Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Mercredi l 16-05-2018
Marie Eubelen, les transports en commun et le cerveau

Ils sont quatre : quatre candidats qui représenteront l'ULB lors de la finale interuniversitaire du concours « Ma thèse en 180 secondes », qui aura lieu le 24 mai prochain à l'ULB (infos et inscription).

Marie Eubelen sera l'une de ces quatre représentants. Intitulée Le transport en commun du cerveau humain, sa présentation se penchera sur le développement du système sanguin dans cet organe central : "La vascularisation du cerveau est vraiment particulière car elle doit protéger le cerveau des éléments nocifs, tout en laissant passer les éléments utiles. J'étudie la manière dont se forme ce système de filtration complexe", explique la doctorante du Laboratoire de Signalisation neurovasculaire (IBMM, Faculté des Sciences - Biopark).

Marie Eubelen étudie particulièrement la voie de signalisation Wnt-7, impliquée dans la vascularisation du cerveau. "De manière général, dans la signalisation Wnt, il existe 10 récepteurs et 19 molécules ligands et ils sont à peu près tous capables d'interagir entre eux", explique-t-elle, "Dans le cas du cerveau, la spécificité de leurs interactions tient aux cellules endothéliales, celles qui forment les vaisseaux sanguins : selon le récepteur ou les corécepteurs qu'elles expriment à leur surface, la réponse et l'effet sur le développement sera différent". La chercheuse et ses collègues ont notamment découvert le mécanisme moléculaire par quel les cellules endothéliales du cerveau lient spécifiquement le ligand Wnt-7.

En plus du développement embryonnaire, la voie Wnt est également réactivée dans de nombreux cancers : comprendre tous les détails de cette signalisation moléculaire est donc un enjeu de recherche important.

Mercredi l 16-05-2018
La rénovation d'Aimer à l'ULB nominée pour un prix d'architecture

Le projet VENUS, de rénovation et d'extension du bâtiment abritant l'ASBL Aimer à l'ULB a été retenu pour le jury final du concours Brussels Horta Prize 2018.

Le projet, nominé dans la catégorie "Bâtiments publics", visait l'agrandissement du centre par l'ajout de deux niveaux supplémentaires en toiture et la transformation des espaces de circulation et sanitaires existants.

Un "Prix du public" sera également décerné par le Brussels Horta Prize. Pour voter pour le projet de l'ULB, il suffit de se rendre sur la page dédiée aux votes du public.

Mercredi l 16-05-2018
Cancer du sein: diminuer les rechutes grâce aux anti-inflammatoires

Administrer un anti-inflammatoire lors de l'ablation d'une tumeur primaire du sein diminue le risque de rechute chez les patientes en surpoids ou obèses. C'est la conclusion d'une étude menée au Laboratoire de Recherche Translationnelle en Cancérologie Mammaire (Institut Jules Bordet, ULB Cancer Research Center) et publiée dans The Journal of the National Cancer Institute.

En collaboration avec la VUB, l'UCL et deux partenaires italiens, Christine Desmedt a étudié l'impact de l'injection d'un anti-inflammatoire avant l'ablation de la tumeur sur le risque de développer de métastases. En effet, le fait de retirer la tumeur primaire induit des changements physiologiques, dont des réactions inflammatoires, suspectées d'activer les cellules cancéreuses déjà dispersées dans le corps avant l'opération. L'obésité est également associée à l'inflammation : les chercheurs ont donc également pris en compte l'IMC (indice de masse corporelle) des patientes suivies dans cette étude.

Les résultats démontrent que l'administration peropératoire de l'anti-inflammatoire kétorolac est bien associée à une réduction des récidives précoces chez les patientes présentant un IMC élevé. Le kétorolac est aussi efficace et moins coûteux que les traitements anticancéreux systémiques adjuvants. Cette étude pourrait aussi marquer d'une avancée importante pour nos contrées, ainsi que pour les pays plus pauvres ou moins avancés en matière de traitement contre le cancer du sein. Le but est maintenant de valider ces résultats dans le contexte d'une étude clinique prospective.

Christine Desmedt a par ailleurs reçu le prix Lambertine-Lacroix du FNRS, décerné une fois tous les quatre ans, pour ses nombreux travaux de recherche sur la compréhension de la biologie moléculaire du cancer du sein.

Lundi l 14-05-2018
L'ULB et Thales concluent un partenariat pour former les experts cyber de demain

Grâce à ce partenariat d'une durée de trois ans, l'ULB développera et concrétisera des projets éducatifs, de recherche et de formation en capitalisant sur l'expertise de Thales en matière de cybersécurité.

En alliant leurs expertises, l'ULB et Thales pourront développer de nouveaux projets de collaborations tant via le centre de recherche en cybersécurité de l'ULB que pour former et professionnaliser les étudiants suivant le master interuniversitaire en cybersécurité coordonné par l'ULB, le premier en son genre.

Dans les faits, les étudiants pourront assister à des conférences menées par les experts de Thales, effectuer des stages ou encore participer à des projets d'étude et des programmes d'apprentissage au sein du Cyberlab de Tubize. Ce centre d'entrainement unique en Belgique permet de reproduire les réseaux d'une organisation afin de tester sa résistance aux cyberattaques.

Mercredi l 09-05-2018
Les paris sportifs : source de plaisir pour le cerveau

En Belgique, les paris sportifs n'ont jamais été aussi faciles d'accès. Lors de la diffusion télévisée d'un match de football, on peut recenser jusqu'à 45 publicités pour des sites de paris en ligne. Une étude réalisée par Damien Brevers (ULB Neuroscience Institute) en collaboration avec des chercheurs de l'UZ Gent examine l'activité cérébrale déclenchée chez des fans de football par la vision de matchs associés à une opportunité de parier, par rapport à des matchs sans opportunité de parier. C'est la première fois qu'une telle étude est menée. Les résultats ont été publiés dans la revue Cognitive Affective & Behavioral Neuroscience.

Les chercheurs observent davantage d'activité cérébrale pour les matchs de football associés à une opportunité de parier, et ce, dans des zones du cerveau impliquées dans les processus de prise de décision (ex.: le cortex orbitofrontal), les émotions (ex.: cortex insulaire), et le traitement d'une récompense (ex.: le striatum). Dans l'ensemble, ces résultats offrent donc une simulation précise qui explique comment l'accessibilité aux paris sportifs augmente nos sensations de plaisir lorsque nous regardons des événements sportifs.

 

Nos dernières publications:

Goldbeter Albert
Wintgens Sophie
Lika Liridon
Weerts Audrey
Contor Justine
Tomini Luca
Docclo Caroline
Garabedian Daniel
Henneaux François
Bourdeau Philippe
Moreau Roland
Zaccai Edwin
Kellner Thierry
Djalili Mohammad-Reza
Lauro Amandine
Piette Valérie
Sägesser Caroline
Vanderpelen-Diagre Cécile
Dickschen Barbara
Massange Catherine
Milquet Sophie

Clin d'oeil