Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Conférences "AI, Creativity and Art" le 21 mars

Lundi l 18-03-2019

Avec les développements récents de l'intelligence artificielle, les ordinateurs prennent part aux processus créatifs en ré-imaginant des photos tel des peintres classiques, suggèrent des idées pour des scripts de films, ou composent de court morceaux de musique. Ces sujets seront le sujet d'une journée organisée par l'ULB, la VUB et le Gluon le 21 mars.

Comment l'intelligence artificielle peut-elle être au service de la créativité humaine? Quelle est la valeur artistique de leurs productions?

Les conférences données par François Pachet avec Petra Gemeinboeck et Rob Saunders offrent un aperçu de la relation entre l'intelligence artificielle et la créativité, tandis que l'exposition présente des projects interactifs faisant un usage innovant de cette technologie.

>Informations pratiques:

  • Le 21 mars de 17h à 21h
  • VUB - bâtiment Q
  • Entrée libre

> Programme complet:

  • 17h: ouverture de l'exposition
  • 18h15: accueil
  • 18h15: conférence 1: Petra Gemeinboeck, Rob Saunders, artistes et chercheurs
  • 19h: pause et exposition
  • 19h30: conférence 2: François Pachet
  • 21h: fermeture de l'exposition

Conférence: Les médias font-ils le jeu du populisme ? Le 19 mars

Lundi l 18-03-2019

Course au buzz, concurrence effrénée entre médias, omniprésence des réseaux sociaux,... L'espace public subit, en ce moment, des transformations fondamentales. Face à cela, les médias peinent à trouver leur place et leur modèle économique. Les formations populistes, elles, semblent trouver un terrain de jeu idéal pour diffuser des slogans simples voire des fake-news et autres théories du complot.

Alors, comment les médias peuvent-ils jouer leur rôle de 4ème pouvoir, comment surmonter la méfiance et parfois même la haine du public vis-à-vis des médias traditionnels ? C'est la question qui sera au coeur du débat le 19 mars, avec :

  • Vincent de Coorebyter est professeur de philosophie politique à l'ULB ainsi que président du Centre de Recherche et d'Information Socio-Politique (CRISP) qu'il a dirigé pendant 14 ans. Vincent de Coorebyter est très certainement l'un des plus fins observateurs de la politique belge, mais aussi plus largement de la société belge dans ses différentes évolutions. Ses analyses, distillées dans diverses publications, interviews ou cartes blanches (qu'il publie dans le journal Le Soir), amènent toujours une lecture très subtile des multiples défis auxquels nos démocraties sont confrontées. Vincent de Coorebyter est également membre de l'Académie Royale de Belgique.

  • Florence Le Cam est professeure de journalisme à l'ULB. Elle s'intéresse aux changements et permanences du monde journalistique. Elle tente de comprendre les transformations contemporaines par une approche historique avec un intérêt tout particulier pour les identités professionnelles, les conditions de travail, les carrières des producteurs d'information dans toute leur diversité. Ses derniers travaux portent sur les femmes journalistes, la matérialité des conditions de travail et l'attachement des journalistes à leur métier.

  • Daniel Schneidermann est un observateur critique des médias. Ancien grand reporter au Monde, il a lancé en 1995 l'émission "Arrêt sur image" (sur France 5) devenue un site Internet en 2007. Il s'y emploie à déconstruire, sans concessions, les narrations médiatiques sur tous les supports (télé, web, presse écrite, etc...). Daniel Schneidermann vient aussi de publier un ouvrage "Berlin, 1933, la presse internationale face à Hitler", où il cherche à comprendre comment les quelques 200 correspondants étrangers présents à Berlin au début des années '30, n'ont pas alerté le monde sur les dangers de la montée du Nazisme. Un ouvrage qui apporte d'intéressants éclairages sur la crédibilité des parallèles entre les années 30 et les évolutions politiques que nous vivons aujourd'hui.

> Informations pratiques:

  • Le 19 mars à 20h
  • Campus du Solbosch - Bâtiment UD, niveau 2, local 120
  • Entrée libre

Scientists4climate: le site des organisations climatiques des universités belges

Jeudi l 14-03-2019

Les universités belges s'impliquent pour le climat. Le site Scientists4climate rassemble désormais toutes leurs organisations climatiques ainsi que leurs activités et la documentation à ce sujet. Retrouvez également toutes les informations sur les marches pour le climat.

Découvrir Scientists4climate.be

Printemps des Sciences – Élémentaire!

Jeudi l 14-03-2019

Le Printemps des Sciences est une semaine de sciences commune à toutes les universités francophones de Belgique, durant laquelle toutes les activités sont gratuites. Rendez-vous cette année du 25 au 31 mars.

Une exposition de projets étudiants...

L'Exposition des Sciences présente des projets conçus par des étudiants de l'ULB et des Hautes Écoles. Permettant la rencontre entre les visiteurs et les jeunes scientifiques, l'exposition vous propose de découvrir les multiples facettes des différentes disciplines de la science, à travers de nombreuses démonstrations et expérimentations, souvent ludiques.

Des activités expérimentales...

Le programme scolaire fait la part belle aux activités expérimentales, permettant aux élèves de tous âges de manipuler eux-mêmes et d'appréhender ainsi la démarche scientifique. Ateliers et laboratoires couvrent toutes les disciplines scientifiques.

...et bien plus encore à découvrir

Conférences, projections de documentaires scientifiques, spectacles, expositions, visites... le programme du Printemps des Sciences est très riche.

Plus d'information:
www.ulb.be/printemps

Eloquentia, un tournoi de prise de parole citoyenne

Mercredi l 13-03-2019

Eloquentia, un tournoi de prise de parole citoyenne est organisé depuis le 22 février dernier, à l'initiative de l'asbl ULB Engagée. Des jeunes bruxellois de tous horizons s'y affrontent lors de joutes verbales. Le quart de finale (20 mars), la demi-finale (27 mars) et la finale (3 avril) du concours seront organisés sur les campus de l'ULB.

À travers ce concours, les organisateurs souhaitent mettre en avant la culture du dialogue et du débat chez les jeunes. La compétition prend la forme de joutes oratoires au cours desquelles les candidats doivent soutenir ou réfuter un postulat. Le candidat a la liberté de choisir sa forme d'expression (poésie, discours, plaidoirie, slam...).

Un jury composé de journalistes, avocats ou artistes devra désigner les meilleurs orateurs. Un "vote du public" sera également demandé à l'issue de chaque prestation.

À l'issue de cette compétition, le vainqueur sera désigné "Meilleur orateur de Bruxelles" et ira affronter les autres gagnants Eloquentia lors de la finale internationale qui aura lieu fin 2019.

> Informations pratiques:

- Quart de finale: le 20 mars 2019 à 19h30 dans l'auditoire Victor Bourgeois - site Flagey
- Demi-finale: le 27 mars 2019 à 19h30 dans l'amphithéâtre Chavanne - campus du Solbosch
- Finale: le 3 avril 2019 à 19h30 dans l'amphithéâtre Henri La Fontaine - campus du Solbosch

Entrée libre mais réservation souhaitée via info@eloquentia.brussels

Plus d'information: www.eloquentia.brussels

L'asbl ULB Engagée est à l'initiative, en collaboration avec la Maison de la Francité et les Ambassadeurs d'expression citoyenne, du lancement du concept Eloquentia dans la Région Bruxelloise. Ce concept, né en 2012 au sein de l'Université de Saint-Denis en France, a été largement acclamé notamment grâce au documentaire à succès "À voix haute".

Printemps de la justice du 21 au 23 mars

Mardi l 05-03-2019

Les étudiants de la Faculté de Droit et de Criminologie et leurs professeurs organisent, avec le Cercle de Droit, le Bureau étudiant et le Cercle du Libre-Examen, la première édition du Printemps de la Justice et de la Démocratie du 21 au 23 mars 2019 pour en discuter. Au programme, 3 jours de débats, procès et rencontres autour du droit, de la justice et de la démocratie.

> Jeudi 21 mars

  • 12h: "Liberté d'expression et fonction de juge, compatibles?". Un débat sur la liberté d'expression et d'action des juges avec l'ancienne présidente du Conseil Supérieur de la Justice, Magali Clavie et la présidente actuelle de l'ASM, Manuela Cadelli.
  • 19h: Procès fictif du baptème. Le tribunal sera composé de la doyenne, Julie Allard et de deux de deux vices-doyens, Jérôme de Brouwer et Rafaël Jafferali. Ceux-ci seront accompagnés par deux étudiants. La presse, Avocats.be, le barreau, les autorités de l'ULB ainsi que l'ASM seront également présents

> Vendredi 22 mars

  • 12h: Débat sur la justice climatique. Il s'agira de répondre aux différentes questions juridiques entourant les enjeux climatiques. Qu'entend-on par les termes de justice climatique ? Quelle place pour le droit dans la lutte pour l'environnement ? Quel(s) enjeux allons-nous prochainement rencontrer dans le cadre de ces combats ?
  • 19h: Projection "The Revenant". La projection sera suivie d'une analyse critique axée sur la place de la justice et de la vengeance par M. Vincent Lefebve (chercheur et maitre d'enseignement qui s'intéresse aux représentations des juges et de la justice au cinéma).

> Samedi 23 mars

  • Boutique du droit 2.0 au centre ville de Bruxelles.

Plus d'informations: évènement Facebook

Un méli-mélo de parasites!

Lundi l 04-03-2019

Une photographie de Daniel Monteyne et David Pérez-Morga (Laboratoire de Parasitologie Moléculaire, Faculté des Sciences & CMMI, Biopark) a gagné le concours de la meilleure image de l'année 2018 organisé par Thermo Fisher Scientific. Une reconnaissance dans le milieu de la microscopie électronique!

Les trypanosomes, en bleu sur la photographie, sont des parasites responsables de la maladie du sommeil, endémique en Afrique centrale et en Afrique de l'ouest. Mesurant 15 à 20 microns, ces parasites sont représentés ici au centre d'un mince vaisseau sanguin (en vert) aux côtés de globules rouges trois fois plus petits qu'eux. Au plus fort de l'infection, on peut compter jusqu'à 1 million de trypanosomes par millilitre de sang!

David Pérez-Morga et ses collègues étudient notamment la manière dont ce parasite résiste et interagit avec les défenses immunitaires, ainsi que les molécules capables de les tuer. Les chercheurs ont notamment découvert au fil de leurs recherches que la résistance aux trypanosomes africains est liée à des maladies rénales chroniques. Ces maladies sont fréquemment observées dans les populations ouest africaines résistantes au trypanosome. Les trypanosomes ont donc impacté l'évolution humaine de cette région du globe: pas mal pour de petits parasites microscopiques!

CIVIS – Alliance universitaire civique européenne

Jeudi l 28-02-2019

Aix-Marseille Université, National Kapodistrian University of Athens, Université libre de Bruxelles, Universitatea din București,Universidad Autónoma de Madrid, Sapienza Università di Roma, Stockholms Universitet, et Eberhard Karls Universität Tübingen, unissent leurs forces pour bâtir une Alliance universitaire européenne sous le nom de CIVIS.

CIVIS est une collaboration transnationale d'universités civiles, qui rassemblera environ 384.000 étudiants et 55.000 membres du personnel, favorisant le multilinguisme et la diversité culturelle européenne.

CIVIS s'engage à mettre en œuvre dans la plus large mesure possible les principes du processus de Bologne, afin prendre part à la construction d'un espace européen de l'enseignement supérieur. La vision est une université civique européenne comme un espace pour l'enseignement innovant et responsable, la recherche, les échanges culturels et l'action citoyenne en Europe, de la Baltique à la mer Méditerranée, tout en s'engageant avec le monde, ses habitants et ses institutions.

CIVIS renforcera les liens existant entre les 8 universités grâce à une expertise complémentaire, des infrastructures de recherche partagées et un financement incitatif pour des projets conjoints.

CIVIS fait face à des défis mondiaux majeurset aspire à être un vecteur de changement et d'innovation dans les domaines suivants :

  • La santé
  • Les villes, les territoires et les mobilités
  • Le climat, l'environnement et l'énergie
  • Les transformations numériques et technologiques
  • La société, les cultures et le patrimoine européen

La zone méditerranéenne et l'Afrique seront également au cœur de la stratégie mondiale de CIVIS.

L'implication de chaque université renforcera l'accès à une éducation de qualité et créera de véritables chances de réussite pour les étudiants.

L'excellence dans la recherche sera un atout-clé pour construire des formations communes fondées sur la recherche et d'autres activités innovantes dans ces domaines.

Toutes les parties prenantes impliquées dans la vie de nos huit universités contribueront à déterminer les orientations et les activités de l'alliance: les étudiants, les professeurs, les chercheurs, les personnels administratifs, les partenaires de la société civile ou du monde économique, etc.

CIVIS évoluera en trois phases au cours de la décennie prochaine afin de recueillir des contributions participatives sur la totalité du processus et pour que notre alliance universitaire européenne puisse devenir réalité.

8e édition des 10 km de l'ULB: les inscriptions sont ouvertes !

Mardi l 26-02-2019

Les 10km de l'ULB auront lieu le 28 avril. La course soutient la recherche scientifique à l'ULB. En 2018, elle a rassemblé près de 3000 participants, ce qui a permis de récolter 20.000 EUR, attribués à différents projets.

> Inscriptions

Les dossards peuvent être retirés à l'avance. Les informations pratiques seront prochainement disponibles sur le site des 10km et la page page Facebook.

En marge de la course de 10km, la deuxième édition de l'ULB Kids Challenge mettra au défi les enfants de 9 à 12 ans sur un parcours à obstacles (châteaux gonflables) de 1,3 km. Les bénéfices de cette course soutiendront l'association Arc en Ciel.
> Inscriptions (pas d'inscription possible le jour même pour la course enfants)

Les 10km sont aussi une étape du Run in Brussels Challenge et du Challenge Belgium Running.

Alimentation durable... pour tous?

Lundi l 25-02-2019

Quelles sont les conditions pour rendre l'alimentation durable accessible à tous ? C'est la question au centre du projet de recherche-action participative FALCOOP, qui présente aujourd'hui ses conclusions au travers d'un webdocumentaire.

Impliqués dans le projet, les chercheurs du Centre d'Etudes Economiques et Sociales de l'Environnement (CEESE) (Solvay Brussels School of Economics and Management) se sont penchés sur le magasin coopératif BEES coop. "BEES coop est implanté à Schaerbeek, dans un quartier multiculturel, avec un niveau d'inemploi élevé, des revenus faibles... Bref : un public qui ne va probablement pas spontanément franchir les portes d'un tel magasin !", explique Catherine Closson, chercheuse et coordinatrice du projet, "Notre but était donc de comprendre comment les gens du quartier perçoivent ce type d'initiative et si elle rencontre leurs préoccupations".

Pendant 3 ans et en collaboration étroite avec BEES coop et les acteurs du quartier, les chercheurs ont conduit des animations et entretiens avec les habitants sur des thématiques comme l'alimentation, la cuisine ou les emballages. Ils ont ensuite identifié les principaux points de réticence et suggéré des pistes de solution. Par exemple, la communication : "Les magasins coopératifs communiquent souvent sur l'impact environnemental, alors que les habitants sont plus préoccupés par leur santé. C'est donc une autre porte d'entrée pour susciter leur intérêt". Les autres freins concernent principalement l'offre du magasin, le travail bénévole obligatoire et le mode de fonctionnement participatif.

"Ce type d'initiatives se heurte malheureusement aux inégalités globales de la société : nous ne mangeons pas de la même manière selon notre statut social, culturel ou socio-économique. L'accès à une alimentation de qualité reste donc un enjeu de société plus global", conclut Catherine Closson.

"Tous à la même enseigne?", un webdoc' à consulter sur http://falcoop.ulb.be/

Mardi l 19-03-2019
Horizon Recherche ULB: Brexit or not?

Horizon Recherche ULB est en ligne. Alors que la date officielle de sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne est toujours fixée au 29 mars, notre dossier fait le point sur le brouillard qui entoure le Brexit, ainsi que ses conséquences, notamment économiques. Une analyse originale des cartoons évoquant le Brexit complète ce sujet "à la une".

Découvrez aussi une vidéo sur les poussières collectées en Antarctique, une étude sur l'invasion de moustiques dans l'hémisphère nord, ainsi que les résultats et un webodcumentaire sur l'alimentation durable et le magasin coopératif BEES coop de Scharbeek. Sans oublier quelques passages de nos chercheurs dans les médias.

Bonne lecture!

Lundi l 18-03-2019
40 ans d'ateliers du cinéma

Depuis 40 ans, les ateliers cinématographiques, créés par Jean-Claude Batz et soutenus par la Fédération Wallonie Bruxelles, ont pour but de donner aux cinéastes débutants des lieux et des moyens de développer et de coproduire leurs films. Pourtant, alors qu'ils constituent une part importante de la production cinématographique belge, les films d'ateliers restent méconnus du public. Aujourd'hui, le travail d'aide à la production de ces organismes est de plus en plus menacé par la diminution chronique des subsides culturels.

Suite à une commande du collectif l'Aaapa, Muriel AndrinCentre de Recherche en Cinéma et Arts du spectacle, Faculté LTC – a retracé dans un livre, « Cinéma en atelier », un historique de ces ateliers et de leurs évolutions depuis leur création. Ainsi, la chercheuse établit des liens entre des films emblématiques de chaque atelier et souligne la spécificité de chacun. Elle explique aussi le rôle des différents ateliers : Gsara, CBA, CVB, Camera Etc, Dérives, Graphoui, AJC, Zorobabel, ainsi que les ateliers d'accueil (CBA et WIB) et les ateliers d'écoles (INSAS, IAD, La Cambre et la HELB).

Pour Muriel Andrin, une grande partie de la production cinématographique belge, y compris les films d'ateliers, est composée de films sortant de la norme du long-métrage de fiction qui échappent donc souvent au regard du grand public. Pourtant, ils participent à la richesse de notre cinéma.

Vendredi l 15-03-2019
Chaire Francqui: "La formation des enseignants: ce qui se transmet, ce qui se construit"

Dans le cadre de la Chaire Francqui, Roland Goigoux, professeur à l'Université de Clermont-Ferrand, donne au cours de ce mois de mars un ensemble d'enseignements sur la question de la formation des enseignants.

La leçon inaugurale, intitulée "Cinq focales pour la formation des enseignants", sera donnée le vendredi 15 mars. Cinq points occupent une place centrale dans la cartographie de la formation des enseignants que propose Roland Goigoux: la planification de l'action pédagogique, la régulation de cette action, l'explicitation, la différenciation et la motivation. Savoirs scientifiques (sciences cognitives et didactiques) et savoirs d'expérience fondent la base argumentative à cette présentation.

Après avoir été instituteur pendant dix ans, Roland Goigoux exerce deux autres métiers depuis vingt-cinq ans: chercheur en sciences de l'éducation et formateur d'enseignants. Dans ses autres leçons, il prendra appui sur ces trois expériences professionnelles pour exposer sa conception de la formation des professeurs des écoles. Il défendra une conception de l'alternance qui chemine de la pratique à la théorie pour mieux revenir à l'essentiel: les apprentissages des élèves. De multiples disciplines contributives seront mobilisées, des sciences du comportement aux sciences de l'intervention. Les schèmes professionnels des enseignants et ceux de leurs formateurs feront l'objet d'une attention particulière afin de mieux articuler didactique et pédagogie, action professionnelle et théorisation de l'action.

Plus d'information et programme complet des leçons sur le site de la Faculté des Sciences psychologiques et de l'éducation

Mercredi l 13-03-2019
Act for change – Semaine de la durabilité du 15 au 22/03

Act for change, la semaine de la durabilité de l'ULB, aura lieu du 15 au 22 mars, principalement sur le campus du Solbosch. Elle a pour but de présenter les initiatives en matière de durabilité à la communauté universitaire, en mettant à l'honneur l'engagement et en suscitant la mise en réseau des acteurs. Pour ce faire, différents événements seront organisés tout au long de la semaine.

Le 18 mars à 18h30, ne ratez pas la conférence gesticulée « A nos choix ! » : dans un format à mi-chemin entre le théâtre et la conférence académique, elle nous amènera à réfléchir et à rire des choix que nous faisons au quotidien dans les différents domaines de la vie (travail, consommation, amour, engagement...). La conférence se tiendra dans l'auditoire La Fontaine (S.K.1.105).

Le village de la durabilité se tiendra dans le hall du bâtiment K le 19 mars entre 10h et 16h : les visiteurs pourront venir y découvrir divers stands tenus par différents acteurs de l'ULB engagés dans la durabilité (Student Green Office, CEE&T & CGéo, Oxfam, Antispécistes, Potager en Transition, Remorquable, Ecolo J,...). Profitez de nombreuses activités (ateliers de sensibilisation, jeux interactifs...) en toute convivialité.

S'ajouteront à cela un Repair Café, une projection de « Baraka » par le Cinéphage, le printemps vélo organisé avec Remorquable ASBL, une visite d'Usquare et bien d'autres activités autour de la durabilité que vous retrouvez sur le programme détaillé disponible en ligne.

> Informations pratiques

Mercredi l 13-03-2019
Sous les pavés de la Grand-Place

Quelle est l'histoire de la Grand-Place de Bruxelles et ses alentours ? C'est la question au cœur des recherches de l'équipe de François Blary au CReA-Patrimoine (Faculté de Philosophie et Sciences sociales).

En mai 2018, les chercheurs avaient arpenté la Grand-Place et les rues voisines pour scanner le sous-sol archéologique au moyen de deux techniques non-invasives : le radar-sol et la prospection électrostatique. Une première dans une capitale européenne ! Ces nouvelles techniques fournissent des images d'une grande netteté et permettent désormais la réalisation d'une cartographie tridimensionnelle des structures et des objets enterrés sous le cœur historique de Bruxelles.

Aujourd'hui, après plusieurs mois d'analyses, les chercheurs dévoilent leurs premiers résultats : les images récoltées permettent de distinguer un très grand nombre de structures souterraines, correspondant à différents stade du développement de ce secteur de la ville de Bruxelles. Ces structures permettent d'éclairer la genèse de la formation de la place du Moyen ge, et son évolution jusqu'aux époques moderne et contemporaine.

Les chercheurs ont identifié et caractérisé les différents réseaux (adductions d'eau et assainissements,...) enfouis et identifié les emplacements des différentes fontaines qui ont orné la place entre le XIVe s. et le XVIIe s. Ils ont également retrouvé, avec une certaine précision, des structures d'habitat médiéval antérieur à la constitution de ladite place.

François Blary présentera ces premiers éléments lors d'une conférence à l'hôtel-de-ville de Bruxelles le mardi 19 mars prochain à 18h45.

 

Nos dernières publications:

Corijn Eric
Deneef Alain
Gérard Myriam
Goldman Henri
Hubert Michel
Maskens Alain
Vandenbergh Yvan
Van Parijs Philippe
Zibouh Fatima
Baetens Jan
Vanhaesebrouck Karel
Capéau Bart
Cherchye Laurens
Decancq Koen
Decoster André
De Rock Bram
Maniquet François
Nys Annemie
Périlleux Guillaume
Ramaekers Eve
Rongé Zoé
Schokkaert Erik
Vermeulen Frederic
Andrin Muriel
Claessens Michel
Mendes da Costa Pierre
Van Hee Robrecht
Borriello Arthur
Despoix Philippe
Benoit-Otis Marie-Hélène
Maazouzi Djemaa
Quesney Cécile
Nassaux Jean-Paul
Piraux Alexandre

Clin d'oeil