Sir John B. Gurdon, Docteur Honoris Causa des Facultés des Sciences ULB-VUB

Lors d'une séance académique organisée le 9 décembre 2009, l'ULB a remis, conjointement avec la VUB, les insignes de Docteur Honoris Causa à Sir John B. Gurdon de l'Université de Cambridge (Gurdon Institute).

Sir John B. Gurdon a été le premier dans les années 50 à cloner un animal (un crapaud) en transférant le noyau d'une cellule adulte différenciée dans un ovule énucléé. Il est également un pionnier dans l'étude moléculaire du développement embryonnaire animal. Ses travaux réalisés dans les années 70 ont notamment montré que le premier ARN messager d'eucaryote, celui de l'hémoglobine de lapin, isolé par des chercheurs de l'ULB, contient l'information pour cette protéine puisque son injection dans des ovocytes de xénope induisait bien la synthèse d'hémoglobine.
Dans les années 90, ses travaux ont également démontré que dans l'embryon de vertébré, les cellules expriment différents gènes en réponse à des gradients de concentration de morphogènes et que la capacité des cellules à répondre à un signal inducteur dépend de la présence de cellules voisines se différenciant de la même manière et en même temps, un processus jamais décrit auparavant appelé "effet de communauté".

Sir John B. Gurdon est lauréat de très nombreuses distinctions, dont le prestigieux Prix Lasker en 2009, pour ses travaux sur la reprogrammation de cellules adultes en cellules souches embryonnaires.