Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Mercredi l 05-09-2018
Les plaquettes sanguines examinées par intelligence artificielle

L'intelligence artificielle peut avoir des applications surprenantes, notamment en médecine. Dans le cadre du projet européen COMPBIOMED, un groupe composé du Pr Karim Zouaoui Boudjeltia (Laboratoire de Médecine Expérimentale, ULB 222, Faculté de Médecine), du Pr Frank Dubois (Service de Chimie physique E.P - Microgravity Research Centre, Ecole Polytechnique de Bruxelles) et de chercheurs suisses ont utilisé l'intelligence artificielle pour étudier... les plaquettes sanguines !

Plus précisément, les chercheurs ont analysé les processus d'adhésions et d'agrégations des plaquettes sanguines. Une question de recherche importante, car ces petites cellules circulantes du sang participent de manière active à la formation des caillots sanguins.

Publiés dans la revue transdisciplinaire « Frontiers in Physiology », les résultats obtenus portent sur le comportement des plaquettes sanguines soumises à un flux imitant le sang en circulation. Ce dispositif provoque la formation d'agrégats pouvant être analysés en 3 dimensions. Les outils mathématiques utilisés ont permis de déterminer des paramètres quantitatifs décrivant l'adhésion, l'agrégation et la superposition des plaquettes sanguines. Des paramètres qui n'avaient jusqu'à présent jamais été déterminés.

Les chercheurs prévoient d'analyser ces paramètres lors de la prise de médicaments ciblant ces mêmes plaquettes, dans le but d'optimiser les traitements. Le développement d'une nouvelle génération d'analyseurs de la fonction plaquettaire, sur la base de ces recherches, est également planifié.

Mardi l 04-09-2018
Prenez-vous pour un jedi grâce aux initiations au sabre laser à l'ULB

LudoSport Belgium organise, durant le mois de septembre, une initiation à la manipulation de sabres laser, comme la saga cinématographique dans Star Wars.

LudoSport est un réseau international qui veut populariser la manipulation des sabres laser, un véritable sport mixte, qui utilise des techniques originales créées il y a 10 ans.

Les initiations durent 2 heures, durant lesquelles vous apprendrez à manier un sabre laser! On vous rassure, il s'agit bien évidemment de reproductions destinées à la pratique de ce sport émergent.

> Informations pratiques:

Les vendredis 7, 14, et 21 septembre de 19h à 21h, les samedis 8, 15 et 22 septembre de 13h30 à 15h30.

Les animations se déroulent sur le campus du Solbosch et sont accessibles dès 12 ans.

Le prix est de 20 euros par personne, les inscriptions se font par mail en précisant la date de la séance.

Les initiations sont organisées en collaboration avec ULB Sports.

Plus d'information sur la page Facebook de l'événement.

Lundi l 03-09-2018
État des lieux des politiques LGBT en Europe

Où en est l'étude des politiques et des questions LGBT en Europe ? Une nouvelle revue créée par l'"European Conference on Politics and Gender (ECPG)" a posé la question à David Paternotte (Faculté de Philosophie et Sciences sociales). Ses recherches oscillent entre la science politique et la sociologie. Le chercheur a notamment analysé le militantisme LGBT et les mouvements s'opposant aujourd'hui à la soi-disant « théorie du genre ».

Aujourd'hui membre du comité de l'ECPG, il a réalisé un état des lieux en Europe des questions LGBT en sciences politiques. Dans son article, le chercheur souligne les grandes tendances de la littérature et apporte une analyse critique des efforts réalisés ces 25 dernières années.

Après un historique du développement de ce domaine de recherche, David Paternotte mets en lumière les grandes questions actuelles : le nationalisme, l'Europe, les politiques trans, les mouvements d'opposition, etc.

Il y souligne également les futurs grands défis que sont : la délimitation et les frontières des « LGBT », l'identification des producteurs et des destinataires de ces recherches, ou encore les conditions institutionnelles dans ce domaine de recherche.

Lundi l 03-09-2018
Bientôt un voyage dans le temps climatique?

Un des grands défis actuels en glaciologie est de repérer un endroit, en Antarctique, où l'on peut trouver la glace la plus ancienne: ces glaces permettraient en effet aux chercheurs de fournir de précieux renseignements sur les variations climatiques d'il y a plus de 1.2 millions d'années.

Dans une nouvelle étude, publiée dans le journal The Cryosphere, Brice Van Liefferinge et ses collègues du Laboratoire de Glaciologie (Faculté des Sciences) ont mis en évidence des sites prometteurs où pourrait se trouver cette glace ancienne. Il s'agit de sites où l'épaisseur de glace est suffisamment épaisse pour avoir emmagasiné les informations des cycles climatiques passés, mais suffisamment faible pour empêcher la fonte à la base de la couche de glace et donc la disparition de la glace ancienne. L'étude pointe notamment la région de Dome Fuji et de Dome Concordia, au centre de la calotte antarctique.

Pour mettre en évidence ces sites, les chercheurs ont étudié le flux géothermique, c'est-à-dire la chaleur émise par la terre et conservée par le pouvoir isolant de la calotte glaciaire. Ils ont déterminé le flux géothermique maximum, permettant de limiter la fonte à la base de la calotte, et ont combiné ces modélisations avec des nouvelles données radar sur l'épaisseur de glace et la topographie du lit rocheux sur lequel la glace est posée.

Cet hiver, les chercheurs partiront sur le terrain pour observer de plus près les sites mis en évidence dans cette étude, et préparer le but ultime : le forage pour récupérer ces glaces anciennes. Et ainsi remonter le temps climatique !

Plus d'informations sur cette recherche de la glace ancienne dans Images de Sciences.

Vendredi l 31-08-2018
Projets Marie Curie: Construire des "transistors moléculaires"

Ils sont quatre - quatre nouveaux jeunes chercheurs lauréats d'une bourse européenne "Marie Skłodowska-Curie". Ces bourses permettront à certains d'entre eux de venir mener des recherches à l'ULB, tandis que d'autres - déjà chercheurs à l'ULB - en profiteront pour se former pendant deux ans en dehors de l'Europe.

Guangfeng Liu rejoindra ainsi l'équipe d'Yves Geerts (Laboratoire de Chimie des polymères, Faculté des Sciences) pour le projet PARADA, concernant les transistors. Les transistors à effet de champ sont des composants essentiels des circuits de nos ordinateurs : ils agissent comme des interrupteurs, permettant de laisser passer ou non un courant électrique et donc d'effectuer des opérations logiques. Afin de rendre ces transistors moins énergivores, il faut utiliser deux sortes de transistors: ceux qui permettent aux charges positives (trous) de passer et ceux qui contrôlent le passage de charges négatives (électrons). Les transistors actuels font appel à des semi-conducteurs qui ont une conductivité électrique intermédiaire entre les conducteurs (métaux) et les isolants (plastiques).

Le projet PARADA va essayer d'inventer une nouvelle manière de fabriquer des transistors à partir de semi-conducteurs moléculaires, pouvant également transporter soit des trous ou soit des électrons. Construits à partir de composés organiques, l'avantage de ces « transistors moléculaires » est qu'ils seraient beaucoup plus faciles et beaucoup moins chers à produire. Une étape clé de leur fabrication est la cristallisation contrôlée des semi-conducteurs moléculaires : Guangfeng Liu apportera son expertise unique en croissance cristalline, acquise préalablement à l'Université de Shandong en Chine et à l'Université de Technologie de Nanyang à Singapore.

Découvrez tous les projets "Marie Curie" sur notre site web.

 

Nos dernières publications:

Carbonnelle Sylvie
Joly Dominique
Hellemans Catherine
Casini Annalisa
Van Daele Agnès
De Waele
J.-M.
Gibril
S.
Gloriozova
E.
Spaaij
R.
Gotovitch José
Jodogne Pierre
Ruys Tom
Corten Olivier
Hofer Alexandra
Despoix Philippe
Benoit-Otis Marie-Hélène
Maazouzi Djemaa
Quesney Cécile
Rea Andrea
Bribosia Emmanuelle
Rorive Isabelle
Sredanovic Djordje
Delwit Pascal

Clin d'oeil