Projets FEDER (Fonds européen de développement régional) 2014-2020

Qu'est-ce que le FEDER?

Le FEDER vise à renforcer la cohésion économique et sociale au sein de l’Union européenne, en corrigeant les déséquilibres régionaux. Ce Fonds finance diverses aides et instruments:

  • des aides directes aux investissements réalisés dans les entreprises afin de créer des emplois durables;

  • des infrastructures liées notamment à la recherche et à l’innovation, aux télécommunications, à l’environnement, à l’énergie et au transport;

  • des instruments financiers (fonds de capital-risque, fonds de développement local, etc.) afin de soutenir le développement régional et local et favoriser la coopération entre les villes et les régions;

  • des mesures d'assistance technique.

Soutien au projet casernes à Ixelles et à la rénovation du bâtiment Gramme à Charleroi

Les gouvernements wallon et bruxellois ont sélectionné les projets FEDER (Fonds européen de développement régional) 2014-2020. L'ULB y figure en bonne place tant à Bruxelles qu'à Charleroi !

Un budget de près de 12 millions d'euros doit permettre d'enclencher une opération pilote de construction de 150 logements pour nos étudiants et nos chercheurs dans le cadre du projet casernes porté conjointement par l'ULB et la VUB, réunies au sein de BUA (Brussels University Alliance). Pour mémoire, ce projet s'inscrit dans le contexte plus large de création d'une cité universitaire internationale comprenant 1950 logements sur le site des casernes.

Avec l'appui du gouvernement wallon, Charleroi va développer à la Ville-Haute un "Campus des Sciences, des Arts et des Métiers", rassemblant notamment recherche, enseignement supérieur et formation, diffusion de la culture scientifique et sensibilisation aux métiers scientifiques et techniques.

Dans ce cadre sera rénové le bâtiment classé "Zénobe Gramme", bâtiment historique de l'Université du Travail, construit par les architectes Albert et Alexis Dumont (ce dernier bien connu de l'ULB pour le bâtiment A du campus du Solbosch) et inauguré lors de l'Exposition internationale de Charleroi de 1911.

Le bâtiment Gramme associera l'ULB et l'UMons pour leurs activités d'enseignement et de recherche, la Haute-École Condorcet et l'Université ouverte. Le Centre de culture scientifique de l'ULB, actuellement situé à Parentville, rejoindra aussi le campus de la Ville-Haute où sera également installé un Fablab.

Soutien à la création d'un centre de formation en cancérologie et au projet Triaxes

À Bruxelles, le gouvernement a retenu parmi les projets FEDER la création d'un centre de formation en cancérologie. Dénommé ONCO-TRA.BRU, ce projet a pour objectif de former les professionnels et de répondre aux exigences de recrutement du secteur hospitalier, biomédical et pharmaceutique.

Afin de soutenir le développement du cancéropôle, le centre de formation proposera, en collaboration avec les acteurs bruxellois de la formation, un portefeuille de formations continues qui couvrira 2 axes. Le premier, s'appuiera sur les plateformes technologiques disponibles sur le campus Erasme (eg, cytométrie, imagerie, génomique et bioinformatique) pour proposer des formations techniques de base ou pointues. Le second, développera des compétences transversales et managériales utiles au personnel soignant et aux projets de valorisation (eg, compétences managériales, gestion des biobanques, des essais cliniques, de l'environnement-qualité, compétences psycho-sociales...). Des modules intensifs seront prévus pour les travailleurs actifs. Des parcours plus longs seront organisés pour les demandeurs d'emplois.

Autre élu, le projet Triaxes, lancé en 2013 par l'École polytechnique de Bruxelles, Solvay Brussels School of Economics and Management et l'École nationale supérieure des arts visuels de la Cambre. Il s'agit d'un projet pédagogique innovant ayant pour objectif de permettre à des équipes d'étudiants, issus des trois formations différentes de parcourir ensemble le processus complet du développement d'un produit industriel.

Recherche: Wallonia Biomed, Centre d'excellence en efficacité énergétique et développement durable, ICITY-RDI.BRU, BruGeoTherMap

Porté par l'ULB en partenariat avec l'UMONS et les centres collectifs de recherche ImmuneHealth et CER Group, le portefeuille Wallonia Biomed s'articule autour de deux axes forts: l'imagerie avec l'acquisition d'équipements de pointe et de nouvelles compétences au sein du CMMI; l'immunologie et le développement pré-clinique, avec en particulier des projets de recherche en immunothérapie. Epinglons également les échantillons biologiques humains pilotés par ImmuneHealth en collaboration avec l'ULB-Hôpital Erasme et l'UCL et le Bioprofiling, associant des équipes de l'UMONS et de l'IBMM (ULB). Au total, ce sont quelque 22 millions d'euros qui seront consacrés à la recherche. A ceux-ci s'ajoutent 8 millions pour la construction d'un bâtiment d'accueil pour jeunes entreprises, l'Incubator 3. L'ULB s'implique aussi dans la création d'un centre d'excellence en efficacité énergétique et développement durable. Piloté par l'intercommunale Igretec, le portefeuille associe différents partenaires dont plusieurs équipes de l'Ecole polytechnique de Bruxelles. Il représente un budget de pas moins de 13 millions d'euros dont 8 millions dédiés à la recherche-développement. Des équipes de l'ULB sont également associées à plusieurs autres projets de recherche carolo.

Entièrement dédié aux technologies de l'information et de la communication (TIC), le portefeuille ICITY-RDI.BRU représente près de 10 millions d'euros consacrés à trois types d'actions. D'abord, des projets de recherche autour des TIC: élaborés avec la VUB et Innoviris, les appels sortiront dans les prochains mois. Ensuite, la création d'un Hardware Innovation Lab (HIL) qui offrira une infrastructure intégrée d'appareils et de composants électroniques, de logiciels et d'outils de développement de logiciel. Ce laboratoire sera orienté vers des entreprises innovantes et start-ups. Enfin, pour animer ce pôle TIC, une cellule de coordination et de valorisation sera créée. Le projet réunit l'ULB – coordinateur -, la VUB, le SIRRIS, Innoviris, AGORIA et le cluster software.brussels. Tout autre domaine pour le second projet de recherche que coordonne l'ULB, BruGeoTherMap. Impulsé par le service BaTIR de l'Ecole polytechnique de Bruxelles, ce projet de près d'1 million d'euros vise à valoriser le potentiel géothermique de la Région de Bruxelles-capitale et pour ce faire, il s'appuiera sur un réseau de partenaires: outre l'ULB, la VUB, le Service géologique de Belgique, Bruxelles Environnement et le CSTC.