Accueil

Les systèmes anti-spam (courriers indésirables) utilisés à l'université

[id : 268] [18/01/2017] [hits : 33872]

nl  en  

Sur les serveurs de courrier électronique de l'Université, il existe différents mécanismes de lutte contre le désormais inévitable problème des courriers indésirables, ou SPAM.

Fin mars 2007, le Centre de Calcul a mis en service une solution hardware de lutte contre le SPAM: IronPort(r). Tous les courriers destinés aux adresses de type ulb.ac.be et vub.ac.be sont contrôlés par les systèmes IronPort(r).

Ces systèmes contrôlent deux choses:

- la réputation, ou la confiance qu'on peut accorder au serveur d'où provient le courrier.
- le contenu et la probabilité que le courrier soit lui-même un spam.

Si un courrier est envoyé aux serveurs de courrier de l'ULB/VUB à partir d'un serveur de très mauvaise réputation, il est arrêté. La probabilité que ce courrier soit un spam est de 100%. L'émetteur recevra un rapport d'erreur.

Si la réputation du serveur de courrier émetteur est haute (ce qui est le cas de la vaste majorité des institutions et entreprises légitimes), le message se verra attribuer une note spam, basée sur le contenu. Sur base de cette note, le message sera considéré comme SPAM ou non. Ce status peut être utilisé pour effectuer un tri sur le serveur de courrier central ou localement via un client de messagerie.

Johan D'Hondt - support@ulb.ac.be

http://webnotes.ulb.ac.be/&noteid=268

: :: ::: ::::