Les archives
 
Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette

Ingrid Langer

Santé, qualité et pluridisciplinarité sont les atouts qui ont principalement animé le choix d'Ingrid Langer lorsque qu'elle a intégré l'Institut de Pharmacie de l'Université Libre de Bruxelles. Son grade de pharmacien en poche, c'est la voie de la recherche médicale qui s'impose. Elle réalise une thèse de doctorat, sous la conduite des Prof. Fontaine et Atassi, dans le cadre d'un projet financé par le Laboratoire Servier visant à développer de nouvelles classes de médicaments anticancéreux. Ingrid Langer s'intéresse plus particulièrement aux propriétés antiangiogéniques de certaines molécules, telles que la suramine.

Pendant son doctorat, et à la faveur de collaborations avec des collègues de la Faculté de Médecine, elle découvre un aspect plus fondamental de la recherche ainsi que la liberté intellectuelle dont bénéficie le monde académique. Sa collaboration avec le Prof. Patrick Robberecht sur les récepteurs couplés aux protéines G y trouve sa source. Elle s'attelle plus particulièrement à la compréhension des systèmes de couplage récepteurs-effecteurs et de transmission du signal de ces récepteurs.

En 2003 et 2004, Ingrid Langer effectue un séjour postdoctoral à Toulouse, dans l'unité INSERM de Daniel Fourmy. Ses recherches s'articulent autour de deux axes : l'un consacré à une famille de récepteurs liés à la gastrine, l'autre à l'étude des protéines accessoires qui régulent l'activité de ces récepteurs.

Lire la suite...