Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Mercredi l 04-04-2018
Projection: "À voix haute, la force de la parole"

Le film documentaire "À voix haute, la force de la parole" sera projeté à l'ULB le lundi 23 avril et sera suivi d'une démonstration de joute verbale.

Dans ce documentaire, on suit des jeunes étudiants à l'Université de Saint-Denis (Paris) qui s'entraînent dans un seul but: remporter le concours "Eloquentia" et devenir "le meilleur orateur du 93". Ces jeunes vont, grâce à l'aide de professionnels, apprendre l'art de la prise de parole en public.

Cette soirée, en présence des intervenants du film, est organisée à l'initiative de la Maison de la Francité, du MIEC Jeunesse, d'ULB Engagée et du Cinéma Galeries. Un drink sera offert à l'issue de l'événement.

> Informations pratiques:

Lundi 23 avril à 19h30 (ULB, campus du Solbosch, bâtiment S, salle Dupréel)

Mercredi l 04-04-2018
Prix ULB 2018 de la coopération académique Nord-Sud

Le Prix 2018 de la coopération académique Nord-Sud a été remis par le Recteur Yvon Englert, lors de la soirée de clôture de la 12e Journée de la coopération organisée à l'ULB le 21 mars dernier.

Le prix a été attribué à l'équipe de CLARA, le Centre des laboratoires associés pour la recherche en architecture, de la Faculté d'Architecture. Elle compte 40 enseignants-chercheurs, dont 19 sont actifs en coopération au développement, essentiellement en République démocratique du Congo, mais aussi au Bénin, au Togo, au Ghana, au Sénégal et en Éthiopie.

Ce prix est destiné à récompenser un académique ou une équipe de recherche de l'ULB qui, par la qualité de ses travaux scientifiques et son action dans le domaine de la coopération au développement, a contribué à renforcer la visibilité de l'ULB en tant qu'acteur pour le développement.

L'équipe de CLARA obtient donc une bourse de doctorat pour un jeune chercheur du Sud qui effectuera sa thèse, en partie dans son université d'origine, en partie à l'ULB.

Le projet choisi par les lauréats concerne une thèse de doctorat sur l'urbanisation galopante en RDC, urbanisation qui sera abordée sous l'angle de "l'interaction entre la ville et son environnement rural" et par le développement de "méthodes empiriques de ces interactions".

Mardi l 03-04-2018
L'ULB répond aux critiques concernant le choix de Ken Loach comme Docteur Honoris Causa

Le jeudi 26 avril, l'Université libre de Bruxelles honorera 8 personnalités en leur remettant les insignes de Docteur Honoris Causa. Christiane Taubira, Siegi Hirsch, Ahmet Insel et Ken Loach, ainsi que 4 scientifiques choisis par les Facultés, recevront ce jour-là la plus haute distinction universitaire.

Ce mardi, plusieurs associations de la communauté juive de Belgique demandent à l'ULB de ne pas accorder cette distinction à Ken Loach en raison de "sa tolérance inacceptable à l'égard de l'antisémitisme et la forme révisionniste qu'il donne à son engagement pour la Palestine".

Dans leur communiqué, les associations se basent sur une interview donnée par Monsieur Loach en septembre 2017, en marge du congrès travailliste britannique. Cependant, suite à ce congrès, Monsieur Loach avait publié un communiqué très clair qui dément formellement les accusations dont il fait l'objet: "L'Holocauste est aussi réel que la Seconde Guerre mondiale elle-même. Mais l'histoire appartient à nous tous. Seul un esprit malveillant pourrait suggérer que je puisse donner du crédit aux révisionnistes. C'est d'ailleurs tout à fait remarquable que je doive le préciser. Peut-être un signe de l'époque? (1)".

Monsieur Loach a été choisi par le Conseil académique de l'ULB, dans le cadre de l'Année des Diversités, en raison de son "œuvre militante relative aux conflits sociaux et la lutte pour le droit des travailleurs ou des immigrés clandestins (2)". Nous ne souhaitons pas en déplacer la focalisation vers le conflit israélo-arabe, ce qui serait en dénaturer totalement la signification et la dimension. Dans ce contexte, si les prises de position politiques de Monsieur Loach dans le cadre du conflit Israélo-arabe attirent inévitablement les critiques de ses opposants, aucun élément du parcours de ce cinéaste engagé ne permet cependant d'étayer des accusations d'antisémitisme ou de révisionnisme à son égard. Aucune de ses œuvres ne traite d'ailleurs de ce conflit. Le soutien au boycott académique d'Israël, qui lui est reproché, n'est pas et n'a jamais été la position de l'ULB en tant qu'institution, mais ne peut le disqualifier pour autant. L'engagement très ferme de l'ULB contre toute forme de racisme ou d'antisémitisme, et a fortiori de négationnisme, est une constante que nous souhaitons réaffirmer ici avec force.

C'est sur base de son œuvre artistique et de la liberté d'opinion et d'expression qui doivent lui être accordées comme à tout un chacun, qu'est basée la décision d'octroyer les insignes de Docteur Honoris Causa à Ken Loach le 26 avril prochain.

(1) Publication du 28 septembre 2017 sur le compte @KenLoachSixteen
(2) Extrait de la note déposée au Conseil académique de l'ULB le 18 décembre 2017

Mardi l 03-04-2018
Deux projets de l'ULB retenus pour un concours de la Fondation Roi Baudouin

Schola ULB et l'Université des Enfants, deux actions de l'ULB, sont pré-sélectionnées dans le cadre du concours de photos de la Fondation Roi Baudouin.

Suite à une pré-sélection effectuée par un jury, les internautes sont invités à cliquer pour choisir la photo de leur choix, reflétant un projet soutenu par la fondation. La photo gagnante figurera dans les publications de la FRB. Le porteur de projet lauréat recevra 500€.

Ces nominations sont une véritable reconnaissance du travail fourni par les équipes de ces deux projets.

Pour voter pour les actions de l'ULB, rendez vous sur le site de la Fondation Roi Baudouin et votez pour la photo numéro 2, celle de Schola ULB ou la photo numéro 14, de l'Université des Enfants.

Les votes sont ouverts jusqu'au 25 avril.

Mardi l 03-04-2018
Triennale "Photographie et Architecture" sur le thème "Paradis infernaux/Enfers paradisiaques"

La 6e édition de la Triennale "Photographie et Architecture" aura lieu du 16 mars au 13 mai à Flagey. Elle y traitera des lieux, espaces, territoires et frontières des paradis et enfers contemporains, de leurs élus et de leurs exclus.

Vingt photographes, quatorze auteurs affirment que les apparences du monde d'aujourd'hui sont parfois trompeuses et que dans le même temps, les contrastes de ses évidences dissipent opportunément bien des doutes, bousculent bon nombre de nos certitudes, quoi qu'on en pense. Le thème de l'édition 2018, "Paradis infernaux/Enfers paradisiaques", condensera cette conviction.

> Informations pratiques:

Du 16 mars au 13 mai 2018

Espace Architecture La Cambre Horta (19, place Flagey - 1050 Bruxelles)

Tarif: 5€ pour les visiteurs individuels; 3€ pour les groupes à partir de 10 personnes et les enseignants; 2€ pour les étudiants; gratuit pour les étudiants, les chercheurs et les membres du personnel de la Faculté d'Architecture de l'ULB ainsi que pour les enfants de moins de 12 ans.

Plus d'information sur le site de la Triennale

 

Nos dernières publications:

Goldbeter Albert
Wintgens Sophie
Lika Liridon
Weerts Audrey
Contor Justine
Tomini Luca
Docclo Caroline
Garabedian Daniel
Henneaux François
Bourdeau Philippe
Moreau Roland
Zaccai Edwin
Kellner Thierry
Djalili Mohammad-Reza
Lauro Amandine
Piette Valérie
Sägesser Caroline
Vanderpelen-Diagre Cécile
Dickschen Barbara
Massange Catherine
Milquet Sophie

Clin d'oeil