Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Mardi l 31-07-2018
RGPD: le MaSTIC forme les étudiants et les professionnels

Dès 1977, l'ULB formait à la gestion de l'information. Aujourd'hui, le MaSTIC vise à former des spécialistes capables de s'inscrire dans les enjeux stratégiques de la gestion de l'information et de la communication.

Avec la mise en route du Digital Act (loi belge sur les services de confiance tels que la signature électronique) et du RGPD (Règlement général européen sur la protection des données), les entreprises recherchent maintenant des professionnels capables de gérer les informations dites "sensibles".

Le Master en STIC forme donc ces professionnels, d'une part à la structuration de l'information au sens large et d'autre part à l'intégration de connaissances technologiques en vue de la mise en oeuvre opérationnelle des systèmes d'information.

Cette formation s'adresse donc tant aux étudiants qu'aux professionnels qui ont la volonté de parfaire leur formation. Elle est également accessible aux étudiants souhaitant faire leurs premiers pas sur le marché de l'emploi à l'issue d'une première formation universitaire.

L'ensemble des cours se donnent selon un horaire aménagé (après 17h et le samedi matin).

Retrouvez toutes les informations sur le Master en STIC de l'ULB.

Mardi l 31-07-2018
Un nouveau master Erasmus Mundus en Faculté de Philosophie et Sciences sociales

La Commission européenne a octroyé un financement à la Faculté de Philosophie et Sciences sociales de l'ULB pour l'organisation d'un nouveau master Erasmus Mundus.

L'octroi des premières bourses pour ce master Mundus Mitra baptisé "Master en sociologie, à finalité Migration et Diversité Culturelle" aura lieu à partir de l'année académique 2019-2020.

Le programme Erasmus Mundus est un cursus de très grande qualité académique, proposé par un consortium d'établissements d'enseignement supérieur issus de pays européens et hors Europe, donnant lieu à des bourses d'études pour des étudiants sélectionnés au niveau national et international.

Ce master Mundus donnera droit à la délivrance d'un diplôme conjoint, double ou multiple. Plus d'informations pratiques seront diffusées dans le courant de l'année académique 2018-2019.

Vendredi l 27-07-2018
The Art of Difference: surdité, l'éducation par les sens

Pour les enfants atteints de surdité profonde, le placement d'un implant cochléaire est souvent une solution. Pourtant, un apprentissage basé sur les autres sens que l'ouïe s'avère également bénéfique. C'est l'avis de Jacqueline Leybaert, chercheuse au Centre de Recherche en Cognition et Neurosciences (CRCN) de la Faculté des Sciences psychologiques et de l'éducation.

« Les enfants sourds implantés restent des enfants sourds », explique la chercheuse, "Au-delà du placement précoce d'un implant cochléaire, une approche multimodale a de nombreux bienfaits sur l'éducation des enfants atteints de surdité". C'est également ce qu'elle a voulu souligner par ses conseils dans l'exposition « the Art of Difference ». L'exposition présente différentes infrastructures qui immergent le public dans les perceptions des malentendants.

La chercheuse évoque notamment la modalité visuelle, comme la lecture labiale ou la langue française parlée complétée, mais aussi la kinesthésique, soit des mouvements du corps pour faire prendre conscience des sons de la parole. Ces modalités doivent être comprises dans le cadre théorique de la plasticité cérébrale de la personne sourde.

L'exposition est à voir jusqu'au 26 août à BOZAR.

Vendredi l 27-07-2018
Un mystère de la communication cellulaire percé !

En étudiant le développement des vaisseaux sanguins du cerveau, les chercheurs du Laboratoire de Signalisation Neurovasculaire (Faculté des Sciences, Biopark et ULB Neuroscience Institute) ont fait une découverte plutôt inattendue : ils ont établi les bases moléculaires de la spécificité de la signalisation Wnt. Il s'agit d'une voie de communication cellulaire ancestrale, dont les dysfonctionnements peuvent être à l'origine de nombreuses maladies.

Avec 10 récepteurs et 19 ligands se reconnaissant entre eux, les chercheurs se demandaient comment les cellules de notre corps parviennent à interpréter ces multiples signaux Wnt et à enclencher une réponse adéquate. C'est en étudiant les protéines Gpr124 et Reck que les chercheurs, emmenés par Benoit Vanhollebeke, ont réussi à déchiffrer le « code Wnt ». Gpr124 et Reck sont exprimées par les cellules endothéliales des futurs vaisseaux du cerveau et ne répondent qu'au seul ligand Wnt7. Avec l'appui de l'équipe d'Abel Garcia-Pino (Laboratoire de Microbiologie Cellulaire et Moléculaire, Faculté des Sciences), d'une équipe de l'UCL et du Max Planck Institute (Allemagne), les chercheurs ont démontré que ce complexe protéique Gpr124/Reck agissait comme un module de décodage pour reconnaitre et enclencher spécifiquement la signalisation de la voie Wnt7.

La clé de la spécificité de la voie Wnt tiendrait donc à ces « modules de décodage », composés de plusieurs protéines, qui correspondent à un ligand précis et orientent la réponse cellulaire vers une voie ou l'autre. Détaillées dans le journal scientifique Science, ces découvertes permettront aux chercheurs d'affiner leur compréhension de la signalisation Wnt et de ses multiples réponses. Ceci permettrait également d'envisager de nouveaux traitements de maladies, comme les cancers ou des maladies neurovasculaires.

Vendredi l 20-07-2018
The Art of Difference : l'obésité, un handicap qui se combat

Discrimination à l'embauche, rejet social ou encore altération de la qualité de vie, l'obésité constitue un véritable handicap dans nos sociétés.

Antoine Nonclercq et le service BEAMS (Bio Electro and Mechanical Systems, École Polytechnique de Bruxelles) en collaboration avec celui de Gastroentérologie (hôpital Érasme) abordent ce sujet dans le cadre de l'exposition « The Art of difference ». Ils exposent dans les salles de BOZAR des gastro-stimulateurs utilisés pour lutter contre l'obésité. « Leur fonctionnement est similaire à celui d'un pacemaker. Ils envoient des impulsions électriques sur la paroi de l'estomac, qui transmet alors un signal vers le cerveau visant à donner au patient la sensation d'être rassasié » explique Antoine Nonclercq. Ces dispositifs sont encore très peu utilisés, mais pourraient permettre aux patients de limiter, voire d'éviter des opérations chirurgicales pouvant être très lourdes et risquées.

L'exposition montre de manière générale le fonctionnement des neuro-stimulations à des fins thérapeutiques. Un aspect que le service BEAMS, étudie également dans l'optique de soigner l'épilepsie. « The Art of Difference » est à voir jusqu'au 26 août 2018 à BOZAR.

 

Nos dernières publications:

Carbonnelle Sylvie
Joly Dominique
Hellemans Catherine
Casini Annalisa
Van Daele Agnès
De Waele
J.-M.
Gibril
S.
Gloriozova
E.
Spaaij
R.
Gotovitch José
Jodogne Pierre
Ruys Tom
Corten Olivier
Hofer Alexandra
Despoix Philippe
Benoit-Otis Marie-Hélène
Maazouzi Djemaa
Quesney Cécile
Rea Andrea
Bribosia Emmanuelle
Rorive Isabelle
Sredanovic Djordje
Delwit Pascal

Clin d'oeil