Les archives
 
Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Mercredi l 31-01-2018
20 km de Bruxelles: faites une équipe solidaire !

ULB-Coopération et ULB Sports forment une équipe ULB pour relever le défi des 20km de Bruxelles et s'associent pour soutenir un des projets de l'ONG.

Étudiants, personnel de l'ULB, proches, amis ou voisins: toutes et tous peuvent se joinder à cette équipe pour relever ensemble un défi sportif et engagé.

Grâce à l'ULB, vous financez (automatiquement) un projet de ULB-Coopération. Faites équipe solidaire !

Plus d'informations: www.ulb-cooperation.org/20km
20 km de Bruxelles - le 27 mai 2018
Inscription ouverte (25 EUR)

Mercredi l 31-01-2018
Séminaire : "Où va l'Iran?"

Depuis la signature des Accords sur le nucléaire de 2015, un vent d'espoir a soufflé sur l'Iran. Dans le même temps, la République islamique d'Iran s'engage sur plusieurs fronts dans la région. Néanmoins, les protestations intérieures se multiplient. Cette conférence se penche sur les leçons à tirer des deux mandats du président Rohani et vise à discuter des scénarios d'avenir. La séance se tiendra en anglais et en français.

En présence de :

  • Dr. Ali Fathollah Nejad (Visiting Fellow, Brookings Doha Center, Foreign Policy Program) : « A Critique of Iran Analyses in the Rohani Era: Deconstructing Eight Key Hypotheses »
  • Dr. Majid Golpour (Chercheur associé ULB) : « Défis et enjeux du gouvernement de Rohani : résilience ou étape vers l'effondrement ?»

La séance sera animée par Firouzeh Nahavandi, Directrice du CECID.

> Informations pratiques :
Mardi 13 février 2018 de 16h à 19h
Université libre de Bruxelles – Campus du Solbosch - Bâtiment S , 15ème étage – Salle Henri Jeanne
Renseignements et inscription par retour d'email à Marie-Line Furst (mfurst@ulb.ac.be)

Mercredi l 31-01-2018
L'Océan côtier: un puits de CO2 de + en + efficace

L'océan dans son ensemble pompe environ 30% du CO2 émis dans l'atmosphère par les activités humaines. Au cours des dernières décennies, ce puits de carbone a tendance à s'affaiblir. Une nouvelle recherche réalisée par des chercheurs de l'ULB, en collaboration avec d'autres instituts américains et suisse, montre que ce phénomène n'est cependant pas uniforme.

Emmenés par Goulven Laruelle, chercheur à l'UR Biogéochimie et Modélisation du Système Terre (Faculté des Sciences), les chercheurs ont en effet démontré quela majorité des zones côtières - 7% de la surface globale des océans - ont tendance à piéger de plus en plus de CO2 atmosphérique. Publiée dans le journal Nature Communications, l'étude est une première : l'absorption ou non de carbone par les régions côtières est très différente selon leur position géographique et leur topographie, et peu de données étaient jusqu'alors disponibles.

Pour expliquer ce phénomène, les auteurs avancent le fait que l'océan côtier est moins profond que l'océan ouvert et transfère donc plus rapidement le CO2 vers celui-ci. Un gradient significatif de concentration en CO2 est alors maintenu entre l'atmosphère et l'océan côtier, ce qui favorise l'absorption de CO2 anthropique. Autre hypothèse : les activités humaines ont amplifié l'apport en nutriments des rivières vers les zones côtières, ce qui stimule la production biologique et, en conséquence, le piégeage de CO2 atmosphérique.

Ces résultats confirment qu'il est important d'intégrer les zones côtières dans les bilans de carbone à l'échelle globale et les modélisations du climat.

Mercredi l 31-01-2018
Après-midi inédit à l'Université : « Diversités »

Ce 8 février 2018, l'ULB organise l'édition 2018 de l'Après-midi inédit, une demi-journée destinée aux élèves de dernière année secondaire. Ces derniers seront accueillis sur le campus du Solbosch et découvriront comment les matières sont enseignées à l'ULB.

Sur un thème commun – "diversités" - plusieurs facultés proposeront à cette occasion des ateliers originaux, illustrant la manière dont un même sujet peut être abordé selon des points de vue et des méthodologies différents. Après l'accueil par les Autorités de l'ULB, suivi d'une mise en réflexion soutenue par une activité ludique, les élèves pourront participer à deux ateliers (dans les domaines de la santé, des sciences humaines ou des sciences exactes), animés par des professeurs et des chercheurs de l'ULB. (La liste et le descriptif de ces ateliers est disponible via ce lien.) Un moment de convivialité permettra également aux élèves de discuter avec des représentants des différentes facultés et de s'informer sur le contenu de nos formations.

Les inscriptions sont malheureusement déjà clôturées pour cette année, mais nous vous attendons l'année prochaine !
Contacts et informations : res@ulb.ac.be.

Mardi l 30-01-2018
Architecture de Charleroi : un nouveau guide

C'est le fruit de trois ans de recherche de la Faculté d'Architecture de La Cambre Horta. Le Guide d'architecture moderne et contemporaine Charleroi Métropole 1881-2017, édité par la Cellule d'architecture de la Fédération Wallonie-Bruxelles et les éditions Mardaga, vient de paraître. L'ouvrage rassemble les notices de 322 projets, dont quelques inédits, répartis dans 16 villes et communes. "Ce fut un long travail de fond. Les écrits sur l'architecture de Charleroi du XXe siècle sont rares, tout comme les archives à ce sujet. Il a donc fallu creuser pour trouver des sources primaires", explique Iwan Strauven, co-directeur du guide et auteur de plusieurs travaux sur les architectes du Pays Noir, notamment Marcel Leborgne.

Pour mener ce qui s'est révélé être une véritable enquête, la Faculté a pu compter sur pas moins de 80 collaborateurs scientifiques, dont plusieurs dizaines d'étudiants de 3e année et de master. "Ce n'était pas toujours facile car il fallait régulièrement faire des allers-retours sur le terrain pour observer, interviewer, consulter les archives, mais aussi (re)découvrir", précise le chercheur. Le guide rend en effet justice aux constructions modernistes remarquables des années 1930 et 1960 tombées dans l'oubli. "Grâce aux explorations de Marie-Noëlle Dailly, photographe et co-directrice du livre, nous avons découvert de nombreuses perles cachées." Une bonne occasion de redécouvrir un patrimoine souvent mal-aimé.

Lundi l 29-01-2018
Le droit des plateformes numériques

Du 6 février au 17 avril, le Centre Perelman de Philosophie du Droit (Faculté de Droit et de Criminologie) et le CRIDES (UCL) organisent un cycle de conférences sur le droit des plateformes numériques. "Cet événement s'inscrit dans un programme plus large : l'étude des transformations du droit à l'heure où la société bascule dans le numérique", précise Benoît Frydman, président du Centre.

En ligne, ces plateformes jouent un rôle crucial puisqu'elles créent et organisent les relations humaines sous de nouvelles formes, ce qui n'est pas sans poser de problèmes. "Par exemple, Deliveroo ou Uber ont créé un nouveau statut pour le travailleur, ce qui a mené à des procédures judicaires. Airbnb a quant à lui soulevé des questions de discriminations, tandis que Facebook est pointé du doigt pour la prolifération de fake news. Le droit doit donc s'adapter pour réguler ces plateformes, et, à travers elles, le comportement de leurs utilisateurs", soutient le chercheur.

Un exercice délicat pour l'Union européenne, qui est appelée à jouer un rôle important en la matière. Deux conférences y seront d'ailleurs consacrées. Lors de ce cycle, il sera également question de la gestion des données, de protection de la vie privée, mais aussi de la transformation des États en plateformes, par exemple au niveau fiscal.

Inscription obligatoire.

Lundi l 29-01-2018
Conférence : "Les Kurdes, entre rêves et conflits"

Conférence « Les Kurdes, entre rêves et conflits » : Une rencontre-débat animée par Paul Germain, rédacteur en Chef à TV5MONDE et organisée avec le soutien du CECID.

Les Kurdes ont de multiples rêves : rêves d'autonomie, d'indépendance... rêve de se retrouver, tous, dans une même nation... rêve de reconnaissance dans une Turquie qui les considère comme des terroristes... rêve d'une société démocratique et égalitaire au Rojava, le Kurdistan syrien... Les tensions dans la région ont entravé certains de ces rêves... Mais paradoxalement, les conflits survenus en Irak et en Syrie ont permis la réalisation, au moins partielle, de certains objectifs.

Avec :

  • Sophie Mousset, écrivaine, photographe et globe-trotteuse. Elle est l'auteure de "Kurdistan, poussière et vent" dans la très belle Collection «l'âme des peuples » aux Editions Nevicata.
  • Antoine Agoudjian est un photographe français d'origine arménienne. Il a publié « Le Cri du Silence », sur la trace de la mémoire arménienne, chez Flammarion. Il a aussi réalisé pour le Figaro-Magazine un reportage sur la libération de Mossoul. Ce reportage a été primé au Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre. Il a reçu le Prix du Public.
 Un de ses films sera présenté.
  • Firouzeh Nahavandi, professeure ordinaire à l'ULB. Elle y dirige le Centre d'Etudes de la coopération internationale et du développement. Elle a, entre autres, publié « Iran » aux éditions De Boeck. Les Kurdes d'Iran sont-ils les laissés-pour-compte du rêve kurde? Sont-ils tentés par l'esprit de contestation qui frétille actuellement en Iran?
  • Robert Anciaux, professeur émérite de l'ULB, spécialiste du monde musulman et de la Turquie en particulier. Il vient de publier « Turquie » chez De Boeck.
  • Adem Uzun, membre du comité exécutif du Congrès national du Kurdistan (KNK) et diplomate chargé des relations entre les Kurdes et l'Union européenne. Il maîtrise toutes les questions politiques concernant les quatre pays où se pose la question kurde : Irak, Syrie, Turquie et Iran. Il représente les institutions kurdes auprès de l'Union européenne.

> Informations pratiques :
Mercredi 31 janvier de 18 à 20h
ULB, Av Franklin Roosevelt, 42 1050 Bruxelles - Auditoire : R42.4.502
Merci d'annoncer votre participation à Rhodi Mellek -rhodimellek@hotmail.com - 0473 68 37 29.

Lundi l 29-01-2018
Ciné-débat: «I Am Not Your Negro»

Le Ciné-club de l'ULB, organisé par Emmanuelle Bribosia et Isabelle Rorive, avec la collaboration de Chloé Leroy, dans le cadre de l'année thématique des diversités, poursuit sa programmation par la projection de «I Am Not Your Negro», de Raoul Peck.

  • Dans un premier temps, le film « I Am Not Your Negro », de Raoul Peck sera projeté en version originale sous-titrée.
    Ce film documentaire franco-américain retrace la lutte des Noirs américains pour les droits civiques. L'action se déroule notamment pendant la période des meurtres de Medgar Evers, Malcolm X, et Martin Luther King. Ce long-métrage a remporté de nombreuses récompenses internationales et a été nommé aux Oscars 2017 au titre de meilleur documentaire.
  • Dans un second temps, un débat (en anglais) autour du film sera organisé avec David Oppenheimer et Pierre-Arnaud Perrouty. David Oppenheimer est professeur de droit à l'Université de Berkeley (États-Unis) et spécialiste des questions portant sur la discrimination. Pierre-Arnaud Perrouty est secrétaire général de la Ligue des droits de l'Homme et responsable de la « cellule Europe » au Centre d'Action Laïque.

Le débat sera animé par Isabelle Rorive, professeure de droit à l'ULB.

Cette activité s'inscrit également dans le cadre de l'Après-midi inédit à l'Université sur le thème "diversités". Plusieurs facultés proposeront des ateliers originaux, illustrant la manière dont un même sujet peut être abordé selon des points de vue et des méthodologies différents.

> Informations pratiques :
Date et lieu: jeudi 8 février à 19h à la salle Dupréel (bâtiment S, avenue Jeanne, 44 à 1050 Bruxelles). Entrée libre.

Lundi l 29-01-2018
Conférence-débat "La laïcité est-elle soluble dans la diversité?"

Dans le cadre de l'année des diversités, l'ULB et le Centre d'action laïque organisent le mardi 6 février le débat "La laïcité est-elle soluble dans la diversité ?", avec Corinne Torrekens, docteure en sciences sociales et politique (ULB), directrice de DiversCity (GERME), Jean-Philippe Schreiber, professeur à l'ULB (Faculté de Philosophie et Sciences sociales), et Thomas Gillet, maître-assistant en philosophie à la Haute-Ecole Bruxelles-Brabant, président des Presses universitaires de Bruxelles et membre du Conseil d'administration du CAL.

L'accusation revient régulièrement: la "laïcité" se rendrait coupable d'intolérance, notamment à l'égard des personnes issues de cultures dans lesquelles l'affirmation publique d'une appartenance religieuse possède une signification importante. Une question souvent polluée par les polémiques françaises. Mais ne confond-t-on pas trop souvent le fait d'être laïque et celui d'être antireligieux ? Peut-on être anticlérical sans être antireligieux et encore moins "anti-spirituel" ? La laïcité est-elle une notion spécifiquement européenne qui reste largement incomprise ailleurs dans le monde et, partant, par les minorités culturelles vivant dans notre pays ? Mais alors que penser des aspirations à plus de liberté (de s'exprimer, de penser, de croire ou de pas croire, de changer de conviction, etc.) qui se manifestent partout sur la planète ? Or, la laïcité se voit elle-même comme une solution de bon sens qui, en réalité, protège les convictions de tous. Dans un monde où le brassage des cultures – et donc des religions – s'intensifie de manière exponentielle et provoque toujours plus d'incompréhension, de violence et d'intolérance, qu'en penser ?

La présentation des intervenants et l'animation du débat seront assurées par Jean-Pol Hecq.

> En pratique:
Mardi 6 février 2018 de 18h30 à 20h
Campus du Solbosch - bâtiment S - salle Dupréel
Entrée libre. Contact: cal@laicite.net

Lundi l 29-01-2018
Débats de l'ULB: "D'accord de ne pas être d'accord"

Les Débats de l'ULB accueillent, le 30 janvier, la lecture-spectacle "D'accord de ne pas être d'accord" avec Sam Touzani, artiste-citoyen. Elle sera suivie d'un entretien avec Guy Haarscher, philosophe et professeur émérite de l'ULB.

Sur le mode de la tragi-comédie, la pièce "D'accord de ne pas être d'accord" se veut une réflexion sur notre identité humaine universelle qui se caractérise à la fois par ce qui nous rapproche de l'autre et par ce qui nous en distingue, parfois au prix de conflits irréconciliables.
Comment s'affranchir dès lors d'une famille nombreuse de culture arabo-musulmane, d'une tradition qui nous enchaine, lorsqu'on est né à Molenbeek ? La force des mots comme moyen d'émancipation suffira-t-elle à guérir l'enfant blessé qui est en chacun de nous ?

> En pratique:
Le 30 janvier 2018 à 20h
Campus du Solbosch, bâtiment K, amphithéâtre Henri La Fontaine
Prix d'entrée: Extérieurs: 10 EUR - Membres ULB, UAE, CEPULB, Extension ULB, Seniors, Demandeurs d'emploi (sur présentation de la carte) : 5 EUR - Étudiants (sur présentation de la carte): GRATUIT
Plus d'info: www.ulb.ac.be/debats
Les débats de l'ULB avec Cultures d'Europe, en partenariat avec LeSoir et La1ère.

Lundi l 29-01-2018
Décès de Pambu Kita-Phambu

C'est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de Pambu Kita-Phambu, survenu le soir du mardi 23 janvier 2018. En 1986, Pambu intégrait le Bureau de Programmation de l'Université en tant que statisticien et y a depuis réalisé l'entièreté de sa carrière de près de 32 ans, devenant ainsi l'un des acteurs des changements majeurs connus par notre institution.

En effet, ce service, qui a évolué pour devenir l'actuel Bureau d'Etudes et de Projets, l'a placé au centre de nombreuses études et collaboration avec tous les corps de l'ULB. Qu'il s'agisse de contribuer à des études scientifiques, d'aider les autorités de l'Université dans leurs activités de pilotage de l'institution, de fournir des conseils dans la gestion administrative de certaines unités, de participer à de nombreuses commissions ou groupes de travail ou d'aider des étudiants en mémoire, Pambu a toujours su se montrer présent et prêt à accompagner ses collègues et amis.

Attaché institutionnellement pour ses recherches au Laboratoire de Méthodologie du Traitement des Données (LMTD) de l'ULB, Pambu Khita-Phambu participera à plusieurs projets consacrés à la population de l'enseignement supérieur financés par le FNRS et le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Il développera des réflexions personnelles et contribuera à des articles scientifiques et des ouvrages, notamment en collaboration avec les professeurs Catherine Dehon, Jean-Jacques Droesbeke et Catherine Vermandele. Plusieurs présentations dans des congrès nationaux et internationaux sont aussi à son actif.

Si sa longue carrière est la preuve d'une fidélité et d'un engagement exemplaires, elle ne montre pas toute l'étendue des activités sociales et bénévoles qu'il a initiées. Ayant toujours eu un rôle important en tant que membre fondateur et coordonnateur, Pambu occupa la fonction de Secrétaire Général de la Coordination Générale des Congolais de l'Etranger. Il fut également membre de l'assemblée générale puis trésorier de l'ASBL Africalia, chargée de promouvoir le développement durable par le soutien aux cultures et arts africains contemporains.

A l'annonce de sa tragique disparition, les messages de soutien et de condoléance se sont faits nombreux. Et malgré la vaste étendue des sources de ces messages, tous mettent en avant les mêmes traits et qualités : sa gentillesse, sa bonne humeur, son sourire, sa disponibilité, son attitude posée, sa sagesse, son expérience, sa politesse, son élégance, sa précision, son travail scrupuleux et fin, son sens du détail, son professionnalisme. Toutes ces mêmes vertus ont été répétées dans les témoignages de ceux l'ayant connu, nous indiquant sans l'ombre d'un doute que nous avons bien tous connu un être unique.

Le service religieux, suivi de l'inhumation au cimetière de Woluwe-Saint-Lambert, sera célébré en l'église Sainte-Famille à Woluwe-Saint-Lambert, le vendredi 2 février 2018 à 10 heures.
Aujourd'hui, nous rendons hommage à Pambu Kita-Phambu, une personne d'exception qui a su nous marquer. Nos pensées vont à sa famille.

Lundi l 29-01-2018
550 ans de la destruction de Liège

En octobre 1468, Charles le Téméraire, Duc de Bourgogne, revient furieux à Liège. Depuis plusieurs années, les habitants de la Ville refusent de se soumettre au pouvoir bourguignon. Mais cette fois-ci, c'en est trop : les Liégeois ont capturé Louis de Bourbon, évêque de Liège, à Tongres où il s'était réfugié suite aux révoltes.

En guise de représailles, le Duc ordonne le 3 novembre l'annihilation de la ville, à l'exception des églises. Après avoir massacré ses habitants, les troupes bourguignonnes vont ainsi méthodiquement détruire tout le bâti de la Cité ardente, et ce plusieurs semaines durant. "L'objectif était de la rayer de la carte : c'était un projet aux proportions extraordinaires, même s'il n'a pas été mené jusqu'à son terme. Aujourd'hui, il ne reste presque rien du passé médiéval de la ville", explique Alexis Wilkin, chercheur du SOCIAMM (Faculté de Philosophie et Sciences sociales) et organisateur de la conférence.

Mais Liège n'a pas été la seule à subir une démolition planifiée de grande ampleur. C'est sur ce type d'événements, extrêmement symboliques, que propose de revenir le cours-conférence de ce 1er février donnée par Marc Boone, de l'Université de Gand, et Alexis Wilkin, à l'occasion des 550 ans de la destruction de Liège. La séance proposera également une réflexion sur l'impact de ces démolitions massives et brutales sur la mémoire collective.

Mercredi l 24-01-2018
Décès de Serge Bodson

L'Université a appris la disparition de Serge Bodson qui joua un rôle important au sein de son administration.

Dès la fin de ses études de chimie, Serge Bodson s'engagea dans la recherche à la Faculté des sciences avant de rejoindre le Bureau de programmation en 1971, Bureau dont il devint le coordinateur entre 1975 et 1985.

Les finances de l'ULB occupèrent ensuite la carrière de Serge Bodson puisqu'il fut d'abord Adjoint du président du CA pour les problèmes financiers pendant 13 ans puis Trésorier de l'Université pendant 12 ans. Il participa notamment de façon active à la mise en place et à l'application de plusieurs plans d'économies et de résorption de l'endettement.

Il occupa enfin le poste de Secrétaire de l'ULB et du CA de l'Université entre 1998 et 2006.

Très impliqué et engagé dans la vie de l'Université dès son plus jeune âge, puisqu'il fut président du Cercle des Sciences pendant ses études, Serge Bodson participa à de nombreuses Commissions (aménagements, finances, programmation et investissements, du patrimoine...).

Les funérailles auront lieu le mardi 30 janvier à 12h15, au crématorium d'Uccle, avenue du Silence, 61.

L'Université présente ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

Mercredi l 24-01-2018
Conférence annuelle sur l'Amérique latine et les Caraïbes

2017 fût une année riche en événements politiques pour l'Amérique latine et les Caraïbes. "C'était une sorte de lever de rideau avant le grand cycle électoral de 2018-2019", explique Frédéric Louault, coordinateur, avec le Professeur Serge Jaumain, du Centre AmericaS (Maison des Sciences Humaines). Pour dresser le bilan et poser les grands enjeux pour l'année à venir, AmericaS, Sciences-po Paris (OPALC), l'IRELAC et l'Institut Egmont présenteront le rapport annuel de l'OPALC ce vendredi 2 février.

A cette occasion, Frédéric Louault reviendra sur les élections qui ont marqué l'année : le tournant conservateur au Chili avec le retour de S. Piñera à la tête du pays, la résistance de la gauche en Équateur, ou encore les tensions faisant suite à la réélection contestée du président J.O. Hernández au Honduras. Le chercheur s'intéressera également aux élections au niveau local, notamment au Nicaragua, en Argentine, au Mexique et au Venezuela.

Grâce à l'analyse de ces résultats électoraux et à une remise en contexte générale - ralentissement économique, multiplication des scandales de corruption, rejet de la classe politique et polarisation des sociétés -, Frédéric Louault présentera les principaux enjeux à suivre pour 2018. "On constate déjà un net virage à droite de l'Amérique latine, comme un retour de balancier au virage à gauche du début des années 2000", note-t-il. Les élections présidentielles prévues au Brésil, au Venezuela ou en Colombie en 2018 permettront de confirmer, ou non, la tendance.

Inscription avant le 29 janvier.

Mercredi l 24-01-2018
Sport: une fatigue différente selon les sexes

Le 27 janvier aura lieu à Bruxelles "le congrès international de physiothérapie", organisé par le Service de Kinésithérapie de l'Hôpital Erasme et la Faculté des Sciences de la Motricité (FSM) de l'ULB. Le thème de cette année est "La Femme et le sport".

À l'occasion du congrès, Stéphane Baudry, chercheur de l'Unité de recherche en Neurophysiologie Appliquée (FSM), présentera l'état de la recherche sur les différences de fatigabilité entre femmes et hommes: "Depuis plus d'une vingtaine d'années, plusieurs études suggèrent que la fatigabilité neuromusculaire serait moindre chez les femmes que les hommes". Les études actuelles tendent cependant à montrer que cette différence varie avec le protocole expérimental utilisé: intensité des exercices, muscles sollicités, etc. "Ces études mettent en avant que l'influence des différences physiologiques entre hommes et femmes sur la fatigabilité neuromusculaire est plus complexe que ce que l'on pensait précédemment", explique le chercheur.

Comprendre ces différences physiologiques entre hommes et femmes permettrait notamment de personnaliser les programmes de revalidation ou les entraînements des sportifs: " Actuellement, on a tendance à appliquer les mêmes interventions aux patients/sportifs masculins et féminins, alors que l'efficacité des interventions a majoritairement été étudiée indépendamment du sexe des participants."L'avancée des travaux sur la fatigabilité neuromusculaire, et notamment sur les différences entre femmes et hommes, pourrait dès lors amener à une plus grande individualisation des programmes d'entrainement et de réadaptation", conclut Stéphane Baudry.

Lundi l 22-01-2018
Domaine .brussels : produit de niche ?

Quel est le succès d'adoption des noms de domaines web régionaux ? Des chercheurs du ReSIC- MASTIC, Faculté de Lettres, Traduction et Communication ont étudié la question à travers un cas précis: le nom de domaine ".brussels".

Récemment, plusieurs médias ont pointé le succès mitigé de ce nom de domaine, Seth van Hooland, co-auteur de l'étude, nuance. Pour lui, le taux d'enregistrement de noms de domaine ne reflète pas le taux de succès d'une extension. Une série de facteurs économiques et culturels ainsi que les stratégies marketing effectuées autour de l'extension influencent le taux d'enregistrement.

Cette analyse permet de mettre en évidence le nombre réduit d'enregistrements d'ordre spéculatif sous le .brussels. Les chercheurs postulent donc qu'il faut aller au-delà du simple calcul du nombre de noms de domaine vendus. S'il est vrai que les objectifs d'enregistrement sous le .brussels ne sont pas atteints, cet article démontre que ceux effectués jusqu'à présent suivent une croissance saine. Les .brussels sont pour le moment des produits de niche mais utilisés en grand nombre par le service public, des entreprises et des citoyens afin de mettre en avant un lien fort avec Bruxelles.

Au travers des témoignages effectués sur le terrain, les chercheurs ont pu réaffirmer que la cause principale de ce taux d'enregistrement encore restreint est dû à un manque de connaissance de l'arrivée de nouvelles extensions sur le marché.

L'ensemble de cette recherche est disponible ici et vient d'être publiée dans la revue "Brussels Studies".

Vendredi l 19-01-2018
Appel Anticipate: 5 projets ULB financés

Le programme Anticipate d'Innoviris vise à soutenir des projets collaboratifs contribuant au développement et au renforcement des connaissances sur la complexité urbaine bruxelloise ainsi qu'à la valorisation de la recherche d'un point de vue sociétal.

Sélectionnés lors de l'édition 2017, 5 projets (représentant un montant global d'environ 900.000 €) s'apprêtent à démarrer à l'ULB:

  • EMPOWER YOUTH (Pr. Dirk Jacobs – GERME – ULB/VUB): projet sur la participation sociétale et citoyenne des jeunes et jeunes adultes défavorisés en Région bruxelloise;
  • J&EP (Pr. Emilie Van Haute – CEVIPOL – UCL/ULB/VUB): projet sur la mise en place d'un dispositif pour jeunes bruxelloisappelés à voter pour la première fois dans la perspective des deux prochaines échéances électorales (2018 et 2019);
  • SUCIB (Pr. Judith Le Maire – CLARA – KUL Luca School of Arts /ULB): il s'agit dans cette recherche d'imaginer et évaluer un outil pour créer des interventions urbaines interactives ayant pour objectif de permettre une prise de parole des citoyens;
  • PLAB (Pr. Judith Le Maire – LOUISE – ULB/KUL Luca School of Arts): l'objectif de cette recherche est de contribuer à un déplacement et un renouvellement des réflexions sur ce que « participer » veut dire;
  • CONECI (Pr. Ludivine Damay – SASHA – ULB/UCL): projet visant à promouvoir l'économie circulaire sur le territoire de la Région Bruxelles-Capitale par le développement des connaissances sur les pratiques de consommation dans ce secteur et sur les appropriations citoyennes de l'espace que ces pratiques engagent.

Par ailleurs, deux autres projets ULB ont été renouvelés pour deux ans pour un budget de 276.000€ :

  • BRUCETRA (Pr. Wouter Achten – IGEAT/GESTE – ULB/KUL): analyse du potentiel économique et environnemental des flux de déchets pour une transition vers le modèle d'économie circulaire de la gestion des matériaux en Région bruxelloise.
  • ServiceBrussels (Een meerschalige spatiotemporele analyse van de economische geografie van geavanceerde dienstenclusters in Brussel) (Pr. Gilles Vanhamme – IGEAT – VUB/ULB): ce projet cherche à savoir à quoi ressemblera l'avenir de Bruxelles en tant que centre de services, dès lors que la numérisation rapide entraîne une restructuration géographique du secteur tertiaire, secteur qui constitue un élément clé du marché du travail citadin.

En savoir +

Vendredi l 19-01-2018
Ahmad Awada reçoit le prix du Fonds Gaston Ithier

En juin 2017, le professeur Ahmad Awada et son équipe lançaient un projet de plateforme de recherche clinique et translationnelle pour l'optimisation de la prise en charge diagnostique et thérapeutique des métastases cérébrales. Ce jeudi 18 janvier, ils ont été récompensés pour leur travail par le prix du Fonds Gastion Ithier, qui encourage la recherche en oncologie à l'ULB.

La plateforme a pour objectif de mieux comprendre l'épidémiologie changeante des métastases cérébrales et des facteurs de risques qui y sont liés, ainsi que la biologie des tumeurs cérébrales grâce à la création d'une tumorothèque dédiée. Elle vise aussi à développer des protocoles d'études innovants avec un accent particulier sur la prévention primaire des métastases cérébrales ainsi que leur éventuelle récidive après un premier traitement.

Encore toute jeune, la plateforme rassemble aujourd'hui les experts de l'Institut Jules Bordet et de l'Hôpital Erasme, mais celle-ci compte bien s'étendre au niveau national et international avec l'aide du réseau Oncodistinct, le réseau international initié par l'Institut Jules Bordet, qui regroupe des centres de recherche en oncologie désireux de promouvoir des approches innovantes dans le traitement des cancers.

Jeudi l 18-01-2018
MOOC "Fautomaton - À la chasse aux fautoz!"

Le MOOC "Fautomaton - À la chasse aux fautoz !", développé par Marie-Eve Damar (Faculté de Lettres, Traduction et Communication), abordera plusieurs thématiques: non seulement les fautes d'orthographe mais également d'autres types d'écarts linguistiques. Par le biais de vidéos et d'activités diverses, ce cours vous propose de vous familiariser avec les écarts de lexique, de syntaxe, d'orthographe grammaticale et les faiblesses de style.

La dimension ludique sera également importante: les participants trouveront dans ce dispositif des quiz, des puzzles, des mots croisés, même des jeux du genre "Qui veut gagner des millions ?". Ils pourront aussi prendre part à des discussions sur les thèmes variés, comme la féminisation des titres, le statut des particularités linguistiques régionales (comme les belgicismes), la place des anglicismes dans la langue française, et même participer à des expériences linguistiques et les partager dans le forum.

Ce cours propose aux participants de partir à la chasse aux "fautoz", en prenant des photos des écarts qu'ils rencontrent au quotidien et en les postant sur Instagram pour tenter de remporter un avatar.

Docteure en Langues et Lettres, Marie-Eve Damar enseigne notamment à l'ULB. Ses cours comme ses recherches concernent la linguistique du français et la linguistique appliquée à l'enseignement et apprentissage de la langue française, langue maternelle comme langue étrangère. Certains exercices du MOOC ont été conçus par Caty De Sutter et Sophie Weverbergh.

> En pratique:
Les cours en ligne débutent le 28 mars. Le MOOC dure 6 semaines. Chaque semaine, les participants seront invités à répondre à un questionnaire sur la matière théorique, ainsi qu'à un exercice d'application de la théorie.
Informations et inscriptions

Jeudi l 18-01-2018
L'ULB met l'accent sur la diversité des formations en sciences et santé

L'instauration d'un examen d'entrée en médecine suscite de nombreuses questions, de la part des enseignants du secondaire qui souhaitent préparer au mieux leurs élèves, mais aussi de la part des élèves qui sont amenés à élargir leur réflexion sur leur choix d'études et à envisager d'autres choix en cas d'échec à cet examen.

Dans ce contexte, l'ULB organise deux séances d'information destinées à présenter les formations liées aux sciences et aux sciences de la santé (organisées par les Facultés de Médecine, Sciences de la Motricité, Sciences, Pharmacie, École polytechnique), en mettant en évidence la diversité des matières et des approches. Les élèves auront ainsi l'occasion de découvrir de nouvelles filières et de réfléchir à leur choix d'études de manière positive et en meilleure connaissance de cause.

  • Pour les enseignants du secondaire: une séance d'information est organisée le jeudi 18 janvier et a pour objectif d'aider les enseignants du secondaire à informer leurs élèves sur les études de sciences et de sciences de la santé et à en connaitre les pré-requis (contenu des formations, aides à la réussite, aspects pratiques des études dans ces filières, examen d'entrée ou d'admission, préparation à ces examens et offre d'enseignement pour d'autres choix éventuels...).
    > En pratique:
    Jeudi 18 janvier de 17h30 à 19h30 à l'ULB - campus de la Plaine - Forums E et F
  • Pour les élèves du secondaire: une séance prévue le samedi 3 février proposera aux élèves de 5e et de rhéto une information ciblée sur les formations possibles, points communs et spécificités des cursus, aides à la réussite, aspects pratiques des études (labos, stages...), examen d'entrée ou d'admission, préparation à ces examens, perspectives d'avenir, etc.
    Après une séance d'information générale, les étudiants et professeurs des cinq facultés concernées ainsi que les Conseillers en information et orientation d'Infor-études répondront à toutes les questions.
    > En pratique:
    Samedi 3 février de 10h30 à 14h à l'ULB - campus de la Plaine - Forum

Plus d'informations et inscription

 

Nos dernières publications:

Goldbeter Albert
Wintgens Sophie
Lika Liridon
Weerts Audrey
Contor Justine
Tomini Luca
Docclo Caroline
Garabedian Daniel
Henneaux François
Bourdeau Philippe
Moreau Roland
Zaccai Edwin
Kellner Thierry
Djalili Mohammad-Reza
Lauro Amandine
Piette Valérie
Sägesser Caroline
Vanderpelen-Diagre Cécile
Dickschen Barbara
Massange Catherine
Milquet Sophie

Clin d'oeil