Les archives
 
Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Vendredi l 28-09-2018
Journalisme en Devenir: un festival pour valoriser le travail étudiant

Les 28 et 29 septembre prochains se tiendra un festival d'un nouveau genre. Celui-ci récompensera les travaux journalistiques réalisés par les étudiants de l'ULB durant leur master à l'École de journalisme de Bruxelles.

Une première édition d'un événement qui est appelé à grandir, propulsé par deux jeunes journalistes désireux de mettre en avant ce "travail de l'ombre", souvent cantonné à une projection dans un cadre privé, celui du jury de mémoire.

Le jury, composé de professionnels des médias, remettra trois prix: celui de l'innovation, de l'investigation et le prix de l'esprit critique. Les trois lauréats recevront une bourse de 500 euros ainsi que la possibilité de diffuser leur sujet sur une chaîne de l'un des médias partenaires (RTBF et BX1).

> Informations pratiques:

Le 28 septembre en soirée, le 29 septembre toute la journée (projections de travaux journalistiques universitaires et conférences) à l'Architecte (Faculté d'Architecture, Flagey)

Plus d'information à venir sur la page Facebook de l'événement

Vendredi l 28-09-2018
Création de la Chaire Mukwege à l'Université de Liège

Notre consoeur de Liège a annoncé la création d'une Chaire Denis Mukwege sur les violences faites aux femmes et aux filles dans les conflits.

La Chaire Mukwege vise à développer les recherches interdisciplinaires dans le domaine des violences sexuelles à l'égard des femmes et à fédérer sur cette thématique les connaissances de différents partenaires et universités en Belgique et dans le monde.

« Plus j'avance dans la vie, plus je m'aperçois qu'il y a autour de la problématique de la violence faite aux femmes des inconnues que seul je ne pourrai lever. Il reste tant de questions sans réponse dans le domaine médical, psychologique, juridique, historique, socio-économique », explique le Docteur de l'ULB.

Le Dr Mukwege a défendu sa thèse de doctorat en sciences médicales à l'ULB lors d'une épreuve publique qui s'est déroulée en présence de quelque 800 personnes. Celle-ci avait pour sujet "Étiologie, classification et traitement des fistules traumatiques uro-génitales et génito-digestives basses dans l'est de la RDC". L'Université libre de Bruxelles travaille à l'hôpital de Panzi, créé par Denis Mukwege dans un quartier pauvre de Bukavu (province du Sud-Kivu), dans le domaine des formations aux techniques médicales et chirurgicales.

Mercredi l 26-09-2018
Séance de rentrée académique 2018: discours, photos et vidéos

La séance solennelle de rentrée académique s'est tenue le vendredi 14 septembre 2018. À l'instar de l'ensemble de l'année académique, elle était placée sous la thématique "L'Europe de la connaissance".

> Regardez les photos de la séance

> Regardez en entier la séance de rentrée:

> Regardez les vidéos de chaque intervention:

  • Discours de Philippe Lamberts, député européen Ecolo qui a ouvert cette séance
  • Discours de Pierre Gurdjian, président du Conseil d'administration de l'Université libre de Bruxelles
  • Discours de Carlos Moedas, commissaire européen à la recherche, à l'innovation et à la science
  • Discours d'Yvon Englert, recteur de l'Université libre de Bruxelles

Un aftermovie de la séance est également disponible sur ULB TV.

[Retrouvez en pièce jointe les interventions des représentants du corps scientifique, du corps étudiant et du personnel ainsi que l'allocution d'Yvon Englert, recteur de l'ULB.]

Rentrée académique 2018-19. Discours corps scientifique-PATGS-étudiants-recteur.pdf

Mardi l 25-09-2018
Beaucoup d'espèces, mais peu de diversité

C'est bien connu, le nombre ne fait pas la diversité. Cela se vérifie aussi dans notre pays. Pierre Meerts (Écologie végétale et Biogéochimie, Faculté des Sciences) étudie les différentes espèces de plantes de nos régions. Pour lui, il n' y a pas photo: en 150 ans, il y a eu une grande perte de diversité, même si le nombre d'espèces différentes a augmenté. "Aujourd'hui, on ne trouve plus que des plantes très compétitives, avec le même profil (croissance rapide), alors qu'à l'époque, il y avait des espèces plus particulières mais très vulnérables à la pollution des sols par l'azote".

Ces dernières années, Pierre Meerts et son équipe étudient certains types de plantes qui décontaminent les sols pollués par des métaux lourds. Le 3 octobre, lors d'un colloque sur la biodiversité ordinaire, il reviendra sur l'évolution qu'il a observée durant ses 30 années de carrière. Le but est d'expliquer cette évolution et de sensibiliser au rôle de l'homme sur son environnement : "Il y a une prise de conscience de la crise de la biodiversité, cependant, on l'associe à des espèces particulières et rarement à nos régions".

Mardi l 25-09-2018
Où en est la recherche sur le cancer du sein?

Les recherches récentes sur le cancer du sein ont apporté des progrès considérables dans la compréhension et le traitement de la maladie. Le 28 septembre, lors du symposium U-CRC 2018 (ULB-Cancer Research Center), Alexandra Van Keymeulen (Laboratoire des Cellules souches et Cancer, Faculté de Médecine) dressera un historique des découvertes réalisées depuis 2011 par son laboratoire.

Au sein de l'équipe de Cédric Blanpain la chercheuse travaille sur les cellules souches :« On a commencé par tracer l'évolution des cellules - rendues fluorescentes - afin de suivre leurs dynamiques ». L'équipe a alors déterminé deux puis trois types de cellules souches différentes dans la glande mammaire. Une découverte importante qui va permettre de mieux comprendre les cellules à l'origine des cancers, mais aussi d'élaborer des thérapies plus ciblées. « Nous devons appliquer les outils dont nous disposons pour mieux cerner les cellules à l'origine des cancers. Pour la première fois, nous avons pu montrer l'impact de celles-ci sur les tumeurs » se réjouit la chercheuse. Aujourd'hui, ses travaux visent à cartographier la signalisation entre les différents types cellulaires de la glande mammaire, à la fois dans les tissus sains, mais aussi, durant la formation de tumeurs.

Mardi l 25-09-2018
Changement climatique: entre adaptation et atténuation, il ne faut pas choisir

Que faire face à la hausse des températures ? Donner la priorité à l'atténuation ou à l'adaptation ? Dans un article grand public publié dans The Conversation, Edwin Zaccai et Romain Weikmans, chercheurs au Centre d'études du développement durable (IGEAT, Faculté des Sciences) analysent cette question, revenue au premier plan après un été particulièrement désastreux sur le plan climatique dans plusieurs pays de l'hémisphère nord.

Pour eux, la conclusion est claire: ce choix n'en est cependant pas un, les deux approches étant également nécessaires. Sans des efforts d'atténuation – à savoir la réduction des émissions de gaz à effet de serre – rapides et intenses, l'adaptation pourrait devenir de plus en plus difficile dans de nombreux endroits du globe. La variabilité et les normes climatiques se modifiant année après année démontrent, par ailleurs, le caractère indispensable de l'adaptation.

L'article complet est à lire sur The Conversation, dont le Service de Communication Recherche de l'ULB est récemment devenu partenaire.

Jeudi l 20-09-2018
Prix Clerdent décerné à Alban de Kerchove d'Exaerde

Chercheur au Laboratoire de Neurophysiologie (Faculté de Médecine et ULB Neuroscience Institute), Alban de Kerchove d'Exaerde est le lauréat du prix triennal de la Fondation Simone et Pierre Clerdent. Le prix lui a été remis ce jeudi à Liège, des mains de la Princesse Astrid.

La Fondation Simone et Pierre Clerdent subventionne des projets de recherche d'une durée de 3 ans dans le domaine des maladies neurologiques humaines. Intitulé « Identification génétique des circuits nerveux impliqués dans le syndrome ADHD », le projet d'Alban de Kerchove d'Exaerde a été retenu par un jury international parmi 12 candidatures.

Le syndrome d'hyperactivité et de manque d'attention (ADHD) concerne 8 à 12 % des enfants. Les psychostimulants sont actuellement la base de son traitement pharmacologique : sensés stimuler l'éveil, ces médicaments ont un effet calmant paradoxal chez les patients TDA/H. Les mécanismes neuronaux qui sous-tendent ces effets sont mal caractérisés, ce qui rend difficile la découverte de nouvelles stratégies pour améliorer l'efficacité thérapeutique dans ce syndrome. Le projet de recherches proposé par Alban de Kerchove d'Exaerde et récompensé aujourd'hui vise à identifier les circuits neuronaux responsables des TDA/H et les mécanismes d'action des psychostimulants.

Mercredi l 19-09-2018
STRIGES : 3 ans et un numéro "Sextant" spécial

Voici 3 ans que STRIGES, la Structure de Recherche Interdisciplinaire sur le Genre, l'Égalité et la Sexualité, a vu le jour au sein de la Maison des Sciences Humaines (MSH). « Les recherches sur les questions de genres et sexualités ont toujours été abordées à l'ULB. STRIGES a permis de créer un réseau et des synergies entre tous ces chercheur·e·s - une centaine actuellement - qui travaillent sur ce sujet dans différentes disciplines », explique David Paternotte, l'un des coordinateurs de cette structure.

Un numéro spécial de la revue Sextant, la seule revue scientifique concernant les études de genre en Belgique francophone qui fête ses 25 ans cette année, est consacré aux recherches menées par les acteurs de STRIGES.

Littérature, droit, culture,... « les recherches présentées dans ce numéro sont représentatives de la diversité des membres de STRIGES: ce sont des articles issus des travaux de doctorant·e·s, post-doctorant·e·s ou relatifs à des projets de recherche conjoints », continue David Paternotte, « Un article est par exemple consacré aux relations entre l'église catholique belge et la sexualité en 1968 : c'est un des résultats issus d'un projet ARC impliquant plusieurs chercheur·e·s de STRIGES ». David Paternotte cite aussi en exemple une étude sur les liens entre excellence et genre, abordant la question de l'impact des critères d'excellence sur la carrière scientifique des femmes.

Mercredi l 19-09-2018
L'ULB appelle à rejeter tout simulacre de loi sur la sortie de l'IVG du code pénal

Particulièrement inquiet à la suite des débats parlementaires relatifs à l'interruption volontaire de grossesse (IVG) en Belgique, le Conseil d'administration de l'ULB a adopté ce lundi 17 septembre une motion relative à ce sujet.

L'Université demande instamment par cette motion que "dans toute proposition législative qui serait adoptée, les femmes ne soient plus pénalisées pour un acte qui relève avant tout de la santé publique et d'un choix personnel".

Le CA souhaite de plus que "les recommandations des experts entendus au Parlement soient prises en considération, avant tout vote, de façon à abroger des conditions obsolètes d'application de la loi qui n'ont pour seul effet que d'infantiliser les femmes".

Enfin, les députés sont appelés, à travers cette motion, "à user de leur liberté de vote, liberté essentielle à la dignité parlementaire sur les questions éthiques en particulier".

Ce mercredi, les députés devraient adopter en deuxième lecture, en commission Justice de la Chambre, une proposition de loi émanant de la majorité suédoise, qui avait passé la rampe en juillet en commission et qui sera expédiée en plénière à la Chambre dans les prochaines semaines, pour être approuvée définitivement. Cette proposition exfiltre l'IVG du Code pénal, mais maintient, dans la loi, la menace de sanctions pénales.

Mardi l 18-09-2018
Horizon Recherche se penche sur l'Europe de la recherche

Horizon Recherche ULB est en ligne.

À l'ULB, l'année académique 2018-2019 sera marquée par le thème de "L'Europe de la Connaissance": une Europe qui joue un rôle important en matière de recherche. C'est le focus de notre dossier!

Découvrez aussi des articles sur l'apprentissage pendant le sommeil ou une mission récente en Arctique à la chasse du méthane. Sans oublier quelques passages de nos chercheurs dans les médias.

Bonne lecture!

Mardi l 18-09-2018
Séance de rentrée académique: L'Europe de la connaissance

La séance solennelle de rentrée académique 2018-2019 s'est tenue ce vendredi 14 septembre au Parlement européen. Cette séance était placée, à l'instar de l'ensemble de l'année académique, sous la thématique "L'Europe de la connaissance".

Cette cérémonie a notamment été marquée par des discours de Philippe Lamberts (député européen Ecolo), Pierre Gurdjian (président du Conseil d'administration de l'Université libre de Bruxelles), Carlos Moedas (commissaire européen à la recherche, à l'innovation et à la science) et Yvon Englert (recteur de l'Université libre de Bruxelles).

Des représentants et représentantes du corps scientifique, du personnel et de la communauté étudiante sont également intervenus durant la séance.

Retrouvez en pièce jointe les interventions d'Yvon Englert, recteur de l'Université; de Blaise Godefroid, représentant le corps scientifique; de Pascale Lathouwers, représentant le personnel administratif et de Tibor Van Cutsem et Chloé Van Raefelgem, représentant la communauté étudiante.

Le discours de Carlos Moedas, commissaire européen à la recherche, à l'innovation et à la science, est à découvrir sur le site de la Commission européenne.

Rentrée académique 2018-19. Discours corps scientifique-PATGS-étudiants-recteur.pdf

Lundi l 17-09-2018
Comment se déplacent les étudiants?

Près de 3000 étudiants ont répondu à l'enquête "mobilité" menée entre septembre 2017 et janvier 2018 par le Service environnement et mobilité. Cette enquête avait pour but de mieux comprendre les modes de déplacement des étudiants et leurs habitudes en matière de mobilité.

Les étudiants utilisent majoritairement les transports en commun (67%) et la marche (21%) pour se rendre sur leur campus. Plus de 90% d'entre eux utilisent un mode de transport alternatif à la voiture individuelle. Entre 2005 et 2017, la part de la voiture est passée de 24% à 7%. Cette tendance peut s'expliquer par différents facteurs tels qu'une congestion automobile croissante, un stationnement restreint, une voiture individuelle coûteuse, un abonnement STIB remboursé au-delà de 50% ou encore un désintérêt croissant des jeunes pour la possession d'une voiture individuelle (la possession fait place au partage).

L'enquête révèle également que 19% des étudiants effectuent des déplacements entre les différents sites ou campus de l'ULB à une fréquence moyenne de 2,7 fois par semaine. La grande majorité de ces déplacements se fait entre le Solbosch et la Plaine, principalement à pied ou en transports en commun urbains (bus/tram/métro).

Enfin, les étudiants sont également amenés à se déplacer à l'étranger dans le cadre de leurs études: 18% ont eu recours à l'avion.

Découvrez les résultats détaillés de l'enquête.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page Mobilité du site de l'ULB.

Profitez de la Semaine de la Mobilité, du 16 au 22 septembre, pour tester et découvrir de nouveaux services de mobilité alternative.

Lundi l 17-09-2018
Nouvelle session de What's Up Doc, le MOOC de formation documentaire

Grâce à ce MOOC qui a débuté le 15 octobre, les participants apprendront à mener correctement leurs recherches documentaires pour préparer leurs travaux de manière optimale.

Il n'est en effet pas toujours aisé de préparer un travail de recherche. Comment trier correctement sa documentation en choisissant ce qui est utile et pertinent? Comment s'assurer de la bonne qualité des informations trouvées? Comment intégrer les informations? Et ensuite, comment intégrer ces dernières dans les travaux sans risque de plagiat?

Le cours s'adresse à toute personne confrontée à un travail de recherche documentaire de niveau académique, que ce soit en contexte d'études ou professionnel. Il vise plus particulièrement les étudiants de l'enseignement supérieur et les personnes en réorientation professionnelle.

L'équipe pédagogique est composée de neufs formateurs actifs en formation à la maîtrise de l'information à l'ULB, tant en sciences, qu'en sciences humaines et de la santé.

> Informations pratiques:

Détails et inscriptions sur le site du MOOC What's Up Doc
Pour plus d'informations: François Frédéric - francois.frederic@ulb.ac.be - 02 650 44 36

Lundi l 17-09-2018
Conférence: "La biodiversité "ordinaire", connaître pour mieux protéger?"

Loin des images emblématiques de grands mammifères menacés, notre environnement ordinaire est lui aussi l'objet de modifications profondes. Cette conférence revient sur les bouleversements subis par cette biodiversité "ordinaire".

Cette conférence est organisée conjointement par l'Institut de gestion de l'environnement et d'aménagement du territoire (IGEAT) et l'Institut royal des Sciences naturelles de Belgique dont le rôle en matière de sensibilisation à la biodiversité est éminent.

Plusieurs experts, issus de musées belges ou de l'ULB, interviendront durant cette conférence afin d'apporter leur connaissance au débat. Une place importante sera laissée aux expériences d'observation en tous genres (images, sons), ainsi qu'aux rapports entre les émotions et les motivations des citoyens et citoyennes et une meilleure connaissance et action en faveur de la biodiversité.

> Informations pratiques:

Le mercredi 3 octobre de 18h30 à 21h (campus du Solbosch, bâtiment U, salle UA2.220)

Entrée libre

Lundi l 17-09-2018
Le patrimoine du fer

Peu le savent, mais le patrimoine belge d'ingénierie et construction en matériaux ferreux (fonte, fer et acier) est exceptionnel. Un ouvrage coédité notamment par Bernard Espion et Michel Provost (BATir, École Polytechnique de Bruxelles) parcourt l'histoire de l'usage structural des métaux ferreux, des origines aux années 1975. « C'est un ouvrage d'histoire de l'art de l'ingénierie des constructions, mais aussi une source de savoir pour aborder la rénovation de certains ouvrages », souligne Bernard Espion.

Ce livre est issu d'un cycle de six demi-journées d'étude et une soixantaine de chercheurs belges et étrangers y ont contribué. Bernard Espion est lui même l'auteur de plusieurs chapitres, dont un qui aborde l'histoire précoce de la construction des ponts en Belgique, une première dans la littérature belge. Le chercheur s'arrête à l'année 1863, une année de transition selon lui : « C'est une période où il y a eu une augmentation significative du nombre d'ouvrages, mais aussi où l'on est passé de l'utilisation du fer à celui de l'acier, avec également l'apparition de nouveaux types des ponts ». Malheureusement, plus aucun pont de cette époque n'est observable en Belgique.

« Patrimoines de fonte, fer et acier. Architectures et ouvrages d'art » constitue un ouvrage original qui n'a pas d'équivalent dans la littérature de l'ingénierie et construction.

Lundi l 17-09-2018
Élections: le parti plutôt que les candidats

Alors que partout en Europe, la littérature en science politique parle d'une personnalisation de la politique, la Belgique semble aller à contre-courant. Lors des deux dernières élections fédérales, la proportion d'électeurs qui ont choisi de voter pour un parti sans exprimer de vote de préférence pour un ou plusieurs candidats est en hausse.

Les chercheurs du projet interuniversitaire PAI, Partirep, ont tenté de comprendre cette évolution. À l'ULB, Jean-Benoit Pilet (Centre d'étude de la vie politique, Faculté de Philosophie et Sciences sociales) a contribué à ce projet. Il explique cette observation par le phénomène de personnalisation centralisée : « L'intérêt des citoyens ne se porte plus sur tous les candidats, mais uniquement sur les grands leaders ». Le chercheur prend le cas de la N-VA pour exemple : « À Anvers, les gens ont voté pour Bart De Wever, alors qu'ailleurs, ils préfèrent voter pour le parti que pour un autre membre comme Jan Jambon ou Théo Francken ». Quand l'électeur ne trouve pas un grand leader sur son bulletin de vote, il ne se tourne pas vers un candidat un peu moins connu ; il renonce simplement à voter pour un candidat et vote uniquement pour le parti, en case de tête.

Jean-Benoit Pilet indique que cette transformation de la personnalisation est surtout symptomatique dans les nouveaux partis tels que Defi, le PTB et la N-VA. Pour le chercheur, c'est un phénomène qu'on voit émerger partout en Europe, et qui limite encore un peu plus le champ politique à quelques personnalités au détriment de candidats moins connus.

Jeudi l 13-09-2018
Présence chinoise en Amérique latine & Caraïbes

En 2008, la République populaire de Chine publiait son premier Policy Paper définissant stratégiquement ses relations avec l'Amérique latine et les Caraïbes. Depuis, en l'espace d'une décennie, elle s'est affirmée comme un partenaire commercial et financier incontournable dans cette zone longtemps considérée comme l'arrière-cour de Washington.

Thierry Kellner et Sophie Wintgens sont tous deux chercheurs au Département de Science politique de la Faculté de Philosophie et Sciences sociales et étudient la présence et la politique chinoises dans le monde. Ensemble, ils signent un article analysant la présence chinoise en Amérique latine et aux Caraïbes (ALC). "L'engagement économique et financier chinois dans le sous-continent latino-américain est massif" écrivent les chercheurs, avant de souligner les risques de surendettement des États de l'ALC.

L'article complet est à lire sur The Conversation, dont le Service de Communication Recherche de l'ULB est récemment devenu partenaire.

Mardi l 11-09-2018
Représentations et jurisprudence médiatique

Dans « Les médias et les journalistes, interprètes de la société », Nadège Broustau (Centre de Recherche en Information et Communication, Facultés de Lettres, Traduction et Communication) pose la question de la notion de la jurisprudence médiatique et du rôle d'archives sociales des médias. Elle utilise le contexte des tensions entre Cuba et les États-Unis pour étudier la couverture médiatique et les confrontations idéologiques du discours de la presse nord-américaine.

Elle se penche notamment sur la couverture médiatique de l'affaire Elián González. En 1999, ce jeune Cubain alors âgé de 6 ans était entré illégalement sur le territoire américain pour rejoindre sa famille maternelle. La chercheuse explique : « les médias ont livré des visions contradictoires de l'événement en utilisant des éléments d'argumentation similaires. Par exemple, renvoyer l'enfant à Cuba signifiait autant le renvoyer dans une dictature, que le ramener auprès de son père ». Cette opposition entre l'argument familial et démocratique secoua le pays durant près de 9 mois et se solda par le renvoi de l'enfant sur l'île. « Aujourd'hui encore, l'affaire González revient régulièrement dans le débat sur l'immigration aux États-Unis ainsi que dans celui sur les relations avec Cuba ou avec d'autres pays aux régimes différenciés. »

Dans ce livre, la chercheuse donne des clés pour comprendre les représentations médiatiques, un travail sur lequel elle s'était penchée durant sa thèse de doctorat réalisée à l'Université Laval, au Québec, et qu'elle a approfondi depuis.

Mardi l 11-09-2018
Jean-Pierre Hermand nous a quittés

Né le 20 octobre 1957, Jean-Pierre Hermand vient de disparaître prématurément ce 4 septembre lors d'une mission à l'étranger. Directeur de recherche et chargé de cours, Jean-Pierre Hermand dirigeait le Laboratoire d'hydroacoustique environnementale du service LISA à l'Ecole polytechnique.

Diplômé ingénieur civil de l'ULB en 1981 et docteur en sciences appliquées de l'ULB en 1994, Jean-Pierre Hermand a commencé sa carrière scientifique au SACLANT Undersea Research Centre de La Spezia, en Italie où il a mené des recherches liées à l'exploration acoustique du monde sous-marin. En 1991, financé par l'US Office of Naval Research et ensuite au sein de la Division de recherche environnementale du SACLANTCEN, il a dirigé les recherches pour la télédétection acoustique et les méthodes d'inversion géo-acoustique destinées à la caractérisation des sédiments marins. Jean-Pierre Hermand a été chef de mission d'un grand nombre de campagnes expérimentales pluridisciplinaires en mer et a assumé des charges d'enseignement à l'université de Nuoro en Sardaigne et Ca' Foscari de Venise. De retour à l'ULB, Jean-Pierre Hermand a créé le Laboratoire d'hydroacoustique environnementale. Depuis 2001, il coordonnait des activités de recherche intégrées sur les observatoires acoustiques de l'environnement, la tomographie acoustique océanique et l'assimilation conjointe de données océanographiques, notamment dans le cadre du réseau d'excellence européen ESONET et en collaboration avec des institutions internationales dont le Stennis Space Research Centre. Il a beaucoup œuvré au niveau international et plus spécifiquement en Amérique latine où il a initié il y a 6 ans un symposium devenu phare dans la région, "RIO Acoustics", rassemblant dernièrement plus de 120 participants de dix pays d'Amérique latine.

En septembre 2009, Jean-Pierre Hermand était reçu Fellow de l'IEEE, le statut le plus éminent auquel peuvent aspirer les membres de l'Institute of Electrical and Electronics Engineers. En 2018, il siégeait toujours à son conseil d'administration et était aussi depuis 2007, Fellow de l'Acoustical Society of America, et nommé en 2018 à son "Committee on International Liaison".

Nous présentons au nom de l'Université nos plus sincères condoléances à son épouse, à sa famille et et à ses proches

La cérémonie commémorative aura lieu le 14 septembre 2018 à 10h à l'église Saint-Clément, 50 rue du Loutrier, à Watermael-Boitsfort (1170 Bruxelles).

Mardi l 11-09-2018
Reprise de l'école MiniMed pour l'année 2018-2019

L'école MiniMed est un enseignement réalisé pour des adultes qui veulent en savoir plus à propos des questions et des développements importants en matière de santé et de soins de santé.

Les cours sont dispensés par des experts dans les domaines pointus des sciences de la santé et permettent de découvrir la médecine dans un langage compréhensible par tous.

Il n'y a pas de devoir ni d'examen lors de ce module de sept leçons au terme duquel les participants qui auront suivi 75% du programme recevront une attestation de participation.

Le thème de la session d'automne 2018-2019 est "Nos organes de sens: guérir, réparer reconstruire". Chaque leçon de deux heures (18h-20h) abordera un sujet particulier. Il est possible de s'inscrire pour une leçon unique ou pour l'ensemble du module.

La première leçon aura lieu le 24 septembre 2018 et la dernière se tiendra le 28 janvier 2019.

Les frais d'inscription pour le module sont de 60 euros (25€ pour les détenteurs d'une carte d'étudiant, 40€ pour les membres UAE). L'inscription pour une leçon unique coûte 10 euros (5€ pour les étudiants, 8€ pour les membres UAE).

Plus d'information par mail à minimed@ulb.ac.be ou en s'adressant directement au professeur Louis De Vos

 

Nos dernières publications:

Berliner David
Calabrese Laura
Veniard Marie
Espion Bernard
Provost Michel
Wibaut Romain
Wouters Ine
Broustau Nadège
Sacco Muriel
Paternotte David
David Eric
Slautsky Emmanuel
Cahn Livia
Deligne Chloé
Pons-Rotbardt Noémie
Prignot Nicolas
Zimmer Alexis
Zitouni Benedikte

Clin d'oeil