Les archives
 
Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Vendredi l 31-03-2017
Remise des prix du Fonds Gaston Ithier 2017

Le Fonds Gaston Ithier, qui promeut la lutte contre le cancer, a choisi cette année de soutenir trois projets de recherche émanant de chercheurs de la Faculté de Médecine:

• Isabelle DEMEESTERE (Laboratoire de recherche en Reproduction humaine) pour son travail à la préservation de la fertilité des jeunes patientes soumises à des chimiothérapies. Ses recherches portent les microRNAs comme agents protecteurs pour réduire l'effet toxique de la chimiothérapie sur les ovaires;

• François FUKS (Laboratoire d'Epigénétique du cancer, U-CRC) pour le développement d'outils diagnostiques du cancer mammaire basés sur le séquençage à haut débit de certaines variations épigénétiques. Pour ce projet, le chercheur et son équipe se concentrent sur les cancers "basal-like", un sous-type de cancer du sein. Ils étudient plus spécifiquement les hydroxyméthylations de l'ADN (hmC) et la possibilité de les exploiter comme biomarqueurs à des fins de diagnostic;

• Et Alexandra VAN KEYMEULEN (IRIBHM, U-CRC, ULB) pour l'étude des mécanismes moléculaires à l'origine des cancers du sein et de leur progression. En particulier, la chercheuse et ses collègues s'intéressent à l'effet protecteur de la grossesse sur le risque de développement du cancer du sein. Cette étude permettra de définir les mécanismes moléculaires liés à cet effet protecteur de la grossesse et d'éclaircir leurs rôles dans l'évolution de ces cancers. Des recherches qui pourraient aboutir, par la suite, à une nouvelle stratégie de protection préventive ou thérapeutique.

Félicitations aux chercheur.ses!

Jeudi l 30-03-2017
Journée mondiale de sensibilisation à l'autisme : 2 avril 2017 - Opération chaussettes bleues

Ce 2 avril 2017, journée mondiale de sensibilisation à l'autisme, des enseignants, des chercheurs et des étudiants de l'ULB participeront à l'Opération Chaussettes Bleues, de 11h à 19h, au Bois de la Cambre (Carrefour des Attelages), qui est organisée par l'association Autisme en Action.

Cette journée prendra la forme de rencontres et de stands d'information, de conférences par des spécialistes et de témoignages de personnes atteintes d'autisme et de leurs proches. À cette occasion, le professeur Mikhail Kissine, directeur du groupe de recherche ACTE, consacré au langage et la cognition dans l'autisme à l'ULB, donnera une conférence consacrée à l'état d'avancement de la recherche en matière d'autisme.

Cette journée sera aussi placée sous le signe de l'amusement et de la découverte. Des jeux en plein air, un atelier de grimage, une initiation au yoga pour les enfants, une tombola... sont prévus. Le public pourra également accrocher des chaussettes de couleur bleue (le bleu étant la couleur de l'autisme) pour symboliser la présence des personnes avec autisme dans la société.

Afin de marquer ce soutien de l'ULB à la Journée mondiale de sensibilisation à l'autisme (Autism Day) et à la recherche sur l'autisme, la façade du bâtiment S du campus du Solbosch sera illuminée de bleu pendant les nuits du 1er au 3 avril.

Jeudi l 30-03-2017
Mission "PIPERS": départ pour l'Antarctique

Nos glaciologues préparent actuellement leurs bagages pour une nouvelle mission en Antarctique. 4 chercheurs du Laboratoire de Glaciologie (Faculté des Sciences), un collègue de l'ULg et une doctorante en cotutelle ULB-ULg embarqueront en avril prochain à bord d'un brise-glace américain pour une mission de presque 3 mois.

Depuis juin 2016, les chercheurs ont planifié et préparé leurs expériences scientifiques, emballé et expédié tout le matériel nécessaire par conteneur à destination de la Nouvelle-Zélande. Le 3 avril, les chercheurs décolleront de Zaventem à destination de Christchurch. De là, le brise-glace se rendra dans les zones où se forme la glace de mer, aux large des côtes de l'Antarctique. Le but de la mission PIPERS est notamment d'étudier et de comprendre comment les gaz à effet de serre (méthane, CO2, oxyde nitreux,...) sont formés et stockés dans cette glace afin de mieux appréhender l'impact de la fonte de la banquise sur l'évolution de notre climat.

Les missions se déroulant durant l'hiver austral sont rares: les chercheurs travailleront de nuit la majeure partie du temps, dans un froid mordant et sous des vents prononcés.

Suivez leurs aventures, les préparatifs, les expériences et la vie à bord sur le blog de Célia Sapart, chercheuse au laboratoire de Glaciologie, et découvrez quelques volets des préparatifs en vidéo sur ULBTv.

Jeudi l 30-03-2017
SAVE THE NEW DATE. Débat : « L'argent est-il le maître du monde ? » - Pascal Bruckner

Veuillez noter que le débat en présence de Pascal Bruckner, romancier et essayiste, est reporté au mardi 9 mai 2017.

"L'argent est une promesse qui cherche une sagesse. L'expression doit s'entendre au double sens: il est sage d'avoir de l'argent, il est sage de s'interroger sur lui. Il rend tout homme philosophe malgré lui: bien penser, c'est aussi apprendre à bien dépenser, pour soi et pour autrui. Avec l'argent, nul n'est à l'aise: ceux qui croient le détester l'idolâtrent en secret. Ceux qui l'idolâtrent le surestiment. Ceux qui feignent de le mépriser se mentent à eux-mêmes. Engouement problématique, réprobation impossible. Telle est la difficulté. Mais si la sagesse ne consiste pas à s'attaquer à cela même qui paraît à tous le symbole de la folie, à quoi bon la philosophie?" - Pascal Bruckner.

Le débat sera animé par Guy Haarscher, philosophe et professeur émérite de l'ULB.

> Infos pratiques :
Mardi 9 mai 2017 à 20h
Amphithéâtre Henri La Fontaine (campus du Solbosch - bâtiment K - accès piéton via le 87 avenue Buyl - parking Janson, via l'accès Roosevelt)
Entrée gratuite pour les étudiants / Bar à disposition
Inscription obligatoire / Programme et renseignements

Jeudi l 30-03-2017
Séminaire : La langue, une barrière au développement ?

Le séminaire « La langue, une barrière au développement ? » du Centre de recherche TRADITAL [Centre de recherche en Traduction-Interprétation, didactique et traitement automatique des langues] est proposé par Noël Muyle.

Directeur général honoraire de la DG interprétation de conférence de l'Union européenne (SCIC), Noël Muylle consacre sa retraite aux problématiques de multilinguisme en Afrique. Il a travaillé comme consultant pour l'Office des Nations unies à Nairobi (UNON) et dressé un état des lieux des besoins en traduction et interprétation en Afrique. Son travail a donné naissance au Pan African Masters Consortium in Interpretation and Translation (PAMCIT), qui est soutenu notamment par l'ONU et l'UE.

L'intervention de Monsieur Muylle portera sur cette expérience originale, qui conduit à réenvisager les métiers de traducteur et d'interprète au regard des besoins de la société, mais aussi, en amont, la formation scolaire en langues étrangères. Il apportera un éclairage tout particulier sur les demandes de collaboration des écoles de traduction et d'interprétation situées en Afrique.

> Informations pratiques :
Date : le jeudi 30 mars 2017 de 12h15 à 13h45
Lieu : ULB – Campus ULB-UCCLE – Département de Traduction et Interprétation – Salle 111 [rue J. Hazard 34 à 1180 Uccle]
Entrée gratuite
Contact : Marc Van Campenhoudt Web : http://termisti.ulb.ac.be/

> A l'agenda de TRADITAL :
Jeudi 20 avril 2017 : Guillaume DENEUFBOURG (Lille 3 & UMH)
Jeudi 4 mai 2017 : Patrice POGNAN (INALCO & ULB) et Magda PECHOVA-VIGENT (ULB)
Jeudi 11 mai 2017 : Caroline SCHEEPERS (ULg)

Jeudi l 30-03-2017
Logique juridique et logique conditionnelle dans la pensée moderne : 4ème séminaire de philosophie moderne à Bruxelles

Au XVIIe siècle, la logique juridique et en particulier la logique des conditions a servi de répertoire de structures argumentatives pour les philosophes soucieux de modéliser les contingences morales et éthiques. A la croisée de la philosophie du droit, de la logique et de l'histoire du théologico-politique, cette journée d'étude met en lumière les connexions entre ces différentes disciplines, et en particulier ce que le droit fit à la métaphysique à l'époque moderne.

> Programme :
9h30-9h50 - Accueil des participants

9h50-10h00 - Arnaud Pelletier (ULB) et Andrea Costa (CNRS) : Présentation
10h00-10h50 - Francesco Piro (Université de Salerne) : « Logique modale et logique conditionnelle dans les écrits philosophiques et juridiques du jeune Leibniz»
10h50-11h10 - Enrico Pasini (Université de Turin) : « Hypothèses et mondes possibles»
11h10-12h00 - Luca Basso (Université de Padoue) : « Y a-t-il un droit de propriété chez Leibniz?»
12h00-14h00 - déjeuner
14h00-14h50 - Angela Palermo (Université de Franche-Comté) : « Logique juridique et logique probabiliste à l'époque moderne : un nouveau paradigme gnoséologique»
14h50-15h40 - Stefan Goltzberg (ULB) : « Greffe de raisonnement juridique : la logique chez les comparatistes»
16h10-17h00 - Andrea Costa (CNRS, Paris) : « La combinatoire juridique de Bernardus de Lavinheta»
17h00-17h50 - Julie Saada (Institut d'Etudes Politiques, Paris) : « Délier pour lier ? Hobbes et l'obligation juridique»
19h30 - dîner de clôture

> Infos pratiques :
Vendredi 31 mars 2017
Université libre de Bruxelles (ULB) - Bibliothèque du CIERL, Avenue F. D. Roosevelt 17, 1050 Bruxelles

Jeudi l 30-03-2017
Synthétiser des molécules de manière plus simple

La chimie organique permet de fabriquer et d'étudier les molécules du vivant: ses applications sont multiples et concernent la synthèse de médicaments, la fabrication de polymères et de matériaux ou l'agrochimie, par exemple. La synthèse de molécules organiques possédant des propriétés spécifiques est cependant un processus complexe et généralement long: plusieurs étapes sont nécessaires pour, à partir d'un squelette central, ajouter progressivement les éléments structurels responsables des propriétés chimiques désirées.

Professeur au Laboratoire de Chimie organique de la Faculté des Sciences, Gwilherm Evano a conçu un procédé permettant de simplifier certaines synthèses et d'obtenir très aisément des molécules difficilement accessibles auparavant. Le chercheur et deux doctorants ont étudié la fonctionnalisation de molécules aromatiques, une des classes les plus importantes de molécules organiques et à la base d'un très grand nombre de produits d'utilisation quotidienne. Ils ont mis au point un système catalytique permettant d'ajouter divers groupements chimiques sur des molécules de départ simples. Un processus efficace et nettement plus direct que les méthodes classiques existantes, car il permet d'avoir accès à une grande diversité de molécules sans devoir recommencer le procédé de synthèse depuis le début.

Ce procédé, détaillé dans le journal Chemical Science, présente un intérêt majeur pour l'industrie qui pourrait dès lors accéder à des molécules encore peu étudiées et réduire les coûts et le temps de production de ses produits. Menée dans le cadre d'un projet ARC, cette recherche va se poursuivre : les chercheurs tentent désormais d'étendre l'applicabilité du procédé pour le généraliser à d'autres familles de molécules et développer des conditions catalytiques moins gourmandes en énergie.

Jeudi l 30-03-2017
Une brève histoire des collectifs d'artistes

Depuis bientôt quatre ans, Emilie Berger, chercheuse au Centre de recherches Mondes Modernes et Contemporains de la Faculté de Philosophie et Sciences Sociales, réalise une thèse sur l'émergence et les stratégies des peintres belges dans la seconde moitié du XIXe siècle. "Plus particulièrement, je m'intéresse aux membres de la Société libre des Beaux-Arts, des artistes qui se plaçaient en opposition nette au système académique et à l'Etat", précise-t-elle.

Grâce à des articles de presse, des catalogues d'exposition et de la correspondance, la chercheuse retrace ainsi la carrière de pas moins d'une trentaine d'artistes, dont Félicien Rops, et interroge leur posture, qui se veut résolument indépendante, voire révolutionnaire. "Qu'est-ce qui se cache derrière le discours ?", se demande-t-elle. A cette époque, les artistes foisonnent: il faut donc pouvoir se démarquer. "Le XIXe siècle est aussi celui du développement du marché de l'art et de la critique. Le statut de l'artiste change également", ajoute-t-elle.

C'est dans ce cadre qu'Émilie Berger interviendra ce 5 avril à l'ISELP (l'Institut Supérieur pour l'Etude du Langage Plastique), de 18h à 19h30, lors d'une conférence accessible à tous.

Mercredi l 29-03-2017
Recherches sur l'autisme

Le 2 avril aura lieu la journée mondiale de sensibilisation à l'autisme, un trouble neuro-développemental qui est au coeur des recherches de Mikhail Kissine (Centre de recherche en linguistique LaDisco, Faculté de Lettres, Traduction et Communication). Le chercheur et son équipe étudient principalement les déficits du langage observés chez les enfants et adultes avec d'autisme.

Ils se penchent notamment sur l'influence du sommeil sur l'acquisition du langage. Un nouveau projet de recherche, soutenu par la Fondation Delacroix, a ainsi pour but d'étudier l'architecture du sommeil des enfants avec autisme et son influence sur l'acquisition du langage. Le sommeil est en effet connu pour jouer un rôle crucial dans les capacités d'apprentissage: l'hypothèse des chercheurs est qu'une architecture du sommeil différente chez les personnes autistes pourrait jouer un rôle sur l'apprentissage du langage.

L'apparition tardive du langage —ou même son absence—, caractérise souvent l'autisme et pourrait aussi être une conséquence d'une difficulté de traiter et intégrer les stimuli visuels et auditifs; une hypothèse au centre d'un deuxième projet de recherche, commencé récemment.

Enfin, l'équipe s'intéresse aussi à la manière dont les personnes avec autisme interagissent avec autrui: un récent projet de doctorat FRESH vise à déterminer dans quelle mesure des difficultés sociales sont intrinsèques au syndrome autistique ou s'il s'agit plutôt d'une conséquence de l'anxiété liée à cette difficulté. Des mesures d'occulométrie permettront de voir si les mouvements oculaires et les objets visualisés sont associés ou non au stress, mesuré par conductance de la peau.

Mardi l 28-03-2017
Colloque international sur le passé colonial belge

Ce mercredi démarre un colloque international sur le passé colonial belge. Durant deux jours, des chercheurs du monde entier se réuniront sur le Campus de la Plaine pour aborder cette thématique à travers les productions littéraires et artistiques contemporaines. Parmi eux, Véronique Clette-Gabuka, chercheuse au centre de recherche METICES de la Faculté de Philosophie et Sciences sociales, se concentrera sur la manière dont les relations coloniales dans le champ artistique et culturel d'hier continuent à produire des effets aujourd'hui, et la façon dont les artistes de la diaspora africaine à Bruxelles négocient leur place dans les institutions artistiques.

"Depuis maintenant un peu plus de deux ans, je m'attache à suivre les carrières d'artistes africains d'ici. Malgré unetrès forte dynamique collective et historique qui les amène à innover artistiquement et une professionnalisation du milieu, une majorité reste en manque de reconnaissance et de visibilité, notamment auprès des institutions. Ils sont aussi souvent dans une situation précaire", décrit la chercheuse. Or, ces artistes véhiculent des questions importantes sur des enjeux sociaux et politiques contemporains.

L'objectif de la recherche, financée par Innoviris, est donc de permettre de visibiliser ces artistes pour relayer, entendre et comprendre les écueils et le type de problème qui jalonnent leur trajectoire artistique et qui parfois déterminent leurs rapports aux institutions. "Il s'agit aussi de rééquilibrer les rapports. La discrimination dans le champ artistique persiste et les artistes peinent à exprimer leur potentiel", ajoute la chercheuse, qui s'exprimera le premier jour du colloque.

Mardi l 28-03-2017
Remise des insignes de Docteur honoris causa à Bernard Dan à l'Université de Craiova (Roumanie) et de beaux projets en perspective

Mi-Mars, Bernard Dan, Professeur en Faculté des Sciences psychologiques et de l'Éducation, faculté de médecine et faculté des sciences de la motricité de l'ULB, s'est vu remettre le titre de Docteur Honoris Causa à l'université de Craiova (Roumanie). L'université de Craiova souhaitait, à cette occasion, souligné sa contribution au concept actuel de paralysie cérébrale (infirmité motrice cérébrale) et à sa prise en charge, ainsi qu'à l'éthique dans le domaine de la santé de l'enfant.

Après une visite chaleureuse et une cérémonie en son honneur, une série de contacts ont été tissé dans la perspective d'engager des projets de développement entre les deux universités, principalement sur le plan de la réadaptation neurologique de l'enfant et de l'adulte, ainsi que les neurosciences. Dans les projets évoqués, citons notamment : un projet de recherche sur le traitement de la dystrophie musculaire de Duchenne, un enseignement interdisciplinaire sur le handicap, l'établissement d'un registre national de l'infirmité motrice cérébrale en partenariat avec le registre belge présidé par Bernard Dan, la création d'une académie roumaine des handicaps de l'enfant au sein de la European Academy of Childhood Disability dont le comité scientifique est également présidé par le professeur, ou encore, une étude des stratégies motrices mises en jeu dans l'oinã (le sport national que les Roumains considèrent comme étant à l'origine du baseball) en collaboration avec l'unité de recherche de neurophysiologie et de biomécanique du mouvement de l'ULB.

Profitant de sa visite en Roumanie, le professeur a également eu l'occasion de visiter le centre de génétique humaine, des centres de réadaptation neurologiques pour adultes et pour enfants, et INCESA, l'Institut de Recherche en Sciences Appliquées. Outre le titre de DHC, Bernard Dan s'est vu proposé par le recteur et le sénateur de l'université de Craiova de devenir chercheur associé à INCESA, l'Institut de Recherche en Sciences Appliquées. Une belle réussite et de beaux projets en perspective pour notre professeur et pour notre université !

Mardi l 28-03-2017
Concours de lasers à l'ULB : le projet pédagogique 2017 des BA1 Polytech

Pour la 11e édition de la fête des projets de BA1 de l'École polytechnique de Bruxelles (ULB), les étudiants de BA1, encadrés par leurs aînés de MA1, se sont lancés cette année dans la conception un système de show laser répondant à un cahier des charges précis. Cet exercice s'inscrit dans le cadre d'une vaste réforme pédagogique « apprentissage par projets » entreprise par l'École polytechnique il y a quelques années. Pour clôturer en beauté cette expérience et soutenir le dynamisme qu'elle engendre, l'École a organisé un concours ce 24 mars qui rassemblait plusieurs équipes et, au total, 150 étudiants. Au terme de celui-ci, des prix ont été décernés aux meilleurs prototypes.

L'intégration de méthodes actives :
Depuis plusieurs années, la réforme de l'enseignement à l'École polytechnique de l'ULB a débouché sur une intégration des méthodes actives, afin de diversifier les chemins d'apprentissage et de développer des compétences professionnelles, dès le début des études, en augmentant l'implication des étudiants dans leur projet d'étude et donc leur chance de réussite. Les étudiants de 1er cycle de l'École sont ainsi amenés chaque année à mettre leurs connaissances en pratique dans des réalisations concrètes.

Le projet 2017 :
Cette année, les étudiants ont dû concevoir et réaliser un système de show laser à deux miroirs mobiles permettant de projeter une courbe fermée sur un écran à l'aide d'une source laser. Les mouvements des deux miroirs seront contrôlés à l'aide de signaux électriques synthétisés numériquement sous la forme de fichiers audio servant à contrôler le mouvement des deux miroirs. Les fichiers audios synthétisés devront permettre de générer les figures suivantes : cercle, ellipse figée et se déformant au cours du temps, hypotrochoïde(s), un carré le plus parfait possible ainsi que... le logo de Polytech.

Lundi l 27-03-2017
Histoire de l'Iran contemporain

Après une première édition parue en 2010, Thierry Kellner, chercheur au REPI de la Faculté de Philosophie et Sciences sociales, revient sur l'histoire de l'un des plus grands pays d'Asie occidentale: l'Iran. "Dans cet ouvrage de synthèse, nous avons tenu compte de six années supplémentaires de recherche historique", précise le chercheur. Avec son confrère, Mohammad-Reza Djalili, professeur émérite de l'Institut de hautes études internationales et du développement de Genève, Thierry Kellner a ainsi intégré de nouveaux éclairages sur le renversement du Shah, les contacts entre Khomeyni et l'administration Carter, les éxécutions massives de 1988 ou la guerre qui a opposé l'Iran à l'Irak.

Cette nouvelle édition s'enrichit également de l'examen des développements les plus récents en Iran. "Ahmadinejad a cédé la place à Rohani et ce changement de présidence s'est accompagné d'un changement de ton et d'un accord historique sur le nucléaire", note Thierry Kellner. Le chercheur, qui travaille depuis les années 90 sur la politique étrangère iranienne, s'est également intéressé aux implications du pays dans les "printemps arabes" qui ont secoué le Moyen-Orient à partir de 2010/2011.

"Cet ouvrage, nous l'avons amélioré, complété et actualisé", résume ainsi Thierry Kellner. Désormais, le livre couvre plus de deux siècles d'histoire iranienne, de 1796 à 2017 "jusqu'à l'entrée en fonction de Donald Trump".

Lundi l 27-03-2017
MT180: lauréats ULB

Ils étaient dix doctorants à "s'affronter" ce week-end lors de la finale ULB du concours Ma thèse en 180 secondes. Tous motivés par le défi - présenter en maximum 180 secondes leur sujet de thèse -, tous intéressés à partager leur recherche avec le grand public.

Le jury composé de scientifiques et professionnels de la communication a choisi quatre d'entre eux pour défendre les couleurs ULB lors de la finale interuniversitaire à Louvain-la-Neuve le 23 mai prochain:

  • Johanne Grosbois (Devoir d'enquête: chimiothérapie, qui peut sauver les ovules? - Laboratoire de recherche en reproduction humaine, Faculté de Médecine) ;
  • Marine Lehue (Comment réduire les files d'attentes? Le compromis fourmis - Service d'Ecologie Sociale, Faculté des Sciences) ;
  • Caroll Davila ("Ceux qui parlent aux montagnes": mémoires et rituels dans la région Ya'a/I'ya, Mexique - CIERL, Faculté de Philosophie et Sciences sociales) ;
  • et Na Zhou (Obésité et capacité à l'effort - Laboratoire de Physiologie cardio-respiratoire à l'effort, Faculté des Sciences de la Motricité).

Félicitations et bonne chance !

Lundi l 27-03-2017
Carnets d'identités

Comment vivons-nous un an après les attentats de Bruxelles? Vingt-quatre chercheurs, issus de cinq Facultés de l'ULB, ont apporté leur éclairage dans le journal Le Soir, entre le 18 et 24 mars derniers.

A partir de leurs travaux et expertises scientifiques, ils ont décodé la réalité et démonté les préjugés autour de cinq grands chapitres : Face à nos peurs; La voix des politiques; Les musulmans pluriels; Vivre-ensemble ou entre-soi ?; Echos médiatiques.

Multidisciplinaires, les mises en perspective des chercheurs croisent en textes et en images, les témoignages de plusieurs acteurs de terrain. Au-delà des on-dit et des apparences, le sous-titre de Carnets d'identités nous rappelle que la parole scientifique n'est ni une opinion, ni une rumeur ou un dogme...

Re-découvrez Carnets d'identités, un projet coordonné par Andrea Rea (GERME) et Nathalie Gobbe (Communication Recherche), fruit d'une collaboration entre l'ULB et le journal Le Soir, avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles (Promotion de la Citoyenneté et de l'Interculturalité).

Lundi l 27-03-2017
Journée portes ouvertes à l'ULB

L'ULB organise sa traditionnelle "Journée portes ouvertes" pour les étudiants du secondaire (rhéto et cinquième année), le mercredi 29 mars prochain.

Quelles sont les formations offertes ? Quels en sont les débouchés professionnels ? Comment choisir ses études ? Comment se déroulent les études supérieures ? Quelles sont les différences avec l'enseignement secondaire ? Comment gérer la transition ?

Lors de cette journée, les futurs étudiants pourront se forger une idée plus précise et plus concrète des études universitaires, de ce qu'est la vie d'étudiant, des services qui sont offerts (logements, bourses d'études, sport, culture...), des démarches à entreprendre... Un maximum d'informations sur l'ULB leur sera donné pour leur permettre de se familiariser avec les études universitaires et la vie à l'Université. De nombreuses activités sont également organisées : conférences, informations sur les cours et les services aux étudiants, visites des campus et des logements, présentation des activités sportives et culturelles, etc.

Plus d'infos sur la Journée portes ouvertes et sur les activités organisées : www.ulb.ac.be/jpo

Lundi l 27-03-2017
Appel à projets photographiques : Sixième édition de la Triennale Architecture et photographie 2018

L'appel à projets photographiques pour la sixième édition de Triennale Architecture et Photographie 2018 est officiellement lancé et les inscriptions sont ouvertes. L'exposition, qui se déroulera de mars à mai 2018, aura pour thème « Paradis Infernaux/Enfers paradisiaques ».

L'appel à candidatures est ouvert à toute personne utilisant le mode d'expression photographique, sans limite d'âge, de nationalité, de pays ou de profession. Cet appel a pour objectif de sélectionner les exposants qui, sur dossier, participeront à la sixième édition de la triennale de « Photographie et Architecture », organisée par la Faculté d'Architecture de l'ULB « La Cambre/Horta » (Bruxelles), en collaboration avec le Musée de la Photographie, le Centre d'Art Contemporain de la Communauté Française Wallonie Bruxelles de Charleroi.

Les documents concernant cet appel à projets peuvent être consultés et téléchargés sur le site. Vous y trouverez le texte thématique, le règlement et le bulletin d'inscription.
Les dossiers sont à rentrer pour le 28 avril 2017.

Vendredi l 24-03-2017
Entre pays d'origine et pays d'accueil: une thèse récompensée

L'association internationale pour la recherche interculturelle (ARIC) vient de décerner son prix à Audrey Heine (photo), pour sa thèse effectuée au Centre de Recherche en Psychologie Sociale et Interculturelle (CRePSI, Faculté des Sciences Psychologiques et de l'Éducation).

L'ARIC est une association internationale qui favorise le développement et les échanges dans la recherche interculturelle. Audrey Heine est récompensée pour sa thèse intitulée "Entre pays d'origine et pays d'accueil: les enjeux identitaires de la (non) reconnaissance des descendant-e-s d'immigré-e-s au pays d'origine". La chercheuse s'est intéressée aux relations des personnes issues de l'immigration avec le pays d'origine des parents et, plus particulièrement, aux représentations de Belgo-Marocain-e-s et Belgo-Turc-que-s à l'égard du pays d'origine, de ses habitant-e-s et des traditions culturelles.

Les travaux effectués dans le cadre de cette thèse permettent de reconsidérer la situation des personnes issues de l'immigration. Audrey Heine constate notamment une polarisation des représentations du pays d'origine sur la question des valeurs culturelles, un déficit de reconnaissance perçu non seulement dans le pays d'accueil, mais également dans le pays d'origine et l'impact de la dimension de genre sur ces représentations. Les personnes issues de l'immigration se trouvent à l'intersection d'une multiplicité d'espaces de diffusion culturelle à l'intérieur desquels le pays d'origine occupe un rôle important pour la construction de l'identité.

Vendredi l 24-03-2017
[Carnets d'identités] Echos médiatiques

Pour ce dernier chapitre de Carnets d'identités, publié toute cette semaine sur Le Soir+ (en accès libre), nous nous intéressons à ce qu'ils en disent...

Ils? Les réseaux sociaux et la presse. Laura Calabrese (Centre de recherche en information et communication, ReSIC) souligne la banalisation aujourd'hui, du discours de haine qui se propage sur le web.

Julia Eberlen et Olivier Klein (Centre de recherche en psychologie sociale et interculturelle) partagent leurs observations sur les stéréotypes qui circulent sur les réseaux sociaux tels que Facebook.

Florence Le Cam et David Domingo (tous deux chercheurs au ReSIC) abordent la question du rôle de la presse, dite traditionnelle: caisse de résonnance ou chien de garde?

La capsule d'animation C'est quoi l'information? vient en conclusion de ce chapitre.

Retrouvez l'ensemble des chapitres de Carnets d'identités sur LeSoir+.

Et les cinq capsules d'animation sur YouTube, ULBtv, playlist Carnets d'identités.

Jeudi l 23-03-2017
Mapathon : cartographie collaborative pour l'aide humanitaire !

Vous aimez la cartographie ? Vous souhaitez soutenir concrètement l'aide humanitaire ? Ce samedi 25 mars 2017, aidez à améliorer l'aide humanitaire de Médecins Sans Frontières et de la Croix-Rouge ! Après le grand succès de l'événement l'année dernière, un nouveau Mapathon national est organisé par le Comité national de géographie en collaboration avec OpenStreetMap Belgium. Tout le monde est le bienvenu pour aider Médecins Sans Frontières et la Croix-Rouge à cartographier des régions en crise.

Afin de faire face rapidement aux situations de crise et de fournir une aide efficace, les agences humanitaires ont besoin de cartes. C'est pourquoi Médecins Sans Frontières et la Croix-Rouge ont réuni leurs forces en 2014 pour lancer le projet Missing Maps en collaboration avec la Fondation OpenStreetMap. Partout dans le monde, le projet recrute des volontaires pour cartographier des régions où les populations sont touchées par des risques naturels, des épidémies ou des conflits.

Un ordinateur et une connexion Internet serons mis à votre disposition : c'est tout ce qu'il vous faut! C'est facile et très rapidement, vous serez ainsi capable de contribuer à ce projet de cartographie collaborative.

> Informations pratiques :
Quand ? Le 25 mars 2017 de 10h à 17h
Où ? ULB Campus du Solbosch – Bâtiment U – Porte B – Niveau 4 [UB4.126 - UB4.130 - UB4.329a ] 1050 Bruxelles
Qui ? Tous ceux qui veulent, même sans connaissance de cartographie ou de SIG
Infos et inscription