L'ULB, actrice du développement économique régional

L’ULB est une actrice de développement économique et social majeur, à travers différentes activités de recherche, de transfert technologique et de valorisation, activités qui sont en essor constant ces dernières années.
Elle s’implique fortement dans les programmes régionaux orientés vers le développement industriel et économique.

Citons en Région de Bruxelles-Capitale, les programmes d’impulsion "Environnement", "Santé" et "TIC"; le programme Prospective Research for Brussels mené dans des domaines jugés essentiels pour la région (tels que la mobilité ou le logement, par exemple) ; le programme Brains Back to Brussels destiné à faire venir ou revenir, des chercheurs de qualité…

L’ULB s’inscrit également dans de nombreux programmes de recherche de la Région wallonne ainsi qu’au sein des pôles de compétitivité wallons.

L’ULB est associée à la gestion de différents parcs industriels et scientifiques à Bruxelles et en Wallonie ; elle travaille étroitement avec les centres d’incubation EEBIC (campus Érasme) et Biopark Incubator (Aéropole de Charleroi).

Le Biopark Charleroi Brussels South est l’illustration même d’une initiative intégrée réussie, menée avec le soutien de la Région wallonne et de l’Union européenne. De la recherche à l’entreprise en passant par les facilitateurs économiques et la formation, le Biopark regroupe en son sein la chaîne complète de l’innovation. Il compte aujourd’hui quelque 550 personnes dont environ la moitié dans des centres de recherche de l’ULB : l’Institut de biologie et de médecine moléculaires, l’Institut d’immunologie médicale et plus récemment, né à l’initiative de l’ULB et de l’UMONS, le Centre de microscopie et d’imagerie moléculaire.

L’Université compte à ce jour plus d’une centaine de brevets actifs dans des domaines aussi variés que les biotechnologies, la physique, l’électronique, la chimie, la mécanique, la santé. 25 sociétés spin-offs sont issues de l’ULB.