Les archives
 
Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Mardi l 30-05-2017
Ciné-club PsyCampus 2017 : Le labyrinthe de Pan - Projection du 7 juin

PsyCampus organise depuis le 15 février un cycle thématique de trois projections-rencontres autour de la mémoire. En présence d'intervenants issus de champs disciplinaires variés, l'association vous invite (re)découvrir des séries/films et partager vos impressions et réflexions.

Pour la troisième projection, le 7 juin 2017, PsyCampus propose le film Le labyrinthe de Pan de Guillermo del Toro, avec, comme invités, Valérie Glansdorff, chercheuse en philosophie au Centre de recherche en philosophie (PHI), ULB, et Silvia Mesturini Cappo, chercheuse en anthropologie au Laboratoire d'anthropologie prospective (LAAP), UCL.

Le labyrinthe de Pan se passe en Espagne, cinq ans après la guerre durant le règne de Franco. Le film se déroule dans les montagnes où les maquisards antifranquistes sont traqués par l'armée. Nous y suivons la jeune Ofelia autour de laquelle deux histoires se tissent. La première s'articule autour de l'impuissance d'Ofelia face à la maladie de sa mère et la guerre qui fait rage autour d'elle. La seconde histoire prend des allures de conte de fées, effrayante et merveilleuse à la fois.

> En pratique :
Mercredi 7 juin à 20h - Salle Delvaux, campus du Solbosch (bâtiment F1 - 20 avenue Paul Héger)
PAF: cycle complet: 20 euros (Étudiant: 6 euros ) - la projection: 7euros (Étudiant: 2,5 euros)
Renseignements et inscriptions: 02 650 59 79 ou formations@ssmulb.be. L'inscription est possible sur place dans la limite des places disponibles.

depliant cine club 2017.pdf

Mardi l 30-05-2017
Deux étudiants de l'ULB mis à l'honneur par l'Observatoire des Politiques Culturelles

Alda Greoli, Ministre de la culture et de l'enfance, Frédéric Delcor, Secrétaire général de la Fédération Wallonie-Bruxelles, et Michel Guérin, Directeur-coordinateur de l'Observatoire des politiques culturelles, ont remis officiellement ce 17 mai le «Prix du mémoire » et du « Soutien à la recherche doctorale » décernés par l'Observatoire, pour l'année académique 2016/2017.

Lors de cette cérémonie, trois étudiants, dont deux de l'ULB, ont été mis à l'honneur :

  • François BARTHÉLEMY (ULB), lauréat du « Prix du mémoire de l'OPC », intitulé « Le financement participatif peut-il contribuer au développement à la diversité des expressions culturelles ?».

  • Mathilde FLORICA (ULB), qui reçoit une mention spéciale pour son mémoire « La création en solo dans le cirque contemporain : influence de la formation supérieure et des politiques culturelles sur les créations en FW-B ».

  • Antoine VANDENBULKE, qui remporte le prix du « Soutien à la recherche doctorale » pour son projet de thèse « Les aspects juridiques du financement des arts de la scène. Approche comparée et contextuelle (France, Belgique, USA) ».

Félicitations à eux.

Mardi l 30-05-2017
ULB Culture : Concert de Nilza Costa pour la Fête de la musique

A l'occasion de la fête de la musique, venez assister au concert de Nilza Costa ce 21 juin 2017 de 13h00 à 14h00 au PointCulture ULB Ixelles.

Née à Salvador de Bahia, Nilza Costa est une chanteuse/auteur/compositrice brésilienne très influencée par les traditions africaines. Sa particularité est de relier les rythmes ancestraux africains avec les formes traditionnelles de musique brésilienne et culture spirituelle : Candomble, Capoeira, Samba Duro, Maculelê et Cantigas de Roda, qu'elle transfigure dans son chant, dans un langage original, contemporain et jazzy.

Elle vient de sortir son 2è album, « Roots ». Elle y raconte avec mélancolie, spiritualité et poésie – mais aussi avec une bonne dose d'espoir- le sens de la vie des hommes et femmes loin de leur patrie. On y trouve de beaux arrangements afro-jazz, dans la langue Yoruba, dont elle a côtoyé la culture grâce à sa grand-mère maternelle.

Infos pratiques :
21 juin 2017 de 13h00 à 14h00 au PointCulture ULB Ixelles
Entrée libre

Lundi l 29-05-2017
Journée de l'enseignement : Innover dans son enseignement pour favoriser un apprentissage durable

La Journée de l'Enseignement vise à faire connaître et à promouvoir les innovations pédagogiques mises en place au sein de l'Université libre de Bruxelles. Il s'agit de mettre à l'honneur une série de dispositifs pédagogiques originaux créés par les enseignants de l'ULB.

Dans une ambiance conviviale, douze enseignant·e·s présenteront leurs réalisations et répondront à vos questions autour de posters. Durant toute la matinée, les conseillers pédagogiques du Département de support à l'enseignement & aux apprentissages (Practice & ULB Podcast) et des facultés seront également à votre disposition pour vous aider à concrétiser vos idées d'innovation pédagogique.

Lundi l 29-05-2017
Atelier Genre(s) et Sexualité(s): « Queer Wars » by Dennis Altman

The claim that LGBT rights are human rights encounters fierce opposition in many parts of the world, as governments and religious leaders have used resistance to LGBT rights to cast themselves as defenders of traditional values against neo-colonial interference and western decadence. The recent book Queer Wars (with J ; Symons) explores the growing international polarization over sexual rights, and the creative responses from social movements and activists, some of whom face murder, imprisonment or rape because of their perceived sexuality or gender expression. This book asks why sexuality and gender identity have become so vexed an issue between and within nations, and how we can best advocate for change.

Biography : Dennis Altman, a Professorial Fellow in Human Security at La Trobe University (Australia), is the author of thirteen books, including the groundbreaking Homosexual: Oppression and Liberation (1971) and Global Sex (2001), and a founder of gay and lesbian studies worldwide. The Bulletin listed him as one of the 100 most influential Australians ever, and he was appointed a Member of the Order of Australia in 2008.

> Tuesday 6 June from 6 until 8 pm
Institut de Sociologie, Room Henri Janne (15th floor) Avenue Jeanne 44 – 1050 Brussels
Plus d'informations sur l'Atelier Genre(s) et Sexualité(s) : « Queer Wars »

Lundi l 29-05-2017
Magazine Esprit libre n°47: "le vivre ensemble fragilisé"

Près d'une année écoulée depuis les attentats. Le dossier du magazine Esprit libre évoque les Carnets d'identités, un projet mené en association avec Le Soir et des chercheurs de l'ULB afin d'aborder les préjugés, les enjeux et les pistes de refondation d'un vivre ensemble fragilisé.
Dans ce numéro, vous retrouverez aussi toutes les nouveautés pédagogiques de notre université (masters et projets innovants) et l'actualité de la recherche.
À lire également : le portrait d'Alexandre Donner, le fabuleux spectacle des « jardins chimiques », les 10 ans des ERC, les «Échos de la presse», des idées de lecture et de sorties... À voir, à lire, à faire... avec l'Esprit libre, en ligne dès aujourd'hui !

Samedi l 27-05-2017
La crise des doctorants

Ces 20 dernières années, de nombreux pays européens, y compris la Belgique, ont augmenté leur nombre de titulaires d'un doctorat. Il s'agissait en effet de renforcer leur potentiel d'innovation et d'enrichir les savoirs. Cependant, le taux d'abandon chez les doctorants est resté très élevé : près de 4 doctorants sur 10 n'achèvent pas leur thèse. C'est ce qui ressort du projet RoPe (Research on PhD), un projet de recherche multi-institutionnel portant sur les processus d'abandon et de persévérance au cours du doctorat et auquel a collaboré Nicolas Van der Linden, chercheur au Centre de Recherche en psychologie sociale et interculturelle (Faculté de Sciences psychologiques et de l'Éducation).

Les facteurs d'abandon sont multiples. Le stress occupe notamment une place prépondérante dans la vie des chercheurs. L'obtention d'un doctorat nécessite en effet un travail de longue haleine, dans un environnement extrêmement compétitif, et ce sans garanties de pouvoir poursuivre une carrière académique, en raison du manque de places. Dans ce contexte, la balance entre vie familiale et vie professionnelle est vite menacée, ce qui affecte surtout les femmes. La bureaucratie et la recherche de financements sont également pointés du doigt car elles ont tendance à étouffer la créativité et la liberté de pensée.

Ces aspects, Nicolas Van Der Linden les abordera lors de la rencontre annuelle de la BAPS, avant de discuter des mesures politiques à adopter pour remédier à la situation.

Mercredi l 24-05-2017
Un master de spécialisation en urbanisme et aménagement du territoire

La Faculté d'Architecture La Cambre-Horta et l'École polytechnique proposeront, dès la rentrée académique 2017-2018, un master de spécialisation en urbanisme et aménagement du territoire. Il aura pour objectif de former des professionnels et chercheurs pour devenir des urbanistes hautement qualifiés.

Le programme est constitué de cours théoriques, studio et séminaire spécifiquement définis pour ce master de spécialisation par des professionnels et des académiques dans le domaine de l'urbanisme. Il consiste en un tronc commun théorique de 20 crédits en anglais, un module de projet de 16 crédits (avec deux options anglais ou français), un mémoire de fin d'études de 16 crédits et un stage de 8 crédits.

Le choix du bilinguisme est fait afin de pouvoir couvrir les besoins locaux d'urbanistes professionnels de haut niveau et en même temps de donner une échelle internationale à un programme enseigné au cœur de la capitale européenne.

Plus d'information dans le catalogue des programmes.

Mercredi l 24-05-2017
L'ULB a inauguré son "Université des enfants"

Ce samedi 20 mai, plus de 300 enfants en toge et toque, pour au moins autant d'adultes, ont inauguré l'Université des enfants à l'ULB, au campus du Solbosch. Pour cette matinée inaugurale, l'engouement avait été massif puisque les inscriptions affichaient complet ! Des enfants de tout Bruxelles, et notamment des écoles et associations de quartier des communes de Molenbeek, Schaarbeek et Bruxelles, se sont instruits et divertis autour d'une sélection d'une quinzaine d'ateliers ludiques et scientifiques.

Une réussite pour cette initiative unique en Belgique visant à révéler les campus universitaires comme ces lieux possibles d'études, accessibles à tous ! Merci à tous les très jeunes participants, à leurs parents, aux professeurs, aux partenaires et aux personnalités politiques pour leur présence et leur soutien pour cette première édition. Découvrez toutes les photos des premier.e.s étudiant.e.s de l'Université des enfants.

Pour la suite de cette initiative, il faudra encore patienter un peu puisque l'année académique officielle commencera le 7 octobre 2017. Sur le même principe, les ateliers seront organisés autour des questions que les enfants se posent sur le monde qui les entoure. Les séances se dérouleront les samedis matins (sauf congés scolaires) et le montant de l'inscription s'élèvera à 2 euros par samedi (possibilité de s'inscrire à un ou plusieurs samedis). Plus d'une centaine de professeurs de notre université se sont d'ores et déjà portés volontaires pour prendre part à cette prochaine édition. La définition du programme pour l'année académique 2017-2018 est en cours et les inscriptions ouvriront prochainement. Afin d'être tenu au courant, n'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter de l'université des enfants via le site internet.

Mardi l 23-05-2017
Leucémies virales: les rétrovirus perturbent les gènes

L'équipe de recherche dirigée par Anne Van den Broeke (Laboratoire d'Hématologie expérimentale, Institut Jules Bordet, ULB et GIGA, ULg) vient de mettre en évidence un nouveau mécanisme par lequel certains virus induisent des leucémies.

L'étude, publiée dans Nature Communications, se focalise sur les rétrovirus BLT et HTLV-1. Pour la première fois, les chercheurs ont établi la preuve que ces virus s'intègrent de manière ciblée dans le génome, à proximité de gènes hôtes impliqués dans le cancer. L'équipe montre également que ce sont des transcrits viraux "antisens" (des éléments produits en sens inverse par rapport aux facteurs classiquement synthétisés par le virus) qui sont responsables de la perturbation des gènes hôtes situés en amont, identifiant ainsi une des clefs du fonctionnement de ces virus oncogènes. Ces mécanismes "antisens" sont déjà actifs lors des étapes très précoces de la maladie, bien avant que la leucémie ne devienne agressive.

L'équipe a identifié plusieurs centaines de gènes affectés par les virus, dont deux tiers seulement sont connus dans le domaine du cancer. Cette étude met donc au jour une mine insoupçonnée de nouveaux candidats potentiellement impliqués dans la genèse de ces cancers.

La découverte du rôle des facteurs antisens viraux représente un grand pas dans la compréhension des mécanismes qui sous-tendent le développement tumoral des leucémies virales, particulièrement agressives: les chercheurs comptent explorer les moyens de bloquer ces facteurs antisens critiques à la recherche de thérapies ciblées.

Mardi l 23-05-2017
Les collaborations ULB-VUB au centre d'une journée

La VUB est un partenaire naturel de l'ULB sur Bruxelles. Des liens étroits qui se manifestent notamment dans les recherches menées au sein des deux institutions.

Le 31 mai prochain, ces collaborations seront mises à l'honneur pour le 2ème joint research collaboration day. Cette rencontre biannuelle a pour but de rassembler les chercheurs des deux universités, de discuter des collaborations existantes et d'en stimuler de nouvelles.

Les interventions concerneront les groupes de recherches, laboratoires, thèses de doctorat ou plateformes technologies conjoints entre ULB et VUB. 6 nouveaux projets de recherche conjoints, concernant des domaines variés, y seront également présentés.

[Programme complet]

Mardi l 23-05-2017
Santé et bien-être des jeunes

Comment vont nos adolescents en Fédération Wallonie-Bruxelles? Y a-t-il des évolutions dans le temps ou des disparités entre jeunes? La brochure que publie le Service d'Information Promotion Education Sante (SIPES) de l'Ecole de Santé publique nous apporte des réponses claires et détaillées. En quelque 350 pages, on retrouve l'analyse d'une enquête menée en 2014 auprès de plus de 14.000 adolescents scolarisés de la 5e primaire à la fin du secondaire – il s'agit du volet FWB de l'étude internationale Health Behaviour in School-aged Children (HBSC), sous le patronage du Bureau Européen de l'Organisation Mondiale de la Santé.

Emmenés par Katia Castetbon, les chercheurs du SIPES y pointent notamment des évolutions par rapport aux résultats antérieurs. Côté positif, les jeunes consomment quotidiennent plus de fruits et légumes et fument moins alors que la fréquence des bagarres ou le harcèlement en milieu scolaire diminuent. Côté négatif, en revanche, les adolescents boivent plus de boissons sucrées, prennent moins souvent un petit-déjeuner ou éprouvent plus fréquemment des difficultés pour dormir et du stress lié au travail scolaire.

Les chercheurs observent également d'importantes inégalités en matière de santé, en défaveur des jeunes issus de milieux socioéconomiques moins favorisés, de ceux ne vivant pas avec leurs deux parents et de ceux scolarisés dans l'enseignement professionnel.

Ces résultats devraient contribuer à l'élaboration et à l'amélioration de politiques et d'interventions liés à la promotion de la santé des jeunes en FWB.

[Plus d'informations sur: http://sipes.ulb.ac.be/]

Mardi l 23-05-2017
Propos sexistes: comment réagissent les femmes ?

Patricia Mélotte, chercheuse au Centre de Recherche en Psychologie sociale et interculturelle (Faculté de Sciences psychologiques et de l'Éducation) vient de rendre sa thèse. Durant quatre ans, elle a réalisé pas moins de sept études sur le sexisme, dont la dernière sera présentée lors de la rencontre annuelle de la BAPS, organisée par l'ULB ce 31 mai. Dans cette expérience filmée, une femme et un homme, un acteur complice, devaient s'entendre pour sélectionner les candidats d'un jeu de survie. "Dans la conversation, notre complice glissait trois phrases sexistes. Dans un même temps, le logiciel Facereader analysait les expressions faciales des participantes pour identifier les émotions exprimées", explique la chercheuse.

Si 43% des femmes n'ont réagi verbalement à aucun des propos sexistes, certaines d'entre elles n'en ont pas moins montré un inconfort: des sentiments comme la colère, le dégoût ou la peur se sont manifestés sur leur visage. "Quand elles ont réagi, c'est parce qu'elles estimaient que les bénéfices à intervenir étaient plus grand que les coûts, comme le fait d'être perçue comme une râleuse ou de perdre de l'énergie dans un conflit", explique Patricia Mélotte. Beaucoup de participantes ont ainsi usé de stratégies d'évitement, en faisant semblant de ne pas entendre ou en souriant, pour adoucir la situation ou marquer du mépris. Qui ne dit mot ne consent donc pas toujours.

Mardi l 23-05-2017
IEE Training Days: Diplomatie publique européenne et l'avenir de l'Union

Au moment des débats sur les relations de l'UE avec ses partenaires transatlantiques et du voisinage, et dans un contexte où les rôles de l'Union se redéfinissent après le Brexit et la montée des populismes, le professeur Xavier Carpentier-Tanguy, dans le cadre de ces Training Days organisés par l'IEE (Institut d'études européennes de l'Université libre de Bruxelles) propose un regard profond sur la diplomatie publique européenne en décortiquant, entre autres sujets :

  • Les pratiques et les acteurs de la diplomatie publique européenne.
  • EU comme acteur global et succès majeur de la diplomatie publique.
  • Pouvoir légitime : la gouvernance européenne.
  • Gouvernance multi- polaire, "multi-level" et l'Europe à plusieurs vitesses.
  • L'UE du dehors : Quand la diplomatie intérieure (EU Home Affairs) rencontre la politique extérieure


> Informations pratiques :
9 et 10 juin 2017
Institut d'études européennes de l'Université libre de Bruxelles. [Avenue F.D. Roosevelt, 39, 1050 Bruxelles]
Contact: Michela Arcarese (michela.arcarese@ulb.ac.be) / T : +32 (0)2 650 32 99
Plus d'informations et inscriptions sur le site de l'IEE (Institut d'etudes Européennes de l'ULB)

Mardi l 23-05-2017
Nouveaux Masters de la rentrée 2017-2018

Découvrez deux des nouveaux Masters qui seront proposés dès la rentrée 2017-2018 à l'ULB :

  • Un master de spécialisation interuniversitaire en études de genre (Faculté de Philosophie et Sciences sociales)

    Le programme de master de spécialisation a été conçu de manière à y former des étudiant·e·s du secteur des sciences humaines ou du secteur des sciences de la santé publique, principalement, en poursuite de leurs études (formation principale) de master, mais aussi de permettre à des personnes bénéficiant d'une expérience professionnelle de perfectionner leur formation pratique et théorique dans le domaine du genre, d'élargir ou de réorienter leur carrière professionnelle vers ce domaine. La complémentarité entre l'aspect théorique de l'enseignement et la dimension pratique (notamment par le biais du stage) permet une meilleure valorisation de la formation.
    Cette formation unique en Belgique francophone est organisée conjointement par toutes les universités de la Communauté française. Plus d'informations sur www.mastergenre.be

  • Un master de spécialisation en urbanisme et aménagement du territoire (Faculté d'Architecture)

    Ce master a pour objectif de former des professionnels et chercheurs pour devenir des urbanistes hautement qualifiés. Le programme est constitué de cours théoriques, studio et séminaire spécifiquement définis pour ce master de spécialisation par des professionnels et des académiques dans le domaine de l'urbanisme. Il consiste en un tronc commun théorique de 20 crédits en anglais, un module de projet de 16 crédits (avec deux options anglais ou français), un mémoire de fin d'études de 16 crédits et un stage de 8 crédits. Le choix du bilinguisme est fait afin de pouvoir couvrir les besoins locaux d'urbanistes professionnels de haut niveau et en même temps de donner une échelle internationale à un programme enseigné au cœur de la capitale européenne. Plus d'informations sur www.ULB.BE/programme

D'autres nouveaus masters seront à découvrir prochainement...

Lundi l 22-05-2017
Cédric Barroo, lauréat du M&M 2017 Postdoctoral Scholar Award

Tous les ans, la Microscopy Society of America (MSA) et la Microanalysis Society (MAS) attribuent des prix aux contributions exceptionnelles dans le domaine de la microscopie et de la microanalyse. Cette année, elles ont récompensé Cédric Barroo, chercheur au service Chimie Physique des Matériaux et Catalyse (Faculté des Sciences), pour ses travaux postdoctoraux, et en particulier son étude de la réactivité de catalyseurs à base d'alliages par techniques de microscopies à effet de champ, réalisée avec ses collègues.

"La catalyse joue un rôle crucial dans les applications industrielles modernes, l'objectif principal étant d'obtenir une conversion importante et durable, ainsi qu'une sélectivité élevée vis-à-vis des produits souhaités", explique Cédric Barroo. Pour améliorer l'efficacité du processus, il s'agissait donc de mieux comprendre les mécanismes réactionnels. Grâce aux techniques de microscopie et de science des surfaces, le chercheur a ainsi pu étudier, avec une résolution nanométrique voire atomique, le comportement d'une seule nanoparticule de catalyseur, ce qui lui a permis de dégager d'importantes découvertes pour les alliages Platine-Rhodium et Or-Argent.

Lundi l 22-05-2017
Ces égouts qui débordent dans la Senne

Chercheurs à l'École Polytechnique de Bruxelles, Nicolas de Ville et Michel Verbanck ont étudié... les égouts bruxellois!

Leur étude, publiée dans la revue Brussels Studies, s'est focalisée sur un des collecteurs alimentant la station d'épuration Nord de Bruxelles: en cas de trop grands afflux, un déversoir de protection prévoit la décharge des eaux usées directement dans la Senne, sans passage par la station d'épuration. Les deux ingénieurs ont cherché à mieux comprendre les facteurs à l'origine de la multiplication de ces évènements polluants, en se basant sur les données de Flowbru, le réseau de surveillance quantitatif des eaux de surface et des eaux usées.

Ils ont tout d'abord mis en évidence une infiltration d'eaux propres parasites dans le réseau des égouts, une infiltration qui surcharge le réseau. Ils suggèrent dès lors de limiter cette infiltration en étanchéifiant mieux les collecteurs par exemple. Cependant, cette infiltration contribue à un processus d'autonettoyage des égouts et la réduction de ce processus pourrait donc aussi contribuer à un encrassement accru des égouts par sédimentation.

Or, c'est précisément le deuxième facteur soulevé par les chercheurs: l'accumulation des sédiments. L'étude démontre que que la couche de sédiment au fonds du collecteur étudié est aujourd'hui cinq fois plus épaisse que ce que l'on observait au milieu des années 1980, ce qui favorise les surcharges du collecteur.

Lundi l 22-05-2017
Les controverses migratoires : sciences, médias et politiques

L'afflux élevé des demandeurs d'asile au sein de l'Union européenne au cours de l'année 2015, en provenance très majoritairement d'Etats déstabilisés ou en guerre, a ravivé dans la communication médiatique et politique, comme sur les réseaux sociaux, une représentation angoissée et angoissante des migrations internationales et de leurs effets sur les pays d'accueil : les immigrés seraient en trop grand nombre et menaceraient les conditions d'existence des autochtones, en prenant leur travail, en dégradant les conditions d'emploi, en bénéficiant de façon indue de l'aide sociale, quand ce n'est pas en perpétrant des attentats. La persistance d'une telle représentation et l'influence décisive qu'elle exerce sur les politiques publiques en matière de migration et d'asile est d'autant plus troublante qu'elle repose sur un assemblage de contrevérités que les chercheurs en sciences sociales comme le secteur associatif ne cessent de démonter, en s'appuyant sur des analyses robustes de données statistiques ayant fait l'objet d'un examen critique attentif.

Comment expliquer une telle déconnexion entre les faits et les représentations ? En quoi les difficultés de la recherche scientifique sur les migrations internationales contribuent-elles à cette situation ? Quels rôles jouent les médias et les autres canaux de production et de diffusion de l'information à propos des migrations ? Que peuvent faire le monde universitaire, les journalistes, le secteur associatif et les organismes publics en charge de l'information sur les migrations pour résorber ce flagrant hiatus ? Autant de questions auxquelles tentera de répondre le panel interdisciplinaire et intersectoriel d'orateurs réunis pour ce séminaire international sur les controverses migratoires.

Un séminaire international organisé par la Société Démographique Francophone de Belgique (SDFB) et l'Institut de Gestion de l'Environnement et d'Aménagement du Territoire (IGEAT, ULB).

>Informations pratiques :
Vendredi 2 juin 2017 de 8h45 à 16h30
Université Libre de Bruxelles, Campus du Solbosch, Bâtiment D – Local DC2.223
Inscription jusqu'au mercredi 31 mai via l'adresse demographie.be@gmail.com [mentionnez vos nom, prénom, titre et institution de rattachement, et indiquez si vous participez à la matinée, au lunch et/o u à l'après-midi]
PROGRAMME COMPLET en pièce jointe ci-dessous

Programme_Controverses_Migratoires.pdf

Lundi l 22-05-2017
Ivan Jablonka : « Laëtitia ou la fin des hommes »

Ivan Jablonka, auteur notamment de « Histoire des grands-parents que je n'ai pas eus » et de « L'histoire est une littérature contemporaine » nous parlera de son dernier livre « Laëtitia ou la fin des hommes » pour lequel il a reçu le Prix Médicis, le Prix des Prix et le Prix littéraire Le Monde 2016 .

Dans la nuit du 18.01.11, Laëtitia Perrais a été enlevée, poignardée et étranglée. Il a fallu des semaines pour retrouver son corps. Ivan Jablonka a rencontré les proches de la jeune fille et les acteurs de l'enquête. Il éclaire sa fin tragique et notre société tout entière : un monde ouÌ les femmes se font harceler, frapper, violer, tuer.

Organisé par la Fondation de la Mémoire contemporaine (CIERL-ULB).

Infos pratiques :
Le 8 juin 2017 à 20h15
Flagey (Studio 1) [Place Sainte-Croix, 1050 Ixelles]
Réservations sur le site de Flagey

Vendredi l 19-05-2017
Caroll Davila parle aux Weneya'a

Cette année, le concours MT180 accueille une archéologue, en 5e année de thèse : Caroll Davila, chercheuse au CIERL (Faculté de Philosophie et Sciences sociales). Sous la direction de Sylvie Peperstraete, en cotutelle avec l'université de Leyde, la jeune femme s'intéresse à la communauté zapothèque, située au Sud-Est du Mexique, dans la région montagneuse de la Sierra Norte. "Mon objectif est de créer un pont entre leur patrimoine matériel et immatériel, entre leur passé et leur présent", explique-t-elle.

Grâce aux Weneya'a, les dépositaires de la mémoire et des rituels de ce peuple, Caroll Davila a pu découvrir des peintures rupestres monumentales ainsi qu'un site archéologique datant du XIe siècle, dont elle montre les photos durant sa présentation. "Je voulais participer au concours car j'éprouve de difficultés à parler en public et je me suis dit que cela allait être un bon exercice, surtout qu'il y avait des cours pour nous y préparer", confie la jeune femme.

Après son voyage dans cette région reculée du Mexique, les habitants ont décidé d'ouvrir un musée pour se réapproprier leur histoire et partager leur culture millénaire. Un très bel aboutissement pour la chercheuse.

Retrouvez Caroll Davila à la finale interuniversitaire belge de MT180 ce 23 mai à l'UCL. Inscription obligatoire.