ULB organise, jusqu'au 20 décembre, une collecte de jouets afin qu'aucun enfant ne soit oublié pendant les fêtes.

Qu'ils soient abîmés ou en parfait état, faites de la place chez vous et offrez aux familles qui n'en ont pas les moyens la possibilité de vivre des fêtes magiques!

Les jouets abîmés seront bien sûr remis en état avant d'être distribués.

> Informations pratiques:

Rendez-vous tous les jours jusqu'au 20 décembre au 105 avenue Buyl (permanences de 9h à 12h et de 14h à 16h)

Jeudi l 13-12-2018
Les "interrupteurs moléculaires" du diabète

Alors que le diabète touche plus de 410 millions d'individus, mieux comprendre les mécanismes à l'origine de cette maladie et développer de nouvelles stratégies thérapeutiques devient une nécessité. Chercheur à l'ULB Center for Diabetes Research, Esteban Gurzov vient de recevoir le soutien du Conseil Européen de la Recherche (ERC) pour étudier cette question. Intitulé METAPTPs (pour "Protein Tyrosine Phosphatases in METAbolic diseases"), son projet ERC Consolidator Grant vise à comprendre pourquoi et comment des désordres métaboliques comme le diabète se développent chez les patients.

Plus particulièrement, Esteban Gurzov et ses collaborateurs s'intéressent au rôle d'enzymes particulières appelées « protein tyrosine phosphatases » (PTPs). Les résultats récents de l'équipe suggèrent en effet que ces protéines jouent le rôle « d'interrupteurs moléculaires » : impliquées notamment dans les voies de signalisation liées à l'insuline ou au glucose, les PTPs orienteraient le destin des cellules métaboliques, notamment vers le développement du diabète.

L'hypothèse du chercheur est que ces PTPs sont impactées par le contexte inflammatoire, observé dans des conditions pathologiques dans le foie et le pancréas : ce stress oxydatif perturberait l'activité des PTPs, ce qui pourrait déclencher le développement de la maladie. Pour tester cette hypothèse, le projet d'Esteban Gurzov vise à identifier les PTPs importantes et à déterminer leur rôle dans les réponses cellulaires et le développement de l'obésité et du diabète. Par ailleurs, le chercheur envisage également de tester de nouvelles approches thérapeutiques ciblant les PTPs, afin de prévenir ou inverser ces désordres métaboliques.

Mercredi l 12-12-2018
Pierre Van Ommeslaghe nous a quittés

Avec la disparition de Pierre Van Ommeslaghe, une figure majeure de la Faculté de Droit de l'ULB et du paysage juridique belge s'est éteinte ce 10 décembre 2018 à l'âge de 86 ans.

Avocat inscrit au barreau de Bruxelles en 1953, assistant à la Faculté de Droit de l'ULB dès l'année suivante en droit civil puis en droit commercial, il publie en 1960, Le régime des sociétés par actions et leur administration en droit comparé, un ouvrage qui lui vaudra le Prix Campion en 1963. Professeur extraordinaire en 1964 puis professeur ordinaire dès 1969, à 37 ans, Pierre van Ommeslaghe devient un "professeur exigeant et redouté" écrit Paul-Alain Foriers, "mais aussi d'une extraordinaire limpidité". Il formera des générations d'étudiants au droit des obligations. Ses charges académiques ne le freinent pas pour mener de front une brillante carrière au barreau. Nommé avocat à la Cour de cassation en 1980, il sera bâtonnier de 1992 à 1994. "Célèbre auprès des étudiants pour ses cinq syllabi, qu'il éditera en 2013 sous la forme d'un Traité de référence, nous dit Julie Allard, doyenne de la Faculté de Droit et de Criminologie, il a inspiré de nombreuses carrières et marqué durablement l'enseignement du droit dans notre Faculté".

Les funérailles auront lieu lundi 17 décembre à 11h45 au Crématorium d'Uccle.

L'Université présente ses plus sincères condoléances à la famille et aux proches de Pierre van Ommeslaghe.

Mardi l 11-12-2018
2018 dans le rétroviseur de 12 experts

Politique, social, environnement, histoire... L'année 2018 a été riche en événements, tant en Belgique qu'en Europe ou dans le monde. Le Service communication recherche a épinglé 12 actualités "majeures" et invité 12 chercheurs à les décrypter dans la rétrospective "12 mois, 12 experts":

  • Racisme décomplexé - Andrea Rea,
  • Rapprochement des deux Corée - Thierry Kellner,
  • Mort de Stephen Hawking - Geoffrey Compère,
  • La bulle du bitcoin explose - Kim Oosterlinck,
  • Les États-Unis ouvrent leur ambassade à Jérusalem - Anne Lagerwall,
  • Italie: droite populiste au pouvoir - Caroline Close,
  • Méditerranée meurtrière pour les migrants - Federica Infantino,
  • Effondrement d'un pont à Gênes - Arnaud Deraemaeker,
  • Dépénalisation de l'avortement - Anne-Sophie Crosetti,
  • Prix Nobel à deux immunologistes - Stanislas Goriely,
  • G20 en Argentine - Alicia Dipierri,
  • La COP 24 et les enjeux climatiques - Romain Weikmans.

Découvrez l'intégralité de cette rétrospective sur www.ulb.be/ulb12mois12experts/

Vendredi l 07-12-2018
Résurgences de l'antisémitisme: réalités, fictions, usages

Les mercredi 12 et jeudi 13 décembre 2018, l'Institut Marcel Liebman organise (avec le soutien du FNRS et de la Faculté de Philosophie et Sciences sociales de l'ULB) un colloque international "Résurgences contemporaines de l'antisémitisme: réalités, fictions, usages".

Ces dernières années, des événements dramatiques en France, en Belgique et aux États-Unis ont fait ressortir le caractère meurtrier que peut prendre la haine antisémite toujours présente dans les sociétés européennes. Au-delà de l'indispensable condamnation d'actes et de discours criminels, un débat fait rage autour de leurs interprétations, comme le montre encore la récente polémique en France autour de l'appel contre le "nouvel antisémitisme".

En Belgique, l'octroi par l'ULB des insignes de Docteur Honoris Causa au cinéaste britannique Ken Loach a également déchaîné les passions polémiques.

Ce colloque a pour objectif de proposer une analyse critique des résurgences de l'antisémitisme aujourd'hui, par une série de communications de spécialistes belges et internationaux sur les faits, représentations et usages de l'antisémitisme dans nos sociétés contemporaines, en Europe mais aussi hors Europe.

> Informations pratiques:

Université libre de Bruxelles, campus du Solbosch, bâtiment S, Salle Henri Janne (12 décembre) et Salle Dupréel (13 décembre)

Entrée libre

Programme complet disponible sur le site de l'Institut Liebman et sur Facebook, renseignements par mail ou au 02 650 33 86.

Vendredi l 07-12-2018
La liberté académique en danger

Les 10 et 11 décembre, l'ULB propose un colloque international sur la question des menaces qui pèsent sur la liberté académique. Les participants de la rencontre "Academic freedom under threat: Roots, Responsabilies, Reactions" discuteront de ce qu'est la liberté académique mais aussi des atteintes qui lui sont portées.

Les intervenants aborderont des cas d'études de différents pays tels que la Russie, le Liban, l'Azerbaïdjan, la Chine, l'Iran, la Hongrie, la Turquie, la Belgique, etc. Le colloque se terminera avec une table ronde qui fera le point sur les engagements actuels et passés en faveur de chercheurs en danger, ce qui devrait permettre d'envisager des pistes d'actions futures.

> Informations pratiques:

Le lundi 10 et le mardi 11 décembre 2018 (campus du Solbosch, bâtiment S, salle Somville)

Entrée libre

Informations et programme complet sur le site de la Maison des Sciences humaines de l'ULB

Vendredi l 07-12-2018
Un cyclo-cross de haut niveau sur les campus de l'ULB et de la VUB

Le dimanche 6 janvier, les campus universitaires de l'ULB et de la VUB de la Plaine accueilleront un tout nouveau cross, le Brussels Universities Cyclocross. Il s'agira de l'avant-dernière manche du Trophée des AP Assurances, championnat professionnel de cyclo-cross.

C'est la toute première fois qu'un cyclo-cross est organisé dans la Région de Bruxelles-Capitale et la course promet d'être variée et difficile, avec de nombreuses dénivellations.

Ce Brussels Universities Cyclocross s'inscrit dans le cadre de la Brussels University Alliance qui a pour objectifs de développer, dans le cadre du partenariat entre l'ULB et VUB, des activités transversales et des projets communs aux deux universités.

Retrouvez toutes les informations pratique sur le site de l'événement.

Vendredi l 07-12-2018
Politique régionale de Téhéran: enjeux et limites

En 2018, les Etats-Unis se sont retirés de l'accord sur le nucléaire iranien. Parmi les critiques les plus fondamentales émises par l'administration Trump - mais aussi par les États européens - à l'encontre de la République islamique figure la politique régionale expansionniste que Téhéran mènerait essentiellement au Levant et dans la Péninsule arabique.

Quelles sont les origines de cette politique et les moyens mis en oeuvre par Téhéran et quelles en sont aussi les limites ? C'est le sujet d'un article cosigné par Thierry Kellner, chercheur au REPI (Faculté de Philosophie et Sciences sociales) ainsi qu'à EASt-ULB (Maison des Sciences Humaines), dans le média en ligne The Conversation, dont l'ULB est partenaire.

L'article est disponible en ligne.

Jeudi l 06-12-2018
Chaire Francqui: la Faculté des Sciences psychologiques et de l'éducation accueille Jolanda Jetten

Dans le cadre de la Chaire Francqui 2018, la Faculté des Sciences psychologiques et de l'éducation accueille la professeure Jolanda Jetten de l'Université de Queensland (Australie).

Celle-ci tiendra une conférence intitulée "Unlocking the social cure: How group memberships are key to health and well-being" au cours de laquelle elle expliquera comment, selon elle, l'appartenance à plusieurs groupes peut constituer un important remède social face aux défis de la vie.

> Informations pratiques:

Le mardi 18 décembre 2018 à 17h (Auditoire Drion, bâtiment R42, campus du Solbosch)

La conférence sera suivie d'un drink.

Inscriptions obligatoires par mail à SocialCure@ulb.ac.be avant le 10 décembre 2018

Jeudi l 06-12-2018
Une quarantaine d'occupants temporaires dans le cadre d'Usquare.brussels

La semaine passée, les 41 premiers occupants temporaires du site de l'ancienne caserne Fritz Toussaint, à Ixelles, ont été révélés. Ils ont été sélectionnés dans le cadre de See U, la phase de gestion transitoire du projet Usquare.brussels.

Ces projets s'inscrivent dans les 7 thématiques choisies pour l'animation du site: Sustainable (Durable), Family (Famille), Food (Alimentation), Gallery (Culture), Lab (Recherche), Community (Communauté), Playground (Terrain de jeu). Répartis dans divers bâtiments du site, ces thèmes réuniront des porteurs de projets variés construisant un projet collectif.

Ils viendront donc s'ajouter à l'accueil provisoire de l'école primaire néerlandophone Lutgardis et au FabLab ULB-VUB, dont les activités ont débuté depuis la rentrée.

Jeudi l 06-12-2018
L'industrie et l'agriculture, principaux secteurs émetteurs d'ammoniac

Sur base d'observations des émissions d'ammoniac prises de l'espace par les sondeurs IASI (dont le 3e a été mis en orbite il y a quelques semaines), les chercheurs du Service de Chimie Quantique et Photophysique (Faculté des Sciences) ont identifié plus de 200 sources d'ammoniac importantes, principalement liées à l'agriculture intensive et à l'activité industrielle.

Prépondérant dans notre environnement, l'ammoniac joue un rôle majeur dans la formation des particules fines et donc sur la qualité de l'air et la santé humaine. L'excès de ce composé altère également nos écosystèmes, en affectant la qualité de l'eau et conduit à une réduction de la biodiversité. Les processus qui régulent les concentrations d'ammoniac restent cependant mal connus, particulièrement à l'échelle très locale.

En combinant près de 10 ans de mesures journalières de IASI, les chercheurs ont réalisé une cartographie à très haute résolution de l'ammoniac atmosphérique. Réalisée en collaboration avec des chercheurs français du LATMOS/CNRS, leur étude est publiée dans le journal scientifique Nature. Deux tiers de ces sources d'ammoniac n'étaient pas répertoriées dans les précédents inventaires d'émission. Les chercheurs ont aussi constaté que les émissions provenant de sources connues sont aussi très largement sous-estimées dans les inventaires actuels.

En conclusion, cette nouvelle étude suggère qu'une meilleure gestion des impacts de la pollution par l'ammoniac passe par une révision complète des émissions agricoles et industrielles, très largement sous-estimées dans les cadastres actuels.

Mercredi l 05-12-2018
L'architecture peut-elle sauver le monde?

Tout ce qui nous entoure est architecture, qu'elle soit de « bonne ou mauvaise qualité », qu'elle ait été ou pas dessinée.

Membre du Laboratoire de recherche en histoire, théorie et critique (Hortence, Faculté d'Architecture), Gregorio Carboni Maestri retrace la présence de l'architecture dans l'environnement et dans l'histoire, de 7500 av. J.-C. à nos jours, dans une épopée publiée dans The Conversation, un média dont l'ULB est partenaire. L'article se penche particulièrement sur sur le lien entre les villes et l'architecture, ainsi qu'entre architecture et injustices sociales.

À lire sur The Conversation.

Mercredi l 05-12-2018
Le chercheur en exil est-il libre ?

De plus en plus d'anthropologues et de sociologues prennent conscience de l'importance de la réflexion sur la liberté académique, à travers le rôle qu'ils jouent dans le processus de production de la connaissance. Cette réflexion est d'autant plus importante chez les chercheurs en exil qui écrivent sur leur pays d'origine.

Pour eux, le défi consiste, d'une part, à protéger leur intégrité scientifique des préjugés politiques dus à l'exil et, d'autre part, de répondre aux attentes du monde occidental et de leurs compatriotes exilés qui projettent en eux un avis d'opposition au régime en place dans leur pays. Enfin, ces chercheurs se retrouvent souvent démunis dans leurs recherches, l'exil les ayant éloignés de leurs études de cas.

Ces problématiques liées à la liberté académique des chercheurs exilés seront abordées par Younes Saramifar (Centre interdisciplinaire d'étude des religions et de la laïcité-CIERL, Faculté de Philosophie et Sciences sociales) le 11 décembre lors du colloque intitulé « Academic Freedom Under Threat Roots, Responsibilities, Reactions ». Le chercheur y proposera une analyse basée sur sa recherche, mais également sur son propre vécu et celui de certains de ses collègues. Depuis plusieurs années, Younes Saramifar applique l'approche postcoloniale à ses recherches pour souligner les manques liés aux analyses eurocentriques dans les sciences sociales.

Pour rappel, ce colloque qui rassemble des chercheurs et témoins d'horizons très variés a pour but d'aborder les différents contextes qui produisent des menaces sur la liberté académique.

Mardi l 04-12-2018
Un auditoire du campus Erasme rebaptisé en l'honneur de Denis Mukwege

Le lundi 26 novembre, l'ULB a accueilli une cérémonie en l'honneur du docteur Denis Mukwege, co-lauréat du prix Nobel de la Paix 2018 avec Nadia Murad, "pour leurs efforts pour mettre fin à l'emploi des violences sexuelles en tant qu'arme de guerre".

À cette occasion, le nom du docteur Mukwege, Docteur en sciences médicales de l'ULB et Chargé de cours dans notre Université, a été donné à l'auditoire du bâtiment J (Campus Erasme) dans lequel il a pour habitude de donner ses cours ou de participer à des conférences. Une manière pour l'Université de rendre hommage à cet enseignant et à son parcours exceptionnel.

La décision de donner le nom de Denis Mukwege à un auditoire de l'Université s'inscrit dans une politique plus large de l'ULB sur la question de la diversité qui vise à attribuer le nom de personnalités remarquables à des auditoires.

C'est ainsi qu'il a été décidé de décerner à plusieurs d'entre eux, encore en construction et situés également sur le campus Erasme, des noms de femmes qui ont marqué leur temps non seulement au travers de leurs recherches et de leurs enseignements, mais aussi de combats et d'engagements chers à l'Université.

Mardi l 04-12-2018
Quand la diplomatie s'invite à l'opéra

En mai 1954, les danseurs soviétiques du Bolchoï doivent se produire à l'Opéra de Paris. Pourtant, la veille de la première, malgré des semaines de négociations, les représentations sont annulées. La déroute des soldats français face aux Vietnamiens soutenus par les Soviétiques à Diên Biên Phu (Indochine) aura eu raison de la tenue du spectacle. Un événement parmi tant d'autres qui illustre l'usage du ballet comme outil de diplomatie culturelle internationale durant la guerre froide.

Après six ans de recherche et un long travail de dépouillement de sources et d'archives situées en France, Grande-Bretagne, États-Unis et en Russie, Stéphanie Gonçalves (Centre de Recherche Mondes Modernes et Contemporains, Faculté de Philosophie et Sciences sociales) publie "Danser pendant la guerre froide, 1945-1968". L'ouvrage identifie et analyse les acteurs (institutionnels, artistiques et commerciaux) et les tensions diplomatiques lors des tournées de ballet durant la guerre froide.

Ce livre constitue une première dans la littérature en Europe et se distingue notamment par une analyse du rôle des imprésarios, ces acteurs intermédiaires souvent invisibles. En illustrant la fonction diplomatique du ballet, la chercheuse expose la dynamique de "l'effet domino" qui régnait à l'époque de la guerre froide, où chaque événement aussi minime qu'il soit pouvait créer un retentissement international.

Lundi l 03-12-2018
Subsides postdoctoraux pour les universités de Cambridge et d'Oxford

La Fondation Wiener-Anspach vient de lancer son appel à candidatures pour les subsides postdoctoraux aux universités de Cambridge et d'Oxford pour l'année académique 2019-2020.

Pour bénéficier du subside, il faut avoir complété son doctorat au plus tard le 31 décembre 2019 ou depuis moins de cinq ans au moment du début de la recherche à Oxford ou à Cambridge.

> Informations pratiques:

Date limite pour la remise des dossiers: lundi 18 mars 2019 à midi.

Toutes les informations sont sur le site de la Fondation Wiener-Anspach.

Contact: fwa@ulb.ac.be ou 02 650 27 16 (les lundis, mercredis et vendredis de 9h à 12h, les mardis et vendredis de 14h à 17h)

Nos dernières publications:

Corijn Eric
Deneef Alain
Gérard Myriam
Goldman Henri
Hubert Michel
Maskens Alain
Vandenbergh Yvan
Van Parijs Philippe
Zibouh Fatima
Baetens Jan
Vanhaesebrouck Karel
Capéau Bart
Cherchye Laurens
Decancq Koen
Decoster André
De Rock Bram
Maniquet François
Nys Annemie
Périlleux Guillaume
Ramaekers Eve
Rongé Zoé
Schokkaert Erik
Vermeulen Frederic
Andrin Muriel
Claessens Michel
Mendes da Costa Pierre
Van Hee Robrecht
Borriello Arthur
Despoix Philippe
Benoit-Otis Marie-Hélène
Maazouzi Djemaa
Quesney Cécile
Nassaux Jean-Paul
Piraux Alexandre

Clin d'oeil