Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Chaire Marcel Liebman "Une histoire populaire de la France. Du début du XIVe siècle à nos jours" du 25 au 28/02

Jeudi l 31-01-2019

Le 25 février, dans le cadre de la chaire Marcel Liebman, Gérald Noiriel - Historien, Directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales de Paris - donnera une série de 4 leçon avec pour thème «Une histoire populaire de la France. Du début du XIVe siècle à nos jour».

Au cours de ces quatre leçons, Gérard Noiriel nous proposera une analyse historique des définitions et des représentations du peuple et du « populaire » et de l'importance des luttes antifiscales dans les résistances populaires, depuis les Croquants du XVIIe siècle jusqu'aux « gilets jaunes » d'aujourd'hui. Il se penchera également sur les conceptions "bourgeoise" et "prolétaire" de la citoyenneté, montrant que depuis les Sans-Culottes jusqu'aux « gilets jaunes », toutes les grandes révoltes sociales ont défendu un idéal fondé sur l'action directe contre la conception bourgeoise de la démocratie, fondée sur la délégation de pouvoir. Enfin, il abordera -toujours pour le cas français- les difficultés des organisations se donnent pour mission de défendre les classes populaires, à dépasser le cadre national, alors que le capitalisme, lui, s'est mondialisé.

> Programme :

  • Lundi 25 février 2019 à 18h :

« Le populaire, dans l'histoire de la France: des croquants jusqu'aux gilets jaunes»

ULB - Campus du Solbosch - bât. K, auditoire K.1.105

  • Mardi 26 février (18-20h) :

« Un peuple fabriqué par l'Etat »

Campus du Solbosch, bât. H, auditoire H.2.215

  • Mercredi 27 février (18-20h) :

« Citoyenneté bourgeoise/citoyenneté populaire »

Campus du Solbosch, bât. H, auditoire H.2.215

  • Jeudi 28 février (18-20h) :

« La nationalisation du peuple français et ses conséquences »

Campus du Solbosch, bât. H, auditoire UD2.118A

> Informations pratiques :

Entrée libre

> Contact :

La Chaire Marcel Liebman, créée en 1986, vise à pérenniser un enseignement de l'histoire du socialisme et des théories politiques, sociales et économiques dans la perspective critique qui fut celle de Marcel Liebman. Chaque année, la Chaire est ouverte à un professeur invité.

"Governed by Europe or Governing through Europe: Lessons from Brexit": chaire Ganshof van der Meersch le 26 février

Lundi l 28-01-2019

Dans le cadre de la Chaire Ganshof van der Meersch 2018-2019, Kenneth Armstrong, Professor of European Law à l'Université de Cambridge et rédacteur en chef du Cambridge Yearbook of European Legal Studies, donnera une conférence destinée au grand public sur le thème "Governed by Europe or Governing through Europe: Lessons from Brexit". Il sera accueilli par la Professeure Ramona Coman, Directrice de l'Institut d'Études européennes.

La conférence (en anglais) aura lieu le mardi 26 février à 18h00 dans la salle Spaak de l'Institut d'Études européennes (avenue Franklin D. Roosevelt 38 - voir plan) et sera suivie d'une réception. L'évènement est gratuit, mais il est nécessaire de s'inscrire au plus tard le 18 février via kennetharmstrong.eventbrite.com.

Infos : fwa.ulb.ac.be
Contact : fwa@ulba.ac.be
Evènement Facebook

La chaire Ganshof van der Meersch a été créée en 1995 en mémoire de Walter Jean Ganshof van der Meersch, fondateur et Président de l'Institut d'Études européennes et Président de la Fondation Wiener - Anspach de 1972 à 1984. Elle consiste dans un cours, attribué à un professeur invité d'Oxford ou de Cambridge, portant sur le droit public ou sur l'intégration européenne.

Seconde édition du festival "La Religion dans la Cité" à Flagey les 22 et 23 février

Lundi l 21-01-2019

Pour sa seconde édition, le festival « La Religion dans la Cité » entend explorer les enjeux actuels du lien étroit entre le corps et la religion. La parole sera réservée à des oratrices. Il s'agit ici d'entendre celles dont, souvent, la parole est exclue ou minorée par la religion, et dont le corps est souvent victime de violences subies ou imposées par la religion. Intellectuelles ou artistes, croyantes ou athées, représentantes du culte ou laïques, ces femmes au parcours incroyable proposeront et croiseront leur lecture du débat autour du corps dans la religion au fil de deux jours de débats et conférences.

L'édition de 2019 proposera des débats en français, en néerlandais et en anglais. Deux oratrices d'exception, Christiane Taubira, responsable politique française et femme de lettres et Karen Armstrong, philosophe de la religion, apporteront leur témoignage. La parole sera dédiée exclusivement aux femmes, généralement exclues du débat public alors que leur corps est souvent exposé aux violences subies ou imposées par les pouvoirs religieux. Elles seront invitées à parler de questions universelles et à proposer un cadre de réflexion accessible au plus grand nombre.

Anne Morelli, historienne, Thérèse Hargot, philosophe et sexologue et Faouzia Charfi, physicienne et femme politique présenteront dans un débat introductif les enjeux actuels de la question du corps dans la religion. L'artiste Axelle Red débattra avec l'essayiste Djemila Benhabib et l'historienne et psychanalyste Sylvie Lausberg du regard que les religions portent sur l'amour, le désir et la sexualité. Inna Shevchenko, militante féministe et figure majeure du mouvement des Femen, parlera de l'individualisme contemporain et de son rapport au corps.

Une série d'ateliers et de rencontres avec les oratrices, sera organisée durant les deux jours de festival afin d'inclure activement les visiteurs dans le projet. La musique rythmera le festival avec des artistes aux sensibilités spécifiques. Asmâa Hamzaoui & Bnat Timbouktou, introduiront certains débats pour faire découvrir la musique gnaoua, inspirée de musique sacrée où celle-ci se mêle à la danse et la poésie. Axelle Red, clôturera cette première journée de festival avec son tout dernier album. Enfin, à la rencontre entre rythmes puissants d'Afrique de l'Ouest et musique déjantée londonienne, Kokoroko est un kaléidoscope de couleurs musicales qui promet de "secouer les âmes".

Informations pratiques :

  • Les 22 et 23 février à Flagey
  • Programme et réservations : Flagey.be

Un évènement à l'initiative de de Jean-Philippe Schreiber (Observatoire des religions et de la Laïcité (ORELA) de l'ULB, Flagey, Le Soir, ULB, VUB et la RTBF.

Colloque: Le partage des savoirs à l'heure de la désinformation numérique. Vulgarisation et diffusion des savoirs.

Mercredi l 16-01-2019

L'Extension de l'ULB, en collaboration avec le service InfOR-études et l'IFC, organise les 21 et 22 février prochain un colloque sur la vulgarisation et diffusion des savoir :

Le partage des savoirs à l'heure de la désinformation numérique. Vulgarisation et diffusion des savoirs.

Ce colloque, ouvert à tous, intéressera tout particulièrement les futurs et actuels enseignants, journalistes, et autres acteurs de première ligne face aux nouveaux défis que représente l'ère 3.0 dans l'apprentissage et l'information. A l'ère du numérique et de la multiplication des vecteurs d'informations, une attention particulière sera accordée au champ 'communication'.

L'Extension de l'ULB a pour vocation le rayonnement de l'ULB extra-muros et l'accomplissement de sa troisième mission, c'est-à-dire la diffusion des connaissances.

Les 21 et 22 février, Salle Dupréel, Bâtiment S, campus du Solbosch.

Informations et inscriptions : colloque-savoirs-extension.ulb.be

Lundi l 18-02-2019
"Mon Mémoire en 180 secondes"

La première édition du concours "Mon Mémoire en 180 secondes" se tiendra le 26 février prochain à 18h dans la salle Dupréel de l'ULB.

Les participants, des alumni issus de notre Université, se livreront à un exercice d'éloquence et de vulgarisation consistant à présenter le contenu de leur mémoire en 180 secondes.

Un jury prestigieux et un public étranger au domaine d'étude évalueront les présentations et décerneront des prix aux 3 meilleurs candidats.

> Informations pratiques:

Le 26 février 2019 à 18h

Campus du Solbosch - bâtiment S - salle Dupréel

Plus d'information sur la page Facebook de l'événement.

Ce concours est organisé par l'Union des Étudiants Juifs de Belgique et soutenu par l'ULB et l'Union des anciens étudiants (UAE).

Jeudi l 14-02-2019
Asie orientale : quand la ville s'invite au village

Lorsque l'on parle de l'espace bâti en Asie orientale, ce sont les images des mégalopoles du Sud-Est qui viennent à l'esprit. Or, les petits villages ruraux sont eux aussi affectés par la course à la modernité. Le départ des jeunes villageois vers l'eldorado urbain et le travail, mais surtout leurs retours épisodiques au village, modifient les relations entre les habitants, notamment entre les genres et les générations. La trame familiale et le culte aux esprits tempèrent néanmoins ces évolutions.

Pierre Petit (Laboratoire d'anthropologie des Mondes Contemporains, Faculté de Philosophie et Sciences sociales) a vu ces changements se produire à toute vitesse depuis un village de montagne laotien. Le chercheur étudie depuis 2003 les mouvements de population dans le pays. En 2009, il a commencé à observer comment se transformaient les sociétés villageoises touchées par l'exode. Pour lui, ces allées et venues de jeunes entre le monde urbain et la campagne, conjuguées aux politiques de développement initiées au niveau national, ont profondément changé les comportements des habitants, leur appropriation de l'espace public mais aussi de l'espace virtuel (Facebook) jusqu'alors absent.

Le 19 février, dans le cadre du projet ARC « GENEsYs », Pierre Petit explorera ces nouvelles appropriations de l'espace public des villages chez les Tai du Laos. Un projet qui mène en étroite collaboration avec Vanessa Frangville (Études Littéraires, Philologiques et Textuelles, Faculté LTC).

Jeudi l 14-02-2019
2018, bilan d'une année pour l'Amérique latine

Élection d'un gouvernement d'extrême droite au Brésil, crise politique, sociale et économique au Venezuela et au Nicaragua: l'actualité de l'année 2018 a été chargée en Amérique latine. Pour Frédéric Louault (Centre d'étude de la vie politique, Faculté de Philosophie et Sciences sociales), le bilan de ces événements permet de mettre les enjeux de 2019 en perspective.

Le 19 février, dans le cadre d'un cycle de conférence sur l'Amérique latine organisé par le Centre interdisciplinaire des études des Amériques (Americas-MSH), le chercheur présentera, avec Olivier Dabène (professeur à Sciences Po et président de l'OPALC), les grandes lignes du rapport "Amérique latine. L'année politique 2018" (publié en janvier 2019). Ils reviendront notamment sur les enjeux du cycle électoral 2017-2019 et évoqueront les perspectives de 2019 pour la région : crise au Venezuela, relations avec les États-Unis, enjeux migratoires, lutte contre l'insécurité, faiblesse de la coopération régionale, etc.

Ce rapport a été élaboré dans le but de toucher un large public. Il comprend les contributions de multiples chercheurs expérimentés dont Frédéric Louault fait partie.

Lundi l 11-02-2019
Conférence "Turquie : quel tournant autoritaire ?" le 21 février

La situation politique en Turquie et ses évolution ses dernières années seront le sujet d'une conférence organisée par le CECID le 21 février à 16h et animée par Jean Marcou, directeur des relations internationales à Sciences Po Grenoble.

"Turquie : quel tournant autoritaire ?"

Depuis l'élection de Recep Tayyip Erdoğan à la présidence de la République en 2014, le système politique turc n'a cessé de se présidentialiser. Cette centralisation du pouvoir a été, en effet, accentuée par les purges, qui ont suivi le coup d'État manqué de juillet 2016, et la révision constitutionnelle, ratifiée par référendum en avril 2017. Les élections anticipées du 24 juin 2018 ont conforté cette transformation profonde, en reconduisant le leader de l'AKP au pouvoir, ce qui a permis l'achèvement des réformes constitutionnelles précédemment adoptées. Le poste de premier ministre a ainsi disparu, tandis que les structures gouvernementales étaient restructurées autour de la présidence.

Cette conférence reviendra sur cette évolution, notamment pour comprendre comment le gouvernement de l'AKP, après une décennie d'ouverture inédite en Turquie, a basculé dans ce présidentialisme autoritaire. Mais, au moment même où la Turquie se prépare à vivre de nouvelles élections (les élections locales du 31 mars 2019), elle replacera aussi ce phénomène turc dans le contexte international actuel qui voit la montée des populismes, le retour des nationalismes et le développement de "démocraties illibérales",

> Infos pratiques

  • Le 21 février de 16h à 18h
  • Campus du Solbosch - bâtiment S - 15ème étage - salle Henri Janne
  • Inscription : mfurst@ulb.ac.be
  • Informations : ulb.ac.be/fsp/cecid/

Vendredi l 08-02-2019
Les deux visages du Brésil

En quelques années, l'image du Brésil en tant qu'acteur mondial a changé radicalement. Alors que durant « les années Lula », le pays était perçu comme une puissance émergente membre du BRICS, aujourd'hui, son leadership est souvent remis en question au sein de la communauté internationale.

Le 18 février, dans le cadre du cycle de conférence organisé par le Centre interdisciplinaire d'étude des Amériques (AmericaS), Sophie Wintgens (chercheuse FNRS, Centre d'étude de la vie politique, Faculté de Philosophie et Sciences sociales) confronte ces deux images de l'éternel pays d'avenir.

Pour en discuter, la chercheuse sera accompagnée de Danielly Ramos Becard (professeure à l'université de Brasilia), en séjour scientifique à l'ULB dans le cadre d'une chaire internationale.

Cette conférence s'inscrit dans les recherches menées par Sophie Wintgens sur la concurrence entre les puissances que sont la Chine, les États-Unis et l'Union européenne, en particulier en matière d'exportation de leurs normes (commerciales, économiques, éthiques...) en Amérique latine. Pour la chercheuse, les pays d'Amérique latine pourraient profiter de cette concurrence entre ces trois puissances.

 

Nos dernières publications:

Capéau Bart
Cherchye Laurens
Decancq Koen
Decoster André
De Rock Bram
Maniquet François
Nys Annemie
Périlleux Guillaume
Ramaekers Eve
Rongé Zoé
Schokkaert Erik
Vermeulen Frederic
Mendes da Costa Pierre
Van Hee Robrecht
Borriello Arthur
Despoix Philippe
Benoit-Otis Marie-Hélène
Maazouzi Djemaa
Quesney Cécile
Nassaux Jean-Paul
Piraux Alexandre
Duvosquel Jean-Marie
Sansterre Jean-Marie
Schroeder Nicolas
de Waha Michel
Wilkin alexis
Peperstraete Sylvie
Weis Monique

Clin d'oeil