Les archives
 
Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Lundi l 16-10-2017
Blogus Operandi - Ilya Prigogine

Pour le centenaire de sa naissance et le quarantième anniversaire de son prix Nobel, l'Université libre de Bruxelles rend hommage à Ilya Prigogine, prix Nobel de Chimie en 1977 "pour sa contribution à la thermodynamique du non-équilibre, et plus particulièrement pour la formulation de la théorie des structures dissipatives".

À cette occasion, le Département des Bibliothèques et de l'Information scientifique met en évidence, via le Dépôt institutionnel de l'université, les travaux scientifiques du physico-chimiste et philosophe des sciences : on y trouve notamment sa thèse de doctorat originale.

Par ailleurs, une page lui est d'ores et déjà consacrée au sein de la digithèque de l'Université, prémisse aux manifestations "The Solvay Science Project", consacrées à la mise en ligne du patrimoine documentaire des Instituts de physique et chimie Solvay qui verra le jour en 2018.

N'hésitez pas à venir découvrir en un clic les articles de Blogus Operandi , le blog des bibliothèques de l'ULB.

Jeudi l 12-10-2017
Forum - Les troubles de l'apprentissage chez l'enfant

Le dimanche 15 octobre, l'Académie Royale de médecine et l'Université Hébraïque de Jérusalem organise un forum sur les troubles de l'apprentissage chez l'enfant.

Des intervenants de l'ULB et de l'Université Hébraïque de Jérusalem évoqueront le trouble de déficit d'attention et d'hyperactivité chez l'enfant, l'étude du fonctionnement du cerveau de l'enfant par neuro-imagerie ou encore les difficultés de communication que connaissent les enfants dyslexiques ou autistes.

En pratique:

? À l'Académie Royale de médecine de Belgique - Rue Ducale 1, 1000 Bruxelles

Quand? Le Dimanche 15 octobre à 15h

Réservations obligatoires via contact@uhjerusalem.be

Le forum est ouvert à toutes et tous et requiert une versement en ligne de 15 euros (à verser sur le comte BE65 3101 1783 6696).

Jeudi l 12-10-2017
Des rayons cosmiques provenant d'au-delà de notre galaxie

Les rayons cosmiques de très hautes énergies ne sont pas produits dans notre galaxie mais dans des objets extragalactiques plus lointains. C'est la conclusion expérimentale de la collaboration Pierre Auger, rassemblant 400 scientifiques de 18 pays. L'ULB y est associée depuis 2017.

Ces scientifiques ont étudié 30000 particules cosmiques, détectées entre 2004 et 2016. Plus précisément, l'observatoire Pierre Auger détecte les particules secondaires, issues de la collision des particules cosmiques avec les molécules de la haute atmosphère. Les chercheurs regardent la direction d'arrivée de ces particules, représentative de leur provenance spatiale originelle.

Publiée dans la revue Science, cette étude apporte pour la première fois la preuve expérimentale que les rayons cosmiques de très hautes énergies (au-delà de 2 Joules) proviennent d'objets extragalactiques lointains. En effet, les chercheurs ont détecté que le flux de ces particules est 6% plus élevé dans une zone du ciel pointant à 120 degrés du centre galactique, une direction qui ne peut être associée à des sources situées dans notre galaxie.

C'est la première preuve convaincante d'une origine extragalactique pour ces rayons cosmiques. Un programme d'amélioration de l'observatoire Pierre Auger est en cours et devrait permettre d'identifier plus clairement ces sources.

Jeudi l 12-10-2017
Nouveau type de diabète associé à une mutation génétique

Des chercheurs de l'ULB Center for Diabetes Research et de l'Hôpital Erasme de l'ULB, en collaboration avec l'Université d'Exeter (Royaume-Uni), l'Université d'Helsinki (Finlande) et l'Université de Kyoto (Japon), ont identifié un nouveau type de diabète causé par une mutation dans le gène RFX6. Les résultats sont publiés dans la revue scientifique Nature Communications.

Les individus qui portent la mutation RFX6 ont une forte probabilité de développer un diabète: il peut se déclarer avant l'âge de 20 ans et, à l'âge de 50 ans, 80% ont développé la maladie. Ce diabète est transmis des parents aux enfants et peut affecter de nombreuses générations dans la même famille. Le diabète RFX6 nécessite souvent un traitement par insuline car les patients ont une réduction de la sécrétion d'insuline par le pancréas.

Dr Miriam Cnop, professeur au ULB Center for Diabetes Research et à l'Hôpital Erasme, a identifié chez ces patients une production réduite de l'hormone "GIP", qui stimule la sécrétion d'insuline. Cette hormone est produite par l'intestin après les repas et est un régulateur important de la sécrétion d'insuline. Le diabète RFX6 est le premier type de diabète découvert à être lié à une production réduite de GIP. L'identification de ce nouveau mécanisme de maladie suggère que les analogues de GIP (c'est-à-dire des médicaments ayant une structure similaire à GIP) pourraient constituer une nouvelle option thérapeutique chez les patients atteints de diabète RFX6. Ces nouvelles observations soulignent l'importance d'identifier des formes spécifiques de diabète afin de fournir une thérapie personnalisée aux patients diabétiques.

[Redécouvrez le portrait de Miriam Cnop et le projet de recherche européen sur le diabète T2DSystem en vidéo]

Mercredi l 11-10-2017
Il y a 40 ans, Ilya Prigogine recevait le prix Nobel de Chimie (vidéo)

Il y a 40 ans, le 11 octobre 1977, Ilya Prigogine recevait le prix Nobel de Chimie pour ses travaux sur la thermodynamique de non-équilibre et la théorie des structures dissipatives.

Ses découvertes suscitent un grand intérêt dans le domaine de la thermodynamique, mais également dans beaucoup d'autres disciplines scientifiques: les chercheurs entrevoient alors de tous nouveaux champs de recherche à explorer. Aujourd'hui encore à l'ULB, des recherches sur les structures dissipatives et le phénomène de dissipation sont encore menées.

Plus de détails en vidéo

Mercredi l 11-10-2017
25 ans de l'expérience CMS

Le 1er octobre 1992, près de 500 scientifiques du monde entier, notamment de l'ULB, soumettent une lettre d'intention au Comité d'expérimentation du LHC (grand collisionneur de hadrons du CERN) au nom de la collaboration Compact Muon Solenoid (CMS). L'objectif de ce groupe international : réaliser un détecteur autour d'un aimant solénoïde, qui permette d'étudier les particules élémentaires et leurs interactions dans des collisions de protons ou d'ions lourds, aux très hautes énergies fournies par le LHC.

Quelques années plus tard démarre la construction du détecteur de vingt-et-un mètres de long, quinze mètres de diamètre et quatorze mille tonnes placé à cent mètres sous terre. Une véritable prouesse technique qui a permis en particulier de découvrir le boson de Brout-Englert-Higgs en 2012, un peu moins d'un demi-siècle après sa théorisation.

L'équipe de l'ULB, qui participe à l'expérience CMS depuis ses origines, étudie les propriétés du boson de Brout-Englert-Higgs, les interactions fondamentales à très haute énergie et recherche des nouvelles particules, notamment de matière noire. Avec leurs collègues de la VUB au sein de l'Institut Interuniversitaire pour les Hautes Energies ainsi que d'autres laboratoires belges, les chercheurs de l'ULB s'impliquent pleinement dans l'amélioration du détecteur.

Mardi l 10-10-2017
Carnaval "d'après-guerre" : Théâtre humanitaire et politiques de genre dans l'Afghanistan "post-Taliban"

Ce vendredi 27 octobre, la Faculté de Philosphie et Sciences Sociales vous invite au colloque de rentrée de l'Ecole doctorale thématique en développement sur la rhétorique de la "normalisation" dans les discours humanitaires.

Le colloque de rentrée de l'Ecole doctorale thématique en développement de la Faculté de Philosophie et Sciences Sociales aura lieu le vendredi 27 octobre à partir de 17h30 à la salle Henri Janne.

Cette présentation se focalisera sur la réthorique de la "normalisation" qui a accompagné le projet humanitaire en Afghanistan. Elle abordera la façon dont l'"ordinaire" est imaginé dans les discours humanitaires. En effet, l'Afghanistan post-2001 est un cadre de refléxion emblématique de la manière dont les acteurs de la gouvernance internationale pensent la "normalité". En prenant comme point d'entrée divers espaces créés dans le but de promouvoir l'autonomisation des femmes, la conférence montre comment l'idéologie libérale de la "liberté" a eu l'effet paradoxal d'engendrer l'incarcération, l'immobilité et l'aliénation.

Infos pratiques :
27 octobre de 17h30 à 19h (Drink)
Salle Henri Janne, Bâtiment S, 15e étage, Campus du Solbosch
Renseignements et inscription : Marie-Line Furst (mfurst@ulb.ac.be)

Mardi l 10-10-2017
Journées d'étude sur l'Open Science

Dans le cadre de l'Open Access Week 2017, deux journées d'étude sur l'Open Science sont organisées conjointement par les universités belges.

> Le 23 octobre : "Discover Day".
Cette première journée d'étude a pour objectif de vous faire découvrir les concepts de l'Open Access et de l'Open Science. Au travers de cette journée, vous serez notamment invité à découvrir les bénéfices du partage d'informations scientifiques, l'implémentation de l'Open Access, ses liens avec le droit d'auteur, ....

> Le 24 octobre : "Advanced Day".
Au cours de cette seconde journée, ces sujets seront aborder de manière plus poussée et approfondie, avec notamment les compétences requises pour le personnel de support, le règlement général de protection des données, l'évolution de la loi sur le droit d'auteur en Belgique, les modèles économiques émergents dans l'édition scientifique, le support à la gestion des données de recherche...

Infos pratiques :
Public concerné : tous les chercheurs
Date : 23 et 24 octobre 2017
Lieu : Bibliothèque Royale, Mont des Arts, 1000 Bruxelles Langue : Anglais
Programme et inscription (obligatoire) sur le site d'Open Access Belgium.

Mardi l 10-10-2017
Papillomavirus et cancer du col de l'utérus: des lymphocytes impliqués

Une population particulière de cellules du système immunitaire, les cellules T γδ, pourrait avoir un effet important dans le cancer du col de l'utérus induit par les papillomavirus humains (HPV), la troisième cause de décès par cancer chez les femmes. C'est le principal résultat d'une étude menée conjointement par l'équipe de Nathalie Jacobs de l'ULiège (GIGA) et l'équipe de David Vermijlen, Département de Pharmacothérapie et de Pharmacie Galénique de l'ULB, publiée aujourd'hui dans PNAS.

Alors que ces cellules T γδ avaient démontré un effet protecteur dans de nombreux cancers, les chercheurs ont montré que ces cellules favorisent a contrario le développement des lésions induites par les oncoprotéines du virus HPV chez la souris.

L'expression de ces oncoprotéines induit en effet une infiltration de cellules T γδ produisant de l'interleukine 17, une cytokine proangiogénique, ainsi qu'une diminution de la densité de la sous-population protectrices de lympocytes T γδ résidents. Les chercheurs ont voulu savoir si ces cellules produisant de l'IL-17 étaient présentes chez les femmes atteintes de cancer du col de l'utérus. Ils ont constaté que les lymphocytes "T γδ IL- 17A+" sont détectés uniquement lorsque les oncoprotéines sont fortement exprimées, soit dans les biopsies de cancers, mais pas dans des lésions cervicales moins avancées. Ces observations cliniques appuient la pertinence de leurs observations chez la souris.

En conclusion, les résultats obtenus montrent que les oncoprotéines virales peuvent induire une réorganisation des sous-populations T γδ, les faisant passer d'une fonction antitumorale à une fonction pro-tumorale dans cette tumeur viro-induite.

Mardi l 10-10-2017
Nuit des étoiles au Centre de Culture Scientifique

Le 14 octobre à partir de 17h, Le Centre de Culture Scientifique de l'ULB à Charleroi organise une soirée de découvertes et d'explorations des beautés du ciel et des plaisirs de l'infini. Cette activité, en collaboration avec les clubs d'astronomes amateurs locaux, le Cercle Royal Photographique de Charleroi et l'Institut d'Astronomie et d'Astrophysique de l'ULB, s'inscrit dans le cadre de la 10e Nuit de l'Obscurité.

Au programme:

- Séances de planétarium* (Planétarium gracieusement prêté par l'UMONS et animé par Dimitri Pourbaix de l'Institut d'Astronomie et d'Astrophysique de l'ULB);

- À 18h30, spectacle pour enfants "Madame Cornebidouille a la tête dans les étoiles". La sorcière un peu gauche et naïve revient pour de nouvelles aventures avec madame la scientifique.

- À 20h30, conférence sur la cosmologie moderne par Sébastien Clesse (chargé de Recherches FNRS à l'Université de Namur et à l'Université Catholique de Louvain) - tout public;

- Observations astronomiques proposées par les clubs d'astronomes amateurs de Charleroi (le CAAPCet Charleroi Astronomie);

- Ateliers pratiques "Fabrique ton projecteur d'hologrammes" et "Il était une fois la vie ici et ailleurs";

- Animation nature* "Éblouissants papillons", à la découverte des papillons de nuit;

- Exposition de photographies et de matériels d'observation nocturnes;

- Contrôle à distance d'un télescope;

- Sensibilisation aux méfaits de la pollution lumineuse.

Cette soirée sera également l'occasion de découvrir la nouvelle exposition du CCS : "Georges Lemaître, le maître du Big Bang" et d'immortaliser votre passage au CCS grâce au nouvel espace selfie inauguré le soir même et de repartir avec votre photo souvenir.

L'entrée et les animations seront gratuites, et il y aura un bar ainsi que de la petite restauration sur place.

* Horaires sur le site web du CCS

Lundi l 09-10-2017
Sexe, Religions et Athéisme

L'association Belge des Athées (ABA) a le plaisir de vous présenter, le 21 octobre, son colloque 2017 : SEXE, RELIGIONS ET ATHÉISME

PROGRAMME :

  • 10h - Accueil par Johannes ROBYN, Président de l'Association Belge des Athées
  • 10h15 - Introduction par Serge DERUETTE, Vice-Président de l'Association Belge des Athées
  • 10h30 - Claire MARTINUS, Maître de conférences aux Universités de Lille 3 et Mons -UMONS : Amour des traditions et traditions de l'amour dans l'hindouisme
  • 11h10 - Jean-Pierre CLERO, Professeur à l'Université de Rouen : La Bible et ses lectures sur les questions sexuelles
  • 11h50 - Martine SEVEGRAND, historienne, spécialiste du catholicisme français du XXè siècle, Groupe Sociologie, Religions et Laïcité du CNRS : La sexualité sous l'inquisition romaine
  • 12h30 - Pause et repas
  • 14h - Frédéric LAGRANGE, Professeur à l'Université Paris IV-Sorbonne : Existe-t-il une « sexualité » en Islam ?
  • 14h40 -Jacques GILLEN, Historien – Mundaneum à Mons : L'amour libre chez les libertaires : entre utopie et avant-garde
  • 15h20 - Chris PAULIS, Docteur en anthropologie – Université de Liège : Régulation de la sexualité dans les religions
  • 16h - Débat général
  • 16h45 - Conclusions et fin des travaux

> Informations pratiques:
- Samedi 21 octobre de 10h à 17h à la Maison des Anciens de l'ULB – UAE (Campus de la Plaine ULB, Boulevard du Triomphe / Avenue Arnaud Fraiteur, 1050 BRUXELLES)
- Inscription obligtoire par mail : atheesdebelgique@gmail.com
Plus d'informations sur le site de l'Association belge des Athées

Lundi l 09-10-2017
ON! 2017 : le forum du premier emploi

Enfin diplômé.e. ou en passe de le devenir?
Vous souhaitez devenir accrice/acteur de votre (début de) carrière professionnelle?
Vous aimeriez vous confronter à de premières expériences de travail respectueuses de vos compétences?
Vous rêvez de trouver un stage pro, un emploi comme salarié ou des conseils pour devenir indépendant.e ou franchisé.e?

Le Forum « ON ! » est fait pour vous!

En collaboration avec la Chambre de commerce de Bruxelles, l'ULB accueillera le 10 octobre prochain la 6e édition du Forum « ON ! » du premier emploi, le seul salon bruxellois de l'emploi destiné aux (futur.e.s) diplômé.e.s de l'enseignement supérieur (1er, 2e et 3e cycles).

Une soixantaine de recruteurs et de conseillers 'emploi' ou 'mobilité' y seront à votre disposition.

Où? Campus du Solbosch Bât. S
Quand? Mardi 10 octobre 2017 à partir de 9h30
Programme, infos et inscription obligatoire sur www.ulb.ac.be/forum-on

Jeudi l 05-10-2017
Le décryptage génétique des troubles neurodéveloppementaux amélioré

Depuis plusieurs années, l'évolution et le développement des outils de diagnostic génétique a mis en évidence la prévalence d'anomalies génétiques liées aux troubles du neurodéveloppement (TND).

Rassemblés au sein de l'Institut interuniversitaire de bioinformatique de Bruxelles (IB)², une équipe de recherche dirigée par les docteurs Guillaume Smits, Nicolas Deconinck et Catheline Vilain de l'HUDERF et le professeur Gianluca Bontempi de l'ULB (Machine Learning Group, Faculté des Sciences) ont travaillé à l'intégration de grands ensembles de données génomiques, épigénomiques, transcriptomiques et cliniques de ces troubles.

L'étude menée par Claudio Reggiani concerne le gène DLG2, un gène qui joue un rôle important dans le développement, la plasticité et la stabilité des synapses, la zone dans laquelle deux neurones se touchent et échangent des informations. La perte partielle de ce gène a été observée chez deux patients de l'HUDERF atteints de TND.

Publiés dans le journal scientifique Genome Medicine, les travaux ont permis d'identifier deux nouveaux promoteurs et exons codant pour des isoformes protéiques du gène DLG2, conservés chez l'homme et la souris et présents dans le cerveau fœtal. La suppression de ces nouvelles régions est apparue comme étant statistiquement associée au retard de développement et à la déficience intellectuelle dans deux cohortes indépendantes de patients, confortant ainsi le rôle pathogène de ces nouveaux éléments dans les symptômes des deux patients de l'HUDERF.

Jeudi l 05-10-2017
Rencontre: enjeux et difficultés du journalisme dans les États fragiles- FOCUS SUR HAÏTI

Depuis la fin de la dictature, en 1990, Haïti a connu un processus chaotique et difficile de construction démocratique. Les institutions restent fragiles, la corruption est importante, le pouvoir, même acquis au travers d'élections aux apparences démocratiques, demeure personnalisé et caractérisé par la mauvaise gouvernance. Cependant, un des grands acquis des 25 dernières années réside dans la liberté d'expression et le développement du secteur médiatique qui permettent la circulation des opinions et le débat démocratique.

Quels sont les défis auxquels sont confrontés les journalistes qui travaillent dans ce type de contexte ? En quoi leurs missions sont-elles à la fois indispensables au renforcement de la citoyenneté et menacées par l'absence de réel État de droit ?

À l'occasion du séjour à Bruxelles de dix journalistes haïtiens, prenant part à un projet mis en oeuvre par le Laboratoire des Pratiques et des Identités Journalistiques (LaPIJ) de l'Université libre de Bruxelles, une table-ronde est organisée pour débattre des enjeux et défis du journalisme dans les Etats fragiles en proposant un focus sur Haïti.

Où? Site ULB-Flagey, Amphithéâtre Bourgeois, Place Flagey 10B à 1050 Ixelles
Quand? Le 6 octobre 2017 à 19h30

Infos et inscription: bit.ly/focusHaïti

Mercredi l 04-10-2017
La MSH s'aventure aux frontières de l'humain

Les sciences humaines, comme leur nom semble l'indiquer, s'intéressent à l'être humain comme objet de recherche. Mais où commence et termine l'humain? Quelles sont les frontières externes et internes qui définissent l'humain et comment évoluent-elles? C'est sur cette interrogation que la Maison des Sciences Humaines lance un cycle de conférences et d'évènements intitulé "Aux frontières de l'humain".

La MSH a constitué un comité scientifique en son sein pour réfléchir aux limites de cet "humain"; une thématique large, puisqu'elle englobe notamment les questions de droits de l'homme, la démocratie, les questions liées au genre, aux religions, aux nouvelles technologies, etc.

La séance inaugurale de ce cycle aura lieu le 5 octobre prochain, avec une conférence de Rosi Braidotti (U. Utrecht), et une performance musicale basée sur l'intelligence artificielle. Plusieurs chercheurs, de l'ULB ou d'autres Universités de par le monde, viendront présenter leurs recherches et expertises tout au long de l'année.

Plus d'informations sur le site web de la MSH.

Mercredi l 04-10-2017
Inquisition et sorcellerie

Ce mardi 10 octobre, le Palais des Académies accueille Benoît Beyer de Ryke, collaborateur scientifique au sein du Groupe de recherche en histoire médiévale - GRHM (Faculté de Philosophie et Sciences sociales), pour une conférence sur l'Inquisition et la sorcellerie à la fin du Moyen Age. "Contrairement à ce qu'on croit souvent, la grande chasse aux sorcières ne date pas de la période médiévale, mais des XVIe et XVIIe siècles, c'est-à-dire l'époque d'Erasme et de Descartes", annonce d'emblée le chercheur.

Une temporalité étonnante qui n'est pas due au hasard. "A la fin du Moyen Age, l'Inquisition, à court d'hérésies à éradiquer, établit la sorcellerie comme la pire d'entre elles : pour l'Eglise, les sorciers et sorcières forment une secte diabolique destinée à renverser la société chrétienne", explique le médiéviste. En 1486, un ouvrage intitulé Le Marteau des sorcières renforce cette aversion auprès de la population qui va faire de ces femmes les boucs émissaires de tous ses malheurs. Les autorités laïques vont également profiter du phénomène pour réaffirmer leur pouvoir.

Plus largement, la chasse aux sorcières constitue un moyen d'achever la christianisation de l'Europe moderne, dans un contexte de guerres de religion. "Dans chaque localité d'Europe du Nord ou presque, on recense au moins un cas de procès pour sorcellerie, soit environ 100.000. Quant au nombre d'exécutions, on l'estime autour des 50.000."

Informations et inscription sur le site de l'Académie royale de Belgique.

Mercredi l 04-10-2017
Sexualité, filiation et parentalité dans l'Eglise catholique

L'ouvrage "La Sainte Famille, Sexualité, filiation et parentalité dans l'Eglise catholique" vient de paraître. Dirigé par Cécile Vanderpelen-Diagre et Caroline Sägesser, chercheuses au CIERL (Faculté de Philosophie et Sciences sociales), il rassemble les contributions de plus d'une vingtaine d'auteurs originaires d'Europe et des Etats-Unis, sur l'évolution des positions de l'Eglise catholique quant au couple et à la famille.

"Ce qu'on constate, c'est qu'il n'y a pas de grandes ruptures entre le Moyen Age et nos jours. La contraception reste interdite et l'on répond toujours à l'impératif croissez, multipliez-vous. Ce qui change, c'est la manière dont les croyants vont respecter cet interdit", souligne Cécile Vanderpelen-Diagre. La révolution sexuelle des années 1960 y jouera notamment un rôle crucial.

Et c'est précisément sur cet événement et les réactions qu'il va susciter auprès du monde catholique que travaillent la chercheuse et son équipe depuis maintenant deux ans dans le cadre d'une Action de Recherche Concertée. Ce projet de recherche étudie en particulier l'histoire des plannings familiaux et institutions de protection de la jeunesse catholiques dans leur rapport avec les mutations de genre et de sexualité, mais aussi les discours des autorités catholiques belges sur ces questions.

Mardi l 03-10-2017
Guerre et paix ne sont pas les deux faces d'une même pièce

Quelle est votre attitude vis-à-vis de la paix ou de la guerre? C'est la question posée par une équipe de chercheurs du Centre de recherche en Psychologie sociale et interculturelle de l'ULB (Faculté des Sciences Psychologiques et de l'Éducation) à plus de 800 personnes francophones.

L'objectif de cette étude, dirigée par Nicolas Van der Linden, consistait à mettre au point une version française d'une échelle développée auprès de répondants danois et américains: les participants devaient répondre à 16 questions permettant d'évaluer leur attitude par rapport aux notions de guerre et de paix.

Il peut être tentant de penser que les gens qui valorisent la paix abhorrent la guerre et vice-versa. L'étude démontre toutefois que, même si on chérit la paix, on peut considérer que celle-ci ne doit pas être préservée à tout prix et que, dans certains cas, la guerre est une solution légitime et nécessaire pour résoudre des conflits. En d'autres termes, des attitudes généralement positives vis-à-vis de la paix et de la guerre peuvent coexister.

Globalement, les résultats du public francophone confirment ceux des publics danois et américain: même si les attitudes vis-à-vis de la paix et de la guerre sont liées, il s'agit bien de deux réalités psychologiques distinctes qui ont des antécédents et des conséquences différentes.

Lundi l 02-10-2017
Aurélie Degroote, lauréate "Oréal-UNESCO For Women in Science"

Décernées tous les deux ans, les bourses L'Oréal-UNESCO For Women in Science finance des recherches effectuées par des femmes dans le monde. Parmi les lauréates de cette année figure Aurélie Degroote, qui va débuter son doctorat en neurosciences à l'ULB au sein du Laboratoire de Neurophysiologie sous la direction d'Alban de Kerchove d'Exaerde.

La jeune chercheure étudie le système des "noyaux de la base", un ensemble de structures dans le cerveau jouant un rôle dans la locomotion, l'apprentissage procédural et le système de la récompense. Ce système joue également un rôle dans la maladie de Parkinson, les addictions ou encore la schizophrénie.

Aurélie Degroote va se pencher sur les communications qui vont du thalamus vers le striatum, encore peu connues. Le but est de déterminer comment les connexions entre ces différentes parties du cerveau sont affectées par la prise de drogues. La chercheure était présente sur le plateau de l'émission radio "Tendances 1ère" pour parler de son parcours et de la présence des femmes en sciences : podcast.

Lundi l 02-10-2017
Histoire de la représentation de la violence

C'est le résultat de plusieurs années de recherche sur le théâtre de la première modernité. Le livre "The Hurt(ful) Body: Performing and Beholding Pain, 1600-1800", coordonné par Tomas Macsotay, Cornelis van der Haven et Karel Vanhaesebrouck, chercheur au Centre de recherche en cinéma et arts du spectacle (Faculté de Lettres, Traduction et Communication), se penche sur la représentation théâtrale de la violence à l'époque baroque à travers les contributions d'une quinzaine d'auteurs.

"Il s'agissait d'un théâtre d'action avec beaucoup d'effusions de sang et des histoires de martyrs", souligne Karel Vanhaesebrouck. Dans l'ouvrage, les chercheurs s'intéressent, entre autres, aux moyens utilisés pour provoquer des émotions puissantes chez le spectateur, mais aussi aux rapports qu'entretiennent alors le théâtre et les arts visuels avec le contexte historique. "Le frontières sont parfois poreuses entre la réalité et la fiction, et ce jeu permet au spectateur de commémorer et d'aborder certains éléments de la vie réelle dont il ne peut pas parler. "

A travers un état des lieux interdisciplinaire du théâtre et de la théâtralité, les chercheurs offrent un nouveau regard sur cette période marquée par la violence religieuse. Une période qui nous renvoie douloureusement au présent. "Daesh utilise aujourd'hui les mêmes procédés dramaturgiques", note le chercheur.

 

Nos dernières publications:

Luminet Olivier
Curci Antonietta
Bricteux Caroline
Frydman Benoît
Falla Elodie
Sapir André
Telò Mario
D'Hainaut-Zveny Brigitte
Strauven Iwan
Le Maire Judith
Dailly Marie-Noëlle
Nicosia Cristiano
Stoops Georges
Costa Olivier
Mérand Frédéric

Clin d'oeil