fermerclose

fermerclose

L'ULB et le monde : un dialogue permanent

Université multiculturelle, avec plus de 33% d'étudiants et plus de 20% du personnel de nationalité étrangère. L'ULB a fait de l'international une réalité quotidienne, un cadre de vie sur ses campus.

Ce processus d'ouverture, entamé avec l'Afrique au milieu du 20ème siècle, concerne aujourd'hui tous les continents, l'ULB comptant 19,5% d'européens et 9,5% d'étudiants provenant du reste du monde.

Active en coopération au développement depuis plus d'un demi-siècle, l'ULB est particulièrement présente en Afrique Centrale, au Bénin, Burkina, Sénégal et à Madagascar, principalement dans les domaines de la santé et de l'agronomie. Plus récemment, elle s'est tournée vers l'Asie, et notamment au Vietnam avec des programmes de co-organisation de cursus.

Les collaborations avec les pays industrialisés, actives depuis toujours en recherche, se sont inscrites dans une véritable dynamique sous l'impulsion des programmes européens de mobilité.

L'internationalisation institutionnelle s'est arrimée autour de quelques axes :

La création d'UNICA, un réseau d'universités de capitales européennes regroupant 42 institutions;

La coopération transfrontalière avec la région Nord-Pas de Calais (Lille);

Une politique de partenariats privilégiés pour construire des activités communes à long terme avec neuf institutions prestigieuses (notamment Oxford, Paris VI, Berkeley, Montreal, UBC à Vancouver, et tout récemment Waseda au Japon et l'université de Cambridge);

Quelques centres et instituts spécialisés : l'Institut d'études européennes (Pôle de recherche Jean Monnet), la Solvay Brussels School of Economics and Management, l'Ecole de santé publique, le Centre d'études canadiennes, d'études tchèques, etc.;

Le dialogue transatlantique et l'ouverture aux pays émergents.

En conclusion, l'ULB a pu, au fil des ans et malgré des moyens financiers limités soutenir l'excellence et ses responsabilités publiques et sociales.

Dans l'édification d'un monde plus juste et plus citoyen, elle est convaincue que l'Université peut apporter un rapport de confiance, une dimension critique et une impartialité indispensables à la cohabitation mondiale.


29% des étudiants de l'ULB viennent de l'étranger. Une forte proportion d'entre eux sont venus chercher à Bruxelles une spécialisation de 3e cycle ou un doctorat.