Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Lundi l 08-01-2018
ULB-Coopération débute un projet de restructuration du système de santé au Nord-Kivu

PADISS vise à proposer une offre de soins durable et de qualité dans une région en proie aux conflits. Son impact concerne potentiellement près de 7,6 millions de personnes.

D'une durée de 5 ans et cofinancé par l'Union européenne et la coopération belge, PADISS (Projet d'Appui au Développement Intégré du Système de Santé) est un projet de coopération au développement porté par ULB-Coopération, l'ONG de l'Université.

PADISS vise à agir simultanément sur différents éléments-clés du système de santé du Nord-Kivu (RDC) pour proposer une offre de soins durable, de qualité, cohérente et rationnelle dans une région en proie aux conflits et à la violence depuis plus de deux décennies. Son impact concerne potentiellement près de 7,6 millions de personnes.

Ce projet interdisciplinaire repose sur de nombreux partenariats, notamment avec différentes entités de l'ULB (Erasme Coopération, Faculté d'Architecture La Cambre Horta...).

Les axes de travail comprennent, d'une part, la construction et la réhabilitation d'un hôpital, de 16 centres de santé, de 3 maternités et d'un centre de transfusion sanguine. La formation, notamment clinique, constitue, d'autre part, un deuxième axe d'action, dans lequel s'engage spécifiquement Erasme Coopération. Sur le terrain, outre l'équipe locale d'ULB-Coopération, les activités sont soutenues par les autorités de la province et menées avec l'implication d'un grand nombre d'acteurs, dont la population.

Ce projet sera renforcé par les résultats de plusieurs recherches-actions pluridisciplinaires menées en collaboration avec les facultés de l'Université. On citera par exemple l'analyse de l'organisation des soins de santé en milieu urbain (ville de Goma) afin d'optimaliser les circuits thérapeutiques ou encore l'étude sur les conditions nécessaires à la mise en place d'un système d'assurance maladie.

Plus d'information: daniela.chinnici@ulb-cooperation.org

Lundi l 08-01-2018
Rencontre entre étudiants du programme TROPIMUNDO

Du 7 au 11 décembre dernier, les étudiants du programme TROPIMUNDO (Erasmus Mundus Masters Course in Tropical Biodiversity and Ecosystems), en provenance de Paris, Florence et Kourou ont rejoint ceux de Bruxelles à l'ULB, ainsi que tous les coordinateurs locaux des institutions partenaires, pour leur conférence annuelle.

Cours, conférences, activités de team-building, présentation de la structure du programme et plus particulièrement des différentes destinations où seront effectués les terrains sous les Tropiques ont ponctué ces quelques jours. Le tout s'est terminé par un dîner convivial à la Maison des Anciens de l'UAE où étaient aussi présents Muriel Moser et Eric Jespers, doyens des Facultés des Sciences de l'ULB et de la VUB, Marie-Soleil Frère, vice-rectrice aux Relations internationales et à la Coopération au développement de l'ULB, Luc Leyns et Serge Aron, présidents des départements de Biologie de la VUB et de l'ULB ainsi que des professeurs impliqués dans le programme TROPIMUNDO.

Ce programme, coordonné par le professeur Farid Dahdouh-Guebas de l'ULB, réunit 10 institutions partenaires réparties sur 5 continents (dont 5 destinations tropicales). Il recrute chaque année une trentaine d'étudiants internationaux arrivant de tous les horizons. La conférence a donc réuni une soixantaine d'étudiants en provenance de plus de 30 pays différents. Les diplômés reçoivent des diplômes multiples des différentes universités européennes impliquées dans les mobilités.

L'originalité de ce programme en biologie tropicale est de permettre aux étudiants de passer tout un semestre en école de terrain dans les tropiques humides de l'Amazonie, de l'Afrique, de l'Asie et/ou de l'Australie.

Plus d'information: www.tropimundo.eu

Lundi l 11-12-2017
Restructuration et dynamisation des études d'aires à l'ULB

L'ULB compte cinq centres de recherche multidisciplinaires organisés autour d'aires géographiques distinctes, qui constituent également des réservoirs d'expertise importants pour consolider les relations de l'Université avec les institutions situées dans d'autres régions du monde.

Avec plus de 50 ans d'existence, l'Institut d'Études européennes (IEE) est le plus ancien et le mieux connu: il a développé une expertise sur l'ensemble des pays de l'espace européen, ainsi que sur le positionnement de l'Europe et de ses institutions dans le monde. Créée en 2014, OMAM, l'Observatoire des Mondes arabes et musulmans, s'est donné pour mission la formation à la recherche et la transmission du savoir sur les pays du Maghreb, du Machreq, du Golfe, du Proche-Orient, ainsi que d'une bonne partie de l'Afrique subsaharienne. EASt (East Asian Studies), mis sur pied en 20016, est un incubateur pour la recherche de haut niveau sur l'Asie orientale à l'ULB. S'ancrant dans une longue tradition de recherche menée sur l'Amérique du Nord et l'Amérique latine, AmericaSa vu le jour en 2017 et vise à mener des réflexions sur ce qui unit les diverses composantes du continent américain. Enfin, également né en 2017, Afric@ULB, réseau multidisciplinaire de recherche sur l'Afrique, tente de réunir la centaine de chercheurs qui, à l'ULB, mènent des recherches en lien avec le continent africain.

Ces différents centres d'études d'aires visent à susciter et promouyvoir des collaborations interdisciplinaires permettant mieux comprendre les environnements et les dynamiques à l'oeuvre dans ces différentes zones de la planète, dans un monde globalisé et en pleine mutation. Ils aident également l'ULB à mieux cibler et déployer ses stratégies d'internationalisation.

Pour toute information complémentaires, consulter:
- pour l'IEE: www.iee-ulb.eu/fr
- pour OMAM: msh.ulb.ac.be/equipes/omam
- pour EASt: msh.ulb.ac.be/equipes/east
- pour AmercicaS: msh.ulb.ac.be/equipes/americas
- pour Afric@ULB: africulb.ulb.be

Lundi l 11-12-2017
Nouvel accord signé avec l'Université de Mumbai

Lors de la mission royale en Inde, le recteur Yvon Englert a signé, le 9 novembre, un nouvel accord dans le domaine du tourisme avec le Garware Institute de l'Université de Mumbai. Cet accord vient renforcer une collaboration établie depuis 4 ans par l'équipe du Master en sciences et gestion du Tourisme de l'ULB avec cet institut prestigieux de formation des professionnels du tourisme.

L'initiative prend la forme originale et unique d'une collaboration pédagogique par projet à distance. Chaque année, environ 90 étudiants indiens et belges participent à un projet créatif et interculturel visant à concevoir et développer un produit touristique adapté à une clientèle étrangère.

À travers des jeux de rôle qui les placent alternativement dans la position du touriste et de l'agence de voyage, et grâce aux technologies modernes de communication, des groupes d'étudiants des deux institutions travaillent ensemble au profilage d'un groupe de voyageurs et à l'élaboration d'une offre adaptée à ses attentes.

La collaboration des deux universités est renforcée par l'organisation de deux missions annuelles d'enseignement de professeurs de l'ULB à Mumbai. La signature de cet accord donne une nouvelle visibilité à l'ULB dans un pays qui est en pleine croissance, non seulement au niveau des formations en tourisme (un secteur qui se développe de façon importante), mais également, d'une manière plus large, en ce qui concerne l'enseignement universitaire.

Mercredi l 06-12-2017
Ateliers de renforcement des compétences interculturelles

Le public de l'ULB est très international: 32% des étudiants, plus de 50% des doctorants et 63% des postdoctorants viennent de l'étranger. Cette multiculturalité réserve parfois quelques surprises dans les interactions qui constituent le quotidien de la vie sur nos différents campus: les stéréotypes et les préjugés sont parfois tenaces.

Aussi, l'ULB a initié une série d'ateliers visant à développer les compétences et l'intelligence interculturelles des participants. Le premier de ces ateliers s'est tenu fin novembre et s'adressait à une dizaine de doctorants internationaux. Il visait à faciliter leur adaptation à l'environnement bruxellois et aux manières de faire de notre institution, en les amenant à partager et à réfléchir leur propre expérience. D'autres ateliers sont en préparation et viseront d'autres publics de la communauté universitaire: doctorants, étudiants Erasmus sortant ou entrant, membres du personnel...

Un récent diagnostic sur l'accueil des étudiants internationaux à l'ULB, mené par les vice-rectrices à l'Enseignement (Nathalie Vaeck) et aux Relations internationales et à la Coopération au développement (Marie-Soleil Frère), a effectivement montré que le vivre ensemble sur nos campus pouvait être facilité par une meilleure prise de conscience des automatismes socioculturels, permettant de diminuer les risques de malentendus...

 

Nos dernières publications:

Luminet Olivier
Curci Antonietta
Bricteux Caroline
Frydman Benoît
Falla Elodie
Sapir André
Telò Mario
D'Hainaut-Zveny Brigitte
Strauven Iwan
Le Maire Judith
Dailly Marie-Noëlle
Nicosia Cristiano
Stoops Georges
Costa Olivier
Mérand Frédéric

Clin d'oeil