Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Décès de notre étudiante Solène Zahedi

Jeudi l 14-02-2019

Depuis la nuit de mardi à mercredi, une de nos étudiantes de première année du bachelier en sociologie et anthropologie était portée disparue. Les recherches actives, menées par les forces de police avec l'appui des services de sécurité de l'Université, ont malheureusement conduit, tôt ce jeudi matin, à ce que la police retrouve le corps sans vie de Solène Zahedi sur le campus.

Les premiers constats du Parquet, qui a entamé une enquête, privilégient la piste accidentelle, Solène semblant avoir fait une chute qui a entraîné son décès sans qu'il n'y ait d'intervention de tiers.

Cet accident dramatique plonge la communauté universitaire dans une énorme tristesse.
L'Université présente ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

Une cellule de soutien a été mise en place avec l'appui de PsyCampus. Contact: 02.650.20.25

Dépister l'autisme plus tôt grâce à l'eye-tracking

Jeudi l 14-02-2019

La plupart des enfants atteints d'autisme sont diagnostiqués seulement vers l'âge de 4 ans. Un diagnostic plus précoce, idéalement vers 3 ans, permettrait notamment d'intervenir sur le niveau langagier de l'enfant.

Mikhail Kissine et Gaétane Deliens, respectivement fondateur et chercheuse de l'équipe ACTE (Faculté de Lettres, Traduction et Communication) ont imaginé un nouvel outil pour améliorer le diagnostic et la prise en charge de l'autisme. Il allie mesures du développement langagier de l'enfant et technologie d'oculométrie (eye-tracking), une méthode permet de voir où se pose le regard d'une personne et comment il se déplace dans une zone donnée.

Ce nouvel outil est actuellement à l'étude au sein de l'équipe ACTE, au travers d'une importante campagne de testing. La collaboration avec l'entreprise Tobii Pro, fournissant les oculomètres, a permis de donner un coup d'accélérateur au projet. Les chercheurs observent des mesures spécifiques, susceptibles de différer chez les personnes avec autisme par rapport aux personnes au développement typique. La méthode est complètement indolore et non-invasive, elle présente donc un énorme avantage pour travailler avec des enfants ou d'autres populations sensibles.

Si les résultats des études menées actuellement confirment l'efficacité de cette approche, ACTE a l'ambition de créer, à moyen-terme, une société spin-off en charge du développement et de la distribution de cet outil.

Conférence "Turquie : quel tournant autoritaire ?" le 21 février

Lundi l 11-02-2019

La situation politique en Turquie et ses évolution ses dernières années seront le sujet d'une conférence organisée par le CECID le 21 février à 16h et animée par Jean Marcou, directeur des relations internationales à Sciences Po Grenoble.

"Turquie : quel tournant autoritaire ?"

Depuis l'élection de Recep Tayyip Erdoğan à la présidence de la République en 2014, le système politique turc n'a cessé de se présidentialiser. Cette centralisation du pouvoir a été, en effet, accentuée par les purges, qui ont suivi le coup d'État manqué de juillet 2016, et la révision constitutionnelle, ratifiée par référendum en avril 2017. Les élections anticipées du 24 juin 2018 ont conforté cette transformation profonde, en reconduisant le leader de l'AKP au pouvoir, ce qui a permis l'achèvement des réformes constitutionnelles précédemment adoptées. Le poste de premier ministre a ainsi disparu, tandis que les structures gouvernementales étaient restructurées autour de la présidence.

Cette conférence reviendra sur cette évolution, notamment pour comprendre comment le gouvernement de l'AKP, après une décennie d'ouverture inédite en Turquie, a basculé dans ce présidentialisme autoritaire. Mais, au moment même où la Turquie se prépare à vivre de nouvelles élections (les élections locales du 31 mars 2019), elle replacera aussi ce phénomène turc dans le contexte international actuel qui voit la montée des populismes, le retour des nationalismes et le développement de "démocraties illibérales",

> Infos pratiques

  • Le 21 février de 16h à 18h
  • Campus du Solbosch - bâtiment S - 15ème étage - salle Henri Janne
  • Inscription : mfurst@ulb.ac.be
  • Informations : ulb.ac.be/fsp/cecid/

Bourse Hessel: des financements pour les étudiants engagés

Jeudi l 07-02-2019

Vous étudiez à l'ULB et vous souhaitez vous engager en mettant votre temps libre à contribution d'un projet de solidarité avec la collaboration d'autres étudiants?

Vous avez des idées mais ne savez pas encore comment la concrétiser par manque de financement ou de soutien institutionnel?

Bonne nouvelle: la bourse Stéphane Hessel, lancée à l'initiative du vice-rectorat aux affaires étudiantes, va vous permettre de réaliser votre projet!

Parce que l'engagement et la solidarité sont des valeurs essentielles de notre Université.

Vous trouverez ci-dessous et sur le site de la bourse toutes les informations vous permettant de postuler pour une bourse et d'ainsi concrétiser votre engagement.

Comment ça marche?

Comment postuler? Vous devrez remplir un formulaire en ligne avant le 20 mars 2019 et nous fournir un dossier complet pour le 20 avril 2019.

Qui peut être sélectionné?

Pour être retenu, votre projet devra répondre à une série de critères que vous trouverez sur notre site. Un jury retiendra ensuite les projets correspondant aux critères.

Quid du financement?

Les projets retenus par le jury seront financés par la Commission des affaires sociales étudiantes (CASE).

Les projets retenus pour 2018:

  • Genepi: campagne de sensibilisation à la question du droit de vote des détenus et l'organisation d'ateliers dans les différentes prisons belges selon les principes humanistes qui visent une citoyenneté active et responsable

  • FLE-citoyen: cours de français langues étrangères (FLE) à destination des personnes "sans-papier" à Bruxelles

  • Remorquables: développement d'une plateforme de locations de remorques à vélos pour favoriser une transition vers les modes de déplacement décarbonés et encourager la mobilité de type"douce"
  • Dochub: Dochub est une plateforme de partage de documents (résumés, notes de cours, correctifs de TP) et d'entraide pour les étudiant.e.s de l'ULB via un logiciel libre
  • Campagne de sensibilisation aux MGF (Mutilations génitales féminines): campagne bilingue de sensibilisation des MGF en Belgique
  • Cours de langues des signes à l'ULB: donner la possibilité aux étudiant.e.s et personnel de l'ULB d'avoir accès à des cours de langues des signes afin de permettre une meilleure inclusion sociale aux personnes malentendantes
  • AEAD (Association étudiante d'aide au développement) Volet Nord: actions de sensibilisation et d'activités concrètes concernant diverses inégalités présentes dans notre pays
  • Frigo partagé: le principe des frigos partagés et solidaires est de récupérer les invendus de différents supermarchés afin de les redistribuer gratuitement. Ceci afin de réduire le gaspillage alimentaire tout en aidant les étudiants en difficulté

Des questions?

Toutes les informations utiles se trouvent sur la page web de la bourse.

N'hésitez pas à adresser vos questions au vice-rectorat des affaires étudiantes.

Chaire Marcel Liebman "Une histoire populaire de la France. Du début du XIVe siècle à nos jours" du 25 au 28/02

Jeudi l 31-01-2019

Le 25 février, dans le cadre de la chaire Marcel Liebman, Gérald Noiriel - Historien, Directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales de Paris - donnera une série de 4 leçon avec pour thème «Une histoire populaire de la France. Du début du XIVe siècle à nos jour».

Au cours de ces quatre leçons, Gérard Noiriel nous proposera une analyse historique des définitions et des représentations du peuple et du « populaire » et de l'importance des luttes antifiscales dans les résistances populaires, depuis les Croquants du XVIIe siècle jusqu'aux « gilets jaunes » d'aujourd'hui. Il se penchera également sur les conceptions "bourgeoise" et "prolétaire" de la citoyenneté, montrant que depuis les Sans-Culottes jusqu'aux « gilets jaunes », toutes les grandes révoltes sociales ont défendu un idéal fondé sur l'action directe contre la conception bourgeoise de la démocratie, fondée sur la délégation de pouvoir. Enfin, il abordera -toujours pour le cas français- les difficultés des organisations se donnent pour mission de défendre les classes populaires, à dépasser le cadre national, alors que le capitalisme, lui, s'est mondialisé.

> Programme :

  • Lundi 25 février 2019 à 18h :

« Le populaire, dans l'histoire de la France: des croquants jusqu'aux gilets jaunes»

ULB - Campus du Solbosch - bât. K, auditoire K.1.105

  • Mardi 26 février (18-20h) :

« Un peuple fabriqué par l'Etat »

Campus du Solbosch, bât. H, auditoire H.2.215

  • Mercredi 27 février (18-20h) :

« Citoyenneté bourgeoise/citoyenneté populaire »

Campus du Solbosch, bât. H, auditoire H.2.215

  • Jeudi 28 février (18-20h) :

« La nationalisation du peuple français et ses conséquences »

Campus du Solbosch, bât. H, auditoire UD2.118A

> Informations pratiques :

Entrée libre

> Contact :

La Chaire Marcel Liebman, créée en 1986, vise à pérenniser un enseignement de l'histoire du socialisme et des théories politiques, sociales et économiques dans la perspective critique qui fut celle de Marcel Liebman. Chaque année, la Chaire est ouverte à un professeur invité.

L'ULB réaffirme son soutien aux 'Académiques pour la paix' en Turquie

Mercredi l 30-01-2019

L'Université libre de Bruxelles réaffirme avec fermeté son soutien aux 'Académiques pour la paix' en Turquie et son attachement indéfectible à l'exercice des libertés académiques partout dans le monde.

Ce 14 février 2019, au Palais de Justice d'Istanbul, auront lieu les audiences de plusieurs académiques signataires d'une pétition pour la paix en janvier 2016, dont deux de nos collègues. Comme de nombreux autres signataires, ils sont à leur tour l'objet de procès individuels.

Depuis le début des représailles contre les signataires de la pétition de janvier 2016, l'ULB a mené plusieurs initiatives pour manifester concrètement sa solidarité envers ceux-ci. D'une part, l'ULB a créé des bourses pour chercheurs en danger. D'autre part, elle a tenu à être régulièrement représentée lors des procès menés contre les signataires. La démultiplication des audiences par l'individualisation des procès a néanmoins pour conséquence de casser toute possibilité de résistance collective et d'empêcher la présence régulière de représentants de la communauté internationale.

L'ULB tient toutefois à être représentée ce 14 février, inquiète du sort d'un collègue docteur de notre Université avec lequel les collaborations scientifiques n'ont jamais cessé de se développer, et d'un collègue post-doctorant. Au travers de son soutien à ces deux collègues, c'est aussi sa solidarité envers tous les collègues de Turquie actuellement poursuivis que l'ULB exprimera en envoyant un représentant élu du corps académique et porteur de cette motion, à l'audience du 14 février.

À ce jour, 450 autres académiques ont subi des poursuites judiciaires pour le seul fait d'avoir signé la pétition de janvier 2016, et presqu'une centaine des collègues poursuivis ont déjà été condamnés à une peine de prison. Cet enchaînement judiciaire, en plus de frapper directement nos collègues, réduit voire étouffe la possibilité d'un travail scientifique indépendant dans le monde universitaire turc et atomise le monde académique, en y instillant la méfiance et en provoquant la division.

Le Conseil académique de l'ULB tient à exprimer fermement sa solidarité envers tous les signataires de la pétition. Notre Université demande la fin des poursuites à leur encontre et réaffirme son attachement indéfectible aux libertés académiques partout dans le monde.

Journée portes ouvertes à l'ULB

Lundi l 28-01-2019

L'ULB organise sa traditionnelle "Journée portes ouvertes" pour les étudiants du secondaire (rhéto et cinquième année), le mercredi 27 mars prochain.

Quelles sont les formations offertes ? Quels en sont les débouchés professionnels ? Comment choisir ses études ? Comment se déroulent les études supérieures ? Quelles sont les différences avec l'enseignement secondaire ? Comment gérer la transition ?

Lors de cette journée, les futurs étudiants pourront se forger une idée plus précise et plus concrète des études universitaires, de ce qu'est la vie d'étudiant, des services qui sont offerts (logements, bourses d'études, sport, culture...), des démarches à entreprendre... Un maximum d'informations sur l'ULB leur sera donné pour leur permettre de se familiariser avec les études universitaires et la vie à l'Université. De nombreuses activités sont également organisées : conférences, informations sur les cours et les services aux étudiants, visites des campus et des logements, présentation des activités sportives et culturelles, etc.

Plus d'infos sur la Journée portes ouvertes et sur les activités organisées : www.ulb.ac.be/jpo

"Governed by Europe or Governing through Europe: Lessons from Brexit": chaire Ganshof van der Meersch le 26 février

Lundi l 28-01-2019

Dans le cadre de la Chaire Ganshof van der Meersch 2018-2019, Kenneth Armstrong, Professor of European Law à l'Université de Cambridge et rédacteur en chef du Cambridge Yearbook of European Legal Studies, donnera une conférence destinée au grand public sur le thème "Governed by Europe or Governing through Europe: Lessons from Brexit". Il sera accueilli par la Professeure Ramona Coman, Directrice de l'Institut d'Études européennes.

La conférence (en anglais) aura lieu le mardi 26 février à 18h00 dans la salle Spaak de l'Institut d'Études européennes (avenue Franklin D. Roosevelt 38 - voir plan) et sera suivie d'une réception. L'évènement est gratuit, mais il est nécessaire de s'inscrire au plus tard le 18 février via kennetharmstrong.eventbrite.com.

Infos : fwa.ulb.ac.be
Contact : fwa@ulba.ac.be
Evènement Facebook

La chaire Ganshof van der Meersch a été créée en 1995 en mémoire de Walter Jean Ganshof van der Meersch, fondateur et Président de l'Institut d'Études européennes et Président de la Fondation Wiener - Anspach de 1972 à 1984. Elle consiste dans un cours, attribué à un professeur invité d'Oxford ou de Cambridge, portant sur le droit public ou sur l'intégration européenne.

L'ULB décide d'exclure les énergies fossiles de ses portefeuilles d'investissement

Mardi l 22-01-2019

Le conseil d'administration de l'ULB de ce lundi 21 janvier a mis en place un comité de pilotage pour que d'ici la fin décembre 2021, l'ensemble des portefeuilles de l'Université soient convertis en portefeuilles durables et socialement responsables.

D'ici trois ans, l'ULB aura donc exclu les énergies fossiles de ses portefeuilles d'investissement.
L'ULB dédicacera également des budgets d'investissement dans des projets locaux cohérents avec les engagements de l'Université pour la durabilité.

Cette décision a été prise suite à la présentation du rapport du groupe de travail « Energies fossiles » mis en place àl'initiative des étudiants et qui est en droite ligne avec la politique environnementale menée depuis seize ans par l'ULB en faveur du développement durable.

Seconde édition du festival "La Religion dans la Cité" à Flagey les 22 et 23 février

Lundi l 21-01-2019

Pour sa seconde édition, le festival « La Religion dans la Cité » entend explorer les enjeux actuels du lien étroit entre le corps et la religion. La parole sera réservée à des oratrices. Il s'agit ici d'entendre celles dont, souvent, la parole est exclue ou minorée par la religion, et dont le corps est souvent victime de violences subies ou imposées par la religion. Intellectuelles ou artistes, croyantes ou athées, représentantes du culte ou laïques, ces femmes au parcours incroyable proposeront et croiseront leur lecture du débat autour du corps dans la religion au fil de deux jours de débats et conférences.

L'édition de 2019 proposera des débats en français, en néerlandais et en anglais. Deux oratrices d'exception, Christiane Taubira, responsable politique française et femme de lettres et Karen Armstrong, philosophe de la religion, apporteront leur témoignage. La parole sera dédiée exclusivement aux femmes, généralement exclues du débat public alors que leur corps est souvent exposé aux violences subies ou imposées par les pouvoirs religieux. Elles seront invitées à parler de questions universelles et à proposer un cadre de réflexion accessible au plus grand nombre.

Anne Morelli, historienne, Thérèse Hargot, philosophe et sexologue et Faouzia Charfi, physicienne et femme politique présenteront dans un débat introductif les enjeux actuels de la question du corps dans la religion. L'artiste Axelle Red débattra avec l'essayiste Djemila Benhabib et l'historienne et psychanalyste Sylvie Lausberg du regard que les religions portent sur l'amour, le désir et la sexualité. Inna Shevchenko, militante féministe et figure majeure du mouvement des Femen, parlera de l'individualisme contemporain et de son rapport au corps.

Une série d'ateliers et de rencontres avec les oratrices, sera organisée durant les deux jours de festival afin d'inclure activement les visiteurs dans le projet. La musique rythmera le festival avec des artistes aux sensibilités spécifiques. Asmâa Hamzaoui & Bnat Timbouktou, introduiront certains débats pour faire découvrir la musique gnaoua, inspirée de musique sacrée où celle-ci se mêle à la danse et la poésie. Axelle Red, clôturera cette première journée de festival avec son tout dernier album. Enfin, à la rencontre entre rythmes puissants d'Afrique de l'Ouest et musique déjantée londonienne, Kokoroko est un kaléidoscope de couleurs musicales qui promet de "secouer les âmes".

Informations pratiques :

  • Les 22 et 23 février à Flagey
  • Programme et réservations : Flagey.be

Un évènement à l'initiative de de Jean-Philippe Schreiber (Observatoire des religions et de la Laïcité (ORELA) de l'ULB, Flagey, Le Soir, ULB, VUB et la RTBF.

Jeudi l 14-02-2019
Asie orientale : quand la ville s'invite au village

Lorsque l'on parle de l'espace bâti en Asie orientale, ce sont les images des mégalopoles du Sud-Est qui viennent à l'esprit. Or, les petits villages ruraux sont eux aussi affectés par la course à la modernité. Le départ des jeunes villageois vers l'eldorado urbain et le travail, mais surtout leurs retours épisodiques au village, modifient les relations entre les habitants, notamment entre les genres et les générations. La trame familiale et le culte aux esprits tempèrent néanmoins ces évolutions.

Pierre Petit (Laboratoire d'anthropologie des Mondes Contemporains, Faculté de Philosophie et Sciences sociales) a vu ces changements se produire à toute vitesse depuis un village de montagne laotien. Le chercheur étudie depuis 2003 les mouvements de population dans le pays. En 2009, il a commencé à observer comment se transformaient les sociétés villageoises touchées par l'exode. Pour lui, ces allées et venues de jeunes entre le monde urbain et la campagne, conjuguées aux politiques de développement initiées au niveau national, ont profondément changé les comportements des habitants, leur appropriation de l'espace public mais aussi de l'espace virtuel (Facebook) jusqu'alors absent.

Le 19 février, dans le cadre du projet ARC « GENEsYs », Pierre Petit explorera ces nouvelles appropriations de l'espace public des villages chez les Tai du Laos. Un projet qui mène en étroite collaboration avec Vanessa Frangville (Études Littéraires, Philologiques et Textuelles, Faculté LTC).

Jeudi l 14-02-2019
2018, bilan d'une année pour l'Amérique latine

Élection d'un gouvernement d'extrême droite au Brésil, crise politique, sociale et économique au Venezuela et au Nicaragua: l'actualité de l'année 2018 a été chargée en Amérique latine. Pour Frédéric Louault (Centre d'étude de la vie politique, Faculté de Philosophie et Sciences sociales), le bilan de ces événements permet de mettre les enjeux de 2019 en perspective.

Le 19 février, dans le cadre d'un cycle de conférence sur l'Amérique latine organisé par le Centre interdisciplinaire des études des Amériques (Americas-MSH), le chercheur présentera, avec Olivier Dabène (professeur à Sciences Po et président de l'OPALC), les grandes lignes du rapport "Amérique latine. L'année politique 2018" (publié en janvier 2019). Ils reviendront notamment sur les enjeux du cycle électoral 2017-2019 et évoqueront les perspectives de 2019 pour la région : crise au Venezuela, relations avec les États-Unis, enjeux migratoires, lutte contre l'insécurité, faiblesse de la coopération régionale, etc.

Ce rapport a été élaboré dans le but de toucher un large public. Il comprend les contributions de multiples chercheurs expérimentés dont Frédéric Louault fait partie.

Mercredi l 13-02-2019
L'ULB s'expose en ville: vente aux enchères le 24 février

Artistes inspirés, en devenir ou confirmés de l'ULB sont réunis au sein d'une exposition engagée qui présente toutes sortes de supports et de médium: peinture, sculpture, vidéo, multimédia, installation, photographie, etc.

Cette exposition sera placée sous le signe de la solidarité et se clôturera le 24 février par une grande vente aux enchères des oeuvres exposées, organisée par l'asbl ULB Engagée. Les bénéfices seront reversés à l'association Médecins du Monde, qui agit en première ligne pour l'accueil et l'accompagnement des réfugiés en Belgique, avec la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés.

Au total,131 œuvres originales offertes par 73 artistes sont à acquérir à cette occasion.
Découvrez les créations qui seront mises en vente.

> Informations pratiques:

L'exposition a lieu jusqu'au 24 février 2019, à l'Espace Architecture de Flagey, 19 Bis Place Flagey, 1050 Bruxelles.

Vente aux enchère: le 24 février à 16h. Paiement par carte uniquement.

La vente sera accompagnée d'une animation musicale et solidaire avec les chanteurs GetchGaëtano et Anwar, et sera suivi d'un cocktail de clôture.

Plus d'information: www.ulb.ac.be/culture

Mardi l 12-02-2019
Une Europe de moins en moins sociale ?

Qu'est-ce que l'Europe sociale ? Un ouvrage dresse le bilan de trois décennies de recherche sur le sujet et s'attaque aux controverses actuelles. Dans ce livre, Amandine Crespy (CEVIPOL, Faculté de Philosophie et Sciences sociales, Institut d'études européennes) propose à la fois une analyse et une critique de la façon dont l'Union européenne agit dans les domaines du droit du travail, de l'emploi, de la santé, de la lutte contre la pauvreté, des discriminations.

En replaçant les évolutions de l'Europe sociale dans leur contexte historique et politique, la chercheuse aborde les problématiques de l'Europe d'aujourd'hui, à l'heure où les droits sociaux des citoyens européens ne progressent plus, voire sont remis en cause. Par exemple, si les citoyens européens avaient progressivement acquis l'accès aux allocations chômage ou familiales, cela n'est plus automatiquement le cas aujourd'hui.

Le dimanche 17 février, elle discutera de ce sujet à la foire du livre de Bruxelles. Un débat qui sera retransmis dès 17h sur les ondes de "La première".

Mardi l 12-02-2019
Cocktail party: le cerveau des enfants explique leurs difficultés

L'effet "cocktail party", c'est la capacité que nous avons, dans un environnement bruyant (comme par exemple un cocktail), à isoler la voix de notre interlocuteur afin de suivre et comprendre ce qu'il nous dit. Cette capacité est moins bien développée chez les enfants, qui comprennent moins bien que les adultes le langage dans le bruit. Associés à une équipe finlandaise, des chercheurs de l'ULB Neuroscience Institute (UNI) et de Magnétoencéphalographie de l'Hôpital Erasme viennent d'expliquer pourquoi.

Emmenés par Marc Vander Ghinst, Mathieu Bourguignon et Xavier De Tiège, les chercheurs ont montré que le cerveau des enfants perd plus rapidement la capacité de suivre le rythme des mots et des phrases de la voix d'intérêt, au fur et à mesure que l'intensité du bruit de fond augmente. Les chercheurs observent aussi que le cerveau des enfants suit le rythme des syllabes de la voix d'intérêt de manière beaucoup plus limitée que ne le fait celui des adultes, et cela tant dans le silence que dans le bruit.

Publiée dans le Journal of Neuroscience, ces résultats démontrent que les difficultés des enfants à comprendre le langage dans le bruit sont liées à un suivi immature du rythme de la voix d'intérêt dans un bruit de fond. Ils montrent aussi que la capacité du cerveau à suivre les syllabes de la voix d'intérêt dans le silence et dans le bruit se développe avec l'âge.

L'étude souligne donc l'importance d'adapter l'environnement des enfants à leurs capacités d'écoute dans le bruit. Elle jette aussi les bases de l'étude des mécanismes impliqués dans les troubles développementaux tels que la dyslexie, associée à des difficultés précoces de compréhension du langage dans le bruit.

 

Nos dernières publications:

Capéau Bart
Cherchye Laurens
Decancq Koen
Decoster André
De Rock Bram
Maniquet François
Nys Annemie
Périlleux Guillaume
Ramaekers Eve
Rongé Zoé
Schokkaert Erik
Vermeulen Frederic
Mendes da Costa Pierre
Van Hee Robrecht
Borriello Arthur
Despoix Philippe
Benoit-Otis Marie-Hélène
Maazouzi Djemaa
Quesney Cécile
Nassaux Jean-Paul
Piraux Alexandre
Duvosquel Jean-Marie
Sansterre Jean-Marie
Schroeder Nicolas
de Waha Michel
Wilkin alexis
Peperstraete Sylvie
Weis Monique

Clin d'oeil