Les archives
Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette

Vendredi l 14-07-2017
Prise de position de l'ARES face à la situation en Turquie

L'ARES réitère son soutien aux établissement d'enseignement supérieur turcs.

L'ARES a appris avec inquiétude les nouvelles interpellations de 42 académiques, issus de l'Université de Medeniyet d'Istanbul (Ýstanbul Medeniyet Üniversitesi) et de l'Université du Bosphore (Boðaziçi Üniversitesi) avec lesquels plusieurs établissements d'enseignement supérieur de la Fédération Wallonie-Bruxelles ont établi des partenariats.

D'autres interpellations de professeurs et de membres des personnels d'universités ont été annoncées par la justice turque, dans le cadre de l'enquête sur le putsch avorté de juillet 2016.

L'ARES réitère son soutien aux établissements d'enseignement supérieur turcs et à leurs personnels. Elle condamne énergiquement les atteintes répétées à la liberté académique, à l'autonomie institutionnelle et, plus largement, aux activités de recherche et d'enseignement menées par les établissements d'enseignement supérieur turcs.

L'ARES continuera à suivre avec attention l'évolution de la situation et à apporter son soutien aux étudiants, chercheurs, professeurs et membres des personnels des établissements d'enseignement supérieur turcs.

Jeudi l 06-07-2017
(Brouillon) Projet de développement en RDC

De futurs ingénieurs s'envolent pour la RDC dans le cadre d'un projet de gestion informatique des données d'un centre hospitalier

Depuis maintenant 4 ans, la CODEPO (cellule de coopération au développement en polytech-ULB) développe, en collaboration avec l'AEDES (Agence Européenne pour le Développement et la Santé), un logiciel permettant de gérer de manière informatique le CHMK, un centre de santé situé dans la banlieue de Kinshasa. En plus du personnel soignant classiquement présent dans ce genre de centre, le CHMK possède également un système de mutuelle, permettant aux patients inscrits de pouvoir venir dans ce centre et profiter de réduction par le principe du tiers payant. Alors qu'il doit rendre des comptes au gouvernement et aux différentes mutuelles, le centre se trouve confronté à des difficultés de gestion liée à un usage important de formulaires sous format papier (perte d'information, erreurs humaines faites lors des copies des informations ...). Le logiciel proposé vient en aide pour leur permettre de résoudre ces problèmes.

Une première version a été développée en 2014. L'année passée, un groupe d'étudiants a consolidé le projet en apportant une solution énergétique et un module de rangement pour les tablettes utilisées dans le centre. Cette année les étudiants ont développé une solution de monitoring du système, afin de pouvoir être prévenu des éventuelles pannes du système à distance. Ce système a notamment pour but de faciliter l'extension de l'utilisation du module à différents centres en RDC. Un séjour sur place, durant le mois de juillet, va permettre de tester la solution développée et pouvoir l'adapter aux réalités du terrain.