Les archives
 
Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette

Sylvie Peperstraete

L'intérêt de Sylvie Peperstraete pour la civilisation amérindienne remonte à l'enfance et à l'ingéniosité d'une grand-mère qui occupait les mercredis après-midi, chaque semaine, à l'emmener au musée ! La découverte de la section "Amériques" du Musée du Cinquantenaire la marque pour la vie.

Elle nourrira sa curiosité, tout au long de son adolescence, de lectures, expositions et conférences. À l'entame d'études universitaires, elle choisit l'ULB, "seule université (belge) à proposer une spécialisation sur l'Amérique" et avec, déjà, la conviction que ce sera pour faire de la recherche un jour.

Les enseignements du Prof. Michel Graulich l'aiguillent sur le Mexique et c'est tout naturellement, dans le sillage de ce maître considéré comme un des meilleurs spécialistes du Mexique ancien, qu'elle concrétisera son rêve. Doctorante comme aspirante du FNRS, de 2002 à 2006, avec une formation initiale d'historienne de l'art et d'archéologue, elle va élargir son champ d'investigation pour se consacrer à l'étude des sources ethno-historiques sur le Mexique ancien, récits produits par les amérindiens d'une part et écrits coloniaux (missionnaires franciscains, dominicains et Indiens convertis au christianisme) d'autre part, et aux rapports qu'elles entretiennent avec les oeuvres d'art et les données archéologiques.

Approche interdisciplinaire qui implique pour elle l'acquisition de nouveaux savoirs en histoire des religions, en linguistique et en anthropologie. Sylvie Peperstraete complète son bagage de base - " heureusement la formation à l'ULB était déjà conçue dans la polyvalence " - par des cours à option et des apprentissages personnels (l'espagnol et le nahuatl pour pouvoir comprendre ses sources notamment) ciblés vers ses nouveaux enjeux scientifiques.

Lire la suite...