Les archives
 
Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Samedi l 30-12-2017
La répression des universitaires en Turquie

En janvier 2016, 1128 Universitaires pour la Paix avaient pris l'initiative de signer une pétition en faveur d'une solution pacifique dans le Sud Est de la Turquie. Depuis lors, ces collègues signataires font l'objet de répressions qui ne cessent de s'intensifier.

Cela commença par l'emprisonnement d'un mois et les poursuites judiciaires à l'encontre de quatre d'entre eux : Meral Camcı, Kıvanç Ersoy, Esra Mungan, Muzaffer Kaya, dont les procès commencèrent mars 2016. Une nouvelle audience de ce procès sans fin a eu lieu ce 26 décembre.
Parallèlement à cela, la répression consista dans le limogeage de l'université pour une partie toujours plus importante des signataires : ces limogeages prirent « naturellement » place dans le cadre de l'état d'urgence instauré à la suite de la tentative de coup d'Etat de juillet 2016, avec les purges massives dans toutes les branches de la fonction publique qu'il rendit possible.
Ces limogeages qui frappent massivement la fonction publique se poursuivent, mais depuis le 5 décembre, c'est une nouvelle phase de la répression qui est mise en branle parallèlement, avec le retour des moyens judicaires : chaque signataire est désormais jugé pour « propagande terroriste », et ce de manière individuelle.
En individualisant les poursuites, le but est de casser la forte solidarité qui règne entre les signataires, aussi bien que de compliquer la solidarité du dehors.

Thomas Berns, professeur, membre du CA et porteur d'un message de solidarité de l'Université libre de Bruxelles, a assisté à plusieurs audiences.

Dans son compte rendu, il y évoque notamment ses inquiétudes face au retour des cours spécialisées créées depuis l'état d'urgence qui font planer la menace sur la liberté d'expression, mais également son envie de « rappeler avec force que la recherche et l'enseignement universitaire réclament plus que toute autre activité, une totale liberté, une absence de craintes et une confiance mutuelle, pour être inventive, critique, collective et soucieuse de la seule vérité ». Enfin, malgré la crainte qui ne manque pas de s'infiltrer, malgré l'épuisement, il rapporte que le sentiment qui ressort des témoignages de signataires est avant tout celui d'une solidarité admirable et d'un espoir qu'aucune stratégie répressive ne parvient à vaincre

Et il nous rappelle la nécessité urgente que cette solidarité soit également poursuivie en dehors, par les autorités européennes et par nos universités « que ce soit en assurant une présence internationale lors des procès, en faisant ainsi savoir aux universités turques partenaires qu'elles doivent protéger leur personnel en danger, en ouvrant des chaires d'accueil pour les collègues turcs en danger pouvant encore quitter la Turquie ou en inventant des nouvelles formes de coopération avec les chercheurs limogés ou poursuivis qui ne peuvent quitter le territoire ».

Découvrez le compte rendu complet.

proces_istanbul_decembre_2017_Thomas_Berns.pdf

Jeudi l 21-12-2017
Emotions et déshumanisation dans les relations internationales

Les recherches menées par Christophe Wasinski (Centre de recherche et enseignement en Politique internationale, Faculté de Philosophie et Sciences sociales) portent sur le recours à la force armée et ses conséquences. Il se penche notamment sur le rôle des pratiques, des discours et des représentations militaires qui servent à légitimer l'usage de la force physique sur la scène internationale. Christophe Wasinski s'est intéressé à la façon dont les discours militaires produisent de la déshumanisation et normalisent la production et/ou de l'utilisation de certaines armes (armes automatiques, armes nucléaires, ou encore chasseurs-bombardiers).

C'est donc tout naturellement qu'il signe un chapitre d'un livre, récemment publié, sur les émotions en matière de politique internationale. Dans ce chapitre, il montre comment, dans le domaine militaire, une représentation de type cartographique de la guerre s'est imposée depuis la Renaissance. Il souligne le fait que cette représentation, qui dépeint les combattants comme autant de pions sur un échiquier, ne permet pas de comprendre ce que vivent ceux qui font l'expérience de la violence sur le terrain. Pour le dire autrement, ces représentations empêchent l'expression des sentiments, tels que l'empathie, lors des conflits. Ces représentations sont non seulement déshumanisantes mais tendent aussi à donner une image exagérément ordonnée du chaos guerrier.

Mardi l 19-12-2017
Prix Louis Schmidt

Le concours artistique Prix Louis Schmidt est le fruit d'un partenariat entre l'Université libre de Bruxelles et la commune d'Etterbeek.

Cette biennale est consacrée en alternance à la peinture, la sculpture et l'image imprimée. Il a pour vocation de soutenir et d'encourager les jeunes artistes, de moins de 45 ans et résidant en Belgique.

Le prix 2018 est consacré à la peinture et sera décerné lors du vernissage.

Une production de ULB Culture – Département des Services à la Communauté Universitaire

> Informations pratiques :
Du 19 janvier au 17 février 2018 - Inauguration le 18 janvier à 18h
Informations : 02 650 37 65 – culture@ulb.ac.bepriclouisschmidt@hotmail.com
Lieu : Salle Allende,ULB, Campus du Solbosch (bât F1) 22-24, Av. Paul Héger, 1050 Bruxelles
Entrée libre

Mardi l 19-12-2017
Robin Graindorge, deuxième prix du 26th Japanese Speech Contest in Belgium

Le 25 novembre dernier, Robin Graindorge, étudiant en Langues et Lettres modernes anglais-japonais de la faculté de Lettres, Traduction et Communication, a reçu le deuxième Prix du 26th Japanese Speech Contest in Belgium.

Organisé, à la Japanese School of Brussels, par Nihonjinkai (association de japonais en Belgique), avec le soutien de l'ambassade du Japon en Belgique et l'Association belge des professeurs de langue japonaise, ce concours a pour objectif de donner l'opportunité aux apprenants de langue japonaise d'exprimer leurs pensées et/ou leurs opinions, de montrer leurs compétences dans la langue, de sensibiliser et d'approfondir la compréhension interculturelle. Les participants (étudiants ou non-étudiants) sont répartis en deux catégories : débutants, intermédiaires et avancés.

Robin Graindorge a obtenu le 2ème prix du concours pour son discours intitulé : "Pourquoi êtes-vous attiré par le japonais ? " (『何故日本語に魅かれるの?』).

Toutes nos félicitations à M. Robin Graindorge.

Mardi l 19-12-2017
Quand les démocraties s'effondrent

Contrairement au processus de démocratisation, le processus de transition de la démocratie vers des régimes non-démocratiques a, pour longtemps, suscité moins d'attention dans la communauté scientifique. C'est sur ce sujet que Luca Tomini, chercheur au CEVIPOL (Faculté de Philosophie et Sciences sociales), vient pourtant de publier un livre.

Dans "When democraties collapse", le chercheur analyse les causes et modalités du processus d'effondrement des régimes démocratiques à partir des années 1970. L'étude reprend plusieurs combinaisons de facteurs explicatifs pouvant déclencher la transition vers un régime non-démocratique, ainsi que le rôle des acteurs impliqués dans le processus.

En utilisant des cas exemplaires comme le Venezuela dans années 90, la Turquie dans les années 70, ou encore la Thailande dans années 2000, le livre met en évidence l'importance, en tant que facteur structurel favorable au phénomène, de la présence combinée de plusieurs type d'inégalités (socio-économiques, ethnique, politique, etc.) qui se renforcent mutuellement et qui constituent un terrain fertile pour l'action décisive des acteurs déterminé à renverser le régime démocratique.

Mardi l 19-12-2017
Jean-Jacques Van Mol nous a quittés

Né en 1931 à Jadotville, devenue Likasi, le professeur Jean-Jacques van Mol s'en est allé ce 11 décembre 2017. De son enfance dans la brousse, lui étaient venus la recherche des beaux insectes et le goût de la zoologie. Cette première passion le pousse d'ailleurs vers un doctorat à l'ULB sous la direction de Paul Brien.
De 1958 à 1980, Jean-Jacques Van Mol se consacre aux mollusques et entreprend de nombreuses missions de par le monde. Enrichi par ses visites dans de nombreux musées, le professeur van Mol assure la modernisation du musée de zoologie de l'ULB qui devient un outil didactique fondamental pour les étudiants de zoologie.
Professeur de zoologie systématique et de zoogéographie, Jean-Jacques van Mol est nommé en 1978 directeur du Centre de l'Environnement de l'ULB à Treignes où, avec un dynamisme extraordinaire, il relève la ferme-château de son amas de ruines, en obtient le classement et participe à la création de l'écomusée. C'est d'ailleurs au cours de cette période que Jean-Jacques Van Mol oriente ses recherches vers l'histoire de l'agriculture à sa mécanisation.
Soucieux du rayonnement de l'Université, Jean-Jacques Van Mol a participé à la fondation de deux organes importants : le Groupe d'Etudes pour la Valorisation de l'Espace Rural et Urbain (ancêtre de l'Institut pour la Gestion de l'Environnement et l'Aménagement du Territoire) et le CEPULB dont on connaît le succès.
Jean-Jacques Van Mol n'était pas grand que par la taille ; il laisse l'image d'un homme inépuisable et désintéressé, profondément attaché à son Université et à ses étudiants qui le lui rendaient bien.

L'Université adresse ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses amis.

Lundi l 18-12-2017
Spectacle : "T'es rien sans Terre"

Alerte ! Alerte ! Terre en détresse !
Chaque année, notre planète nous offre du bois, de la nourriture, des matières végétales et purifie notre eau et notre air... Mais nous sommes bien trop gourmands, nous consommons toutes ces richesses comme si nous avions deux planètes. Mais le problème est bien là, une deuxième planète nous n'en avons pas ! Mais que puis-je y faire moi ? Tout seul et si jeune ? Qui peut m'aider ? Il y a forcément une solution...

Dans le cadre de la Chasse aux Étoiles organisée par l'Agence culturelle de Sambraisie, le Centre de Culture Scientifique de l'ULB vous propose un spectacle pour enfants durant les vacances de Noël.
Avec ce spectacle, suscitons l'éveil des enfants et imaginons ensemble une solution pour inverser la tendance.

"T'es rien sans Terre" :Un spectacle conçu et interprété par le Chakipesz Théâtre.

> Informations pratiques :
Le mercredi 3 et le jeudi 4 janvier 2018 à 15h00
Tarif : Enfant=4€ / Adulte=5€
Un goûter sera offert après le spectacle.
Pour plus de renseignements et pour réserver vos places : Tél.: 071 600 300 ou via ccs@ulb.ac.be (les réservations continuent via mail durant notre période de fermeture)

Lundi l 18-12-2017
Milan Berckmans remporte le concours Belgodyssée

Milan Berckmans, étudiant à l'ULB, est le lauréat francophone du premier prix de la Belgodyssée remis ce jeudi 14 décembre. Les résultats ont été annoncés en présence du Souverain, le Roi Philippe, au Palais Royal.

Belgodyssée est un concours annuel de reportages mis sur pied par la RTBF et la VRT en 2005, en partenariat avec le Fonds Prince Philippe et avec le soutien de la Chancellerie du Premier Ministre. Le concours a pour but de favoriser la collaboration entre jeunes journalistes en devenir issus des différentes communautés de Belgique. Le thème de cette treizième édition était les jeunes entrepreneurs.

Milan Berckmans est l'un des premiers étudiants inscrits dans la finalité Jounalisme, politique et société en Belgique du Master en Journalisme de l'ULB, organisé en collaboration avec la VUB. Cette finalité favorise la formation de journalistes bilingues français-néerlandais. Pour ce concours, le lauréat a travaillé en tandem avec une étudiante de la VUB.

Lauréat du côté francophone, il remporte un stage rémunéré de 6 mois à la rédaction de la RTBF Info pour son reportage radio sur la société « Rent a BXL picture », une entreprise qui loue des photos d'art de la capitale immortalisées par des photographes bruxellois.

Toutes nos félicitations à Milan !

Lundi l 18-12-2017
Programme EOS: l'ULB participe à 22 projets

Le FNRS vient de dévoiler les projets de recherche soutenus par le programme The Excellence of Science (EOS). Ce nouveau programme de recherche s'étend sur quatre ans et est financé par le F.R.S.-FNRS, pour la Fédération Wallonie-Bruxelles, et par le FWO, pour la Communauté flamande, pour un budget total de près de 120 millions d'euros.

EOS permet la collaboration de groupes de recherche des deux communautés linguistiques du pays autour de projets communs de recherche fondamentale, dans toutes les disciplines scientifiques.

Pour cet appel 2017, 38 projets ont été retenus parmi 269 dossiers déposés. Les chercheurs de l'ULB sont impliqués dans 22 projets, dont 5 pour lesquels ils sont responsables-coordinateurs.

Découvrez ici la liste complète des projets impliquant les équipes de l'ULB.

Lundi l 18-12-2017
Les mouvements sociaux en Belgique

Quelles sont les traits caractéristiques des mouvements sociaux en Belgique? C'est la question au coeur d'un nouvel article, publié en ligne sur le site de la FESEFA et du CRISP. En collaboration avec Jean Faniel (CRISP), Corinne Gobin (GRAID/Institut de sociologie, Faculté de Philosophie et Sciences sociales) et David Paternotte (Atelier Genre(s) et Sexualité(s), Institut de Sociologie, Faculté de Philosophie et Sciences sociales/STRIGES, MSH) ont cherché à identifier les traits caractéristiques et généraux de la mobilisation collective en Belgique.

Les auteurs mettent principalement en avant la question de la pilarisation de la société belge dans la construction des mouvements sociaux. La Belgique, en héritage de son passé, connaît un tissu associatif dense mais en même temps fragmenté par de profonds clivages, d'ordre philosophique, idéologique, économique ou linguistique. Jusqu'au milieu des années 1960, les mouvements sociaux étaient ainsi principalement structurés en trois piliers politiques (catholique, libéral, socialiste), tandis que le mouvement ouvrier et syndical représentait l'archétype de la mobilisation collective, notamment via l'usage de la grève.

Par après, la montée des revendications féministes, linguistiques, écologiques, communautaristes ou identitaires a fait émerger de nouveaux acteurs sociaux. Ceux-ci ont renouvelé le répertoire de l'action collective et ont pu se développer dans des espaces dépilarisés. Les auteurs concluent cependant que les trois piliers de la société belge continuent de représenter une ressource-clé, dès lors qu'il s'agit d'avoir accès au pouvoir politique.

Ce sujet fera bientôt l'objet d'un ouvrage collectif à paraître chez Academia L'Harmattan.

Vendredi l 15-12-2017
Photos: l'exploitation du granite à l'époque romaine

Les Bouches de Bonifacio, séparant la Corse de la Sardaigne, sont un passage maritime stratégique. Les îles de ce détroit –Lavezzi côté corse et Maddalena du côté sarde– ont dès lors fait l'objet d'une occupation intense, à toutes les époques.

Dans le cadre d'un projet de recherche dirigé par Gaël Brkojewitsch, en collaboration avec la Fédération des archéologues de Wallonie et de Bruxelles, Sébastien Clerbois (CReA-Patrimoine, Faculté de Philosophie et Sciences sociales) et son équipe étudient les carrières de granite exploitées depuis l'époque romaine. La compréhension de l'exploitation du granite permet d'éclairer les fonctions des bâtiments environnants et, plus généralement, les motivations économiques de l'occupation romaine.

Il y a quelques semaines, Nadine Mattielli (Laboratoire G-TIME, Faculté des Sciences) les a rejoints sur le terrain afin de réaliser une étude pétrologique et géochimique. Grâce au prêt de matériel du Service communication recherche, la chercheuse a rapporté plusieurs photos et vidéos de sa mission, qui vous permettent de découvrir le chantier: lien vers la galerie.

Le but de Nadine Mattielli était d'identifier les différentes carrières de l'île de Lavezzi et Cavallo et de caractériser les granites exploités, afin de déterminer si les romains ont cherché un même type de roche sur les différentes îles des Bouches: ont-ils recherché une certaine couleur, une homogénéité de la pierre de taille, une accessibilité facile? Quelles carrières ont été exploitées pour construire la grande villa de Piantarella, lieu de fouille de l'équipe du CReA-Patrimoine?

Les premiers résultats suggèrent que la construction de la villa a subi plusieurs modifications et extensions à différentes époques, en utilisant les matériaux (craie, granite, ...) à proximité. Le granite de Cavallo se distingue des autres granites de Lavezzi par sa beauté, sa masse importante et son homogénéité exceptionnelle.

Jeudi l 14-12-2017
Jeudi 14 décembre : Manifestation en soutien au Dr. Djalali

En février et novembre, l'ULB, parmis d'autres, appelait déjà sa communauté à soutenir le Docteur Ahmadreza Djalali, maître de conférences iranien, chercheur en médecine de catastrophe et chargé d'enseignement à la VUB.
En effet, Amnesty International a identifié le Dr. Ahmadreza Djalali comme un prisonnier d'opinion, arrêté en 2016 en Iran pour motif « d'espionnage » et condamné à mort pour « corruption sur terre » à l'issue d'un procès inique basé sur des aveux obtenus sous la torture.

Malgré une forte mobilisation internationale et les dizaines de milliers de personnes ayant signé la pétition pour sa libération, l'information circule qu'il pourrait être exécuté très prochainement.

Nous vous appelons à soutenir la demande de libération immédiate du Docteur Djalali et à montrer votre soutien en nous rejoignant à la manifestation organisée ce jeudi 14 décembre de 18h à 19h devant l'ambassade d'Iran (Avenue Franklin Roosevelt 15, 1050 Ixelles).

En vous remerciant d'avance pour votre engagement.

Consultez également le communiqué de l'ARES, dont l'ULB fait partie, sur le sujet.

Mercredi l 13-12-2017
Zoé Derleyn, finaliste du Prix Rossel 2017

Le Prix Rossel dévoilera jeudi midi (et proclamation officielle en soirée) le lauréat ou la lauréate 2017 de son prix littéraire. Le Rossel, créé en 1938 par le journal Le Soir, c'est un peu comme le Goncourt, mais à la belge. Il s'agissait, dit-on dans l'annonce du journal, le 22 janvier 1938, «d'apporter une contribution nouvelle à notre littérature nationale».

Cette année, pour le 74e prix Rossel, les finalistes sont:

  • Victoire de Changy avec "Une dose de douleur nécessaire" (Autrement).
  • Laurent Demoulin avec "Robinson" (Gallimard).
  • Zoé Derleyn avec "Le goût de la limace" (Quadrature).
  • Marcel Sel avec "Rosa" (Onlit).
  • Nathalie Skowronek avec "Un monde sur mesure" (Grasset).

Nous félicitons tous les finalistes du prix Rossel 2017 et, plus particulièrement, Zoé Derleyn, membre du personnel de l'ULB, qui fait partie des 5 finalistes de cette année !

Pour les interessés, Zoé Derleyn sera en dédicace ce samedi 14 décembre au magasin CLUB d'Ixelles de 14 à 16H.

Mercredi l 13-12-2017
Olivier Messiaen et sa technique de l'emprunt

Olivier Messiaen est un compositeur incontournable du vingtième siècle. Tellement incontournable qu'Yves Balmer, Thomas Lacôte (tous deux professeurs au Conservatoire national supérieur de Paris) et Christopher Brent Murray, chercheur au LaM (Faculté de Philosophie et Sciences sociales), lui ont consacré plus de 10 ans de recherche. "Nous travaillions chacun de notre côté sur le sujet, jusqu'à ce que nous nous rencontrions lors d'une journée d'étude en 2010", raconte le chercheur de l'ULB. Ensemble, ils publient aujourd'hui un livre consacré aux techniques de composition du musicien. "Nous avons procédé à une analyse complète de ses partitions, ainsi qu'à une nouvelle lecture de ses écrits théoriques, notamment de 'Technique de mon langage musical', pour y déceler les traces de ses techniques d'emprunt et comprendre la façon dont il réutilisait les musiques existantes."

Un travail de longue haleine animé par un profond désir de pédagogie. "Il s'agissait de ne pas perdre le lecteur au fil de nos explications. Nous avons donc inclus presque 500 illustrations pour montrer les transformations harmoniques et mélodiques opérées par Messiaen", indique Christopher Murray avant de conclure : "Ce livre est en fait un guide pour comprendre ses compositions et les liens qu'entretiennent celles-ci avec leurs sources, comme les fragments issus de Mozart, Debussy, le plain-chant, ou encore les cantilènes hindoues."

Mardi l 12-12-2017
Bibliothèque : un nouvel interface Cible+ !

L'interface du catalogue des bibliothèques, Cible +, fera peau neuve le 10 janvier.
A la clé, une meilleure ergonomie et plus de fonctionnalités pour mener vos recherches de documents.

La même chose mais en mieux
Cible+ vous offrira en effet plus de souplesse pour gérer vos recherches de documentation sans bousculer vos habitudes. Sa structure et sa logique d'utilisation resteront globalement semblables, vous ne perdrez donc pas vos marques si vous utilisez déjà le moteur de recherche actuel.

Davantage de souplesse
Au rayon des nouveautés, vous aurez la possibilité de sauvegarder les notices qui vous intéressent, mais aussi d'enregistrer les recherches que vous avez déjà effectuées. Un coup de pouce appréciable si vous souhaitez interrompre votre exploration de la documentation pour la reprendre plus tard.
En outre, vous créer des alertes sera un jeu d'enfant : inutile d'interroger Cible + de manière répétée, il vous enverra périodiquement les nouveaux résultats de votre recherche sur votre boîte mail.

Planifier sera plus aisé
Optimiser vos visites à la bibliothèque est un avantage précieux, surtout quand le temps est compté. Dans cette optique, la nouvelle version de Cible + vous proposera également des fonctionnalités améliorées. Il sera en effet plus facile de vous faire une idée de ce qui est disponible ou pas en bibliothèque avant de faire le déplacement. Vous pourrez, par exemple, afficher les ouvrages non empruntés sur les sujets qui vous intéressent.
L'affichage de votre compte lecteur se fera quant à lui via un tableau de bord convivial, qui permettra une visualisation en un coup d'œil du statut de vos prêts.
Cerise sur le gâteau : la connexion à votre dossier sera simplifiée. Inutile de connaitre votre n° de lecteur et votre code pour y avoir accès : Cible+ reconnaîtra votre netID et votre mot de passe ULB !

Bonne découverte à tous !

> Plus d'informations :
F.A.Q. CIBLE+
Modification provisoire des règles de prêt dans les bibliothèques

Mardi l 12-12-2017
InfOR Emploi : les "midis de l'emploi"

Vous êtes en master ou même peut-être déjà diplômé.e de l'ULB ? Vous êtes en recherche d'emploi ou vous commencez à vous y intéresser ? Vous vous demandez comment aborder un entretien d'embauche ? Ou vous préféreriez vous lancer comme entrepreneur ou en créant votre ASBL ?

Ces questions – et bien d'autres encore – seront abordées les 15 et 19 décembre prochains dans le cadre de nos « Midis de l'emploi » de fin d'année. Lors de la première séance, notre partenaire RH vous expliquera comment ne pas être pris.e au dépourvu, trouver de bons arguments et vous valoriser lors de votre entretien d'embauche. Le second atelier sera animé par un jeune créateur d'entreprise qui vous expliquera toutes les ficelles qui s'offrent à vous si vous voulez vous lancer dans un domaine qui privilégie les services à la communauté plutôt que le profit. Un accompagnement personnalisé vous sera proposé si cette perspective vous tente !

Intéressé.e ? Renseignements complets et inscription sur le site d'InfOR-emploi.

Attention : date limite des inscriptions = mercredi 13 décembre pour le premier atelier, et dimanche 17 décembre pour le second ! NB : Si vous vous êtes déjà inscrit.e à l'une ou l'autre de ces activités, tout est en ordre ; une confirmation officielle vous parviendra à la clôture des inscriptions.

Lundi l 11-12-2017
Les pratiques symboliques révélées par les sites archéologiques

Ce samedi 16 décembre, le CReA-Patrimoine (Faculté de Philosophie et Sciences sociales) organise une journée d'étude sur la thématique de l'archéologie "des pratiques collectives et symboliques". Ces pratiques, liées à des rituels, sont présentes dans différentes zones géographiques et périodes de l'histoire. À l'occasion de cette journée d'étude, les chercheurs du CReA-Patrimoineprésenteront les méthodes, enjeux et résultats de leurs recherches communes concernant les pratiques collectives et symboliques sur leurs sites de recherche à l'étranger.

On peut retrouver de tels rituels dès le paléolithique, notamment dans les peintures du Mont Castillo, en Espagne, étudiée par une équipe de l'ULB. En Amérique latine, les objets retrouvés au fond au lac Titicaca (Bolivie-Pérou) représenteraient une offrande, tandis que le site de Pachacamac (Pérou) est connu pour être un lieu de pèlerinage. Sur le site de Pétra (Jordanie), la répartition des lieux de culte officiels et tribaux, notamment au sommet des montagnes, témoigne des cheminements d'un site sacré à un autre.

Amérique latine, Egypte, Bénin, Europe,... Au fil des différentes présentations, les chercheurs s'interrogeront sur les points communs entre ces pratiques et sur la manière de les appréhender et de conduire leur recherche. Le programme complet de cette riche journée se trouve en pièce jointe.

CreaPatrimoine-colloque16dec.jpg

Lundi l 11-12-2017
Restructuration et dynamisation des études d'aires à l'ULB

L'ULB compte cinq centres de recherche multidisciplinaires organisés autour d'aires géographiques distinctes, qui constituent également des réservoirs d'expertise importants pour consolider les relations de l'Université avec les institutions situées dans d'autres régions du monde.

Avec plus de 50 ans d'existence, l'Institut d'Études européennes (IEE) est le plus ancien et le mieux connu: il a développé une expertise sur l'ensemble des pays de l'espace européen, ainsi que sur le positionnement de l'Europe et de ses institutions dans le monde. Créée en 2014, OMAM, l'Observatoire des Mondes arabes et musulmans, s'est donné pour mission la formation à la recherche et la transmission du savoir sur les pays du Maghreb, du Machreq, du Golfe, du Proche-Orient, ainsi que d'une bonne partie de l'Afrique subsaharienne. EASt (East Asian Studies), mis sur pied en 20016, est un incubateur pour la recherche de haut niveau sur l'Asie orientale à l'ULB. S'ancrant dans une longue tradition de recherche menée sur l'Amérique du Nord et l'Amérique latine, AmericaSa vu le jour en 2017 et vise à mener des réflexions sur ce qui unit les diverses composantes du continent américain. Enfin, également né en 2017, Afric@ULB, réseau multidisciplinaire de recherche sur l'Afrique, tente de réunir la centaine de chercheurs qui, à l'ULB, mènent des recherches en lien avec le continent africain.

Ces différents centres d'études d'aires visent à susciter et promouyvoir des collaborations interdisciplinaires permettant mieux comprendre les environnements et les dynamiques à l'oeuvre dans ces différentes zones de la planète, dans un monde globalisé et en pleine mutation. Ils aident également l'ULB à mieux cibler et déployer ses stratégies d'internationalisation.

Pour toute information complémentaires, consulter:
- pour l'IEE: www.iee-ulb.eu/fr
- pour OMAM: msh.ulb.ac.be/equipes/omam
- pour EASt: msh.ulb.ac.be/equipes/east
- pour AmercicaS: msh.ulb.ac.be/equipes/americas
- pour Afric@ULB: africulb.ulb.be

Lundi l 11-12-2017
Nouvel accord signé avec l'Université de Mumbai

Lors de la mission royale en Inde, le recteur Yvon Englert a signé, le 9 novembre, un nouvel accord dans le domaine du tourisme avec le Garware Institute de l'Université de Mumbai. Cet accord vient renforcer une collaboration établie depuis 4 ans par l'équipe du Master en sciences et gestion du Tourisme de l'ULB avec cet institut prestigieux de formation des professionnels du tourisme.

L'initiative prend la forme originale et unique d'une collaboration pédagogique par projet à distance. Chaque année, environ 90 étudiants indiens et belges participent à un projet créatif et interculturel visant à concevoir et développer un produit touristique adapté à une clientèle étrangère.

À travers des jeux de rôle qui les placent alternativement dans la position du touriste et de l'agence de voyage, et grâce aux technologies modernes de communication, des groupes d'étudiants des deux institutions travaillent ensemble au profilage d'un groupe de voyageurs et à l'élaboration d'une offre adaptée à ses attentes.

La collaboration des deux universités est renforcée par l'organisation de deux missions annuelles d'enseignement de professeurs de l'ULB à Mumbai. La signature de cet accord donne une nouvelle visibilité à l'ULB dans un pays qui est en pleine croissance, non seulement au niveau des formations en tourisme (un secteur qui se développe de façon importante), mais également, d'une manière plus large, en ce qui concerne l'enseignement universitaire.

Lundi l 11-12-2017
Subsides postdoctoraux pour les Universités d'Oxford et de Cambridge

La Fondation Wiener-Anspach vient de lancer son appel à candidatures pour les subsides postdoctoraux aux Universités d'Oxford et de Cambridge pour l'année académique 2018/2019.

Pour bénéficier du subside, il faut:
- avoir obtenu au minimum une Grande Distinction (ou équivalent) pour le MA
- avoir complété son doctorat au plus tard le 31 décembre 2018 ou depuis moins de cinq ans au moment du début de la recherche à Oxford ou à Cambridge.

Date limite pour la remise des dossiers: 19 mars 2018.

Toutes les informations sont sur le site: http://fwa.ulb.ac.be

Contact: fwa@ulb.ac.be ou 02 650 27 16 (les lundis, mercredis et vendredis de 9h à 12h, les mardis et vendredis de 14h à 17h).

 

Nos dernières publications:

Berliner David
Calabrese Laura
Veniard Marie
Espion Bernard
Provost Michel
Wibaut Romain
Wouters Ine
Broustau Nadège
Sacco Muriel
Paternotte David
David Eric
Slautsky Emmanuel
Cahn Livia
Deligne Chloé
Pons-Rotbardt Noémie
Prignot Nicolas
Zimmer Alexis
Zitouni Benedikte

Clin d'oeil