Les archives
 
Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Mardi l 26-02-2019
L'ULB accueille les élèves du secondaire

Durant la semaine de Carnaval, du 4 au 8 mars, un accueil particulier sera réservé aux élèves de l'enseignement secondaire ainsi qu'à toute personne désireuse d'entreprendre des études à l'université.

Ce sera l'occasion pour eux de prendre le pouls de la vie universitaire à travers ses enseignements mais aussi sa vie culturelle et sportive en participant une série d'activités.

Les cours se donnent sur les cinq campus bruxellois (sauf le mardi gras): le Solbosch, la Plaine, Erasme, Uccle et Flagey. Le service InfOR-études de l'ULB proposera également plusieurs ateliers collectifs destinés à se préparer au mieux aux études supérieures.

Les activités proposées tout au long de la semaine sont organisées dans le but de se faire une idée plus concrète d'un cours universitaire (ambiance d'un auditoire, prise de notes, ressenti des étudiants...).

Entre les cours, les visiteurs seront invités à se rendre à l'espace Lounge où seront présents des étudiants de l'Université pour répondre à toutes les questions. Des visites guidées du campus du Solbosch seront également au programme.

Plus d'information: www.ulb.ac.be/cours-ouverts

Lundi l 25-02-2019
En mars, vivez la culture en musique

Quizz musical le 5 mars à 12h: "La femme dans la musique"

Interprètes, compositrices, cheffes... Pourquoi sont-elles si rares au pupitre ainsi que dans la composition ? Le quizz sera illustré par des extraits de F. Mendelssoh. Participez au Quizz et tentez de gagner 2 places pour le concert du dimanche 10 mars à 11h

  • Interprètes : Trio à cordes I Musici Brucellensis
  • Direction : Zofia Wislocka
  • Foyer Culturel du Solbosch – bâtiment F1
  • Entrée libre
  • Infos et réservations : femmes.maestros@gmail.com

Concert du Dimanche le 10 mars à 11h: Miss Kiss

Venez découvrir la programmation des Concerts du Dimanche donnés par l'orchestre à cordes I Musici Brucellensis. Cette édition sera consacrée à la journée internationale des droits des femmes. La femme mène dans la musique, en tant qu'interprète, compositrice, cheffe d'orchestre. Vous la pensez rare au pupitre ?

Concert organisé par l'asbl Femmes Maestros, avec le soutien d'ULB Culture (DSC) et du Vice-Recteur à la Culture de l'ULB, de la Commission communautaire française, de la Région de Bruxelles-Capitale. Sous le haut patronage de Monsieur le Bourgmestre et de Monsieur l'échevin à la Culture d'Ixelles.

> Informations pratiques:

  • Spectacle écrit par Frank Pierobon
  • Interprétation : Diana Gonnissen, Sophie de Tillesse, Orchestre I Musici Brucellensi
  • Composition et direction : Zofia Wislocka
  • Orchestration : Denis Ivanidze
  • En collaboration avec l'organisation Inner Wheel club Bruxelles Renaissance

Lundi l 25-02-2019
Journée de la Coopération 2019 le 13 mars: une journée pour s'engager!

Le 13 mars 2019 se tiendra la Journée de la Coopération 2019. Cette édition mettra à l'honneur l'engagement étudiant dans la coopération au développement ainsi que la coopération académique au développement.

Cette 13e édition, organisée autour de conférences et d'expositions sur les projets menés par des chercheurs de l'ULB, proposera un coup de projecteur sur l'Asie du Sud-Est et sur la CODEPO, la Cellule de Coopération au Développement de Polytechnique.

Une conférence-débat sur le thème "Villes, déchets, plastiques: les transformations écologiques en Asie du Sud-Est vues depuis le Viêt Nam" clôturera la journée. La conférence sera animée par Mikaëla Le Meur, anthropologue, docteure en Sciences sociales et politiques (ULB). Rendez-vous salle Dupréel, bâtiment S, 44 avenue Jeanne à 1050 Ixelles, de 18h à 20h. L'entrée est libre mais l'inscription est obligatoire via un formulaire en ligne.

> Au programme:

  • Conférence « Villes, déchets, plastiques : les transformations écologiques en Asie du Sud-Est vues depuis le Viêt Nam »,
  • Petit-déjeuner solidaire organisé par l'ACE et dont les bénéfices iront à l'Association étudiante d'aide au développement (AEAD),
  • Table ronde consacrée aux métiers de la coopération,
  • Découverte de saveurs d'Asie,
  • Ateliers participatifs,
  • Table-ronde des doctorants de l'ULB provenant de pays du Sud,
  • Exposition de posters sur les projets de coopération,
  • Un TD sera organisé en toute fin de journée par l'ACE.

> Informations pratiques:

  • Le mercredi 13 mars toute la journée,
  • Campus du Solbosch
  • Entrée libre et gratuite
  • Programme complet et informations: ulb.ac.be/international.

Lundi l 25-02-2019
Conférence "De Muhammad Ali Jinnah à Imran Khan : l'évolution du Pakistan" le 7 mars

Le CECID organise une conférence sur le thème "De Muhammad Ali Jinnah à Imran Khan : l'évolution du Pakistan " le 7 mars de 16h à 18h.

Le Pakistan est souvent à la une de l'actualité. Doté de l'arme nucléaire, avec une population de plus de 190 millions d'habitants, il est régulièrement associé au fanatisme religieux et au terrorisme quand ce ne sont pas les affaires d'oppression à l'encontre des femmes et des minorités. Il traîne une réputation sulfureuse de pays violent où les islamistes semblent régner en maîtres. La réalité est toutefois beaucoup plus complexe.

Cette conférence se penchera sur l'évolution politique d'un pays né de la partition du sous-continent indien en 1947 et de l'indépendance arrachée par Jinnah, père de la nation. Ce dernier rêvait d'un État pour les musulmans et non d'un État islamique. Comment les événements ont-ils mis fin au rêve de Jinnah ? Et comment le pays en est-il arrivé à une situation où l'islamisme est un facteur incontournable ? C'est ce que la présentation mettra en œuvre.

La conférence sera suivie d'un drink

> Informations pratiques

Lundi l 25-02-2019
Chaire Perelman «Φιλοσοφία, Falsafa, Philosophie»

La séance inaugurale de la chaire Perelman 2019 sera donnée le 7 mars à 18h30 par Marwan Rashed avec une leçon sur le thème «Φιλοσοφία, Falsafa, Philosophie».

Dans une série de six conférences, Marwan Rashed donnera une présentation d'ensemble de la philosophie telle qu'elle s'est développée du VIIIème au XIIIème siècle en terre d'Islam. Il s'intéressera en particulier à la tradition de la métaphysique – qui est aussi en partie celle de la réception du Timée de Platon et de la Métaphysique d'Aristote –, dont il abordera les moments essentiels.

Il s'agira, en étudiant plusieurs grands philosophes et théologiens ayant écrit en arabe, de mieux comprendre le rapport entre la réception de l'héritage philosophique grec, le paysage religieux et idéologique du monde islamique classique et les processus de constitution en systèmes théoriques des différentes traditions doctrinales en concurrence. Marwan Rashed s'attachera, dans ce cadre, à redéfinir les contours de ce qu'il faut entendre par « philosophie » en terre d'Islam et reconstituera les processus d'émergence d'objets philosophiques nouveaux (tels le mode ou la chose) qui marqueront l'histoire de la métaphysique et de l'ontologie, en Orient islamique comme dans l'Occident latin du Moyen ge à la Modernité.

> Infos pratiques

> Leçons suivantes

  • 14 mars de 16h à 18h: «Les deux premiers siècles de l'Hégire et le problème cosmologique de l'événement» auditoire UB4.228
  • 15 mars de 12h à 14h: «Le troisième siècle de l'Hégire : « métaphysique spéciale » et cosmologie modale» auditoire K.3.201
  • 21 mars de 16h à 18h: «Le quatrième siècle de l'Hégire et l'idée aristotélicienne d'une métaphysique générale» auditoire UB4.228
  • 22 mars de 12h à 14h: «Kalâm et intuitionnisme» auditoire K.3.201
  • 28 mars de 16h à 18h: «Le choc des systèmes et la pierre de touche de l'infini» auditoire UB4.228
  • 29 mars de 12h à 14h: «Cosmologie et herméneutique: la naissance de la philosophie de la religion» auditoire K.3.201

Marwan Rashed est professeur d'Histoire de la philosophie grecque et arabe, Sorbonne Université, Paris, directeur adjoint du Centre Léon-Robin (CNRS, UMR 8061), titulaire de la Chaire Perelman 2018-2019

Jeudi l 21-02-2019
Choisir de participer à un essai clinique: nouvel outil web

Est-ce que je dois participer à cet essai clinique ? Telle est la question que de nombreux patients se posent au cours du traitement de leur cancer. En effet, avec plusieurs centaines d'essais cliniques lancés chaque année, les patients atteints de cancer ont la possibilité d'accéder à de nouveaux traitements prometteurs. Cependant, comprendre et décider de participer à un essai clinique n'est pas toujours évident. C'est pourquoi, à l'occasion du 21ème congrès annuel de la BSMO (Belgian Society of Medical Oncology) qui aura lieu ce vendredi 22 février à Liège, l'Institut Jules Bordet lance un outil web interactif pour accompagner les patients dans leur choix.

Bien que les nouveaux traitements proposés dans les essais cliniques suscitent de nouveaux espoirs, ceux-ci sont généralement moins bien connus que les traitements standards, tant au niveau de leur efficacité, que de leurs effets indésirables. Peser le pour et le contre avant de participer à un essai clinique est donc essentiel ! Afin d'expliquer les particularités des essais cliniques et de guider les patients dans leur décision, le service de Médecine Oncologique de l'Institut Jules Bordet, dirigé par le Professeur Ahmad Awada, a développé un outil interactif trilingue, appelé IREN : Informés sur la Recherche, ENgagés pour de meilleurs traitements. Cet outil, disponible en ligne, est composé d'animations et de vidéos. Il permet aux patients de passer en revue tous les sujets abordés dans le Document d'Information et de Consentement (DIC) que le médecin-chercheur leur transmet avant de participer à l'essai clinique. Les informations et les questions proposées par l'outil permettent ainsi au futur participant de décider plus sereinement.

Patrick Miqueu, responsable de la promotion de la recherche et du partenariat patient à l'Institut Jules Bordet, indique : « En tant que centre de référence de lutte contre le cancer, l'Institut Jules Bordet a souhaité mettre cet outil à disposition de tous les patients belges. En effet, c'est en offrant aux patients les ressources dont ils ont besoin pour comprendre les recherches proposées, que ceux-ci s'engageront avec les professionnels dans un vrai partenariat, et que les progrès médicaux seront les plus importants et les plus rapides».

L'outil IREN a été développé avec l'aide d'une vingtaine de professionnels et de deux patients-partenaires de l'Institut Jules Bordet. L'Unité de Conduite des Essais Cliniques (CTCU) de l'Institut Jules Bordet a obtenu, en 2016, le Pfizer Oncology Award pour la réalisation de ce projet. Patrick Miqueu a bénéficié du soutien des Amis de l'Institut Bordet et d'une bourse des Fonds Damman-Latrique et Detournay.

Découvrez le nouvel outil IREN sur bordet.be/iren

Mercredi l 20-02-2019
La Revue de l'ULB

Avis aux ULBistes, qui donnent ou reçoivent des cours,
Avis aux ULBistes qui squattent ou nettoient les pelouses,
Avis aux ULBistes, qui servent ou mangent du vol-au-vent,
Avis aux ULBistes, qui aiment la liberté et l'irrévérence.

La Revue de l'ULB se tiendra les jeudi 28 février et vendredi 1er mars prochains dans l'auditoire Paule-Emile Janson.

Pour les non-initiés, une revue est une représentation théâtrale au ton humoristique, satirique et impertinent, qui a pour projet de se moquer de tout et de tout le monde, toujours dans une bonne ambiance.

> Informations pratiques:

Les jeudi 28 février et vendredi 1er mars 2019 à 20h

Campus du Solbosch, bâtiment J, auditoire Paul-Emile Janson

Prix: 5€

Plus d'information sur la page facebook de l'événement

Mardi l 19-02-2019
Cocktail aux cellules souches

Discuter de science autour d'un verre, c'est possible une fois par mois lors des évènements "Science&Cocktails". Cette initiative, lancée par Jay Armas et Stéphane Detournay (chargé de recherche et chercheur qualifié FNRS à l'ULB), vise à rapprocher sciences et divertissement en combinant communication scientifique et performances musicales ou artistiques. L'objectif des soirées est de créer une plate-forme détendue où les chercheurs et le public peuvent engager la conversation.

Le mercredi 27 février prochain, Science&Cocktail accueillera Cédric Blanpain. Chercheur au Laboratoire des Cellules souches et Cancer (Faculté de Médecine), il abordera avec le public la question du mystère des cellules souches : que sont les cellules souches ? Comment fonctionnent-elles ? Comment sont-elles impliquées dans la régénération tissulaire ou l'initiation du cancer ? Comment étudier ces cellules ? Autant de questions auxquelles répondra le professeur et chercheur WELBIO.

> Informations pratiques:

- Le mercredi 27 février à 20h30 à l'Atelier 210, chaussée Saint-Pierre 210, 1040 Etterbeek
- Réservations : https://shop.utick.be/?module=ACTIVITYSERIEDETAILS&pos=scienceandcocktails&s=91088073-807A-4DC4-31D3-865E81382472
- Plus d'information sur le site de Science&Cocktails ou sur la page Facebook de l'événement

La conférence sera donnée en anglais et sera suivie d'une performance du groupe Monolithe Noire.

Lundi l 18-02-2019
"Mon Mémoire en 180 secondes"

La première édition du concours "Mon Mémoire en 180 secondes" se tiendra le 26 février prochain à 18h dans la salle Dupréel de l'ULB.

Les participants, des alumni issus de notre Université, se livreront à un exercice d'éloquence et de vulgarisation consistant à présenter le contenu de leur mémoire en 180 secondes.

Un jury prestigieux et un public étranger au domaine d'étude évalueront les présentations et décerneront des prix aux 3 meilleurs candidats.

> Informations pratiques:

Le 26 février 2019 à 18h

Campus du Solbosch - bâtiment S - salle Dupréel

Plus d'information sur la page Facebook de l'événement.

Ce concours est organisé par l'Union des Étudiants Juifs de Belgique et soutenu par l'ULB et l'Union des anciens étudiants (UAE).

Jeudi l 14-02-2019
Asie orientale : quand la ville s'invite au village

Lorsque l'on parle de l'espace bâti en Asie orientale, ce sont les images des mégalopoles du Sud-Est qui viennent à l'esprit. Or, les petits villages ruraux sont eux aussi affectés par la course à la modernité. Le départ des jeunes villageois vers l'eldorado urbain et le travail, mais surtout leurs retours épisodiques au village, modifient les relations entre les habitants, notamment entre les genres et les générations. La trame familiale et le culte aux esprits tempèrent néanmoins ces évolutions.

Pierre Petit (Laboratoire d'anthropologie des Mondes Contemporains, Faculté de Philosophie et Sciences sociales) a vu ces changements se produire à toute vitesse depuis un village de montagne laotien. Le chercheur étudie depuis 2003 les mouvements de population dans le pays. En 2009, il a commencé à observer comment se transformaient les sociétés villageoises touchées par l'exode. Pour lui, ces allées et venues de jeunes entre le monde urbain et la campagne, conjuguées aux politiques de développement initiées au niveau national, ont profondément changé les comportements des habitants, leur appropriation de l'espace public mais aussi de l'espace virtuel (Facebook) jusqu'alors absent.

Le 19 février, dans le cadre du projet ARC « GENEsYs », Pierre Petit explorera ces nouvelles appropriations de l'espace public des villages chez les Tai du Laos. Un projet qui mène en étroite collaboration avec Vanessa Frangville (Études Littéraires, Philologiques et Textuelles, Faculté LTC).

Jeudi l 14-02-2019
2018, bilan d'une année pour l'Amérique latine

Élection d'un gouvernement d'extrême droite au Brésil, crise politique, sociale et économique au Venezuela et au Nicaragua: l'actualité de l'année 2018 a été chargée en Amérique latine. Pour Frédéric Louault (Centre d'étude de la vie politique, Faculté de Philosophie et Sciences sociales), le bilan de ces événements permet de mettre les enjeux de 2019 en perspective.

Le 19 février, dans le cadre d'un cycle de conférence sur l'Amérique latine organisé par le Centre interdisciplinaire des études des Amériques (Americas-MSH), le chercheur présentera, avec Olivier Dabène (professeur à Sciences Po et président de l'OPALC), les grandes lignes du rapport "Amérique latine. L'année politique 2018" (publié en janvier 2019). Ils reviendront notamment sur les enjeux du cycle électoral 2017-2019 et évoqueront les perspectives de 2019 pour la région : crise au Venezuela, relations avec les États-Unis, enjeux migratoires, lutte contre l'insécurité, faiblesse de la coopération régionale, etc.

Ce rapport a été élaboré dans le but de toucher un large public. Il comprend les contributions de multiples chercheurs expérimentés dont Frédéric Louault fait partie.

Jeudi l 14-02-2019
Dépister l'autisme plus tôt grâce à l'eye-tracking

La plupart des enfants atteints d'autisme sont diagnostiqués seulement vers l'âge de 4 ans. Un diagnostic plus précoce, idéalement vers 3 ans, permettrait notamment d'intervenir sur le niveau langagier de l'enfant.

Mikhail Kissine et Gaétane Deliens, respectivement fondateur et chercheuse de l'équipe ACTE (Faculté de Lettres, Traduction et Communication) ont imaginé un nouvel outil pour améliorer le diagnostic et la prise en charge de l'autisme. Il allie mesures du développement langagier de l'enfant et technologie d'oculométrie (eye-tracking), une méthode permet de voir où se pose le regard d'une personne et comment il se déplace dans une zone donnée.

Ce nouvel outil est actuellement à l'étude au sein de l'équipe ACTE, au travers d'une importante campagne de testing. La collaboration avec l'entreprise Tobii Pro, fournissant les oculomètres, a permis de donner un coup d'accélérateur au projet. Les chercheurs observent des mesures spécifiques, susceptibles de différer chez les personnes avec autisme par rapport aux personnes au développement typique. La méthode est complètement indolore et non-invasive, elle présente donc un énorme avantage pour travailler avec des enfants ou d'autres populations sensibles.

Si les résultats des études menées actuellement confirment l'efficacité de cette approche, ACTE a l'ambition de créer, à moyen-terme, une société spin-off en charge du développement et de la distribution de cet outil.

Mercredi l 13-02-2019
L'ULB s'expose en ville: vente aux enchères le 24 février

Artistes inspirés, en devenir ou confirmés de l'ULB sont réunis au sein d'une exposition engagée qui présente toutes sortes de supports et de médium: peinture, sculpture, vidéo, multimédia, installation, photographie, etc.

Cette exposition sera placée sous le signe de la solidarité et se clôturera le 24 février par une grande vente aux enchères des oeuvres exposées, organisée par l'asbl ULB Engagée. Les bénéfices seront reversés à l'association Médecins du Monde, qui agit en première ligne pour l'accueil et l'accompagnement des réfugiés en Belgique, avec la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés.

Au total,131 œuvres originales offertes par 73 artistes sont à acquérir à cette occasion.
Découvrez les créations qui seront mises en vente.

> Informations pratiques:

L'exposition a lieu jusqu'au 24 février 2019, à l'Espace Architecture de Flagey, 19 Bis Place Flagey, 1050 Bruxelles.

Vente aux enchère: le 24 février à 16h. Paiement par carte uniquement.

La vente sera accompagnée d'une animation musicale et solidaire avec les chanteurs GetchGaëtano et Anwar, et sera suivi d'un cocktail de clôture.

Plus d'information: www.ulb.ac.be/culture

Mardi l 12-02-2019
Une Europe de moins en moins sociale ?

Qu'est-ce que l'Europe sociale ? Un ouvrage dresse le bilan de trois décennies de recherche sur le sujet et s'attaque aux controverses actuelles. Dans ce livre, Amandine Crespy (CEVIPOL, Faculté de Philosophie et Sciences sociales, Institut d'études européennes) propose à la fois une analyse et une critique de la façon dont l'Union européenne agit dans les domaines du droit du travail, de l'emploi, de la santé, de la lutte contre la pauvreté, des discriminations.

En replaçant les évolutions de l'Europe sociale dans leur contexte historique et politique, la chercheuse aborde les problématiques de l'Europe d'aujourd'hui, à l'heure où les droits sociaux des citoyens européens ne progressent plus, voire sont remis en cause. Par exemple, si les citoyens européens avaient progressivement acquis l'accès aux allocations chômage ou familiales, cela n'est plus automatiquement le cas aujourd'hui.

Le dimanche 17 février, elle discutera de ce sujet à la foire du livre de Bruxelles. Un débat qui sera retransmis dès 17h sur les ondes de "La première".

Mardi l 12-02-2019
Cocktail party: le cerveau des enfants explique leurs difficultés

L'effet "cocktail party", c'est la capacité que nous avons, dans un environnement bruyant (comme par exemple un cocktail), à isoler la voix de notre interlocuteur afin de suivre et comprendre ce qu'il nous dit. Cette capacité est moins bien développée chez les enfants, qui comprennent moins bien que les adultes le langage dans le bruit. Associés à une équipe finlandaise, des chercheurs de l'ULB Neuroscience Institute (UNI) et de Magnétoencéphalographie de l'Hôpital Erasme viennent d'expliquer pourquoi.

Emmenés par Marc Vander Ghinst, Mathieu Bourguignon et Xavier De Tiège, les chercheurs ont montré que le cerveau des enfants perd plus rapidement la capacité de suivre le rythme des mots et des phrases de la voix d'intérêt, au fur et à mesure que l'intensité du bruit de fond augmente. Les chercheurs observent aussi que le cerveau des enfants suit le rythme des syllabes de la voix d'intérêt de manière beaucoup plus limitée que ne le fait celui des adultes, et cela tant dans le silence que dans le bruit.

Publiée dans le Journal of Neuroscience, ces résultats démontrent que les difficultés des enfants à comprendre le langage dans le bruit sont liées à un suivi immature du rythme de la voix d'intérêt dans un bruit de fond. Ils montrent aussi que la capacité du cerveau à suivre les syllabes de la voix d'intérêt dans le silence et dans le bruit se développe avec l'âge.

L'étude souligne donc l'importance d'adapter l'environnement des enfants à leurs capacités d'écoute dans le bruit. Elle jette aussi les bases de l'étude des mécanismes impliqués dans les troubles développementaux tels que la dyslexie, associée à des difficultés précoces de compréhension du langage dans le bruit.

Lundi l 11-02-2019
Quand la cicatrisation s'emballe...

Les cellules de notre corps réagissent constamment aux changements de leur environnement. Lors d'une coupure, par exemple, les fibroblastes sentent que la composition du caillot est différente de celle de la matrice extracellulaire habituelle : cela va pousser les fibroblastes à dégrader le caillot pour reformer le tissu et cicatriser la plaie. Le processus peut cependant s'emballer et conduire à de la fibrose, une production excessive de tissu cicatriciel rigide.

Chercheur au Laboratoire de Physiologie et Pharmacologie (Faculté de Médecine), Nicolas Baeyens s'intéresse à la manière dont nos cellules réagissent aux contraintes extérieures et aux remodelages tissulaires qui en découlent. Il a notamment développé un modèle in vitro innovant permettant d'étudier le processus de cicatrisation et le comportement des fibroblastes en 3D. Ce modèle a été utilisé dans une étude, menée en collaboration avec les Universités de Yale (USA) et de Manchester (UK) et publiée le journal scientifique Nature Cell Biology.

Les chercheurs ont étudié des molécules appelées 'micro-ARNs' (miRNAs). Dans un état physiologique, de nombreux miRNAs limitent la contraction du fibroblaste et la synthèse de la matrice extracellulaire. En l'absence de miRNAs, les chercheurs ont observé que les fibroblastes se contractent plus fort et synthétisent beaucoup plus de collagène. Ils développent également un profil semblable aux myofibroblastes associés au processus fibrotique.

Cette étude confirme donc le rôle central des miRNAs dans la régulation physiologique de la cicatrisation. Les travaux futurs visent à comprendre comment ces processus physiologiques sont dérégulés dans la fibrose, pour laquelle les traitements sont inexistants.

Lundi l 11-02-2019
Conférence "Turquie : quel tournant autoritaire ?" le 21 février

La situation politique en Turquie et ses évolution ses dernières années seront le sujet d'une conférence organisée par le CECID le 21 février à 16h et animée par Jean Marcou, directeur des relations internationales à Sciences Po Grenoble.

"Turquie : quel tournant autoritaire ?"

Depuis l'élection de Recep Tayyip Erdoğan à la présidence de la République en 2014, le système politique turc n'a cessé de se présidentialiser. Cette centralisation du pouvoir a été, en effet, accentuée par les purges, qui ont suivi le coup d'État manqué de juillet 2016, et la révision constitutionnelle, ratifiée par référendum en avril 2017. Les élections anticipées du 24 juin 2018 ont conforté cette transformation profonde, en reconduisant le leader de l'AKP au pouvoir, ce qui a permis l'achèvement des réformes constitutionnelles précédemment adoptées. Le poste de premier ministre a ainsi disparu, tandis que les structures gouvernementales étaient restructurées autour de la présidence.

Cette conférence reviendra sur cette évolution, notamment pour comprendre comment le gouvernement de l'AKP, après une décennie d'ouverture inédite en Turquie, a basculé dans ce présidentialisme autoritaire. Mais, au moment même où la Turquie se prépare à vivre de nouvelles élections (les élections locales du 31 mars 2019), elle replacera aussi ce phénomène turc dans le contexte international actuel qui voit la montée des populismes, le retour des nationalismes et le développement de "démocraties illibérales",

> Infos pratiques

  • Le 21 février de 16h à 18h
  • Campus du Solbosch - bâtiment S - 15ème étage - salle Henri Janne
  • Inscription : mfurst@ulb.ac.be
  • Informations : ulb.ac.be/fsp/cecid/

Lundi l 11-02-2019
Les jeunes entreprises bruxelloises face aux subsides

Les coûts des recherches et du développement des jeunes entreprises technologiques sont très importants. C'est pourquoi les pouvoirs publics les aident en complétant les financements privés. Les entrepreneurs rencontrent cependant des difficultés à naviguer entre les dispositifs disponibles.

Nicolas Pary et Olivier Witmeur, deux chercheurs d'ICiTe (Solvay Brussels School of Economics and Management), ont analysé comment les jeunes entreprises technologiques bruxelloises se financent et quel usage elles font des aides publiques. Leur étude, parue dans la revue Brussels Studies, a pour but de proposer des recommandations pour améliorer le fonctionnement des dispositifs existants.

Les chercheurs constatent que de nombreuses sources de fonds sont disponibles pour aider les jeunes entreprises à se financer. Ils relèvent cependant un certain opportunisme à l'égard de ces financements et une coordination qui reste fragile. Par ailleurs, ils soulignent une concurrence interrégionale qui conduit les entreprises à multiplier les implantations et contribue à une hausse des aides allouées.

En conclusion et en concertation avec des acteurs de terrains, les deux chercheurs énoncent trois conseils : Premièrement, la création d'un mécanisme de coordination rassemblant l'ensemble des acteurs afin de proposer une aide concertée et assurer un meilleur suivi. Deuxièmement, l'attribution d'un gestionnaire public unique pour chaque dossier, afin d'épauler les entrepreneurs tout au long de leur parcours de financement. Troisièmement, un refinancement des prêts et du capital public et une limitation des subsides aux stades pré commerciaux afin de diminuer l'opportunisme, améliorer le retour sur investissement des aides pour la Région et accélérer la réinjection des fonds dans les dispositifs et l'économie bruxelloise.

Vendredi l 08-02-2019
Les deux visages du Brésil

En quelques années, l'image du Brésil en tant qu'acteur mondial a changé radicalement. Alors que durant « les années Lula », le pays était perçu comme une puissance émergente membre du BRICS, aujourd'hui, son leadership est souvent remis en question au sein de la communauté internationale.

Le 18 février, dans le cadre du cycle de conférence organisé par le Centre interdisciplinaire d'étude des Amériques (AmericaS), Sophie Wintgens (chercheuse FNRS, Centre d'étude de la vie politique, Faculté de Philosophie et Sciences sociales) confronte ces deux images de l'éternel pays d'avenir.

Pour en discuter, la chercheuse sera accompagnée de Danielly Ramos Becard (professeure à l'université de Brasilia), en séjour scientifique à l'ULB dans le cadre d'une chaire internationale.

Cette conférence s'inscrit dans les recherches menées par Sophie Wintgens sur la concurrence entre les puissances que sont la Chine, les États-Unis et l'Union européenne, en particulier en matière d'exportation de leurs normes (commerciales, économiques, éthiques...) en Amérique latine. Pour la chercheuse, les pays d'Amérique latine pourraient profiter de cette concurrence entre ces trois puissances.

Vendredi l 08-02-2019
L'objet de la recherche ? Un aérosol !

Chercheuse au ReSIC, en Faculté de Lettres, Traduction et Communication, Nadège Broustau se prête au jeu de "L'Objet de la recherche". Dans cette courte vidéo, elle y explique ses études sur les rapports entre les journalistes et les professionnels de la communication.

Une thématique de recherche qui s'apparente à une vocation: la jeune Nadège a en effet compris très tôt l'importance d'une bonne communication. Elle vous explique cela au travers d'une anecdote et d'un objet plutôt étonnant: une bombe aérosol!

Suite en vidéo sur ULB-Tv

 

Nos dernières publications:

Corijn Eric
Deneef Alain
Gérard Myriam
Goldman Henri
Hubert Michel
Maskens Alain
Vandenbergh Yvan
Van Parijs Philippe
Zibouh Fatima
Baetens Jan
Vanhaesebrouck Karel
Capéau Bart
Cherchye Laurens
Decancq Koen
Decoster André
De Rock Bram
Maniquet François
Nys Annemie
Périlleux Guillaume
Ramaekers Eve
Rongé Zoé
Schokkaert Erik
Vermeulen Frederic
Andrin Muriel
Claessens Michel
Mendes da Costa Pierre
Van Hee Robrecht
Borriello Arthur
Despoix Philippe
Benoit-Otis Marie-Hélène
Maazouzi Djemaa
Quesney Cécile
Nassaux Jean-Paul
Piraux Alexandre

Clin d'oeil